Les 3 hypocrisies renversantes de Macron dans son discours à l’ONU

 
Elles témoignent de la malhonnêteté inimaginable de cet homme faux qu’ont osé se prendre les Français comme président de la République.
1re hypocrisie :  le recours factice à la paix
Déjà, étant originaire de Saumur, ville avec Tours où on parle le mieux français, cela a le don de m’énerver de l’entendre prononcer le mot paix comme s’il s’écrivait pé. Phonétiquement, ce mot doit se prononcer comme s’il s’écrivait pê. Mais bon, passons.

Comment Macron peut-il oser, devant l’ONU de surcroît, se réclamer, et avec flamme, pour la paix en Ukraine, alors qu’il fournit (gratuitement !)  des armes à ce pays ? Il se fait ainsi complice de l’un des belligérants et devient de la sorte lui-même un belligérant. Alors que le général de Gaulle avait annoncé le 21 février 1966 le retrait de la France du commandement intégré de l’OTAN, le 7 novembre 2007, le p’tit poulbot sur chaussures rehaussées Sarkozy la réintègre. Et aujourd’hui Macron, avec l’inconscience – calculée bien sûr cependant – qui le caractérise, s’aligne, et de plus avec plaisir, sur les positions belliqueuses de cette organisation qu’il avait dit pourtant être « en état de mort cérébrale », l’OTAN ! Et comme l’OTAN est entre les mains des États-Unis et a déclaré la guerre à la Russie par Ukrainiens interposés, Macron se fait une deuxième fois complice d’un belligérant.

Ainsi, il participe, en soutenant les États-Unis, à la bipolarisation du monde qui, bien évidemment, contribue à sa crispation et vers l’affrontement généralisé des deux camps. La France n’a pas une seule once de politique diplomatique, celle qu’avait conçue le général de Gaulle et qui consistait à créer une voie médiane entre les deux blocs, à mettre en place finalement un monde multipolaire facteur d’apaisement des tensions et qui participait partout au rayonnement de la France. À cause de Sarkozy, de Hollande et aujourd’hui de Macron, la France est une nation sans odeur ni saveur. Souvenons-nous du voyage de De Gaulle en URSS fin juin 1966. Il y avait dit lors d’un discours à la Cité des Savants au bord du fleuve Ob : « Puissent la science soviétique et la science française s’unir pour le progrès des hommes tandis que la Russie et la France s’unissent pour la paix du monde ». Souvenons-nous également de son discours de Phnom-Penh le 1er septembre 1966 au sujet de la guerre au Vietnam : « Il est certain aux yeux de la France qu’elle (la guerre au Vietnam donc) n’aura pas de solution militaire. Dès lors, et à moins que le monde ne roule vers la catastrophe, seul, un règlement politique pourrait rétablir la paix… La France juge nécessaire d’affirmer qu’à ses yeux, il n’en existe aucune autre (solution à la guerre) à moins de condamner le monde à des malheurs grandissants ».
Voilà le type de discours qu’aurait pu tenir Macron, qu’il aurait dû tenir. Or, comment l’aurait-il pu puisqu’il est enfermé, sans même s’en rendre compte tant il est imbu de sa personne, dans l’OTAN ?
2e hypocrisie : sa notion falsifiée des non-alignés

Elle découle de la 1re hypocrisie. Beaucoup se souviennent du mouvement des non-alignés à laquelle la France de De Gaulle aurait pu d’ailleurs appartenir. Ces pays, sortis tout droit pour la plupart de la décolonisation, s’étaient réunis pour rejeter toute appartenance à l’un des deux blocs, capitaliste et communiste, car ils y voyaient la possibilité d’un affrontement mondial dont ils refusaient d’être les victimes.

On est loin de la conception de Macron qui a l’art d’utiliser des formules avec sa fourberie habituelle pour tromper les nations. Je pense notamment à l’emploi qu’il fait du mot progressisme qui de tout temps a appartenu aux mouvements de gauche les plus extrêmes et qui signifiait la lutte pour l’amélioration de la condition des miséreux. Quand on pense aux Gilets jaunes, Macron en est bien loin. Si on lui demandait en quoi consiste pour lui le progressisme, il aurait bien du mal à répondre.

Alors qu’entendit-il par « les non-alignés » ? Pour lui, ce sont tous ceux qui s’obstinent à rester neutres face au conflit ukrainien, c’est-à-dire à ne pas s’opposer à la Russie franchement et c’est-à-dire surtout, à ne pas s’aligner sur les positions de l’OTAN en la matière ; et plus encore, à rejoindre en fait l’un des deux blocs, c’est-à-dire évidemment dans son esprit l’Occident contre les membres en gros de l’Organisation de coopération de Shanghai et plus exactement la Chine et la Russie. On comprend mieux alors son travestissement de la notion de non-alignés. Il est vrai que le travestissement pour lui…
3e hypocrisie : son combat factice contre la pauvreté dans le monde
Alors là, c’est le pompon. La main sur le cœur, il appelle les nations les plus riches à mettre un terme à la pauvreté du monde. Bien sûr, l’objectif est louable mais venant d’un petit monsieur rothschildien, partisan farouche de l’ultra-libéralisme et de son aboutissement ultime, le mondialisme, on a envie de crier au complot. Car si la misère existe dans ce monde, c’est bien sûr à cause du capitalisme, de son obsession du profit qui tombe toujours dans les mains d’une minorité et en bonne logique, de la très mauvaise répartition des richesses.
Macron, en ce début de XXIe siècle, me fait penser à Napoléon III, auteur d’un ouvrage hypocrite « De l’extinction du paupérisme » influencé par les idées de Saint-Simon rêvant de la disparition de la misère mais faisant tout son possible parallèlement pour susciter et développer les grands capitaines du capitalisme, les « robber barons » comme disent ses copains américains.
Ce type est un type abject, un danger public, l’archétype parfait de tout ce qu’il y a de méprisant chez tous les politiques qui récitent avec leur grande gueule de beaux principes pour nous endormir mais agissent par derrière dans la voie opposée. Il nous faudrait bien sûr un de Gaulle, un messie même, tant nous sommes tombés dans la déchéance… mais malheureusement aujourd’hui, cet homme providentiel n’existe pas si tant est que demain il puisse exister.
Philippe Arnon
image_pdfimage_print
20

35 Commentaires

  1. De Gaulle par ci De Gaulle par là mais c’est bien de Gaulle qui nous apporta le communisme en France où je rêve ??!
    C’est bon De Gaulle ! C’est bien lui qui laissa le FLN massacré les français patriotes d’Alger ??!
    Suffit du De Gaulle !

    • Ah enfin !!!! Oui,ras le bol d’entendre parler de cet homme qui a abandonné des français appelés 👣 !

    • Marco et Chris également, vous avez tout à fait raison bien sûr. Vous auriez pu évoquer également les Français d’Oran qu’il a laissés franchement se faire massacrer et les harkis qu’il avait désarmés et qui ont été exterminés par le FLN. Je ne fais pas de la de Gaullemania. Mais il faut reconnaître qu’en tant que président de la République, il a donné à la France une politique étrangère qui a fait l’admiration du monde pour notre pays et dont l’avantage était de réduire les tensions. C’est cette politique étrangère que devrait mener la marionnette que nous avons aujourd’hui comme président.

    • Et arretons de l’ appeler « général ». C’ est un grade provisoire que n’ a pas validé l’ armée française. Donc juste colonel.

  2. Le poudré est tout fier d’être empalé par le bras de ces vermines mondialistes que sont Schwab, Gâtes et consorts.
    Macron que le Tatayé, le Jean-Marc des puissants de ce monde : il déblatère sa leçon comme un morveux

  3. « De l’extinction du paupérisme » est un ouvrage majeur qui n’a rien d’hypocrite.

    Avant la guerre de 1870 dans laquelle Napoléon III s’est laissé entraîner par certains de ses ministres, la France était devenu un pays prospère, bien plus, soit dit en passant, l’Allemagne naissante.

    Anecdote : la rançon exorbitante imposée par l’Allemagne a été versée comptant en or sur les quais de la garde Metz, et les envoyés français ont ensuite récupéré les sacs vides. Ça n’a pas empêché la France de continuer à prospérer.

  4. Désolé, mais cet homme providentiel que vous attendez existe . Il s’appelle Éric Zemmour mais , hélas , les français préfèrent le machin qui nous gouverne

  5. Si on part de l’hypothèse que Em est marié à Brichel, alors tout s’explique !

    Ce type est tellement corrompu qu’il en est devenu le ménate de la CIA.

    On dit :  » il dit tout et son contraire ! »

    Non : il dit d’abord ce qu’il pense
    Et après correction de ses maitres, il dit tout le contraire de ce qu’il venait de dire.

    Il y a toujours deux discours chez lui :

    – le Juste, qui est celui qu’il n’appliquera jamais
    – et son contraire, l’injuste, qui est déjà en application.

    C’est comme sa vie conjugale :

    – Au dehors, c’est Monsieur
    – Mais au lit, c’est Brichel qui l’encule.

    En français, c’est un « enculé ».

    • Une anecdote pour renforcer vos dires : au début du coronacircus, il allait au théâtre avec Brichel et encourageait les français à vivre leur vie. Ça n’a pas duré.

  6. macron, cosignataire des accords de minsk n’a rien fait pour les faire appliquer, ça aussi il l’a oublié

  7. Outre l’hypocrisie on peut remarquer qu’il n’est jamais coiffé pareil d’un jour à l’autre !

  8. Macron doit être destitué. Son élection est illégitime quand on tient compte du chiffre des abstentions…Ce qui compte est le chiffre des voix exprimées quand on est logique et …honnête!
    Pourquoi personne ne met la question sur le tapis?

    • Et QUI le destituera ?? Ceux qui pourraient le faire sont à sa botte, payés grassement grâce à lui !!!

  9. Ben si, désolée….. cet homme existe, cet homme était là, droit, pur,sans parti politique, un homme qui aime la France et les français. Cet homme s’appelle Éric Zemmour et les français n’en ont pas voulu. Qu’ils se démerdent dans leur connerie !

  10. la majorité des Français se foutent des discours prononcés à l’ONU.Macron ferait mieux de traiter les problèmes de sécurité et de drogue en France au lieu de se prendre pour un orateur qu’il n’est pas.

  11. Merci Philippe – je l’ai repris – il est en ligne chez moi. Bien à toi, Thérèse

  12. en fait macron n’est pas fait pour etre president d’un pays comme la France,c’est pas sont truc,les francais et ces traditions lui il s’en fout,son truc a macron c’est de s’occuper du monde,alors qu’il postule a un poste a l’ONU,l’UE,LDH,CEDH etc….mais laisse la présidence de la France car il n’a pas les épaules pour ca.

    • Exactement ! Il aurait dû rester banquier ou dans les affaires lui qui parle très bien l’anglais
      ou encore alors il aurait pu être acteur
      Il avait le choix

  13. Dans le monde merveilleux de Jupiter il existe des situations de faim « aigües ». La distorsion dans les mentalités qui consiste à voir la misère partout où elle se trouve, sauf au coin de la rue. Ici, il existe des situations de privations chroniques et donc de faim chronique. Ils le savent. Pire encore, cette misère là, autochtone, haïssable parce que symbolique de leur incompétence et de leur mépris, il envisage de l’exploiter sans vergogne. Alors une fois de plus je suis d’accord avec vous, il n’est certainement pas la bonne personne pour se permettre de se pavaner à la face du monde.

  14. La pauvreté et la famine ont toujours existés. Ce n’est pas l’apanage du capitalisme.
    Vous devriez avoir l’honnêteté de constater que les pays capitalistes sont les moins touchés actuellement…
    Car oui, avant de distribuer la richesse, il faut en faire.
    La gauche elle ne pense qu’à générer des pauvres (explosion démographique), c’est cela qui fait le tombeau de l’humanité.

    • Cher CharlesM, en 2022, en France, 12 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté soit 18,46% de la population française : alors vive la démocratie ? et vive donc le capitalisme ? Allons … Oui, il faut produire de la richesse mais ensuite il faut qu’elle soit répartie équitablement et par sa nature même, le capitalisme s’y oppose. Le problème n’est pas un problème d’honnêteté mais celui de regarder la réalité en face et d’y faire face … honnêtement !!!

  15. Quand les Corses indépendantistes lui mettent un flingue sous le nez, l’ escroc macron envoie darmalin negocier…

  16. c’est pas fini, il va bricoler la constitution pour un troisième mandat tout comme biden prépare le sien ou celui d’un poto pour empêcher tout accès définitif au pouvoir par les Républicains.

    • Répondre à né-Blanc: Vous avez parfaitement compris : Si macron est encore là (…) il a prévu de trafiquer la constitution (comme pour les retraites qui ne sont absolument pas en déficit) afin de s’incruster dans SA dictature par une constitution réécrite à son profit : ADIEU la DÉMOCRATIE ! MACRON-DESTITUTION-ÉJECTION VITE, VITE !!! Sauvons la France, vous tous, sauvez VOTRE VIE !

  17. Le majordome de chez ROTHSCHILD qui lui sert d’escroc en tous genres, cet énergumène nous prend pour des demeurés, plus con que lui tu meures.

Les commentaires sont fermés.