Les abrutis de Sud ont gagné : Amazon ne peut plus vendre de livres !

Les gros cons de Sud ont gagné : Amazon n’a plus le droit de vendre livres, chaussures etc. en France

Ces connards de Sud voulaient carrément obliger Amazon à fermer, au motif qu’ils mettraient en danger leurs salariés, travaillant au lieu d’être confinés chez eux.

Ils voulaient donc que Amazon soit obligé de fermer ses entrepôts, comme les librairies sont obligées de fermer, ainsi que les commerces de vêtements, de chaussures, de bricolage etc.

Ils ont gagné en partie, ils n’ont plus le droit que de vendre des produits de première nécessité pendant au moins un mois, et c’est une honte, un scandale… La faute à Sud et aux juges, tous félons.  Félons parce que nous savons tous que, sous le prétexte de la sécurité du travail, Sud cherche à régler ses comptes avec Amazon, qui fait trop de bénéfices. Il y a de la haine pour ceux qui réussissent chez Sud. Les mêmes qui ne voient pas où est le problème quand les entreprises licencient, l’État n’a qu’à payer le chômage. Ils ont la vue basse et l’intelligence inexistante, chez Sud. Et ils font ça au moment où toutes les librairies de France et de Navarre, toutes les médiathèques…  sont fermées sur ordre du nul de l’Élysée et où il ne reste que le commerce en ligne pour abreuver la soif de culture des Français. Mais il est vrai que pour Castaner, l’homme n’aurait à se nourrir que de pain.

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/amazon-a-desormais-interdiction-de-vendre-des-livres-en-france/100240

Je dois dire en préalable que je trouve absolument scandaleux et criminel économiquement, donc humainement car on va payer les pots cassés, de fermer les magasins autres que alimentaires. Comme si les mêmes précautions que celles prises dans les boulangeries et autres supermarchés ne pouvaient pas fonctionner !!!  Cette fascination morbide pour l’interdit et la mise sous tutelle de tout un peuple me lève le cœur et me donne des envies de révolution.  Mais passons.

Nous avions cru comprendre qu’un certain nombre de commerces en ligne continuaient, permettant, via les livraisons demeurant, d’apporter à domicile ce que l’on ne peut plus acheter, livres, vêtements, chaussures, DVD, sans parler d’encre pour imprimante (essentielle en ces temps d’école à distance, mais vous croyez que des militants de SUD ça a un cerveau ? ).  On ne parlera pas du flexible de douche qui pète et qu’il faut remplacer  (ben quoi, disent les demeurés de SUD, une bassine qui chauffe sur la cuisinière, ça suffit non ?) , du papier pour imprimer les autorisations de sortie et autres tampons hygiéniques absents de la petite épicerie de quartier, la seule que vous ayez le droit de fréquenter…

Je sais que nombre de nos lecteurs partagent l’anti-amazonite de bon aloi quand on est contre la mondialisation et que je vais les faire hurler. Peu importe, on est en désaccord, on ne peut pas être en accord sur tout. Moi, j’apprécie Amazon et je l’utilise énormément. J’ai horreur de faire les magasins, j’ai horreur de devoir prendre la voiture (et encore pire les transports en commun) pour aller en ville pour faire les courses… Rouler, trouver un parking, les embouteillages… sans parler de l’insupportable mode qui consiste à mettre les magasins dans des zones moches à pleurer à la sortie des villes… Merci bien. Perdre 3 heures pour aller acheter un slip, une robe, un lustre, ou même un livre, merci, très peu pour moi.

Quand j’habitais près du centre-ville d’une grande ville, je faisais tout à pied, j’allais à la librairie 2 fois par semaine entre 2 heures de cours, au marché pareil, il y avait des magasins de toutes sortes, des quincaillers où je pouvais trouver aussi bien des piles, des ampoules que du white spirit ou des assiettes… J’achetais tout ce dont j’avais besoin en centre-ville, à pied, même les jouets à offrir aux enfants.

À présent, les centres-villes que je hantais sont devenus des lieux à touristes, plus de poissonnerie, plus de boucherie, plus de petite librairie, remplacée par une immense Fnac impersonnelle où on se perd et où on n’a pas les conseils de la libraire devenue une amie au fil du temps, plus de quincailler bien sûr… mais des banques, des assurances, quelques grandes chaînes de vêtements encore, mais peu à peu exilées en périphérie.

Alors je n’ai aucun état d’âme à utiliser la commande par Internet et, très souvent aussi, Amazon, parce qu’ils ne vous emmerdent pas en conservant vos coordonnées et en les vendant à d’autres qui vous inondent de courriers, de publicités ; parce que je n’ai pas besoin d’ouvrir 50 comptes clients différents dans 50 magasins différents dans une année, parce que le service est parfait ou presque, garantie, efficacité, prix corrects, délais de livraison imbattables, et c’est important pour moi qui lis beaucoup, qui dévore, quand je veux un livre, il me le faut tout de suite…

Alors oui, je défends Amazon. Que ceux qui veulent sa mort se jettent la première pierre. Qu’avez-vous fait quand on a fermé les petites boutiques de centre-ville, qu’on vous a interdit d’y aller en voiture (pratique, quand on est chargés n’est-ce pas ? ), qu’on a ouvert des immenses centres commerciaux inhumains ? Vous avez applaudi ? Vous y êtes allés ? Vous y allez ? Alors ne venez pas pleurer ni cracher sur Amazon. Qu’avez-vous fait pour conserver la petite coiffeuse de quartier ? Faites-vous partie de ces gens qui vont se faire couper les cheveux dans une chaîne de coiffure sans rendez-vous, entre un tour à Carrefour et un autre tour à Camaïeu ?

Je ferme la parenthèse et je reviens aux dégénérés de Sud qui ont porté plainte au tribunal – et les juges, autres tarés, leur ont donné raison. Amazon se voit donc tenu de ne plus vendre que des produits de première nécessité, alimentation, hygiène, médicaments. Point barre.

Et un imbécile heureux de Sud, confit en connerie de dire : « quand on est confiné, on n’a pas besoin de chaussure » . Même pour aller chercher le pain, on marche pieds nus ou en pantoufles, connard ?

Et les livres ? Les librairies sont fermées, mais on n’a pas le droit non plus, dorénavant, de lire, pendant le confinement, connard  ?

Je sais bien que les syndiqués de SUD n’ont pas nécessairement inventé l’eau chaude, mais je ne pensais pas qu’ils étaient si illettrés qu’ils pouvaient se passer de livres et les interdire aux autres. Les mairies, les médiathèques sont aussi fermées, mais ça ne les dérange pas, les crétins des Andes.

Qu’est-ce qui leur reste ? Qu’est-ce qui nous reste ? La télé ? L’info officielle, les séries débiles, l’imbuvable propagande gouvernementale ? Le tricot ?

Le monde vu par des syndiqués de SUD, ça fait peur. Ça fait salement peur. Et ça me met dans une colère noire, noire de chez noire.

.

Post.Scriptum. Je signale aussi, que, quoi qu’on en dise, grâce à Amazon, il est possible d’avoir accès aux livres que l’on ne trouve pas en librairie, parce qu’interdits pas la bien- pensance… Je pense, entre autres, aux livres sur l’islam édités par Résistance républicaine, Riposte laïque et autres éditeurs « résistants »… Ces livres ne font jamais partie des envois d’office, les distributeurs n’en veulent pas, nombre de libraires non plus, trop attachés au politiquement correct. Paradoxalement, seuls Amazon et quelques libraires comme La Librairie française, Chiré ou  la Nouvelle Librairie permettent aux écrivains et aux lecteurs impolitiquement corrects de pouvoir encore écrire, lire, échanger… Amazon est donc indispensable à la liberté d’expression. L dite liberté d’expression haïe par les staliniens de Sud…

image_pdf
0
0

54 Commentaires

  1. Consternant de sottise, c’est toi, Carrascouilles…
    le surnom de Blob te va admirablement !

  2. C’est inapproprié, car c’est au moment où les petits commerces sont contraints de fermer, qu’on aurait besoin de commander des livres, des disques, des jeux pour enfants… Moi aussi, je préférais payer un peu plus cher pour faire tourner le petit commerce de ma ville, mais les magasins ont été transformés en banques, agences immobilières ou totalement fermées..
    Il est aussi à souligner qu’on peut acheter quelques livres (peu de choix) dans hypermarchés…. Ne marchons sur la tête!

  3. 3 Les États-Unis c’est un grand pays libéral à l’opposé de la France qui est tombée dans le communisme et le socialisme. Résultat: la catastrophe, la petitesse, l’extinction, la mort.
    Mais les États-Unis libéraux sont devenus tellement dominants qu’ils ont les moyens financiers d’étendre leurs bras et leurs mains partout sur terre, d’implanter leurs entreprises un peu partout et d’acheter leurs concurrents. Conséquence, ils finissent par étouffer les commerces nationaux, régionaux et tôt ou tard, ils meurent.
    Pour se protéger et se défendre devant ce puissant prédateur, il faut que la France redevienne souveraine et protectionniste.

  4. 2 Le mondialisme, connaissez-vous?
    D’habitude, Riposte Laïque dénonce le mondialisme et là, fouillez-moi, tout d’un coup, ils disent que c’est bien. Bref, RL navigue à vue comme Macron, un jour à gauche, le lendemain à droite, vers le mondialisme.
    À part ça, saviez-vous qu’il existe des librairies françaises qui vendent en ligne comme Amazon?
    Au lieu de vous précipiter chez Amazon USA, chez les mondialistes (majoritairement des américains), regardez ce que font et offrent les petites librairies françaises et autres commerces en ligne français.
    Aidez les nôtres avant d’aider les autres. Bien que Amazon n’a pas besoin d’être aidé, c’est une multinationale.

  5. Amazon est une multinationale américaine. Cette entreprise est en activité un peu partout sur terre, enfin surtout dans les pays riches, là où les habitants étourdis et bêlants ont les moyens d’acheter des livres ou autres produits de consommation.
    Et savez-vous où atterrissent tous les profits? Aux États-Unis, le pays le plus capitaliste au monde. Ce pays ratisse très large dans le but de ramasser le maximum d’argent partout sur terre. À cause d’Amazon, un paquet de petits commerçants meurent en France et ailleurs ds le monde, ils ferment boutique, tirent le rideau.
    Les petits propriétaires n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. Réfléchissez.

  6. Bravo Christine…
    Tu as tout dit !
    Perso moi aussi j’achète mes livres sur Amazon….Laurent Obertone entre autre…
    Bonne journée…

  7. Je vous ai lu en biais, par flemme, mais j’ai relevé que votre ancien centre-ville n’a plus de boucherie, de quincaillerie, de librairie, etc… Ce n’était pas un centre-ville ! A peine un centre-bourg !!
    Les crétins de SUD n’ont rien gagné ni perdu, ils sont cons, point barre.
    Mais pour revenir à Amazon, quelle société veulent les utilisateurs de cette usine à tout vendre et complice des producteurs chinois ?

    J’habite une ville de 25000 hab à mi parcours entre 2 « métropoles ». Bien sur, elle a morflé, coiffeurs-assurances-agences immobilières-Camaïeu etc… mais les meilleurs sont restés :
    2 excellents traiteurs, 3 super bouchers, 8 boulangers-patissiers de qualité, 1 poissonnier, et tant d’autres dans la sape ou la chaussure.
    Cerise sur la reliure, UNE librairie dont la patronne

    • suite
      …dont tous savent qu’elle est d’ une gauche affirmée mais qui offre un choix immense, de goût, et qui assure les commandes à la même vitesse que les fameux hangars dont vous vous délectez.
      25000 hab, pas Paris, pas Bordeaux, pas Lyon……

  8. Bon est bien mon moule pour 4 baguettes de pain n’est pas près d’arriver l’on devra encore se contenter de pain qui sont plus larges que haut …

  9. Eh bien ils n’auront rien gagné !
    Je suis client AMAZON et très satisfait de leurs services.
    Désormais, je vais augmenter mes recherches sur AMAZON et ne commander ailleurs que quand je n’aurais pas trouvé ce que je cherche sur AMAZON.
    Les gauchisses staliniennes de SUD et autres CGT, je les emmerde à pieds, à cheval et à vélo ! Qu’ils crèvent tous le gueule ouverte et que le Dieu du commerce libre nous en débarrasse définitivement !

  10. ben dis donc ! j’interviens rarement , mais là rien à jeter partage completement ! Bravo ce coup de g……

  11. « Ils ont gagné en partie, ils n’ont plus le droit que de vendre des produits de première nécessité »
    tartuferie du gouvernement !
    Amazon vend des millions d’articles !!! comment empêcher les gens de commander autre chose que les produits de première nécessité ? le blocage des articles non nécessaires prendrait … 20 ans !
    donc amazon ferme complètement pour la semaine pour éviter d’avoir 1 million d’euros d’amende PAR jour !!!!
    nota: j’achète des compléments alimentaires sur amazon..
    est ce des produits de première nécessité pour marcon ?
    cela m’étonnerait, faudrait pas que les français renforcent leur organisme contre le virus !!!!

  12. Avec un peu de chance, Amazon virera les troubles fêtes qui, au mieux, iront pointer au chômage……….

  13. J’ajoute, dans quelques jours, s’ouvre la « Quinzaine de la Pléiade » avec l’album à la clé, même si maintenant le littérateur choisi n’est pas, à mon goût, le meilleur choix. Librairies fermées, Amazone fermé. Comment faire ? Faut-il attendre le bon plaisir de Macron, de Sud et de toutes les crapules qui décident pour nous ?
    Je suis las de subir les cuistres qui se prétendent l’élite et qui tyrannisent mon humble existence…

  14. Bravo ! Pas une ligne, pas un mot superflu dans cet article pétillant d’intelligence et de clairvoyance.

    • oui mais cela n’est pas nouveau, c’est la même cadence que dans les mac DO et toutes les entreprises américaines : elles vous pompent à mort pour un minimum de salaire !!!
      j’ai travaillé 15 ans dans une boîte américaine de services informatiques implantée en fRance. tout va bien en arrivant et année après années, entretien après entretien, nouveaux objectifs après nouveaux objectifs, qui s’ajoutent constamment au travail lui même, cela devient INVIVABLE !!!

      • ah et j’ai oublié le principal : un flicage de chaque instant, des stats journalières sur votre travail accompli, un système de notation de chaque salarié sur le serveur central et d’autres joyeusetés…

    • Ils dénoncent quoi vos trous du cul de sud ? Que dans une entreprise où on est payé pour travailler il faille travailler ?
      Ils se croient où ? A la sécu, à l’ANPE, à l’URSSAF ?
      Si vous avez des idées pour un meilleur système, ne vous gênez pas, créez une entreprise concurrente et montrez-nous votre savoir faire !
      Sans être mondialiste ni suppôt de µcron, sachez qu’il y en à plus que marre des communistes et autres collectivistes arriérés. Vous avez fait crever le monde libre, il n’est plus possible de vous supporter !

  15. Il n’y a pas que le problème des livres, mais aussi , se fournir en masques FFP2 et FFP3 par Amazon!! C’est ainsi que j’ai pu en avoir …je pense que ce gouvt y a pensé aussi !!!

    • On, a compris malgré que macron et sa clique de charlots larem disent que nous sommes des incultes;

  16. Les syndicalopes tapinent pour le système en faisant croire que le sort des travailleurs-travailleuses est leur priorité, belle arnaque.

  17. laurent degousée Co-délégué de la fédération SUD Commerce
    Cet abruti dangereux qui tient chronique sur mediapart, nous explique que « les prolétaires n’ont pas de pays ». Cet immonde individu se croit encore à la fin du 19ème siècle.
    Cet imbécile nuisible n’a pas compris qu’Amazon expédie AUSSI d’Allemagne.
    C’est donc bien une atteinte à la liberté du travail en France que ce nuisible a fait avec la complicité d’un juge !!!!!! Toute la clique du mur des co.s !!!!!!

    • Pour les mondialistes, personne n’a de pays (ou de patrie). Point n’est besoin d’être à SUD ni bloqué au XIXe siècle pour ça.

  18. Et les employés de Cdiscount (qui vend la même chose qu’Amazo), vous vous en moquez???

    • Ce qui vaut pour les employés d’ Amazon vaut pour les employés de Cdiscount.

  19. Et pourtant Amazon est le seul qui permet à de tous petits auteurs de vendre leurs livres ou ebook. Et surtout pendant que les syndicats s’en prennent à Amazon, c’est Cdiscount qui se frotte les mains!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  20. Merci Mme Tasin .Comme quoi mème quand on n’est de goche ,on ne dit pas toujours des conneries !

  21. Bravo pour cet article, qui montre qu’on peut garder son bon sens en étant engagée, même contre le « politiquement correct » de son propre camp.

  22. Bonne description des centre-villes modernes. Habitant de périphérie, je m’en sens même carrément exclu. Là-bas c’est une autre population. Une ville dans la ville.

  23. Oui Christine, vous avez raison : Amazon c’est un service parfait dont je me sers très souvent, pour des livres surtout. On y trouve même ce qui est introuvable en France ; j’avais commandé une colle tout à fait spéciale, elle m’a été livrée en une semaine, venant de New Delhi… sans commentaire !

    • Je confirme : j’ai fait des kilomètres pour visiter tous les magasins de bricolage de ma zone pour trouver une colle spéciale pour réparer des carrelages branlants. IMPOSSIBLE !
      Sur AMAZON, trouvé en 2 minutes, payé aussitôt un prix correct et livré le lendemain. Le LENDEMAIN !

  24. Il n’y a pas que SUD, les rouges (CGT) aussi, ils sont gentils les dirigeants d’ AMAZON, pendant la fermeture les employés seront intégralement payés, logiquement ceux qui sont à l’origine de la fermeture devraient refuser leur salaire.
    Allo, le coco (il se reconnaitra).

  25. Encore un idiot utile de Big Pharma qui pense qu’un minuscule virus peut exterminer l’espèce humaine. Votre crétinisme, monsieur Carrasco fait honneur à vos maîtres, allez donc vous vacciner et trembler de peur ailleurs. Ici, on aime la science, la vérité et la liberté.

  26. ouais, comme les infirmières, les aides soignantes, les femmes de ménages des hopitaux, les médecins, les caissières de supermarché et autres qui peuvent attraper le condevirus
    tasin, taisez vous! comme le demande cohnbendit au professeur raoult !

    • il fut un temps ou vous defendiez les petits commerces les agriculteurs , a qui amazon a vole des terres dans les plaines aux alentours des grandes villes comme les aeroports , mais ils mettent un peu de la tune , on oublie vite sa terre; pour certaines(s) peu importe qu’amazon enfouisse du plastique des piles , et bien que les ricains recupere leurs bille et tant pis pour les salaries qui ne se sont pas trop inquietes des emplois qu’ ils ont participes a supprimer , pour ma part rien a cirer ; le prix des livres n’est il pas reglemente ?

    • Normal, la gauchisse bien rouge à fait voter pour un socialiste !
      N’oubliez pas que µcron vient du PS !

  27. On a bien vu qu’on ne peut plus acheter nos bouquins et autres produits sur ce site qui m’a toujours donné satisfaction en tous points.

  28. Les c…ards s’en fichent qu’Amazon ferme et mette au chômage des gens.
    Ce sont des gros c… d’imbéciles heureux de leurs éternelles c…ries.
    Jusqu’à quand va-t-on supporter toutes ces infamies et tous ces génocidaires ?

  29. Je pensais être le seul à venter les mérites d’Amazon en France, je partage totalement votre point de vue…

  30. C’est vrai Carascouilles, toi aussi tu ne sais pas ce que c’est un livre.

  31. C’est sûr que ces extrémistes de gauche, ce ne sont pas des lumières.

  32. Je suis complètement d’accord. Empêcher que les gens puissent acheter ce qu’ils ont besoin, ce qu’ils veulent, c’est lamentable ! Tous les commerces sont fermés en dehors de l’alimentation et des pharmacies ! Et en plus, même habituellement, quand on est loin de tout, on est bien content de pouvoir trouver tout ce qu’on a besoin en quelques clics.
    Maintenant, au-delà de Sud, tout ça est le résultat de ceux au pouvoir, sinon, ça n’aurait jamais pu être possible.

  33. Un libraire n’est pas un marchand de livre. Un livre peut vous conseiller du livre que vous souhaiter. Une librairie représente la personnalité du libraire. (comment dit-on libraire au féminin?) Amazon ne vend que des bouquins présentée sur les medias, donc Amazon est une merde. Idem pour la FNAC qui a écroulé les librairie.
    Pourquoi les tabacs, qui vendent de la mort, son-ils ouverts? La réponse est dans la question.
    Il n’y a plus d’humains dans les villes, il ne reste que l’opinion publique marchant à la carte bleue ou au prélèvement, c’est propre puisque ça popage le virus de l’argent qui s’avère mortel dans ses effets secondaires: voir le covid

    • Il vous manque une case ou quoi ? Sur Amazon on trouve TOUS les livres !!! Et en plus moins chers !

  34. Sud et la culture…. non je blaque !
    Bon ils ont réussi : AZ ferme 5 jours, les salariés conserveront leurs salaires..
    Mais attention au retour de bâton, on ne les reprendra peut-être plus à engager dans ce syndicat.. les bases de données ils ont aurait dit Yoda.
    Mais je pense que pour ceux qui lisent pas mal, ils continueront quand même à vendre des e-books… pas besoin d’un type de Sud pour envoyer un fichier, un Indien suffira.

Les commentaires sont fermés.