Les antifas américains ont décidé d’effacer un pan de l’Histoire… comme les Talibans

Nous avons été nourris et captivés par la littérature et le cinéma américain qui mirent en scène à satiété le Nord et le Sud.

La guerre de Sécession tua 750.000 soldats des deux camps et se trouve faussement réduite à un combat du Bien (le Nord anti-esclavagiste) contre le Mal (Le Sud esclavagiste). La vérité réside dans l’éternelle lutte du pouvoir central (Fédéral) contre l’autonomie des états qui constituent une fédération.

Parmi les refus opposés par les états confédérés à l’Union, se trouvaient, à côté de l’abolition de l’esclavage, bien d’autres sujets plus essentiels touchant à la liberté de légiférer que le gouvernement fédéral restreignait en dépit des Constitutions de l’Union et des états fédérés.

Doit-on redire que nombres de dirigeants confédérés, parmi lesquels le général Robert E. Lee, étaient personnellement contre l’esclavage ? Doit-on rappeler les lettres et déclarations d’Abraham Lincoln établissant un distinguo entre la liberté des esclaves et leurs droits politiques ? L’esclavage fut plus qu’un crime, une faute (Paraphrase de Talleyrand à propos de l’exécution du duc d’Enghien). La traite implanta le problème racial dans l’univers occidental qui sans l’esclavage et la présence massive d’africains eut été plus équilibré, elle força à la cohabitation des européens et des africains qui en souffrent toujours, enfin elle établit une compétition entre les « blancs » et les « noirs » qui aggrava (et aggrave encore) leurs relations mutuelles.

Bref, quand le Sud fut vaincu, et presque détruit, comme on conserva le fédéralisme et que le Sud, n’étant pas un pays étranger, retrouvait en chacun de ses états ses droits législatifs, après l’avoir bien pillé, on reconnut que leurs personnalités demeuraient. Aussi on ne les empêcha-t-on plus d’honorer leurs morts, et même, en 1898, le gouvernement fédéral prit-il en charge et sous sa protection les nécropoles sudistes ouvrant même un carré confédéré à Arlington.

Et pendant 152 ans l’Amérique offrit le spectacle étonnant d’un Sud fier de son passé mais indubitablement fidèle aux Etats-Unis d’Amérique. La paix des cimetières était respectée et les représentations du Sud considérées comme honorables dans la littérature, le cinéma et les œuvres d’art commémorant, là le soldat, ici le général, dans toute l’étendue de l’ancienne confédération. Chacun connaît « Autant en emporte le vent », tant le roman de Margaret Mitchell que le film qui en fut tiré, et l’image de l’Amérique qui leur est indissolublement liée et qui ne serait pas ce qu’elle est sans Scarlett O’Hara, Rhett Butler, Mélanie Hamilton, ou Mama.

Mais voilà, là où notre civilisation a toujours respecté le vaincu brave et fidèle à sa cause et à sa patrie, eut-il été l’ennemi, et qu’on finissait toujours par honorer pour ce qu’il fut (Qu’on songe à Wellington penché sur le buste de Napoléon pour méditer après Waterloo), le marxisme et les idéologies du 20ième siècle ont introduit le virus démoniaque de la lutte du Bien contre le Mal. Et le « Bien » étant celui qui triomphe, il se doit de déshonorer le « Mal » (Le vaincu) et d’en poursuivre toutes les représentations post-mortem.

Nous sommes dans ce cauchemar. Des mondialistes ont décrété qu’ils institueraient un gouvernement mondial « de gré ou de force » (Rockefeller) et pour cela ont créé le concept de « racisme » ou « mal absolu » qu’ils ont enfourché pour détruire moralement autant que politiquement les nations occidentales dont les peuples d’origine européenne ne sont plus que tolérés avant de devoir être éradiqués.

C’est ainsi que les Etats-Unis sont entrés dans une phase d’autodestruction de leur propre histoire qui promet de s’étendre aux figures de Washington et de Jefferson qui furent propriétaire d’esclaves. Certains s’inquiètent même pour le Mont Rushmore et ses statues géantes de fondateurs, le buste même d’Abraham Lincoln ayant été vandalisé ces jours derniers dans le Michigan !

La horde « anti-fa » dont le sobriquet se décline dans toutes les langues (Comme c’est bizarre…) et qui arbore le drapeau des communistes allemands de 1932, a décidé, à l’instar des Talibans en Afghanistan et de l’Etat Islamique à Palmyre et ailleurs, de se transformer en iconoclastes de l’histoire américaine avant de passer à la nôtre.

Nous ne laisserons pas détruire l’œuvre des siècles qui nous ont fait, nous ne nous laisserons pas détruire. Il y avait de la noblesse chez ces soldats sudistes qui moururent en masse pour leur patrie. Il y en aura chez nous si nous avons le courage d’interdire qu’on attente à nos héros et à leurs œuvres.

Heureusement aux Etats-Unis, un homme que personne n’estimait, Donald J. Trump, n’abandonne pas le peuple qui l’a élu, au risque de perdre ses soutiens industriels qui démissionnent du Conseil stratégique économique, au risque de voir s’éloigner de lui certains membres de sa famille… Il vient de déclarer ce qu’il convient de dire :

« C’est pitié de voir jeter aux orties l’histoire et la culture de notre grand pays par la mise à bas de nos belles statues et de nos monuments. Vous ne pouvez pas changer l’histoire, mais vous pouvez apprendre d’elle. Robert E. Lee, Stonewall Jackson. Qui sera le prochain ? Washington ? Jefferson ?. Et aussi, la beauté qui a été ainsi mise à la porte de nos cités, villes et parcs, va beaucoup nous manquer sans qu’on soit capable de les remplacer à l’équivalent. »

Je souhaite longue vie au président Donald J. Trump qui vient de prouver que ses convictions et la sauvegarde de la gloire de son pays passent avant son intérêt.

Puissions-nous avoir son courage dans les combats qui nous appellent.

Georges Clément

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Les anti-fa, extrême gauche et islamistes ne sont que les jouets du mondialisme putanier. Ces décérébrés qui pensent changer le monde verrons bientôt le bâton leur tomber sur les côtes, réduits à l’esclavages dès que leurs maîtres voudront se torcher le cul avec, comme les islamistes d’ailleurs. Ils sont la même gangrène dans tous les Pays. Vive Trump

  2. Ce serait instructif de citer un peuple qui n’ait pas pratiqué l’esclavage au cours de son histoire …par curiosité intellectuelle…

  3. Heureusement que l’hypocrisie ne tue pas, car il y aurait de nombreuses victimes sur ce forum ! On avait moins entendu les FNeux quand Ménard avait débaptisé la rue du 19 mars 1962 pour le nom d’un putschiste. On ne les avait pas entendu dire « il essaye de réécrire l’histoire, etc. » mais simplement des « bravo ». En France, comme aux États-Unis, c’est les municipalités démocratiquement élues qui décident du nom des rues et des statues à mettre ou démettre… Pour rappel les noms des rues et les statues ne sont pas une collection de personnages historiques mais des symboles que la société veut mettre en avant. Visiblement, certains ont les symboles qu’ils méritent.

  4. Certes les talibans, dynamiteurs des statues boudhistes, mais aussi daesh à Palmyre, et d’autres islamistes à Toumbouctou .
    Quant aux iconoclastes de Charlotteville, ils oublient les lois ségrégationnistes votées par leurs parangons antiesclavagistes, et abolies seulement en 1964.
    Enfin découvrant qu’une personnalité honorée serait un « raciste » sur un piédestal, 152 années après la guerre civile américaine, où le camp nordiste n’a pas brillé par excès d’humanité et d’humanisme, ces mêmes iconoclastes s’avèrent à l’évidence manipulés , ou étonnamment stupides.
    (post similaire émis sur « orange », et immédiatement empastillé de rouge)

  5. Excellent texte ! L’Occident, repu, a trouvé un nouveau Jouet ! Le Racisme !
    Que de bêtises sont dites en son nom !
    L’Homme, cet animal Darwinesque, défend les siens, ses territoires ! On l’oublie !
    Ce Trump ? Quelle Trempe !

  6. Et allez encore mon commentaire suprimmé, vous savez quoi je me barre de votre site, je le trouvais juste, dénonçant des vrais dérives mais je pense que je me suis bien trompé 🙂
    CIAO

  7. J avoue que ce déboulonnage de statue m as particulièrement choqué et encore plus quand j aie vu un type craché sur cette statue à terre et mettre un cou de pied car un type avait fait ce même geste après le crachat…
    Non ça fait peur pour l avenir, bientôt ce sera quoi le déboulonnage de la statue d Henri IV à Paris car on lui auras trouvé des dérives anti je ne sais quoi, car c est la statue d un roi et que des fous de république trouveront ça  » inadmissible dans une France de république ( je n ai pas mis le rai mais je le pense bien )

  8. « antifas » américains ? chez Nous, ce sont les mêmes antifas arrosés par soros et la banque internationale ; but du jeu ? désorganiser toutes les sociétés établies, et notamment Blanche, nord-américaine, west-européenne, pour cette période de l’Histoire………..quant aux foules qui font le gros dos et qui appuient le processus d’invasion, ces fameux « salariés » ou « associatifs dépendant entièrement de l’argent donné par l’état les yeux fermés », ils sont complètement inconscients parce qu’ils ne savent pas a/-que c’est soros seul qui fournit l’argent pour emplir le frigo et non les bénéfices créés par les retombées de l’activité économique des usa et de l’europe de l’ouest, b/-que soros les enfonce définitivement par la dette. ils s’en foutent que leurs gosses tombent en esclavage.

  9. les anars et cocos, rejoint maintenant par les bobos veulent réécrire l’histoire!

  10. Patriotes, mes frères, posez-vous sérieusement la question : que ferez-vous le jour où on abattra toutes les statues de Jeanne d’Arc sous prétexte de « Pax Europeana » ?

    • doit on détruire les pyramides de l égypte, sous prétexte d esclavagisme envers les hébreux. s ils détruisent les statues des héros de la nation, un seul choix. rampés avec fusils et sabres, et parés pour le combat.

      • La connerie et le sectarisme politiquement corrects sont vraiment sans frontière !
        Après tout, en suivant leur logique tordue, il faudrait aussi déboulonner la statue de l’empereur Marc Aurèle sur le Capitole à Rome, sous prétexte que lui aussi a eu des esclaves, ou bien les Roumains pourraient demander que soit dynamitée la colonne de Trajan qui représente des Daces (leurs ancêtres) réduits en esclavage, mais bon, c’est peut-être moins grave, vu que ce sont des blancs)
        Pourquoi ne pas marteler les bas-reliefs de l’arc de triomphe de Titus et Vespasien qui sont affreusement antisémites car ils représentent le pillage du temple de Jérusalem ?

        • De toute manière l’avenir des statues en Europe est des plus sombre puisque :  » la fabrication d’une statue représentant un être doté d’une âme est prohibée.  » (source un site communautaire)

  11. Pendant la Révolution dit « FRANÇAISE » Les Francs Maçons fessaient détruire les statues religieuses dans les villes et villages, regarder les niches vides, cela vient d’eux; comme ils sont en force aux USA pays Maçonnique il suffit de regarder leurs billets d’un dollars avec la pyramide et le sigle nouvel ordre mondial tous est dit.

    • Comme les Chrétiens ont détruits les statues païennes d’ailleurs lol

    • les usa marche sur la tête, n est ce pas mr soros, le faux juif qui a fait tuer des millions de ses sois disants coreligionnaires. enlevons les statues des sois disants esclavagistes blancs suprémascistes. mais gardons l esclavagisme muslim bien vivant. traite des africains et des blancs sur fond de razzias.mais tout cela est d actualitéés , et pardonnées par la bien pensance, de nos jours la putréfaction des états se décomposants sur la bienséance, devient abjecte, car tant de talents fussent ils s y médiocres se donnent un devoir de responsabilités iniques, politiques,ecclésiastiques ne sont vérolés de leurs propres orgueils suprémacistes. la collaboration a l état de putréfaction des peuples libres de toutes engeance tyrannique.destructions de tout les peuples libres.

  12. Bientôt le retour des lynchages dont les américains étaient si friands il y a 200 ans.

  13. comme les talibans ou les pharaons qui martelaient les visages de leurs prédécesseurs représentés sur les murs de leurs monuments !..quand certains vénèrent leurs anciens d’autres les détruisent !chronique d’une mondialisation voulue par Soros et ses meutes enragées !

  14. Merci G.Clement pour cette for mi da ble leçon d’Histoire et d’Humanité en toute neutralité. Je n’ai plus l’hombre d’un doute de voir, depuis toutes ces années cette idéologie issue du marxisme socialo communiste, ravager les esprits et valeurs fondatrices de notre civilisation que votre brillante analyse recentre.

  15. mais au fait,j’y pense..les indiens sont venus de siberie,donc de russie, poutine est en droit d’en exiger la restitution!

  16. Seule l’armée, la Vestale de la France pourrait encore inverser cette course mortifère ! Ses chefs militaires en auraient ils le courage ? Servilité, devoir, honneur,carriérisme, discipline, lâcheté : autant d’interrogations qui doivent se télescoper dans la tête des plus braves !

Les commentaires sont fermés.