Les Algériens se sont ouvertement moqués de Macron et de la France

Pour la deuxième fois en deux mandatures, Emmanuel Macron se rend en Algérie. Entre-temps il a reçu et cajolé les ministres et autres plénipotentiaires  de ce pays qui se sont succédé au parvis de l’Élysée tout en méprisant ouvertement notre pays. Pour rappel utile, soulignons ce beaucoup que ignorent, c’est que l’hymne algérien insulte nommément et explicitement la France, cette audace étant l’unique cas semblable au monde.

https://www.harkisdordogne.com/article-mais-qui-connait-les-paroles-de-l-hymne-national-algerien-122811056.html 

Emmanuel Macron n’est jamais en visite d’État en Algérie et toujours en situation de componction eu égard à un passé qu’il voudrait lourd de repentance. Il entend offrir aux Algériens cette contrition sans égard pour notre propre peuple, pour notre pays, quitte à  falsifier la vérité historique du lien entre les deux pays. Cet acte inédit et délétère car partial, orienté et décontextualisé est donc un acte mensonger, criminel.

Emmanuel Macron n’hésite pas en 2017 à qualifier la colonisation française en Algérie de « crime contre l’humanité ».

Or, les crimes contre l’humanité sont des infractions spécifiques commises dans le cadre d’une attaque de grande ampleur visant des civils, quelle que soit leur nationalité. Ils comprennent le meurtre, la torture, les violences sexuelles, l’esclavage, la persécution, les disparitions forcées, etc.

La France n’a commis aucun de ces crimes de manière déterminée et continue et surtout il n’a jamais été question d’une stratégie globale de sa part.

Ceux qui ont commis des viols, des enlèvements et des tortures dans le cadre d’une volonté d’intimidation et de propagation d’un climat de terreur parmi les populations sont les criminels du FLN. Eux peuvent donc être accusés de crime de guerre car leur manœuvre criminelle et lâche procédait d’une volonté claire et délibérée.

Ces exactions sont d’ordinaire sévèrement réprimées par la Cour de justice de La Haye. Les suites de la guerre des Balkans en ont fourni une preuve sans ambiguïté. Les assassins du FLN en sont épargnés, en ont toujours été épargnés, tout comme  ont été tues leurs exactions dans les médias et le discours politique des instances françaises.

Il n’empêche que le Président de la République française persiste dans son attitude humiliante pour la Nation. Existe-t-il un autre exemple de repentir officiel aussi dégradant dans toute l’histoire (en dehors même de son absence de justification) ? Non bien sûr, sauf peut-être celle de l’Allemagne responsable de la guerre la plus sale qui se puisse être, coupable de millions de morts et de la destruction d’une grande partie des pays d’Europe.

Ce faisant, cet homme sans foi ni loi, oscillant d’une vérité à une autre sans scrupule ni remords, efface tout ce que peut avoir apporté la France en Algérie et dans tous les autres territoires où elle s’est trouvée.

Il oublie notamment qu’en 1830, l’intervention de la France fut motivée par les incessantes et brutales incursions des Maghrébins (qui n’étaient encore ni Algériens, ni Tunisiens, ni Marocains) dans le sud de la France où ils pillaient les ressources et prenaient en esclavage hommes, femmes et enfants qui, après  bien des douleurs de captivité, étaient rendus contre rançon (ça c’est la réalité). Cette piraterie avaient duré des siècles avant que le roi de France Charles X ne décide d’envoyer un corps expéditionnaire pour la faire cesser.

À cette époque l’Algérie en tant que pays n’existait pas. Son territoire n’était en grande partie qu’un vaste marécage impropre et inculte où régnait une multitude d’épidémies incontrôlées (ça c’est aussi une réalité).

La France a assaini ce territoire insalubre et la rendu cultivable et vivable. Elle a forgé un contexte sanitaire propice aux populations indigènes dont l’espérance de vie a considérablement augmenté. Elle a construit des routes, des ponts, des lignes de chemin de fer. Elle a établi les structures propres à une civilisation de progrès et  les infrastructures d’un pays moderne. Voilà une troisième réalité. Que serait ce territoire aujourd’hui sans l’implication de la France ?

Que l’on songe un instant qu’il n’existe qu’un seul pays qui n’a pas été colonisé en Afrique ? C’est l’Éthiopie. Or, ce pays est un des plus pauvres d’Afrique, avec un revenu par tête d’habitant qui s’élève à 1900 dollars/an et le place au 36e rang sur 52 du  continent. Je rappelle que l’Afrique du Sud est le premier en dépit du régime de l’apartheid

Il y a aussi le Liberia, petit pays créé de toute pièce par les États-Unis en 1847 pour  accueillir des esclaves émancipés et de retour sur la terre d’où ils avaient été extraits par la force. Le Liberia se situe aujourd’hui au 51e rang. Dans le même temps l’Algérie, malgré toutes les turpitudes  de son État profond, occupe le 5e rang. Il se pourrait bien que la colonisation y soit pour quelque chose, n’en déplaise à notre Jupiter national.

Dans cette affaire, comme dans tant d’autres domaines, il apparaît clairement qu’Emmanuel Macron ne cherche jamais à protéger la France et les Français, à promouvoir son image et  son rayonnement.

Bien au contraire, sa volonté semble être son effacement lent et inéluctable.

C’est un mondialiste pur et dur au service de ses maîtres ceux de la finance mondialisée elle aussi.

Hormis ses voyages en Algérie, Emmanuel Macron privilégie l’Allemagne dont il attend toujours signes et encouragement alors que ce pays mène une politique tellement personnelle et à cent lieux d’une vraie coopération solidaire avec notre pays. Ce comportement est celui d’un vassal à la traîne du maître qui fait et défait la politique, monétaire notamment, à son seul profit. La France, naguère véritable puissance en Europe et dans le monde, devient secondaire et soumise aux aléas de la volonté germanique, elle-même dépendante de l’hégémonie américaine.

Après deux quinquennats où il a montré toute son arrogance de jeune blanc-bec, prompt à renier un jour ce qu’il avait promu  la veille, faisant un pas en avant puis deux pas en arrière, frappant et menaçant les gueux qu’il méprise mais dont il attend le suffrage, il se sent aujourd’hui détaché des contingences d’un comportement de prudence lié à l’optique d’une réélection que la Constitution ne permet pas.

Cela était très lisible dans ses dernières allocutions au cours desquelles il s’est montré, avec une suffisance digne d’un monarque absolu et infatué, tel qu’on ne l’avait jamais vu, sûr de lui et donneur de leçon, bien décidé à faire ce qu’il voudrait sans consultation de la volonté des citoyens.

A-t-il dit qu’il consulterait l’opinion sur le problème majeur de l’immigration ?  NON !

A-t-il envisagé de demander aux Français s’ils étaient d’accord avec sa politique d’implication dans le conflit ukrainien ? NON !

A-t-il promis d’interroger les Français sur l’UE dont chacun peut observer l’inefficacité absolue si bien en matière de réelle coopération militaire et diplomatique qu’en matière économique, judiciaire ou sociale, outre le coût exorbitant que représente cette association de dupes ? NON !

A-t-il ouvert la possibilité de donner plus de pouvoir au débat parlementaire en offrant au corps électoral un mode proportionnel en tout ou partie ? NON !

https://youtu.be/LSv_u4iFeOM

Il a tourné le dos à toute possibilité de renforcement de la démocratie dont je rappelle qu’elle est un mode de gouvernance où la souveraineté appartient au peuple et non à une oligarchie cachée derrière un pantin orgueilleux et méprisant.

C’est la première année où le Parlement ne siège pas en septembre… Cette carence laisse le champ libre à toute spéculation possible et renvoie des décisions majeures aux calendes grecques.

Soyez assuré que compte tenu de la donne qui se présente, il va se lâcher totalement, n’ayant rien à craindre du suffrage universel et que plus rien ne l’arrêtera dans sa marche en avant à pas forcés pour plus de contrainte et moins de liberté.

La fin de l’abondance pour les Français (certains Français, pas ceux qui s’empiffrent joyeusement aux frais du concitoyen contribuable de base)  qui paient déjà de manière douloureuse les échecs de ce Président dont l’impéritie est la cause. Non Monsieur.

La fin de l’insouciance dont les Français seraient imprégnés alors que l’inquiétude qu’il marque pour l’avenir en démontre l’inexistence. Non Monsieur.

La fin des évidences alors que chacun sait très bien que rien n’est moins sûr aujourd’hui que la situation de notre pays. Non Monsieur.

Non Monsieur le faux professeur à la mine réprobatrice, vous ne convainquez que vos affidés et vous renforcez le rejet des 70 % des Français qui ne vous ont donné aucun mandat pour faire de la France cette espèce de croupion que vous VOULEZ en faire.

Non, un accord ne sera jamais possible avec l’Algérie tant que ce pays bafouera la France et ne respectera pas les accords passés entre les deux Nations. Nous pouvons très bien vivre sans eux, voire mieux s’ils nous débarrassent de toutes leurs racailles qui polluent notre atmosphère.

Jean-Jacques FIFRE

image_pdfimage_print
30
1

27 Commentaires

  1. L’immonde inverti de la banque cosmopolite ferme le robinet de gaz puis ensuite, la mine courroucée, que maintenant il n’y a plus de gaz et qu’il faudra payer le « prix de la liberté ».
    Je pense que cette raclure finira très bientôt pendue. Au fait, les syndicats et les centrales agricoles sont payés ou sont terrorisées pour ne rien dire et ne rien faire à ce point ?

    • Elles viennent juste de quémander 4 milliards d’euros… elles les auront, car c’est encore « open bar »

  2. en effet, la colonisation de la france est un crime macronien contre l’humanité.

  3. Les franconnais ne sont que des potiches, omicronescul aurait bien tort de s’en priver.

    Le seul objectif de ces potiches, c’est d’avoir de quoi bouffer devant leur abonnement netflix, et éventuellement de passer commande chez ubershit pour un moment « récréatif ».

    Notre pestilent va juste faire en sorte de les maintenir dans leur dépendance.

  4. Mauvais calibre a tout à fait raison d’évoquer le silence complice des partis d’opposition et des syndicats. A croire que tous ces gens sont à la merci de ce narcissique et lui sont redevables pour une raison ou pour une autre. Un état mafieux en somme …

  5. Bardella, Mélenchon, têtes de cons ! rien à foutre de leurs discours imbéciles !!! qu’attendent ils pour demander un débat parlementaire sur l’Ukraine, les sanctions, le Mali, l’énergie ??????

  6. Mais les Français qui ont à souffrir chaque jour des coups de surin dans le dos , des égorgements et des décapitations, ne veulent pas maintenir de lien avec ces psychopathes Algériens.
    Sale race de détraqués.
    Comment faut-il le dire pour que ce soit bien enregistré.????

  7. Si les Algériens nous jugent à travers Macron, ce n’est pas étonnant qu’ils nous méprisent.

  8. A Oran, Macron rencontre les gérants de Disco Maghreb et a parlé avec les gérants de la célèbre boutique Disco Maghreb popularisée par DJ Snake, avant de s’adonner à un bain de foule.
    Voilà ce qu’on dit. On ne comprend pas grand chose sur ce qu’à fait macron sauf qu’il a rencontré des gens complètement inconnus avec « DJ Snake »?? et qu’il a « pris » un bain de foule c’est à dire qu’il est allé se faire peloter partout par les adeptes de Disco Maghreb …..
    où est passée sa rombière ?

    • DJ Snake c’est le rappeur franco algerien qui fort de son succes aux USA avait demandé et obtenu de la folle de
      Cadix Maire de Paris (crottes de chiens) la mise à disposition du sommet de l’Arc de Triomphe pour que ce detraqué kouskous puisse s’y autocélébrer dans un concert sons et lasers.
      Méme Piaf ou Trénet ou Brel ou Halliday ou Claude François n’ont jamais manifésté un tel délire de notoriété.
      D’autres Algériens 2 frères, avaient demandé la privatisation du dernier étage de la Tour Eiffel…et l’ont obtenue. Lol
      Des demandes de ploucs nouveaux riches totalement inconvenantes.

  9. L’Algérie est dans la norme psychiatrique ! Quand on a un mal vivre ou des problèmes on répercute la névrose aux autres…Si on avait un gouvernement courageux on a assez d’agriculteurs pour fabriquer du biogaz et être auto suffisant !Le FLN est un parti inutile qui regarde derrière plutôt que devant! La critique est aisée mais l’art est difficile …😴

  10. Tout est dit, merci l’ami. Maintenant, quid de notre fiotte élyséenne ? L’empêcher de continuer à nuire. Insurrection – Révolution- Éradication

    • Liquidation physique version petit Clamart réussi cette fois : tir aux lance – roquettes (plusieurs pour être sûr de réussir l’ attentat) ou lancer de grenades mills sur cette saleté

  11. On ne peut donner tort aux algériens en l’occurrence ! On est risible ….avec le petit bouffon plastronnant

  12. Macronor Terminator Merdator c’est le président du vide tout simplement et les Algériens se foutent éperdument de la gueule de gamin de l’Elysée et de notre pays qui est devenu la risée du monde entier y compris par les Boches.

  13. Il faut rappeler ce qu’était le « sourire kabyle » vous savez les rituels de ces trouducs qui infestent les rues de Panam : ils ouvraient au couteau d’une oreille à l’autre une large fente chez leur victime pour y dégager un sourire macabre digne des pires tueurs en série qu’ils ont toujours été.
    Voilà ceux que Macron flatte.
    Il finira dans la bouillabaisse des cochons notre maître des horloges.

  14. « jeune blanc bec »? E Macron va avoir bientot 45 ans
    né le 21 décembre 1977 à Amiens
    ce n est plus un poussin ! il sacrifie à la mode, venue des USA,du jeunisme et essaie d en garder les apparences pour les médias…

1 Rétrolien / Ping

  1. Collabo Macron, comment oses-tu parler d’histoire d’amour avec l’Algérie ? | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.