1

Les Afghans entrent en France comme dans un moulin

Un rapport de l’Ofpra constate que la proportion des femmes au sein des primodemandeurs majeurs d’asile est particulièrement faible pour les nationalités du continent asiatique, avec seulement 8 % pour les Afghanes.

Seulement 8% de femmes parmi les « réfugiés » afghans – Nouvelles de France Portail libéral-conservateur (ndf.fr)

Les Afghanes sont donc très peu nombreuses chez les réfugiés. Pourquoi ? Il y a quelques explications possibles.

Parce qu’elles sont rarement combattantes, même si cela arrive. Les raisons les plus évidentes sont qu’elles sont habituées à rester dans leurs cuisines. Qu’elles ne peuvent pas sortir non accompagnées d’un mâle, selon la loi d’Allah qui ne pensait pas du tout que les voyages forment la jeunesse, du moins pour les femmes…

Voyager leur est donc interdit. Cela risquerait de leur montrer combien nous sommes plus développés, plus libres que les Afghans. Staline interdisait aux Russes de voyager, pour les mêmes raisons. C’est le propre des régimes totalitaires. Les talibans sont totalitaires.

Et puis, les Afghans ne veulent pas exposer leur femmes au regard nécessairement salace et lubrique d’autres hommes. Ils veulent les garder pour eux, c’est leur propriété à labourer. Musulmanes un jour, musulmanes toujours.

Qui sont ces hommes qui laissent leurs épouses, leurs fiancées derrière eux (probablement à la garde de pères, oncles, cousins…) ? Ces hommes qui fuient la guerre, alors qu’ils sont parfaitement en état de la faire ? De quel bois sont-ils faits ? En 1914, en 1940, les Français sont partis bouter l’ennemi dehors. Mais les Afghans, non. 

La grande question : pourquoi ne restent-ils pas dans leur pays à se battre contre les talibans ?

Il faut croire qu’en venant en Europe ils obéissent d’abord aux ordres d’Allah : rendre la terre entière musulmane.

Et ils s’y emploient. C’est une armée en guerre qui vient chez nous. Pour nous envoyer « ad patres » à l’aide de poignards, de leurs poings, de n’importe quel moyen. La voiture faucheuse est souvent utilisée.

Cela les enverra, eux, au paradis. Tout est inscrit dans le Coran. Et s’ils font des attentats ils auront droit à 72 vierges (pourquoi ce chiffre-là, on se demande?)

Ils gagnent leur paradis en nous tuant : pourquoi s’en priveraient-ils ? Et en plus nos tribunaux essaient toujours de ne pas les condamner.

Une armée qui utilise tous les moyens proposés par Allah. Le viol en fait partie, c’est la prise de guerre. Les femmes infidèles sont à eux, pensent-ils. Le viol, le vol, le cambriolage, c’est la razzia d’aujourd’hui.

Et nos naïfs angéliques et traîtres leur ouvrent grand les portes, évidemment. Peu leur importe le droit à la sécurité, à la propriété, des Français.

Tout cela en attendant le regroupement familial, qui ne saurait tarder. Et qui nous amènera encore plus d’Afghans illettrés, candidats à nous égorger, nous voler, nous violer. Tout le monde sait qu’ils sont déjà sur-représentés dans les prisons. Je ne donne pas de chiffres, ils sont incroyables.

D’ailleurs un Afghan  admis en France ces derniers jours a déjà fait l’objet d’une condamnation. Il n’a pas perdu de temps.

La vie en Macronie est vraiment belle. La guerre de Cent Ans, la saint-Barthélemy, les guerres contre le nazisme, ce n’était rien à côté de ce qui nous attend.

La peste et le choléra, ce n’était rien non plus. Car ce qui nous attend, c’est plus que tout cela réuni. Mais cela ne fait rien. Parce que tel est le projet de Macron, le projet de l’Europe sur nous.

La France va devenir un champ de batailles puis un champ de ruines.

Tuez-les tous, Allah reconnaîtra bien les siens…

Sophie Durand