1

L’enrichissement culturel par le crime au couteau

Si à la « Belle époque » de Chicago, aux USA, et à la moins belle, mais actuelle époque, de Marseille et de sa région, c’était la mitraillette et à présent la Kalachnikov, qui étaient les armes préférées des gangsters d’avant et celle des ordures et des dealers d’aujourd’hui, ce n’est plus le cas en Europe et plus précisément dans les pays qui ont ouvert largement leurs frontières aux migrants maghrébins et subsahariens.

Depuis quelques années, et désormais quotidiennement, c’est le couteau qui est devenu l’arme préféré des voyous.

Il est vrai qu’on le trouve partout, disponible à portée de main et qu’il n’est pas coûteux à acheter le cas échéant, du petit canif suisse tous usages au couteau de cuisine à lame de 20 centimètres.

Quelques exemples récents en témoignent :

À Tournus (71), c’est en 2016 que Békir Yildrim avait poignardé son beau-père, Yusuf Démir, d’une cinquantaine de coups de couteau.

L’avocat général a requis quinze années de prison, le jury, bien généreux, l’a condamné à 5 ans, dont un avec sursis.

Il sera libre très bientôt.

À Villeneuve d’Ascq (59) c’est un migrant marocain, Hamid Mabtoul, qui s’est servi d’un couteau de cuisine, avec une lame de 18 cm, pour tenter d’assassiner Sara, la femme qui l’hébergeait dans son appartement, rue des victoires.

Il était convaincu qu’elle l’aimait mais elle lui a demandé de partir et il ne l’a pas supporté.

« Il n’avait pas l’âme d’un meurtrier » a plaidé son avocate, mais ce n’est pas l’âme qui saisi le couteau, c’est la main, chère avocate !

Hamid était arrivé en France en 2002 et il espérait y rester toujours.

Condamné à 9 ans de prison, par la cour d’assises de Douai, il devra pourtant quitter notre pays dès sa libération…paraît-il !

En Allemagne, c’est à Worms qu’un Tunisien de 22 ans, Ahmed, a poignardé à mort, d’une douzaine de coups de couteau, sa petite amie Cynthia, âgée de 21 ans, une jeune infirmière.

Quand on aime on ne compte pas, n’est-ce-pas ?

Ahmed était arrivé en octobre 2017 et avait vécu sous plusieurs identités.

Bien connu des services de police pour plusieurs agressions et trafic de stupéfiants.

En octobre 2018 il avait purgé une peine de 3 mois pour vol et ce lundi 4 mars, soit deux jours avant le meurtre, il avait reçu son avis d’expulsion et devait quitter l’Allemagne.

Cynthia était une jeune fille joyeuse qui aimait faire la fête et souhaitait devenir sage-femme, mais elle a eu le malheur de croiser Ahmed.

Et il est vrai que toutes ces jeunes femmes ont de plus en plus l’occasion d’en croiser un peu partout en Europe et, trop souvent, pour leur malheur !

À Londres (Angleterre) c’est vendredi 8 mars, dans la soirée, que Jodie Chesney, âgée de 17 ans, a été sauvagement poignardée par deux individus alors qu’elle écoutait de la musique avec des copains, dans un parc pour enfants de l’Est de la capitale.

Frappée par derrière, dans le dos, les deux meurtriers ont pris la fuite en courant mais n’ont pas tardé à être appréhendés. Ils sont soupçonnés de six attaques mortelles au cours de ces derniers jours.

Les copains de Jodie ont tout tenté pour la sauver, en vain, elle est morte dans l’ambulance.

Selon les autorités londoniennes, le nombre d’attaques au couteau a explosé depuis le début de l’année 2019, plus de 25 morts.

Toujours selon la police, cette recrudescence d’attaques à l’aide d’un couteau s’explique par l’interdiction de détenir des armes à feu et, en Angleterre, il est de plus en plus difficile de se procurer une arme de façon illégale.

Le couteau devient ainsi l’arme choisie.

Un crime à l’arme blanche est commis toutes les quatorze minutes et, en 2018, 285 personnes sont mortes, uniquement dans ce pays.

C’est le nombre le plus élevé jamais atteint, selon les statistiques de la police britannique !

Il est plus que probable qu’il en est de même dans la plupart des pays européens et très certainement en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, etc.

Manuel Gomez