Les antiracistes viennent d’avoir la peau des Dix petits nègres !

« L’arrière-petit-fils de la reine du crime a choisi de rebaptiser le best-seller « Ils étaient dix », afin de « l’adapter à son temps ». La traduction du texte a aussi été amendée dans une nouvelle édition au Livre de Poche. Un nouveau triomphe du politiquement correct ». (Le Figaro).

Ça y est, enfin… Agatha Christie a été déboulonnée en France – l’un des rares pays où la connerie multiculturelle l’avait épargnée ! Même tarif que pour le peintre Rubens, quelques années plus tôt, avec sa toile conservée aux Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles : Études de la tête d’un nègre, renommé Quatre études de la tête d’un Maure. Quant à ceux qui voudraient changer le titre de la pièce de théâtre de Jean Genet – Les Nègres –, qu’ils se renseignent auparavant : Genet a copiné en son temps avec les Black Panthers, comme il copina avec les Palestiniens, moins par conviction, il est vrai, que par goût pour les damnés, selon la définition qu’il en donnait.

Désormais, donc, en France, en passant la porte d’une librairie, on ne pourra plus demander au libraire s’il a dans ses rayons le fameux roman Dix petits nègres mais : Ils étaient dix. Titre insipide au possible mais très « Black Lives Matter ». Quel manque d’imagination tout de même. On aurait pu, par exemple, titrer : « Dix petits racisés ». Je suis sûr que la secte antiraciste aurait adoré !

Même le contenu du texte a été revisité, toujours avec la bénédiction traîtresse de l’arrière-petit-fils de cet auteur génial qu’était Agatha Christie. Ainsi, « le mot « nègre » qui était cité 74 fois dans la version originale du récit n’apparaît plus du tout dans la nouvelle édition traduite par Gérard de Chergé ». (Libération).

De son côté, Mélanie – je veux parler de Olivia de Havilland – s’en est récemment allée rejoindre Ashley – Leslie Howard –, Rhett – Clark Gable – et Scarlett – Vivien Leigh – dans un Paradis où, j’espère, Autant en emporte le vent n’est pas « whitelisté » – on ne doit plus dire « blacklister », c’est péjoratif !

Spirituel ou pas, il ne sera plus question de nègre nulle part, c’est compris ?!

Sinon, les antiracistes, Charlie Parker Jr, l’un des plus grands musiciens de jazz de tous les temps, est né un 29 août 1920, voici bientôt cent ans, et il était noir ! Pourtant, ce n’est pas par sa couleur de peau qu’il s’est fait connaître, c’est par son talent. Mais vous devez sans doute ignorer qui était the Bird – surnom de Parker et titre d’un excellent film de Clint Eastwood lui rendant hommage –, les incultes plus occupés à emmerder Agatha Christie que de vous instruire…


Cette société, vouée au culte de l’Autre et au dégoût de soi jusqu’à l’ignorance, voudrait donc mettre sur le même plan Naissance d’une Nation, de D. W. Griffith – qui fait la part belle au Ku Klux Klan – à Dix petits nègres, d’Agatha Christie. L’écrivain britannique n’a jamais imaginé non plus – à ma connaissance – de phrases telles que celle-ci, écrite par un auteur cependant prodigieux et qui mérite sa place au panthéon de notre littérature : « Tout est là ! Le reste n’est que farce et discours. La France brûle de finir nègre, je la trouve fort à point, pourrie, croulante de métis ». (L.F. Céline, Lettre à Henri Poulain, 15/06/1942).

Et pendant qu’on épure les textes de la littérature occidentale, certaine « culture » venue d’ailleurs peut toujours gloser sur l’art de tuer les homosexuels, entre autres. Je rappelle que la Fnac continue de vendre les œuvres de Youssouf Al-Qaradawi, ce chantre d’un islam pur et dur. Il est vrai que la Fnac aime l’islam :

https://ripostelaique.com/la-fnac-nous-fait-un-cadeau-confine-et-halal.html

Quant aux bébés blancs, Nick Conrad continuera sans doute à chanter leur égorgement, sans émouvoir les moutons blancs qui bêlent contre l’extrême droite en tendant leur cou, immaculé aux lames acérées du vivre-ensemble…

Soudain, songeant à cette France d’avant, je me prends à fredonner, avec une mélancolie certaine : « Que reste-t-il de ces beaux jours / Une photo, vieille photo / De ma jeunesse » (Charles Trenet)…

Charles Demassieux

image_pdf
0
0

40 Commentaires

  1. Certains se rappelleront de votre indignation lors de la sortie du film Spolight parce qu’il osait montrer la réalité des choses au sein de l’Eglise catholique….
    Indignation sélective?

  2. L’Occident est en plein délire. C’est terrifiant ! C’est pire qu’Orwell car ici ce sont les individus qui consentent à effacer leur propre culture, leur propre histoire, leur propre mode de vie. Jusqu’où ira l’Occident dans sa descente aussi volontaire qu’enthousiaste aux enfers. Le nihilisme en plein action. Nietzsche avait mille fois raison : le christianisme a enraciné dans la conscience occidentale le péché, la culpabilité, la mortification, la repentance, la crucifixion.

  3. Là je me dit que la connerie elle dépasse le mur du son :faut pensé à rebaptisé les trous noirs ceux du ciel et celui du c..l ect…non sans rire ,éliminé le mot noir dans la couleur qui lui n’est pas une couleur ainsi que le blanc ect.. Je voie que les trains répressifs reprendront du service direction terminus de la bien pensante. et là je broie vraiment du noir et je suis d’une colère noire de cette fumisterie .Bandes de faux c..uls prenez vous en au créateur de votre couleur de peau

    • Il nous reste une consolation: sur une partition de musique, une blanche vaudra toujours deux noires !

  4. Le racisme noir dans toute sa splendeur. Il y a un continent qui leur tend les bras c’est l’Afrique seulement voilà ils seraient obligés de travailler, de penser, d’inventer alors que dans les pays dans lesquels ils sèment le désordre et la mort on leur sert la soupe à tout va et bien sûr aux frais de ceux qu’ils persécutent.

  5. J’ai une autre vérité à révèler : Hercule Poirot n’était pas Belge, mais c’était un …Congolais, dont on avait blanchi la peau avec des produits de l’Oréal ! Tous des rââââcistes !

  6. Bonjour . je suis loin d’être un juriste , mais ce changement de titre est un vol et une escroquerie par abus de pouvoir et escroquerie par rapport aux acheteurs et éventuels clients …
    On ne peut LÉGALEMENT changer le titre d’un livre et pire si l’auteur a une descendance donc des ayant droits gestionnaires uniquement du patrimoine financier et des copyrigts de leur ancêtre , écrivain entre autre .Le titre d’une œuvre est inaliénable strictement intouchable et INATTAQUABLE par quiconque .Simplement le fait de changer le titre est une déformation caractérisée de L’ŒUVRE PRODUITE ce qui la rend obsolète et de ce fait invendable légalement , un bon avocat détruit les arguments gouapeux des agresseurs de la culture anglaise ou autre en 5 minutes entre autres .

    • Pour preuve flagrante expliquez pourquoi mein-kampf est resté mein- kampf , alors que pire et plus grave réédité par une maison x ou y il y a quelques années alors qu’il n’y a plus d’ayants droits ni copyright ..
      Heu ?? de Heu ????,,, l’hôpital se foutrait ‘il de la charité .
      Allez Maitre toto ou julot , au travail faites nous sauter cette merde d’agression littéraire …il y en a pour 5 minutes

      • J’avais oublié excusez moi et c’est pire encore et pour preuve …Lors de la traduction française du livre a l ‘ époque , il doit y avoir une soixantaine d’ années , l’écrivaine anglaise en question , lorsque l’éditeur lui a proposé la traduction en français avec le titre correspondant , elle et elle seule en a accepté en toute conscience et la traduction et le titre faisant INTÉGRALEMENT BLOC avec l’œuvre décrite , donc aucun ayant droit ou pseudo effectivement ne peut s’ arroger le droit de modifier le roman dans son intégralité , ni mots ni textes …
        Bizarrement Hachette et compagnie , les grosse librairie ne veulent entrer dans le sujet , grosse , très grosse gène après soumission , on baisse la tète ,on ferme les yeux et bouche les oreilles , on est FFOOUUTTUUTTT !!!!!!!

  7. on trouvera l’original dans des sites pas de problèmes : momox ,rakuten, wish, il faut juste cesser d’acheter ces livres revisités et ne pas hesiter a balancer ou meme simplement retourner les livres en rayon dans les grandes surfaces

    • Merci pour le tuyau. J’avais bien aimé ce livre quand j’étais gamin. Je viens donc de le recommander dans sa version ante BLM. Il est important de garder des vestiges du monde occidental avant révisionnisme intégral. 😉

  8. Pas grand monde n’a encore compris que la bataille contre l’extrême gauche sorosienne qui veut notre mort est une bataille des mots . or que faites vous TOUS ici rédacteurs d’articles ? vous reprenez servilement la novlangue qui rend le contenu de votre article caduque des le départ rien que par le titre ! ! : ! ainsi dire « ANTI RACISTE dans la titre sans meme un guillemet d’avertissement présuppose mensongerement qu’il y ait tellement soit disant de « racistes » qu ‘en fait leur harcellement contre nous les patriotes serait justifié !donc vous faites de la collabo je n’ai pas d’autre mot ! trouvez donc un autre néologisme qui ne nous accuse pas de ce que nous ne faisons pas et accuse au contraire nos agresseurs comme par exemple « anti-blancs » car c’est bien de cela qu’il s’agit !

  9. Molière terminé .Plus macho ,tu meurs !
    « Je consens qu’une femme ait des clartés de tout « .
    « Et s’il me plaît, à moi d’être battue  »
    .

    • La mère minelli informée après vous avoir lu va ‘déboulonner sa statue’, faut dire qu’en matière de littérature, la gourdasse est un cran au-dessus.

    • Molière n’était pas macho, d’ailleurs ce mot n’existait pas.
      « Et s’il me plaît à moi d’être battue ! » Très bien observé. Combien de femmes battues restent des années avec leur brute. Et j’ai souvent constaté, et déploré, que plus on est gentil avec une femme, plus elle se fout de votre gueule, mais elle se jettera dans les bras des machos !

    • Effectivement plus que limite vu d’aujourd’hui, Molière était peut être un musulman qui s’ignorait. Mais à ce compte là, il faut brûler tout ce qui a été produit avant Mai 68. Sûrement certains y pensent !

  10. Je voulais me débarrasser d’une vingtaine de polars d’Agatha dont les dix petits… et bien ne n’en garderai qu’un: devinez lequel ? Et il sera bien en vue dans ma biblio en voisinant avec un exemplaire d’époque d’Autant en emporte le vent. Facho, va !

    • bientôt c’est henri salvador qui va degager avec sa « cawoline »!surtout si vous avez un drapeau confédéré parmi votre collection a coté de celui d’israel , les usa , l’ex france bleu blanc rouge etc gardez le jalousement c’est « collector » a present que Orwell est passé ! mais ne l’exposez pas ! si le facteur est un aigre qui vous amene votre courrier pourrait vous dénoncer en courant ventre a terre a la gestapo merdacronienne et alors vous auriez sa visite a 6 heures du matin direction la guillotine en place publique dans une charrette a foin sous les crachats de moutons incolores

    • je vous ai imité avec ceux de eric zeymour, « succes garanti », j’ai subi l’agression verbale d’amis, meme de mon fils, je leur ai dit que c’etait mon gout et ce ne regarde personne de ce queje fais de ma bibliotheque

  11. Ah les petites sucreries ! tête-de-négre au réglisse, les mini bouteilles de coca en sucre élastique y tutti cuenti..pas très bon pour les dents mais cela me ramène à l’époque nostalgique de mon enfance dans les années 70 où l’on ne risquait pas de croiser une vraie tête de négre pour le coup 😉

    📯⚔️🇫🇷

  12. plus un pendule pendule dans un sens, plus il est ravageur quand il retourne dans l’autre sens – attendez-vous à une vague de haine raciale anti black pour répondre à la vague actuelle anti blanc – et toujours la même question : le Système fait-il exprès pour provoquer la guerre ethno-religieuse ?

    • bien evidemment qu’il fabrique artificiellement une guerre civile et raciale pour rester a jamais au pouvoir et avoir avec le chaos ainsi créé un pretexte de tous nous pucer de force par RFID merci MERDACRON !

  13. Absolument ridicule ….on aurait presque envie de rire ….et ce petit fils a un culot monstre de toucher a la teneur d,un livre qu,il n,a pas ecrit ,,,,qu,il se contente des droits d,auteurs ,eux n,ont pas de couleurs ..pauvre gugus

  14. L!arrière petit-fils est un arriéré mental, comme beaucoup aujourdhui.
    Et combien d’écrivains ont été trahis par leur propre famille après leur mort, des épouses ou des enfants ont brûlé des pages ou des livres !
    Mais que peuvent dix petits nègres contre dix millions de cons anti-littérature, « anti-racistes », ou féministes.
    Quant à la plupart des nègres qui nous envahissent, ils n’ont jamais ouvert un livre !

    • encore recemment la pute de « jean de florette » a retourné la veste de son propre pere , on ne peut meme plus avoir confiance dans sa propre descendance pour le pas pisser etc cracher sur notre tombe quand on ne peut plus se défendre

  15. le descendant n’est bon qu’à toucher les droits d’auteur…que dirait son ancêtre de voir le peu de respect de ses mots issus d’une époque, qui a le droit de ne pas être jetée aux orties.
    je m’étonne qu’on accepte les termes « sauvage » , « ensauvagement » qui rappelle « les heures les plus sombres du colonialisme ».
    allez les censeurs de tout poil , au boulot !

    • Que tous ces sales révisionnistes aillent des faire foutre, l’histoire EST l’histoire

  16. si on remplaçait dans tous les livres « nègre » par un mot code choisi et répété tout au long du récit ?..peu importe le code il faut qu’il soit changé à chaque ouvrage.
    comme par exemple « racaille ethnique » remplacé par « bande de jeunes » mais trop connu aujourd’hui.
    buffet, louche, fourchette….peuvent être amusants…
    .

    • Negre negre negre negre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negre negre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negre negre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre negrenegre negre Negre negre
      WENDYYYYYYYYYY ! donne moi la batte ! je veux juste te faire un grand trou dans la gueule pour te la fourrer par là!
      voilà l’honneur de JACK THORENCE est sauf pour les 6 prochains mois !

  17. J’ignore si le texte est libre de droits, (il me semblait que c’était 70 ans, mais me souviens plus si c’est à compter de la parution de l’oeuvre ou du décès de l’auteur).

    Mais dans le cas contraire ne pourrait-on pas y voir un joli coup de pub repris par TOUS LES MERDIA.. Jolie pub gratos, chapeau bas mec !

    En tout cas, je vous conseille de livre la version originale de l’oeuvre, ça vaut le coup !
    Il est téléchargeable gratos dans toutes les versions (epub, kindle, pdf ) à cette adresse.
    —————–
    https://archive.org/details/dix-petits-negres-agatha-christie
    ———————

    En effet, il faut aider ce descendant à bien faire connaître l’oeuvre de sa grand mère.

    • Helas donnez la methode autrement il faut indiquer toute sa vie privée et celle de ses ancetres , pas grave dommage .

    • Agatha Christie à été mariée 2 fois…pas vraiment une vieille fille.

    • Agatha Christie, femme charmante et fantasque, à l’esprit vif, witty, comme on dit en Angleterre. Elle n’était pas du tout politiquement correcte ! Son auto-biographie vaut le détour. Son arrière-petit fils la connaît assurément mal ; elle cultivait le second degré,elle !  » Les dix petits Nègres », ce titre fait référence à une comptine, point. Agatha Christie voyageait beaucoup en compagnie de son second mari, archéologue de métier ; elle sympathisait avec toutes sortes de gens, pourvu qu’ils soient gentils et accueillants. C’est lui faire un affront épouvantable que de la suspecter de manquer de goût. Elle aurait détesté qu’on attente ainsi à sa liberté de pensée.
      Ce n’est pas sympa pour les vieilles filles : en outre, il y a des littératures qui valent la peine qu’on s’y penche…

Les commentaires sont fermés.