L’envergure du Général de Gaulle, et la nullité des dirigeants actuels…

Publié le 9 avril 2018 - par - 32 commentaires - 1 417 vues
Share

Quand je regarde les débats actuels qui mobilisent aux assemblées ainsi que la classe politique et médiatique j’ai un peu de mal, je veux dire me prend un petit haut-le-cœur.

Je ne peux pas m’empêcher de me demander comment on en est arrivé là, à ce niveau, si piteusement bas dans l’importance des sujets, conséquemment si haut dans l’imbécillité.

Si c’est ça le modernisme, le mondialisme nouvelle économie de demain, l’évitement de tous les débats qui engagent une société pour plusieurs siècles sur les questions essentielles de sa survie et sa pérennité alors je suis bien obligé de le reconnaître, je reste un ultra réactionnaire, un homme du passé, je perçois déjà l’instant où seul Yves Coppens finira par me prendre en affection, moi le Fossile.

D’un autre côté, à considérer le verre à moitié plein je reste persuadé que lorsque la connerie devient ainsi la chose au monde la mieux partagée par les élites, moi qui n’y goûte guère, je dois apparaître aux auto-proclamés modernistes comme le dernier des révolutionnaires de la planète, seul sur son sentier lumineux.

Du coup, il est légitime d’annoncer que le non bien-pensant catalogué abusivement par dénigrement à l’extrême droite est le seul progressiste de ce pays au sens Marxiste et Léniniste engagé dans l’avant-garde du combat pour une autre société où la classe réellement travailleuse va devoir éliminer les réels idiots utiles des forces ennemies réactionnaires mondiales qui veulent imposer leur dictature sur les esprits encore libres de penser de ce siècle.

J’en ai le vertige, seul dans ma caverne, à essayer de préserver la flamme de la bougie de Trotski des vents mauvais.

Comme j’ai l’esprit un peu romanesque me vient l’image d’un général à titre temporaire qui seul prend l’avion pour Londres ou du pêcheur de l’Ile de Sein tout aussi seul à l’assaut de la Manche démontée pour continuer le combat.

Comme en plus d’être romanesque j’ai également l’âme un peu mystique, il m’arrive de bouger les meubles et d’interroger les ombres de l’Histoire.

Avec mon guéridon je réveille la mémoire d’un mort, et d’outre-tombe j’entends « Vive le Québec libre  » : ça vous avait quand même une autre gueule qu’un projet de loi sur les fake news, de Gaulle qui voulait libérer le Québec après avoir libéré Paris alors que les guignols de la politique française LREM veulent en 2018 interdire la liberté d’expression, pas de doute, nous sommes en pleine modernité en marche.

Je continue à faire causer le mort et c’est « Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré… » qu’il me souffle : non seulement il était résistant mais je commence à croire qu’il était visionnaire le grand Charles, l’expression n’a jamais sonné aussi juste qu’aujourd’hui, excepté pour la fin, car « Paris libéré », j’ai la fâcheuse impression que la ville l’est de moins en moins.

Si on met en face la mobilisation de notre impayable classe politique LREM à se soumettre aux injonctions de Bruxelles sur le démantèlement des services publics, l’immigration non contrôlée et les musulmans, je ne suis pas loin de penser que Paris ne sera plus jamais libéré maintenant.

Là l’opposition des images est féroce, de Gaulle, libre, arpentant les Champs Elysées sous un soleil d’août au milieu de la foule, alors que nos gnafrons LREM qui outragent, brisent et martyrisent le peuple périphérique de France sont incapables d’aller et venir dans les quartiers musulmans et autres perdus de la République sans un escadron de gendarmerie pour ne pas se faire voler leur chemise et pour les élues se faire violer.

Je poursuis avec la mémoire du mort qui ne cherche pas à éviter la maldonne sur le « Je vous ai compris », il me doit ses explications.

En fait de Gaulle avait plutôt compris que l’Algérie devenait un gouffre financier qui risquait d’emporter les finances de la France.

Pour un politicien militaire de son envergure, l’indépendance d’un pays passe obligatoirement par son autosuffisance alimentaire et des comptes publics sans dette afin de ne pas se mettre dans les mains d’un créancier qui obligerait à accepter ou prendre des décisions engageant ledit pays dans des voies contraires à son intérêt.

Ne rien devoir à personne c’est être libre de décider, demandez donc à un paysan s’il se sent libre quand il doit à son banquier ou à son semencier multinational qui lui livre des graines génétiquement modifiées pour ne pas être réutilisables.

Autant dire que les Français, s’ils avaient mis au pouvoir le simple bon sens paysan à la tête du pays ces cinquante dernières années, on n’en serait probablement pas arrivé à la situation actuelle.

Mais comme ils ont toujours eu le goût de l’aventure ils s’en sont remis aux économistes et autres énarques et faiseurs d’ange politiciens.

Si l’aventure c’est l’aventure, il n’empêche qu’ils ont eu le mauvais goût de s’en remettre aux mauvaises personnes au cas particulier.

Car on voit aujourd’hui ce qu’ont fait les successeurs du Général de ces deux leviers de l’indépendance : le pays est surendetté car les faiseurs d’ange ont accouché d’un arriéré monstrueux aux mains des fonds d’investissement, et ils ont réussi à mettre à genoux toute l’agriculture française en organisant, les traîtres, une concurrence déloyale, politique de désintégration de la souveraineté que poursuivent les polichinelles LREM.

Au niveau du bien vivre ensemble le Général avait aussi compris, il l’a dit tout haut, que les valeurs musulmanes sont incompatibles avec les valeurs modernes de la république française.

Je précise que sa modernité se confondait avec sa volonté de n’être assujetti à aucune emprise de toute force extérieure sur ses choix politiques, on en est loin avec nos faiblards de la couenne des assemblées actuelles qui ont abdiqué l’intérêt général au profit des minorités étrangères à la Constitution Française.

Oh il y a bien eu quelques velléités de ressaisissement au cours des décennies passées.

Me viennent les images de Saint Nicolas brandissant le Saint Karcher, il a oublié de s’en servir.

De Saint François de Hollande engageant nos Templiers au Mali pour le Saint combat contre le musulman criminel contre l’Humanité, il le fallait pour l’Afrique noire, mais il aurait aussi fallu engager les templiers contre l’ennemi musulman intérieur.

Ces quelques saillies ne font pas une politique constante, tout au plus s’agissait-il d’une réponse ponctuelle à une situation de crise, le traitement de fond des causes à ladite crise n’a même jamais été envisagé.

Bien entendu je garde le moral car j’estime que nous conservons l’arme fatale, le juge de paix, le nerf de la guerre, le laser de star wars qui inévitablement va sortir de son fourreau et régler leur compte aux mauvais en 2022 : l’argent.

J’ai déjà signalé le décalage existant entre les recettes du pays et les manques de moyens criants de toutes les administrations en demandant à Saint Emmanuel ce qu’il advenait de nos prélèvements obligatoires puisque tout le monde semble avoir des besoins faramineux urgents alors que nous sommes déjà les champions du monde du soulagement de portefeuille (RL du 15 janvier 2018).

Rien qu’au titre de 2017, c’est 1,5 milliards d’€ pour 25 000 mineurs isolés étrangers qu’il a fallu trouver.

Du train où fonctionnent les tours opérators et compte tenu de l’article 3 de la nouvelle loi Collomb sur le regroupement familial étendu à la fratrie, ça va être 50 000 mineurs isolés étrangers en 2018 puis 100 000 en 2019, enfin 200 000 en 2020.

Le calcul est vite fait : 1,5 que divise 25 000 et que multiplie 200 000 = 12 milliards à trouver en 2020.

Déjà en 2017, les conseils généraux qui gèrent les services de l’enfance ont appelé au secours l’Etat qui ne peut rien donner puisque le pays est surendetté.

De plus, dès 2018 l’Etat va devoir prendre en charge l’exonération de la taxe d’habitation, c’est 10 milliards dès cette année à trouver.

Il paraîtrait qu’un revenant, un certain Borloo, va dévoiler un énième plan banlieue. Le dernier a déjà coûté 40 milliards au contribuable qui n’a servi à rien puisque ces territoires sont toujours perdus pour la République, sans parler des 10 milliards annuels.

Si j’additionne 12 + 10 + 40 = 62 milliards dans les trois ans alors que la pression fiscale est déjà la plus lourde au monde, je peux prédire aux lecteurs de Riposte laïque que leur taxe foncière et leur CSG risquent un petit coup d’inflation dans les 3 ans à venir.

Je mets de côté les dettes des entreprises publiques.

Une variable d’ajustement est la Fonction publique, mais alors ça va encore s’aggraver à l’Hôpital et dans les Ehpad, et comme une majorité de Français ou un membre de leur famille proche a recours à ces deux services à un titre ou un autre, la publicité va être très mauvaise pour 2022.

Passé un seuil critique de paupérisation, chaque citoyen va commencer à se pencher sur le budget de l’Etat et des collectivités, surtout sur la partie dépenses, et là ce ne sera plus de la mauvaise publicité mais une vague de nausée qui va le saisir quand il va s’apercevoir que tout ce qu’on lui prélève ne sert pas au pays mais à des minorités communautarisées et à des multirécidivistes qui n’ont aucun respect pour ses habitants et veulent tout simplement les égorger et s’approprier leurs maisons et appartements avant de soumettre sexuellement les filles de la Nation (Si, si, je confirme, Madame Marlène Schiappa fera partie de la charrette qu’elle le veuille ou non, c’est une des rares valeurs de la République qui perdurera, l’égalité au harem que l’on soit citoyenne de base ou ministre).

Si les citoyens, que je veux bien commencer à éclairer à la bougie vacillante du camarade Trotski, commencent à faire le lien entre les dizaines de milliards dépensés pour des zones de non droit dans lesquelles les maternelles, les gymnases, les voitures sont régulièrement brûlées et les services de secours régulièrement attaqués par des délinquants tout aussi régulièrement relâchés avec des courbettes obséquieuses par une magistrature acquise au voyou au détriment de l’intérêt général du pays, on pourra espérer un sursaut d’intelligence.

Car là est une autre partie du drame français, le citoyen s’alarme de ce qu’on lui prend mais ne va jamais voir l’utilisation qui en est faite.

Et c’est en ces termes que la question mérite d’être posée quand Saint Emmanuel oppose au salaire de 2000 €/mois du cheminot en grève le revenu misérable de 350 €/mois de l’agriculteur nourricier du pays, est-il légitime alors de dépenser 50 000 € par an soit 5 000 €/mois pour les mineurs étrangers isolés entrés clandestinement dans le pays et dont on ne voit pas le tarissement du flot ?????

C’est sur les dépenses que l’opposition devrait commencer à porter le fer déjà pour les élections européennes de 2019, puis 2020 pour les communes et enfin en 2022.

Mais même sans campagne, il est probable que la majorité LREM va trouver ses limites dans peu de temps si rien n’est fait pour arrêter l’hémorragie financière du pays avec une chose prévisible : le chaos des dépenses publiques sera politiquement profitable en 2022 à la France périphérique puisque les classes moyennes alors tiers mondisées se rallieront à Marion aussi.

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Share

32 réponses à “L’envergure du Général de Gaulle, et la nullité des dirigeants actuels…”

  1. mauvaisedent dit :

    Il n’y a pas besoin de mettre de Gaule partout. Cet assassin d’Arkys et de militaires. Oui au Canada il a dit « Vive le Québec libre », en Algérie il l’à fait.. Les Algériens voulaient rester Français. 1 ans avant de gueuler Algérie Algérienne il avait dit Algérie Françaises et les autochtones dansaient de joie, les femmes déchiraient, piétinaient leurs voiles, certains membres du FLN sortaient des drapeaux Français. Cette merde qui se cachait en Angleterre, qui a mis Pétain en prison. Pétain qui réussis à tracer une ligne de démarcation dans la France. Le gros défaut de Pétain, il voulait mettre des étoiles jaunes aux Franc-maçon, bien sûr ça ne pouvait pas plaire a la pourriture de Gaule et à ces amis des obédiences maléfiques.

  2. citoyen radical dit :

    L’intelligence des Français semble ,pour l’heure,se tenir tout au fond de leur congélateur encore ,mais pour combien de temps,suffisamment achalandé.Surement que,le congélateur se vidant, l’intelligence des réalités qui déchantent la réanimera!..

  3. Benmongaillard dit :

    Le Mensonge gaullien de l’Algérie Française et la nullité, plus ou moins bien partagée, des successeurs !
    A mon avis, Macron contrairement à ce que vous pensez, essaye, maladroitement peut-être, de rectifier le tir de décennies de cette nullité !
    Le seul défaut que je lui vois, et non des moindres, c’est de s’attaquer vigoureusement à un territoire perdu de la république, NDDL, sans s’attaquer aux milliers d’autres !

  4. dufaitrez dit :

    Saint Jean d’Acre, puisque vous énumérez les « Saints »..Vous êtes du Camp des Saints !
    Un autre Saint fut de Gaulle, l' »Ange Annonciateur » !
    Ses Mots sur la France, Paris, le Remplacement, déjà ! sont dans toutes les mémoires.
    Il a évité que l’Algérie ne nous envahisse démographiquement et religieusement.
    Nous avons maintenant un « Ange Exterminateur », celui du « Multi » en Tout !
    Oui ! Le Paradis est bien loin !
    Amen !

    • montecristo dit :

      Mais NON ! Il n’a rien évité du tout ! C’est lui qui a provoqué tous ces événements d’aujourd’hui !

  5. Yves ESSYLU dit :

    Idée de la France et auteur de bonnes expressions, indiscutablement, mais à côté de ça des erreurs graves si ce n’est des trahisons, n’est-ce pas amis pieds noirs et militaires d’Algérie.

    • montecristo dit :

      Yves … Absolument ! … et pas seulement les Pieds-Noirs ou les militaires !
      Demandez aux prisonniers russes livrés à Staline en 45 … par exemple ?
      Ou bien à Darlan … à Giraud … et bien d’autres !

  6. DURADUPIF dit :

    N’est plus De Gaule qui veut. La lente agonie de notre classe politique plus encline à l’ ego particulier des siens qu’à l’intérêt général de tous…couronnant le tout ils ont ils laissé proliférer une pseudo-religion venue d’ailleurs infestant la Laïcité de notre Démocratie.

  7. Boudry dit :

     » C’est sur les dépenses que l’opposition devrait porter le fer « ….
    Si vous avez une adresse d’une opposition sérieuse et efficace,merci de m’en communiquer l’adresse .

  8. torghal dit :

    De Gaulle, c’est aussi l’échec complet d’une politique étatique du développement de l’industrie.

    • antécumé dit :

      Je ne suis pas un inconditionnel de De Gaulle, mais vous ne pouvez pas dire ça.
      Pour avoir vécu ces années ce furent des succès et non des échecs.
      Mais vous n’avez pas complètement tort en ce sens que ce sont ses successeurs, principalement à partir des années 80, qui se sont acharnés à démolir l’industrie, Mittérand rêvait d’une France sans usine avec son copain Helmut qui devait se dire dans son for intérieur que les français seront toujours aussi cons!

  9. Tabalo dit :

    Il serait convenable de liquider la dette et de liquider ces peuples onéreux pour les finances publiques quelques charters feraient l’affaire!

  10. JILL dit :

    Le Général accomplissait une mission,un sacerdoce ;ses successeurs,depuis Giscard
    assouvissent des ambitions .

    • montecristo dit :

      JILL … Là encore vous auriez besoin de lire d’autres auteurs que les vôtres !
      Un sacerdoce ??? Je rêve ! Plutôt un assassin !

  11. Joël dit :

    « Ne rien devoir à personne » Hélas, après lui et encore maintenant, tous vivent à crédit illimité et font des chèques en bois que paieront même nos arrières-arrières-petits-enfants.
    Quant à borloo c’est 48 milliards qu’il réclame. Ben oui, l’inflation sans doute.

  12. pauledesbaux dit :

    oui enfin il a quand même laissé commettre le massacre à ORAN de millions d’oranais et des harkis le 5 juillet 1962 avec son comparse le merdeux KATZ
    TOUS DEUX TRAITRES …….(catso en italien couilles molles complice du meurtre…)

    • JILL dit :

      Massacre d’Oran ? C’est stupide …Rappelons que l’Algérie était alors indépendante ;si l’armée était intervenue,ç’eût été au prix de nombreux morts algériens .Tout le pays ce serait alors embrasé et les pieds noirs auraient été alors massacrés par dizaines de milliers .Il faut parfois consentir à un malheur pour en éviter de plus grands …humanisme sincère et politique ne font pas bon ménage .

      • FREYNET Noémie dit :

        « Si l’armée était intervenue… » Un héros est intervenu. Un musulman, le Lieutenant Rabah KHELIF. Il a sauvé des milliers de personnes qui étaient sur le point d’être massacrées. Au grand dépit de l’infâme KATZ;

        • JILL dit :

          Le lieutenant Khelif lui-même a dit plusieurs centaines …Il menaça de tout faire sauter si ces gens n’avaient pas été libérés .Si il avait du mettre sa menace à exécution,ç’eût été un massacre dans toute l’Algérie ;soyons en assurés .Mais il convient de saluer cette démarche courageuse d’un officier musulman .

      • montecristo dit :

        JILL
        Avec ce propos , vous êtes le dernier des salauds

  13. PR1 dit :

    “La France ne peut être la France sans la grandeur.” Charles De Gaulle.

    • pauledesbaux dit :

      la grandeur ? en taille en pointure ? la guerre était gagnée sur le terrain en Algérie quelle insulte à nos soldats morts pour çà ?
      et ceux qui ont suivi sont des traitres à la NATION en vendant la FRANCE à l’islam mondial « la honte elle te vient pas à la figure ? » comme on disait à BAB EL OUED rajouter l’accent signé : paulebouvard anti gaulliste de première

      • JILL dit :

        La guerre était gagnée sur le terrain …provisoirement ;le FLN étant replié en Tunisie dans l’attente des accords politiques .Vous pensez que l’Algérie Française pouvait continuer à 9 millions d’Algériens contre 1 million de Français,vous rêvez ?

        • montecristo dit :

          NON ! Pas les Français ! Mais les Pieds-Noirs OUI ! Ils l’ont démontré pendant 132 ans et les Algériens ne pensaient même pas à l’indépendance …

          • JILL dit :

            Les révolutions sont toujours fomentées par des groupuscules .Les inégalités sociales,politiques,culturelles ont fait le reste …

      • torghal dit :

        La France ne pouvait pas se maintenir en Europe. De Gaulle a eu cette lucidité. Au delà de toute considération militaire, la France aurait été mise au ban des nations. Qui fallait-il sauver ? Les Français d’Algérie devaient être sacrifiés malheureusement, il n’y avait plus d’alternative, ce n’était qu’une question de temps.

        • FREYNET Noémie dit :

          La France ne peut être mise « au ban des nations » que si elle y consent. Nous serions « un pays pétrolier ». Nous sommes encore considéré comme la 4ème puissance mondiale. IL EST INDIGNE DE NOTRE NATION D AVOIR ABANDONNE NOS COMPATRIOTES HARKIS ET PIEDS-NOIRS;

          • montecristo dit :

            Bravo Noémie

          • JILL dit :

            L’immense majorité des harkis souhaitaient rester en Algérie …Sur 200 du Commando Georges , les plus compromis ,seuls une vingtaine souhaitèrent intégrer des unités régulières ;les autres préférant être licenciés sur place moyennant une prîme .