Les Algériens vent debout contre un cinquième mandat de Bouteflika…

Les étudiants, les lycéens, les enseignants universitaires, les avocats, les intellectuels et même, c’est bien la première fois, les journalistes, qui dénoncent la censure dont ils sont victimes, manifestent, se révoltent pacifiquement, dans toutes les villes d’Algérie.

Des sympathisants et partisans du FLN s’éloignent et rejoignent d’autres dissidents et c’est le cas également de très nombreux chefs d’entreprise.

Et le 8 mars ce seront les femmes qui se rassembleront.

Toute l’Algérie est dans la rue et c’est, on peut l’affirmer, une première depuis l’Indépendance et, également pour la toute première fois on a pu assister, dans les mosquées, à la protestation des fidèles qui ont cessé de prier quand les imams ont prêché les « vertus de l’obéissance au pouvoir ».

Si ce prochain vendredi 1er mars les manifestants sont aussi nombreux que le précédent vendredi, il pourrait s’agir alors d’une véritable révolte populaire.

Révolte toute pacifique d’ailleurs, tout au moins pour le moment, car parmi ce soulèvement spontané on perçoit la manipulation insidieuse des Frères Musulmans, de ce FIS (Front islamique du salut), souterrain actuellement, mais qui envisagerait peut-être de remettre le pays à feu et à sang, comme dans les années 90 et les centaines de milliers de morts.

Et c’est cette peur que le début de ce XXIe siècle voit réapparaître le spectre terrifiant de la fin du vingtième, qui ferme la porte à ceux qui pourraient prétendre diriger une Algérie nouvelle, moderne, compétitive et peut-être même laïque (Mais ce n’est qu’un rêve !).

Un rêve qu’avait fait la Tunisie et qui s’est transformé en cauchemar.

Rien ne peut se bâtir de constructif quand une religion impose ses propres lois, ses châtiments, sa haine des autres.

C’est sans aucun doute la peur de perdre ce semblant de stabilité, acquis dans le sang et le crime, qui permettra à l’entourage de Bouteflika de continuer à gouverner le pays.

N’est-ce pas d’ailleurs ce que prouve le pacifisme de ces manifestations : pas d’affrontement, pas de casseurs, pas de véhicules brûlés, de boutiques saccagées ! La population algérienne rejette toute violence… en Algérie.

Et, pour le moment, même en France.

Avez-vous constaté la présence de « casseurs », de violence, d’incendies, de magasins défoncés, lors de la première et récente manifestation des « Algériens de Paris » contre le 5e mandat ? Non, n’est-ce pas ! Même les forces de l’ordre n’ont pas eu à intervenir, les armes sont restées muettes !

Un constat s’impose tout de même : la majorité des Algériens, surtout les jeunes qui composent 40 % de la population, ne veulent pas d’un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

Mais est-ce que lui-même le veut ?

Il préférerait, oh ! combien, finir sa vieillesse en toute quiétude, dans le calme, la sérénité et la réflexion, qui sont désormais ses seuls complices fiables.

Mais qui, parmi ses proches et les leaders de son parti, serait susceptible de le remplacer ? Si une personnalité s’imposait, cela se saurait ; elle serait la garantie de la poursuite d’une politique, certes de corruption, mais également de paix religieuse, sous la surveillance et le soutien de l’armée populaire algérienne.

La très grande majorité des Algériens est pour le changement mais sans révolution et cela aussi bien l’armée que les forces de l’ordre, et les services de sécurité en sont conscients et se montrent aussi disciplinés que les contestataires.

Certes la crise pointe dans un proche horizon, dans les cinq prochaines années paraît-il !

Mais que toute cette population prenne bien garde, d’une part de la résurgence d’un fanatisme islamique et, d’autre part, des fallacieuses promesses de certains candidats possibles.

Je pense notamment à ce « Roi de la com. » Rachid Nekkaz, que nous connaissons bien chez nous, et pour cause, ne payait-il pas les amendes de toutes les femmes qui portaient le voile, malgré la loi, bafouant nos magistrats, notre justice, jusque devant les portes des « Trésoreries » ? Ne prônait-il pas le port du « burkini » dans les piscines et sur les plages ?

Femmes algériennes, vous qui vous battez pour votre liberté, celle de vous baigner en maillot de bain, celle de n’être plus obligées de vous « couvrir » d’un voile, celle de vous exprimer librement, « barrez la route » à ce bonimenteur, si votre justice l’autorise à pratiquer, comme la nôtre s’est laissé berner !

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

34 Commentaires

  1. boutéflicka est-il encore vivant ? a t-il encore toute sa téte ? et que va faire l’armée si boutiflicka n’est pas réelu ?

  2. Bouteff a toujours été un homme de paille !!!…..seuls les cinq généreaux sont les maitres . Tout ce qui part d’Algérie (pétrole gaz) et tout ce qui rentre (denrées alimentaires) passent sous leurs fourches caudines ,les administrations sont aux mains de leurs familles (avec ou sans qualifications) pour avoir un visa pour la France « il faut connaitre » et « remercier » .L’algérie n’est pas un pays c’est la caverne d’ali baba avec des milliers de malheureux qui crient famine a sa porte . 2degaulle a filé ce pays au FLN qui s’est empressé d’enroler tout ce qu’il y avait comme proxos et délinquants pour terroriser le peuple . L’argent des hydrocarbures sert a payer une armée surpuissante qui ne va pas se gener d’etre violente pour conserver ses priviléges .

  3. Les algériens sont contre le 5ème mandat de Bouteflika. Le regime, en bon démocrate à entendu les protestations du peuple. Bouteflika ne fera pas ce 5ème mandat. Il passera directement au 6ème. ail durera 10 ans. Qu’il vive ou qu’il meurt.

    • Et choupinet qui croyait se faire des amis en allant cajoler boutef en Algérie (mdr) il suffit d’écouter les algériens comme je le fais a Marseille pour comprendre qu’ils n’ont qu’une seule envie c’est de le voir disparaitre , lui son frere et toute sa clique ….comme quoi il ne suffit pas de voyager pour savoir ce qui se passe dans un pays si on ne cotoye pas l’homme de la rue

  4. Les algériens d’aujourd’hui ? Un peuple d’abrutis envieux qui préfèrent venir se gaver chez nous plutôt que de se débarrasser de ses dirigeants corrompus jusqu’à l’os et de relever leur pays de la fange où il est tombé par leur seule faute après le départ des pieds-noirs…

  5. ALGERIENNES, REJETEZ L’ ISLAM AVEC VOTRE VOILE !!
    c’est l’islam le problème, le désastre !

  6. certes mais le cadavre exquis sera réélu avec 90%
    sauf s’il reste dans son hopital suisse…

  7. M. GOMEZ, je ne veux pas vous manquer de respect, mais vous savez, personnellement, qu’est-ce qu’on s’en fiche de ce qu’il se passe chez eux !
    Qu’ils s’entre-tuent, ça nous fera du monde et des dépenses en moins…

      • Bien sûr que tout le monde se fiche de se qui se passe chez eux et qu’ils peuvent bien s’entretuer, ce qui ferait notre affaire.
        Malheureusement, comme ils sont incapables de se prendre en main et qu’ils ont une démographie galoppante, c’est chez nous qu’ils atterrissent par la grâce des différents accords des 50 dernières années entre les pays du Maghreb et la France, le dernier et non le moindre étant le pacte de Marrakech

      • Paskal,
        Vous auriez dû voter comme il faut et pour votre gouverne, je suis P-N et les bicots, on les connaît mieux que vous qui nous avez insultés lors de notre arrivée en F.
        Nous vous avions avertis, vous les FDS et vous nous avez insultés copieusement et accueillis bras grand ouvert les koranik depuis 1962.
        A l’école, vous croyez que vos enfants ont été gentils avec nous ? Ils ont appliqué les consignes de leurs parents à l’égard de ces « sales petits P-N. ».
        Alors, fallait voter FN depuis des lustres.
        Qu’avez-vous voté tout ce temps ? Un coup miterrand, un coup chirac, un coup hollande, un coup makron ? Vous changez de râtelier comme de chemise !
        VOUS ETES TOUS RESPONSABLES DE VOS VOTES DEBILES !!!

  8. Ce sont les dignitaires musulmans qui refusèrent la nationalité française;car les lois de la République étaient incompatibles avec l’islam …elles le sont toujours d’ailleurs .

    • Ils ont refusé à l’époque la nationalité française parce qu’ils ne voulaient pas renoncer à la polygamie entre autres.
      De toute façon, maintenant ils ont tout en France : la polygamie, les mosquées, la carte vitale, les allocs et la nationalité française

      • Wika,
        Et ce, pendant que nos gamins étudiants, doivent se contenter d’une bourse misérable et nous, les parents devons nous serrer la ceinture pour les aider.
        Si on ne paye pas les droits d’inscription chaque année, nos gosses peuvent se faire refouler, tandis que toute la racaille qui nous arrive, se voit accueillie tous frais payés… par qui ????
        Devinez ???
        Ils ont ces saloperies d’assoc’ qui les soutient.
        Quelles sont les assoc’ qui soutient nos enfants dans leurs frais ?

  9. Le bruit court que Bouteflika est mort depuis des mois et que la personne parfaitement immobile qui fait quelques apparitions dans son fauteuil serait un mannequin.
    En tout cas, la boucle est bouclée, ils nous ont mis dehors il y a 55 ans et ils en reviennent petit à petit à leur pays d’avant. Tout ce que nous leur avons apporté a été gaspillé, dilapidé et maintenant ils n’ont pas de quoi nourrir leurs enfants. Le travail se fait rare et la seule solution pour eux est d’envahir les sales céfrans, sans compter que les extrémistes islamistes attendent leur heure.

  10. Il y a déjà longtemps, il était accueilli dans ses meetings aux cris de « Donne nous des visas et on te fait cadeau de tout ce que tu t’es mis dans la poche ! »

  11. De mon point de vue, la question n’est pas celle de la « survie » de Bouteflika, mais de tous ceux qui sont derrière et qui risquent d’aller à dame… A commencer par l’Armée.
    Réélu ou pas, une nouvelle Guerre civile s’annonce.
    A nous de recevoir des millions « d’exilés politiques » ! Quand on aime, on ne compte plus !

  12. C’est devenu du grand n’importe quoi!.
    Maintenir au pouvoir contre vents et marées un vieillard sénile et impotent c’est vraiment à devenir fou!.

  13. Le problème avec l’Algérie ce n’est ses dirigeants corrompus depuis des décennies, non le problème et que ce pays a sur la tête une épée de Damoclès qui s’appelle l’islam, ce cancer qui ronge tous les pays où cette doctrine s’est imposée,
    Si d’aventure les islamistes prennent le contrôle de l’Algérie, alors çà va craindre pour la France!.

  14. Bouteflika…est très jeune a coté de quatorze siècles d histoire donc autant le garder au pouvoir rien que maintenir la paix dans son pays , de toutes façons on a le président qu on mérite nous sommes bien placés pour le savoir.

Les commentaires sont fermés.