L’enquête bidon de France 3 Alsace sur le halal

Publié le 8 mars 2012 - par - 1 520 vues
Share

Quel ne fut pas mon étonnement de voir, ce mercredi 7 mars, sur la chaîne France 3 Alsace un court reportage intitulé « halal casher, qu’en pensent les consommateurs ? ».  Nous allions enfin savoir !

Et là, l’équipe de reportage a fait fort. Le tournage s’est déroulé dans la petite ville de Bischwiller, plus connue par les gens du cru  sous l’appellation de « Turkwiller »  car y a élu domicile une importante communauté turque.  Bien entendu, de nombreux commerces, et non seulement turcs, se sont adaptés à cette clientèle et proposent des produits halal.

Interview dans un de ces commerces.

– Un homme du cru, interrogé devant le stand des cookies trouve qu’il n’y a rien à redire, que c’est moins cher qu’ailleurs, que c’est donc plus intéressant (on n’a pas parlé du halal).

– Un second client, lui, s’en fout que ce soient des spécialités maghrébines ou halal (on mélange les produits fabriqués au Maghreb et le halal).

– On interroge le patron (Turc) du supermarché qui dit que cela ne pose pas de problèmes. Le contraire serait étonnant !

– On interroge les clients (Turcs) d’un Donner Kebab turc qui trouvent cela excellent, rien à redire.

Je m’attendais à ce que l’on prenne l’avis de consommateurs qui ne sont pas favorables au halal, aux défenseurs de la cause animale, à des personnes qui veulent avoir le choix de ce qu’ils mangent et à ceux qui auraient horreur de payer une dîme à un culte qui n’est pas le leur.

Hélas, rien de tout cela. On avait atteint là des sommets de l’information manipulée.

C’est comme si l’on réalisait un reportage sur les vols de voiture en n’interrogeant que les voleurs qui trouveraient sans doute que c’est plaisant, ludique, et que cela ne leur pose aucun problème.

Honte à France 3 Alsace et… pauvre France où règne actuellement un dirigisme intellectuel proche du fascisme qui me fait penser aux sombres années où je suis né !

Bravo pour votre engagement, quel courage, mes amis, moi qui croyais que tout était perdu, l’espoir renait. Quelle pertinence, quelle justesse dans vos analyses, vos propos, vos exposés. Et c’est là votre plus grande force, jamais un débordement, que du réfléchi, du concret.  C’est ça notre France.

Jean-Louis Burtscher

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.