Les 90 députés de l’AfD pourront dénoncer le terrorisme de gauche en Allemagne

Publié le 26 septembre 2017 - par - 15 commentaires - 2 390 vues
Share

Nos fidèles lecteurs connaissent bien Mélanie Dittmer, que Riposte Laïque a invitée à plusieurs reprises à différentes initiatives. Notre amie nous a fait parvenir sa vision de l’élection allemande de ce dimanche, et de la stratégie de l’AfD. Passionnant…

Avec 12,6%, l’AfD fait pour la première fois son entrée au Bundestag en tant que troisième force du pays. Dans le Land fédéral de Saxe, le parti est même devenu le parti le plus fort en dépassant « Maman Merkel ». Ce sont principalement des hommes jeunes qui ont semble-t-il voté AfD en Saxe. L’œil fixé sur l’Ouest, ils se font apparemment des soucis pour leurs enfants. Cette situation, comme elle règne par exemple dans la région de Cologne, on n’en veut pas chez eux. Merci à la Saxe ! Les résultats officiels provisoires au 25.09.2017 à 5 h 25 disent ceci :

Le Bundestag se composera désormais de 709 députés. Lors des dernières élections, seuls 631 mandats avaient été mis au vote. Nous verrons bien si on peut mieux gouverner avec 78 personnes supplémentaires. Il y a un proverbe en Allemagne qui dit « Trop de cuisiniers gâtent la sauce ».

Les réactions à la suite du vote étaient prévisibles pour les patriotes. Il était clair au préalable que l’AfD allait remporter un succès de cette envergure. Depuis longtemps, la CDU n’a plus de politique conservatoire. L’AfD a comblé une lacune. Elle a volé les thèmes électoraux et les discours les plus intelligents au NPD et les a présentés aux électeurs après les avoir modernisés.  L’électeur allemand a toujours besoin d’une espèce de produit « light » pour pouvoir s’habituer à une situation nouvelle. Dans le cas présent, la CDU n’est pas le seul perdant (elle a perdu beaucoup de voix au profit de l’AfD) mais aussi et justement le NPD. C’est lui qui avait mené une politique nationale au cours des 50  dernières années de l’histoire de la RFA. Un parti populiste apparaît à présent, qui annexe tous ses thèmes et les vend après en avoir amélioré la présentation. Nous verrons à l’avenir si cela sera couronné de succès. De fait, l’Allemagne ne peut plus stopper la tendance vers la droite. C’est pour cette raison que les pleurs étaient tellement forts hier soir auprès des grandes chaînes de télévision. Bien que l’AfD n’ait récolté qu’autour de 13% et ainsi 94 mandats de députés sur 709, elle était le sujet de débats numéro un. Les extrémistes de gauche ont afflué de suite à la Alexanderplatz à Berlin, pour y perturber la soirée électorale de l’AfD au Traffic Club. C’est ainsi que des policiers ont été pris à partie  et des patriotes insultés. Mais entre autres également, la famille du coprésident Meuthen a été agressée physiquement. Les gardes du corps ont pu empêcher des incidents plus graves.

Ainsi, nous allons traiter le sujet principal : le terrorisme de gauche en Allemagne. Du fait que des personnalités politiques de l’AfD sont agressées toujours et toujours,  la pression sur la Gauche va augmenter. Grâce à ses mandats au parlement, l’AfD est davantage placée sous les feux des projecteurs et a plus de poids qu’auparavant. Des thèmes comme le terrorisme « antifa » sont dès maintenant appréciés et progressivement traités d’une autre manière. Sur ce point, tous sont d’accord dans le camp des patriotes. Même si l’AfD n’apporte pas grand-chose aux véritables idéalistes, le fait que l’AfD ait réussi son entrée au Bundestag sera un avantage. Peut-être le parti fera-t-il également souffler un vent nouveau sur la scène politique.

À la différence du Front National en France, l’aile droite au sein de l’AfD  a réussi à s’imposer contre Frauke Petry dans la lutte entre tendances. Elle voulait imposer un cours plus modéré et a toujours distribué des muselières à des amis de l’extrême gauche au sein du parti, comme par exemple Björn Höcke, dont on dit même que par le passé, il aurait rédigé sous un pseudonyme des articles pour le journal du NPD « Deutsche Stimme » (La voix de l’Allemagne). Après les élections, Petry, mauvais perdante au sein du parti, a même déclaré vouloir sortir du groupe politique au parlement fédéral et vouloir siéger au Bundesrat comme candidate indépendante. Elle a même quitté la conférence de presse fédérale de l’AfD. Nous connaissons de sa part de tels comportements et des remarques acerbes au cours des mois passés. C’est pourquoi, elle a perdu beaucoup de sympathisants justement parmi les membres de PEGIDA. Aujourd’hui, un jour après les élections, André Poggenburg, chef du groupe AfD au parlement du Land de Saxe-Anhalt,  a demandé à Petry de quitter le parti. « Je vous prie de continuer votre démarche avec logique et de quitter également le parti », a déclaré Poggenburg, qui est également membre du comité directeur fédéral. Ainsi, la lutte pour le pouvoir au sein de l’AfD peut être considérée comme gagnée pour la tendance dure du parti.

Nous devons attendre avec curiosité ce qui va encore nous arriver à l’avenir. Il est douteux que l’on puisse changer quelque chose avec 94 sièges au gouvernement. Mais on peut au moins rendre publics certains sujets pour qu’ils soient plus présents. Des sujets sur lesquels on ferait l’impasse dans le cas contraire. Ce qu’il faut savoir bien sûr, c’est que l’AfD n’est pas un parti d’idéologues idéalistes. L’arrière-goût amer qui subsiste au bout du compte, c’est que beaucoup d’anciens néo-libéraux et donc des membres de la CDU et du FDP ont trouvé leur chemin vers l’AfD pour préserver leurs propres intérêts. Les changements durent souvent des années. Nous devons tous en être conscients. Et il convient d’observer si les membres du groupe parlementaire de l’AfD sont aussi corrompus et vénal et se laissent autant acheter par l’industrie que l’ancien Bundestag.

Tant qu’il n’y aura pas d’interdiction résolue de dons de sociétés aux partis et aux politiciens, il n’y aura pas non plus de véritable idéalisme ni de véritable justice dans les parlements allemands. Jusque-là, l’argent continuera à gouverner la politique et non la souveraineté du peuple ou la pure raison.

Melanie Dittmer, 25.09.2017

Traduction par Jean Schoving pour Résistance républicaine et Riposte laïque

Print Friendly, PDF & Email
Share

15 réponses à “Les 90 députés de l’AfD pourront dénoncer le terrorisme de gauche en Allemagne”

  1. Dupond dit :

    Il n’y a que le FDP pour s’allier avec merkel et c’est un parti peu imigrationniste ….tous les autres rejettent sa politique .Elle va devoir beaucoup transiger et mettre de coté ses délires remplacistes !!! pour beaucoup de français le score de l’AFD semble dérisoire mais en allemagne il est tres important car il va ouvrir a ce parti bien des portes que le systeme actuel s’obstinait a tenir fermé aux yeux des citoyens !!!

  2. joke ka dit :

    ce n’est pas 12,6% mais au moins 30% que ce parti aurait du obtenir …Merkel aurait dû ^tre éjectée :loin de reconnaître ses erreurs elle persiste sur les « chances pour le pays » que sont les migrants et la diversité, après la désinformation des médias révélée après les viols de Cologne, les crimes sexuels qui ont continué , le mode de vie des femmes allemandes qui a dû être modifié (la maire de Cologne a même osé donné des conseils aux femmes)..le marché de dupe avec Erdoghan ,mené par Merkel…on se dit que les allemands sont aussi passifs que nous : :un frigo bien rempli et des loisirs (panem et circenses) cela suffit à rentrer la tête dans le sable

    http://www.france24.com/fr/20160106-henriette-reker-bras-armelaenge-twitter-cologne-agression-sexuelle-gare

  3. dufaitrez dit :

    « L’essentiel est de participer » !
    Le système électoral Allemand est plus bienveillant que chez nous… (Comparer avec le FN…). 94 contre 8 avec un score inférieur…
    J’ai regretté le départ de Frauke Petry qui a lancé le Mouvement avec succès.
    « Les Médias se désolent, les Patriotes se consolent »

  4. bon sens dit :

    je suis parfaitement en accord avec le site RL.
    ses contenus sur l’islam sont souvent instructifs et  » réinformatifs  » à bon escient.
    j’apprends même pas mal de choses en lisant les commentaires des lecteurs de ce site

    j’ai juste un soucis et je pense que pour le bien de notre cause commune il devrait être réglé : il me semble que les discours devraient être faits sur des tons moins « vindicatifs  » … c’est offrir une critique trop facile à ceux qui veulent nous qualifier d’extrême droite.

    durcir encore le discours, mais le dire avec un peu plus d’élégance peut-être ?

    je sais l’adversaire ne mérite pas mieux et il s’agissait d’une fête où l’on se galvanise les uns les autres aussi … pourtant un air plus éduqué ( comme pierre cassen ) serait bien.

    un des vôtres

  5. lafronde dit :

    Voici ce que devait faire les français en juin : Voter aux Législatives comme ils l’avaient fait à la présidentielle. Les six millions d’électeurs marinistes en persévérant dans leurs convictions, seraient devenus six millions d’électeurs frontistes ! Les candidats-députés frontistes auraient fait jeu quasi-égal avec les candidats macronistes. Seul un front prétendu républicain, mais en fait progressiste aurait pu contenir le FN. Dans ce contexte celui-ci aurait pu avoir une centaine de députés, choisis par le Peuple au scrutin majoritaire, avec l’avantage certain de représenter un terroir précis. Mais tout cela s’est évaporé non à cause du mode du scrutin, mais à cause de l’abstention des électeurs marinistes qui n’ont pas voulu devenir électeur frontiste ! Pourquoi ?

  6. Sniper83 dit :

    On dirait que l’AFD est nettement plus performante que notre pauvre petit FN en conflits internes en permanence qui n’arrivera jamais à rien je le crains !!!

  7. Jon-Erik Harper dit :

    Merkel aux chiottes !

  8. angora dit :

    Preuve que la proportionnelle INTÉGRALE a du bon.
    Avec notre système de majorité à 2 tours les mêmes pour ne pas dire le même parti fait çe qu’il veut sans contradiction’

  9. Bartabac dit :

    Les 90 députés de l’AFD ne pourront rien faire: ils seront totalement muselés par une coalition de tous les autres partis pour les empêcher de faire quoi que ce soit.
    Quand à Merkel, elle n’est absolument pas cuite, elle trouvera largement des gens prêts à bosser avec elle, surtout s’il s’agit d’éviter le « danger » de la « bête immonde ».

    • angora dit :

      90 députés ont plus de poids que 2comme chez nous .et si Merkel refuse d’en tenir compte elle reculera encore,

    • Daniel Boutonnet dit :

      Il y a une chose que les autres partis ne pourront pas les empêcher de faire c’est de s’exprimer à la tribune du Parlement et à 94, cela change tout.

  10. Le Den dit :

    Donc à quoi ça sert de voter ???
    Le vote ne sert strictement à rien vu le degrés de corruption dans les pays de l’Europe de l’ouest et surtout en France ou l’ambassadeur du qatar a avoué clairement que les politiques françaises de tous bords étaient les pires saloperies et les plus faciles à acheter en Europe.
    Y a plus que la lutte armée pour nous en sortir, tout le reste c’est de la branlette pour mains molles.

  11. Bertrand dit :

    Il est clair qu’avec ces 90 députés de l’AfD en face d’elle, la Merkel ne pourra plus faire n’importe quoi en matière d’immigration. Beaucoup d’Allemands ont enfin compris qu’on leur avait menti avec cette vague migratoire qui allait soi-disant apporter le bonheur et la prospérité à l’Allemagne. A part les viols en série et les attentats qui ont durement touché la population, il n’y a effectivement pas grand chose de bon à retirer de la politique de la chancelière. Les braves migrants semblent bien plus intéressés par les aides sociales que par le travail vu qu’aux dernières nouvelles seuls 3 % d’entre eux ont trouvé un boulot. Mais bon si l’Allemagne ne les veut plus, les braves migrants viendront en France, ici ils seront accueillis à bras ouverts par notre dévoué Macron…

  12. Moulinas Marcel dit :

    Bravo patriotes Allemand. Nous ,Français,avons besoins de votre aide. Nos dirigeants français incarnant une droite molle et ne sachant pas s’ unir,pour cause , querelles intestines,se préoccupant plus de leurs prébendes et de leurs magouilles nous sommes un peu dans le caca. Longue vie à votre mouvement et à vos députés.

  13. Colonel de Guerlasse dit :

    La langue de Goethe et cette manière « romantique » de s’exprimer. Remettre de l’Allemand traduit en bon Français consiste à tout réécrire avec nos satanées manies Cartésiennes. Ceci dit, l’auteur ne précise pas que la Angela va devoir négocier pour pouvoir gouverner. Elle est donc cuite. Et Macron avec. Et Bruxelles aussi.