Les antifas sont devenus les barbouzes du système, la preuve par Les Brigandes

Publié le 12 janvier 2018 - par - 52 commentaires - 2 956 vues
Share

C’est une véritable campagne nationale ordurière de désinformation et de diffamation qui a été orchestrée et lancée tous azimuts à l’encontre du groupe musical identitaire les BRIGANDES en ce début d’année. On est en train d’assister à un véritable déchaînement, un haro coordonné de la presse du système et des réseaux antifas contre les BRIGANDES.

Les antifas les premiers à la charge

Le 10 septembre 2017 : premier tombereau d’ordures à l’encontre des BRIGANDES sur le site antifa LA HORDE SAMIZDAT.

Le 14 décembre 2017 : à l’occasion du procès de Richard et Olivier ROUDIER (Ligue du Midi) à MONTPELLIER, les sites antifas LA HORDE SAMIZDAT, INFO LIBERTAIRE et PARIS-LUTTE-INFO initient une nouvelle charge coordonnée que s’empressera de relayer in extenso la presse mainstream.

Le groupe Les BRIGANDES, dont nous sommes solidaires et qui nous soutient, était venu assister au procès. À cette occasion, les antifas tout émoustillés font semblant de découvrir nos liens pourtant publics, notoirement affichés et connus de tous dont ils font leurs choux gras. C’est l’occasion pour eux de faire ce qu’ils savent le mieux faire : un nouvel article diffamatoire et ordurier à leur manière de grossière désinformation. Un nouveau tombereau d’ordures est déversé sur ce groupe et au passage sur la LIGUE du MIDI.

La presse d’État venue en renfort sature internet tous azimuts

Du 2 au 4 janvier 2018 : tir groupé de saturation, LE PARISIEN d’abord (propriété de Bernard ARNAUD) et tous les autres à la suite : BFM TV, 20 MINUTES, SUD OUEST, FRANCE INFO TV, FRANCE SOIR, FRANCE BLEU, ORANGE ACTU, SFR NEWS, BOURSORAMA, EUROPE 1, MIDI LIBRE, RMC, LA DÉPÊCHE du MIDI… (liste à parfaire).

La presse subventionnée relaye massivement l’entreprise de désinformation initiée par les antifas et reprise par le PARISIEN. Mêmes items, mêmes contre-informations, même propagande, même phraséologie, même tonalité. Tout se passe comme si les sites antifas jouaient le même rôle de référentiel que l’AFP. Tout se passe comme si les sites antifas étaient l’agence de presse de la presse du système pour ce qui est de la désinformation à l’encontre des groupes identitaires.

Qu’est-ce que cela prouve ?

Qu’il existe bien une collusion de fait entre les antifas et la presse d’État… c’est à dire avec le système… c’est à dire que les deux travaillent main dans la main. Or cela ne pouvant être spontané, cela signifie très vraisemblablement que tout est coordonné par des agences ou cellules de communication occultes directement liées au pouvoir. Qui désigne les cibles ? Qui cadence les opérations ? Cela signifie également que dans la propagande d’État à l’encontre des groupes résistants et identitaires, ce sont les antifas qui donnent le ton, choisissent les cibles, ordonnent l’agenda, sélectionnent les thèmes et les angles d’attaque ; probablement sous contrôle et après validation par un échelon supérieur proche du pouvoir.

Cela n’a rien de surprenant puisque depuis longtemps la presse de propagande est totalement creuse et vide de toute conscience politique. Le système ne pense plus, il n’a plus rien à dire. La presse d’État ne lui sert qu’à produire des anesthésiques et de l’Entertainment (divertissement) abrutissant pour la masse indifférenciée. La presse système est incapable de produire de l’argumentation politique pour faire front aux arguments réels et sérieux que les identitaires proposent et que le public partage de plus en plus. Le système puise donc à la seule source à peu près fonctionnelle qui lui reste et qui lui soit compatible : l’extrême gauche libertaire et islamophile. Ces groupes sont les seuls à pouvoir éructer non pas des commentaires ou des arguments construits, mais des slogans orduriers et des contrevérités grossières pour combattre les seuls vrais opposants au système que sont les groupes identitaires.

Rien d’étonnant à cela puisque libéralisme économique et libéralisme libertaire sont les deux faces du même libéralisme global indivisible. La synthèse s’est faite naturellement, les deux se sont rejoints et s’affichent. Ils sont désormais des alliés objectifs dans la destruction de notre peuple et de sa culture. Par conséquent ils sont les adversaires conjoints des groupes identitaires ; l’État dans le champ institutionnel (police, justice, médias sous contrôle) les antifas dans l’activisme, la barbouzerie et la désinformation.

Antifas barbouzes du système

Nous observons en effet que les antifas sont devenus les barbouzes du système. Ils nous « logent », nous traquent, nous identifient, affichent nos visages et nos coordonnées sur leurs sites et lancent de véritables chasses à l’homme contre nos militants ou nos sympathisants. La campagne de presse obscène orchestrée contre les BRIGANDES en est la parfaite illustration.

Enfin, le système se garde bien de combattre les antifas, qui lui sont bien trop utiles. Bien au contraire, il les abrite sous le parapluie de sa justice qui ne les condamne que rarement mais diffuse de manière constante un message de totale latitude à leur endroit, véritable blanc-seing à toutes leurs exactions et à toutes leurs actions illégales. On verra ce que fera MACRON à Notre Dame des Landes, ce sera très instructif.

Les identitaires seuls opposants dangereux pour le système

Le système sait qu’il n’a plus d’opposition ‘’républicaine » et que désormais seuls les groupe identitaires, patriotes et résistants sont à même d’animer l’opinion et de canaliser les révoltes. Le pouvoir sait que le combat se jouera hors champ électoral.

Résumons-nous : le système a bien compris que les groupes identitaires et patriotes sont désormais sa seule opposition réellement dangereuse. Il sait que le jeu de dupe de l’alternance républicaine ne fonctionne plus et qu’il ne pourra plus stériliser la révolte. Le pouvoir sait que les corps intermédiaires ont disparu et qu’il n’y a plus d’amortisseurs entre lui et le peuple. Il sait que le combat ne se jouera plus comme autrefois sur le terrain électoral qu’il maîtrise plutôt bien. Dans cette perspective et afin de nous neutraliser, il s’est assuré le concours des groupes antifas, mais aussi des groupes ethniques et djihadistes violents.

Le pouvoir utilise la violence de ces groupes pour produire des lois liberticides qui n’ont d’autre objet que de nous traquer. Fermeté et répression absolues contre les groupes identitaires, laxisme total pour l’extrême gauche activiste et pour les groupes ethniques ou religieux violents. Le pouvoir laisse s’instaurer un climat de violence pour justifier la répression qu’il envisage d’exercer. 2018 sera l’année de la grande décantation des forces en présence, 2018 doit être l’année du regroupement de nos forces.

Tout notre soutien aux BRIGANDES

De tout temps nous avions théorisé, dans nos milieux, que lorsque les choses deviendraient insupportables, une des solutions pourrait être de reconstituer des micro contre-sociétés de proximité hors système et de le faire par cooptation directe. Ce temps est venu. Les BRIGANDES explorent cette voie avec persévérance et succès. Nous les encourageons et leur renouvelons notre soutien dans l’épreuve qui les touche.

Que ce groupe puisse proposer une solution alternative pour échapper à l’enfer que crée le libéralisme global est insupportable pour l’establishment, aussi bien au pouvoir qu’aux totalitaires antifas. Que cette expérience fasse école et que des communautés identitaires homogènes se créent avec succès hors système leur serait insupportable. Ils veulent nous voir disparaître, ils veulent nous interdire toute échappatoire.

Tel est le sens de l’attaque coordonnée par le système et ses mercenaires antifas contre les BRIGANDES. Les harmonies, les voix claires et les textes des BRIGANDES nous séduisent, nous nous réjouissons du succès que ce groupe rencontre auprès du public.

Richard ROUDIER

Président de la Ligue du Midi.

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
opus

En quoi le fait de dire la vérité, à savoir que les Brigandes sont une secte nazie à la solde d’un gourou de 72 ans amateur de chair fraîche, pose-t-il problème ?

J’attends sereinement votre réponse.

isimax

Parlez en bien ou en mal, mais parlez-en quand même. Je pense que les commandes des CD des Brigandes vont exploser. En effet, les merdias ostracisaient ce groupe le plus souvent. Beaucoup donc ignoraient leur existence. Ben ceux qui se donneront le mal d’aller sur leur site feront sûrement partie de leurs adeptes, comme moi !… Comme quoi, comme on dit, à quelque chose, malheur est bon !…

Vent d\'Est, Vent d\'Ouest

À mon humble avis, les antifas, quel que soit le nom de leurs groupuscules, sont téléguidés par le système et utilisés par l’État. Beaucoup de complaisance à leur égard, aucune dissolution malgré des actes violents et gratuits, avec quelques interpellations pour faire bonne mesure mais qui sentent l’hypocrisie à plein nez. Et tant qu’ils seront les idiots utiles… Plusieurs choses m’interrogent, notamment : a) pourquoi des zadistes occupent-ils toujours le terrain à Notre-Dame-des-Landes ? b) des antifas auraient eu le projet de perturber la cérémonie des obsèques de Johnny Halliday mais auraient renoncé… Auraient-ils reçu l’ordre d’interdiction formelle d’une hiérarchie occulte à cause de la présence de Macron ? Ou… lire la suite

Gaby22

Pour mieux les défendre je veux bien en épouser une ou deux !!!!!

Rosa ire

Si Macron se prend pour Machiavel, manifestement il ne me semble pas à la hauteur. S’assoir sur une branche pourrie, c’est assurément courir le risque qu’elle se casse !
Et Macron l’aura dans le fion…
Quant aux Brigandes, je les trouve pleines de charme, de fraîcheur et de talent. On comprend bien pourquoi leur succès est devenu insupportable pour les barbouzes.
Alors, à bas les barbouzes et les traitres ! Bravo à Richard Roudier et aux Brigandes !

Belenos

En Allemagne, la police assure la logistique des antifas lorsqu’ils s’opposent aux manifestations de l’opposition nationale. Aux Etats-Unis ils sont recrutés par Soros via internet pour manifester contre Trump. Les antifas sont des mercenaires violents au service de l’oligarchie.

Garde Suisse

Ce pourrait également être le nom que pourraient donner les patriotes à ces énergumènes : les « Sorosbandes », qui résume ainsi qui les dirige et quel est leur objectif ! En tout cas je pense qu’ il faut leur retirer ce nom d’antifas !

victoire de Tourtour

La SA Antifa

Pierre Lesincère

Les Brigandes – L’heure de dire adieu !

https://www.youtube.com/embed/ LewgtTJAb-M

Bribrilanarchistededroite

Ils ont supprimé la vidéo sur youtube

Pierre Lesincère

C’est vraiment crapuleux, mais cela nous permet de connaître nos ennemis et ne fait que renforcer la preuve de la duplicité des médias, même ceux du Net.

Pierre Régnier

Tapez : « Les brigandes l’heure de dire adieu », et vous avez la chanson

Bribrilanarchistededroite

Merci, c’est ce que j’ai fait et je l’ai trouvé, encore merci

Patrice de Marseille

Dans l’avant-dernier Rivarol, il y a un excellent article de Jérôme Bourbon concernant les  »Brigandes » et leur gourou…

dufaitrez

ANITIFAS ? ANATIFS ! Il manque un Haine ! (anagramme).
Tout est dit !

raskasse

Depuis » hollande le ridicule »,les antifas sont devenus les SA des gouvernements gauchistes national socialistes…hélas pour ceux qui aiment leur pays.

Patriote

Les antifas, sous couverts d’antifascisme, sont des pions et les utiles idiots du système….

Pour lutter contre les Patriotes….Aujourd’hui le patriotisme est volontairement dénoncé comme étant du « fascisme »…..

Belle hypocrisie…..

victoire de Tourtour

Idiots utiles, sans doute, mais stipendiés certainement. Car ils ne semblent pas vraiment avoir besoin de travailler.

Patriote

Oui, c’est vrai.

Paskal

Il ne vous aura pas échappé que Rivarol n’apprécie guère les Brigandes, leur chef de file a d’ailleurs reconnu avoir agressé physiquement son éditorialiste.
Il y a de bons articles dans Rivarol mais il est surprenant que (sous le pseudonyme de Jean Terrien) Youssef Hindi y écrive.
Cela dit, ces Brigandes font quand même un peu secte.

gabriel zallas

Elles mêmes l’ont reconnu : elles n’auraient pas trouvés mieux comme agent publicitaire que ces connards des milices antifas, l’ultra gauche et la presse qui lui cours après. Moi qui ne savait pas ou se trouve Salvetat (une source d’eau minérale un petit peu connue), ni qui étaient les Brigandes il y a seulement un mois maintenant je ne suis plus idiot grâce à l’extrême gauche. Continuez comme çà les guignols et la réputation des brigandes va franchir les frontières, elles le méritent bien d’ailleurs.

adrien

Il faut quand même qu’elles fassent attention les brigandes, le Système les a à l’œil, les antifas aussi. Attention à leur concert, attention qu’elle ne soient pas suivies , traquées et que ca ne se termine pas par une rafle de la flicalle aux ordres un jour à 6h du matin……..

HUET BRIEND Francoise

Ce groupe « les Brigandes » est top class ! On adore se repasser tous les clips vidéo en boucle tellement ces jeunes femmes représentent bien la FRANÇE, la vraie FRANÇE ! Elle sont géniales et nous remercions Richard ROUDIER de nous avoir fait connaître ce groupe de musique ! C est avec effroi que nous venons de prendre connaissance que ces jeunes femmes sont la proie des antifas à présent ! C est donc bien qu elles dérangent le pouvoir en place de MACRON ROTHSHILD ! Elles ont tapé dans le mille et je leur dis bravo les filles ! on vous aime ! même le pouvoir Macronien en est déride… lire la suite

raskasse

Tout à fait d’accord avec vous pour TOUT!!!

Garde Suisse

Le terme antifa ne convenant décidemment pas à ces gardes rouges de la mondialisation, je propose que désormais ils soient systématiquement nommés STASI (Sbires de la Traque des Anti-Sociaux et pour l’Immigration) qui les définit beaucoup mieux es qualité de nervis des grands banquiers.

christophe pascal

la photo me fait penser a un rassemblement d’ ISIS….

Gerard Brazon

Les antifas sont les redoutables sections d’assauts (SA) de Rhöm des années trente au service des nazis d’Hitler. Viendrz sans le jour ou les antifas finiront par une nuit des longs couteaux, c’est à dire quand le peuple aura été vidé de toutes ses capacités de réflexions. Il hurlera au pas cadencé en rendant hommage au grand chef du moment tel un zombie.
Nous n’en sommes pas loin…
Gerard Brazon

raskasse

Nous y sommes…hélas!

Patrice de Marseille

Qui finance ces salopes?

CLV

Tout mon soutien à la ligue du midi aux Brigandes ainsiqu’à tous les patriotes. Pour les antifas, il n’est pas difficile de voir qu’ils sont les idiots utiles d’un système mondialiste fasciste Macronite qui veut détruire les nations, l’humanité et construire un monde d’esclaves. Les mêmes idées, politiques néfastes pour l’homme. Quand aux merdias aux ordres de l’imposture Macronabot rien de surprenant, comme on dit rien de nouveau à l’ouest. Ces antifas ( une majorité de demeurés qui suivent une ou deux têtes pensantes et qui sucent les baloches de Macron ) et Mahométans sont les soldats de Macronabot. La dictature n’est jamais passée et demain ces bâtards devront rendre… lire la suite

Markorix

Leur approche est dictatoriale, et les exemples de leur manière d’agir ne manquent pas dans l’histoire et aujourd’hui même. L’apothéose de cette relation puante de propagande entre un certain pouvoir et ces individus est la visite de X à l’hosto avant même que ne soient révélés certains détails importants sur l’affaire X. Rappelez-vous de l’incroyable convergence entre les deux mondes, manifs tout de suite et vitesse de réaction au niveau de l’Elysée. Où est la France, où est la République dans tout ça ? Et le fric du contribuable, il va où?

Silex

Les antifas ne sont qu’un ramassis de crapules veules et sans honneur, de la vermine purulente.

Napoléon

Excellente analyse et prise de position de votre part, Monsieur Richard ROUDIER. Et MERCI d’être, comme votre fils, l’un des courageux porte-parole de la Résistance à la criminelle entreprise de destruction de notre pays, de nos racines et de nos valeurs par la coalition orchestrée par le N.O.M.
Vous êtes un exemple pour les patriotes. Longue vie à vous.

Laurent Droit

De toute façon, le mot « antifa » n’a aucune signification. Si il est question de fascisme, c’est bien le pouvoir en place qui est fasciste, tout comme la gauche et les écolos. L’astuce: pour ne pas être traité de fasciste, le faire avec ses ennemis. Les brigades de terroristes « antifas » sont bien connues pour foutre le bordel dans les manifs pacifiques identitaires ou patriotiques qui ne plaisent pas au pouvoir.

Joël

A Notre Dame des Landes, macron ne fera rien. Les ordres sont déjà donnés : surtout pas de bavures. Reculez, reculez ! Défaite des forces de l’ordre ? Pas grave, on se vengera sur les automobilistes.

Lili

Les anti-fa et tous les gochos ne sont que des miliciens enragés, dégénérés au service d’une dictature islamo-kollabo… C’est bien pire qu’en 40 car ils ont plus de moyens pour nous harceler !

Brivot Pierre

Tous mes encouragements au groupe des Brigandes.
Ayant eu l’occasion d’être reçu chez elles l’an passé il m’est possible de témoigner de la sympathie qu’elles méritent.

Joël

Vous avez eu bien de la chance. Elles méritent d’être connues. En tout cas, si les médias croyaient m’éloigner de ces jolies femmes, pas de bol, pour moi c’est tout le contraire.

Schumann Albert

Magnifiquement Françaises les Brigandes!!!!

COTE

Bravo les Brigandes, courageuses et déterminées. Il faut les soutenir, comme les identitaires Français, jeunes Français patriotes, notre salut sera dans des mouvements tels que ceux là. Il faut les aider, les renforcer et en créer d’autres, sauvons notre pays = sauvons notre culture, nos enfants.

Eleonore
Simone GUTIERREZ

Merci , Eleonore , pour ce lien .
Talentueuses Brigandes qui , selon la formule consacrée ,  » expriment tout haut ce que le peuple pense tout bas  » .
Hélas , les antifas gauchiasses , bien qu’ archi minoritaires dans l’ opinion , bénéficient des largesses du pouvoir . Ils sont ( comme dirait A. Finkielkraut ) les idiots utiles de l’ oligarchie financière ….

Titi

Les Brigandes dérangent le système, nous aussi et ça les emmerde… Tant mieux, c’est fait pour ça !

Chassaing Jacques

« tout est coordonné par des agences ou cellules de communication occultes directement liées au pouvoir » : Saint-Etienne, les casseurs de Désarmons la police toujours pas identifiés
Publié le 26 novembre 2016 par Jacques Chassaing

Reconquista

Les antifa sont des « Don Quichotte » crétins qui, à la manière du héros de Cervantes, voient des géants là où il n’y a que des moulins à vent. Ils se glorifient d’une lutte qui n’a pas lieu d’être contre des fascistes imaginaires et qui feraient une bouchée de ces crétins dans le cas contraire. Comme il leur faut des ennemis pour justifier leur combat imbécile et se glorifier si possible face à des ennemis pas dangereux, ils qualifient de fascistes tous ceux qui ne pensent pas comme eux et si possible de manière pacifique. Ils sont là lie de la socialie toutes tendances réunies.

PR1

C’est sûr que les Brigandes, un groupe qui approuve les terroristes, çà doit faire peur.

Joël

Quelle chanson ? Vous en avez écouté une, au moins ?

PR1

Oui. Celle ou elle parle de « Unabomber ». Maintenant il est possible qu’un type qui tue des gens à l’aide de colis piégés ne vous gêne pas. Simplement ce n’est pas mon cas.
https://www.youtube.com/watch?v=leNM6QetbtQ

Pierre Régnier

Merci pour cette vidéo, qui dit bien l’ambiguïté de LaBruyère.
Les Brigandes valent mieux que certains de leurs textes.

Pierre Régnier

Précision : les prétendus « antifas » agissent, eux, comme d’authentiques fascistes. ILS SONT fascistes et, sans hésitation, je soutiens les Brigandes qu’ils combattent et qui mettent, elles, beaucoup de fraîcheur dans l’actuelle chanson française.

Alam

Vous préférez sans doute les rappeurs qui appellent au meurtre des français et au viol des blanches. Question de goût musical sans doute : prout prout….!

PR1

@Alam
Pas du tout. J’en pense la même chose que sûr les Brigandes. Que voulez vous, je n’ai pas l’indignation à géométrie variable, moi. Question d’éducation sans doute.