Les assassinats d’Echirolles illustrent le nouveau fascisme qui menace la France

Publié le 8 octobre 2012 - par - 1 847 vues
Traduire la page en :

Dans la foulée de l’annonce de l’assassinat d’Echirolles, un de mes amis, brave homme de “gauche” et qui suit l’actualité de loin, me dit ” tu as vu, c’est un militaire qui a fait le coup; c’est un frontiste, un facho”. Il m’a été facile de lui montrer  que ce n’était pas un “frontiste”, mais une quinzaine de racailles de cité. En revanche je l’ai conforté dans la caractérisation de “fasciste” qu’il donnait à cette  tuerie. Boucherie devrais-je dire.

Quoi! Kevin Noubissi lardé à mort de huit coups de couteau, Sofiane Tadbirt déchiqueté par trente coups de couteau. TRENTE coups de couteau.

Il y a dans cette mise à mort la volonté d’ajouter à l’exécution l’horreur la plus effroyable, la volonté de créer la terreur, la volonté d’ancrer dans les esprits cet exemple à vomir.

Comment ne pas faire le rapprochement avec les assassinats perpétrés par Mohamed Merah, en plein lumière, devant tout le monde, ou dans l’entrée d’une école empoignant une petite fille par les cheveux et lui tirant une balle à bout portant dans la tête devant  parents et  amis.

Comment ne pas faire le rapprochement avec Abdallah Boumezouar, meurtrier des deux gendarmes de Collobrières ; après avoir tué la première de deux coups de feu, il s’acharne sur la seconde en lui tirant plusieurs fois dessus en commençant par les jambes avant de l’achever par une balle dans la tête.

Les victimes sont  ciblées : des militaires “issus de la diversité” d’origine maghrébine dont deux musulmans et d’origine antillaise, des gendarmes femmes, de jeunes hommes “issus de la diversité”, musulmans  et qui sont en train de réussir et de s’intégrer, des exemples pour les jeunes de la cité, des juifs.

Ces assassins ne sont pas membres d’une milice comme les chemises noires de Mussolini ou les chemises brunes hitlériennes, mais ils sont, de la même manière, manipulés par une idéologie totalitaire destructrice, caractérisons-la d’islamiste

C’est à cette nouvelle forme de fascisme que notre société est aujourd’hui confrontée.

Ce qui est en jeu c’est la sauvegarde de notre mode de vie, de nos libertés, de notre démocratie bien imparfaite soit-elle aux dires d’aucuns, de notre laïcité unique au monde.

Le 2 octobre, de 10 à 18000 personnes se sont rassemblées à Echirolles, répondant à un appel informel d’un voisin de Kevin. Aucune organisation politique ou association droit de l’hommiste ou  musulmane n’a considéré en effet devoir le faire.

10 à 18000 personnes, “des Français normaux” (organisateur) touchées certes par le décés de ces deux jeunes gens, mais surtout mûs par le besoin de manifester leur exaspération.

On notera qu’il y avait très peu de voilées même si quelques-unes ont eu les faveurs des médias, propagande politico-médiatique oblige.

“Oui à la paix, non à la violence, non à la barbarie” est le message que ces 10 à 18000 Français normaux rassemblés dans un coin de banlieue de Grenoble ont lancé.

N’est-il pas comparable à celui  des centaines de milliers se rassemblant en 34  pour faire obstacle aux “ligues factieuses” fascistes?

Le 10 novembre, Résistance Républicaine prend ses responsabilité et appelle les citoyens à manifester leur refus du fascisme islamiste.

C’est le début.

Jean Théron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi