Les aurores de la Bergé

Publié le 1 septembre 2018 - par - 29 commentaires - 4 659 vues

À quoi joue Aurore Bergé, l’égérie de Macron sur les plateaux ?

À la muse qui amuse ? À l’inspiratrice, actrice ? À la copine qui pine ? À la moralisatrice de la matrice ?

D’après ses débordements médiatiques, Aurore semble tout cela «  en même temps », ce qui convient à son Seigneur et Maître.

D’abord son parcours à trente ans, d’après les médias people, et ils sont nombreux à s’y intéresser.

Elle est, selon ses dires, «  libérale, féministe, européenne ». Mais ses anciens compagnes et compagnons de route la considèrent comme : “libéralisée, fumiste et pro-invasion européenne ». Son chemin est déjà long et périlleux. Dès l’âge  de quinze ans, elle milite dans toutes les écuries car elle a du mal à choisir le cheval sur lequel miser. À l’UMP des Yvelines, elle est mal aimée car elle est pot de colle, celle qui se plante devant le groupe pour la photo officielle. Elle repousse loin d’elle ceux qui n’ont pas fait Sciences Po, un peu à la Macron, ce qui expliquera son adhésion plus tard au mouvement «  En Marche ». Auparavant, elle a aidé à la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, puis à celle de Pécresse. En un mot, cette arriviste se colle de près aux fesses de ceux qui risquent de gagner. D’ailleurs, elle n’est pas n’importe qui : née d’un père acteur, d’une mère qui se produisait sur les planches, elle a appris très jeune la comédie et la tragédie. À son mariage, ses témoins n’étaient pas des branleurs : Pierre Moscovici et Roselyne Bachelot !

Ses vérités, qu’elle adore exprimer en public :

Ses idées sont de véritables girouettes politiques car elle va où le bon vent souffle. Elle saute, légère et frivole, d’une pensée à l’autre, presque du saute-mouton !

De ses positions en faveur du “mariage pour tous” opposé par Fillon et l’UMP, elle rigole : “Je me fous complètement d’avoir accrédité la thèse “UMPS” en soutenant cette loi”. Cette formule deviendra sienne : Elle s’en fout de tout, du moment qu’elle a la gloriole et l’attention de ses “followers” sur son Tweet.

Ce qui va la conduire à renier certains de ses principes :

« Elle a prétendu à l’exemplarité, s’est revendiquée de l’exemple du général de Gaulle pour finir aujourd’hui par se justifier de pratiques indéfendables d’un point de vue moral et éthique ». Tout sacrifier pour grimper l’échelle sociale !

Et cette détermination de crucifier ses adversaires  masculins, pour du harcèlement sexuel, surtout lorsqu’elle est visée par des propos graveleux.

“J’ai envie de te faire une Baupin”. Cette expression l’a fait bondir au cours d’un conseil municipal, à juste raison, lorsqu’elle lui a été balancée par un collègue. Denis Baupin, écologiste connu, est accusé d’agressions sexuelles qui lui valent un procès. “Te faire une Baupin” signifie faire de toi la victime d’un nouveau Baupin.

Voyons en détail ce que nous balance cette virago au cours d’émissions débiles.

Première bourde de la gourde :

Elle parle des enseignants qui vont faire leur rentrée et surtout aux jeunes qui débutent. Elle veut leur faire la leçon sur la façon dont ils doivent s’intégrer dans leur milieu scolaire.

“Lorsqu’ils sont affectés dans des quartiers difficiles, ils n’en sont le plus souvent pas originaires, ils n’en connaissent pas les spécificités et vivent de moins en moins là où ils enseignent. Il serait certainement utile aux enseignants qui arrivent en poste de connaître la sociologie du quartier dans lequel s’implante l’établissement…”

Elle reproche l’utilisation par les profs d’un vocabulaire “involontairement opaque”, mal compris des élèves. Enfin elle préconise d’éviter dans les bulletins les remarques “désobligeantes voire stigmatisantes sur le long terme pour l’élève et son orientation”.

Cette députée qui a été élevée dans un milieu très favorisé ne peut comprendre ce que c’est que d’enseigner dans des écoles difficiles des quartiers abandonnés. Majorité d’enfants étrangers qui ont du mal à parler le français, environnement familial qui n’aide pas à l’intégration et à la réussite tant souhaitée par Macron. Alors, dire aux jeunes professeurs que pour faire du bon boulot, il faut vivre près de l’établissement qui lui a été attribué par l’Éducation Nationale… Pourquoi alors ne déménage-t-elle pas dans le 93, au lieu de vivre dans le 78 ? Connaît-elle la sociologie des retraités qui peinent à joindre les deux bouts, elle qui ramasse un paquet de fric par mois ! Est-ce que le vocabulaire macronien n’est pas « volontairement opaque » pour être mal compris des électeurs ? Et les « remarques désobligeantes et stigmatisantes » de son Seigneur et Maître envers les Français et les classes populaires ?

Allez Aurore, avec ton prénom tu devrais te réveiller devant ce qui se passe dans le gouvernement. Tu sembles plus près du crépuscule que du lever du soleil. Ce dernier approche beaucoup des ténèbres !

Après les profs, elle s’en prend aux retraités :

“Je suis étonnée du débat sur les retraites. Les Français sont parfois schizophréniques et les retraités peuvent faire un effort pour aider à rétablir les comptes publics. Ils en ont la capacité. On ne peut pas dire que rétablir les comptes publics et réduire la dette est essentiel et, dans le même temps, ne pas assumer quand on demande de faire des efforts.”

“On a l’impression que les Français ont oublié le modèle de retraites qui est le nôtre, c’est-à-dire que vous et moi travaillons et payons aujourd’hui pour celles et ceux qui sont actuellement à la retraite. Nous payons la retraite de nos aînés.”

“Nous pouvons légitimement demander un effort générationnel à celles et ceux à qui on paye les retraites parce qu’ils en ont la capacité. Nous souhaitons que le travail paye mieux et pour cela, nous devons baisser les cotisations sociales sur le travail. C’est pour vos enfants et vos petits-enfants, pour accompagner des générations qui n’ont pas eu les mêmes chances que les leurs.

Alors, c’est top ! La question que posent tous les retraités maltraités est de savoir pourquoi cet effort ne viendrait pas du haut du panier : diminuer les émoluments des députés. Pourquoi ne pas réduire leurs indemnités de 500 euros pas mois et leur propre paie du même montant ? Pourquoi avoir construit une piscine à Brégançon pour que Madame y trempe deux fois ses fesses ? Pourquoi ne pas réduire le budget de Élysée de plus de cent millions d’euros au niveau de celui de Merkel, 36 millions d’euros ? Pourquoi ne pas vendre les avions du Glam alors que Merkel, toujours elle, prend des vols commerciaux ? Pourquoi avoir acheté de la vaisselle de luxe simplement pour épater les  pachas de la terre entière ? Pourquoi ne pas licencier certains des 800 larbins de Élysée et ainsi ouvrir ou fermer soi-même sa portière ?

Comme tu vois, Aurore, il n’y a pas que les retraités qui “peuvent faire un effort” !

Elle assume qu’elle est arriviste :

“Je n’ai jamais prêté allégeance à personne, et ce n’est pas prévu. J’essaye d’être cohérente par rapport aux idées que je défends”.

Qu’importe le parti ou la tendance, du moment qu’elle en tire un bénéfice maximum : notoriété et fric sont ses deux mamelles, ce qu’elle n’oublie pas d’exhiber quand elle en a l’occasion !

Autre balourdise : prétentieuse qui, à trente berges (verges, comme diraient les Canadiens), vient porter un jugement sur ses collègues à l’Assemblée nationale. C’est bien la députée qui se moque de l’hôpital.

“Ce texte a révélé des fragilités dans la majorité, des gens émotionnellement fragiles qui manquent de maturité politique.”

La majorité de Macron est donc “fragile et manque de maturité politique”. Tu oublies, Aurore, d’ajouter que le président relève aussi de cette catégorie : immature, fragile, émotionnellement instable, au point d’insulter son peuple. Et tu lui lèches les bottes en nous faisant croire que ton attitude est celle d’une Jeanne d’Arc qui va délivrer Orléans du fléau LR, RN, FI et autres monstruosités politiques.

Aurore, allez, grandis et sors de cette puberté que tu traînes sur les plateaux.

Et tu achèves ton bêtisier en parlant des médias qui servent quand même de tremplin à tes ambitions :

“Contrairement à ce que dit l’opposition depuis 1 an, non la presse n’est pas aux ordres ! Et tant mieux ! Contrairement à ce que dit l’opposition, nous ne sommes pas des députés godillots ! C’est grâce à nous qu’une commission d’enquête existe.”

La plaisanterie nous ferait sourire, Aurore, si elle n’était pas aussi schizophrénique ! Qui a dénoncé les prouesses de Benalla, sinon le Monde ? Qui a dénoncé les malversations de Nyssen, sinon le Canard Enchaîné ? Rien n’aurait transpiré du gouvernement, le couvercle aurait été fermé, les preuves seraient passées à la broyeuse. Contrairement à ce que tu dis, c’est la preuve que c’est la presse qui a exigé une commission d’enquête, pas le contraire. Au lieu de paraphraser les paroles de ton président, dis-nous où est le coffre de Benalla !

Autre intervention, comme si elle était la science infuse et Irma en même temps :

Oui, nous souhaitons mettre en œuvre le prélèvement à la source, […] mais comme ça crée un certain nombre d’interrogations, on doit faire en sorte que ce soit mis en œuvre dans les bonnes conditions. Si c’est mis en œuvre et qu’au final, ce n’est pas dans les bonnes conditions pour les Français, ce sera un échec. C’est ce qu’a demandé le président de la République : on se laisse 15 jours pour lever les doutes.”

Quelle lapalissade ! Un vrai cours de Sciences Po où l’on apprend à parler pour ne rien dire ou pour dire tout et son contraire ! Tu as encore du lait derrière les oreilles, pour être familier, et tu prétends lire l’avenir. Cette mise en œuvre du prélèvement à la source est une véritable usine à gaz car elle est loin d’être une simplification administrative. Encore un mauvais jugement sur les Français par Macron. Il pense que, d’un claquement de doigts, il va transformer le plomb en or et les Français, ces Gaulois réfractaires, en citoyens soumis et exemplaires !

Aurore ouvre-lui les yeux !

Enfin, le bouquet d’épines pour achever la cohérence de ses interventions.

On ne sait si Bergé parle de chats ou de chattes, ou des deux « en même temps » ?

“On est quelques-uns à militer pour en avoir car il y a beaucoup trop de souris à l’Assemblée”.

Il y a trop de souris, en effet, qui font partie du gouvernement ou du groupe LREM à l’Assemblée nationale. Ces dernières sont apprivoisées et se nourrissent des excréments du gouvernement. Elles grossissent et ont du mal à passer incognito, surtout toi, Aurore. Alors faites venir les chats pour les chasser. Les chattes sont déjà sur place. Ce qui m’amuse, c’est ta manière de présenter les choses !

André Girod

http://www.atlantico.fr/atlantico-light/aurore-berge-milite-pour-avoir-chats-assemblee-nationale-3482967.html#m6uGtuWGSQBuZ8mS.99

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
claudelouis

QU’ILS SE GOINFRENT MOINS comme le font les Pays du Nord de l’ EUROPE…Car “eux aussi” ont des retraités pathétique prétentieuse…

claudelouis

Veut- elle surtout attirer le regard (par le haut du corsage et par le bas de sa courte robe) plutôt que de se faire comprendre puisqu’elle change de camp et donc de dialogue en permanence …

Fifi

“Majorité d’enfants étrangers qui ont du mal à parler le français, environnement familial qui n’aide pas à l’intégration et à la réussite tant souhaitée par Macron.”
Proposer que des enseignants doivent ressembler aux élèves des quartiers difficiles pour pouvoir y enseigner alors que partout ailleurs en France, ce n’est pas le cas, c’est juste de l’incitation au communautarisme dans ces quartiers, par l’Etat.

Fifi

(suite) Ce doit être pour cette raison qu’a été sortie cette histoire dans les médias :
“Radouane Abbassi, le rappeur est dans la classe” http://www.leparisien.fr/societe/radouane-abbassi-le-rappeur-est-dans-la-classe-02-09-2018-7873311.php

Les “grands frères” version professeurs. On nous ressort tout ce qui n’a jamais fonctionné et que la gauche a promu, ça ne fait qu’alimenter le communautarisme dans ces quartiers.

Fifi

« Lorsqu’ils sont affectés dans des quartiers difficiles, ils n’en sont le plus souvent pas originaires, ils n’en connaissent pas les spécificités et vivent de moins en moins là où ils enseignent. Il serait certainement utile aux enseignants qui arrivent en poste de connaître la sociologie du quartier dans lequel s’implante l’établissement »
Elle ressort l’idée des grands frères version écoles des quartiers difficiles. On a vu aussi ce que ça a donné à la RATP, avec le communautarisme islamique.

SACHA ANNA

BOF !!! Elle ira dans les égouts avec ses comparses, faut pas se faire du mourron pour ça !!!C”est vrai que ça énerve mais cool : ça arrive le grand ménage !!!!

DUFAITREZ

Elle pourrait être la fille de Pierre Bergé, habillée en Saint Laurent !

Olivia

(suite) En plus le “jeunisme” est passé par là. Il est moche d’être vieux. Se débarrasser des “inutiles”, ça me rappelle les théories du nazisme… Ceux-là même qui fustigent sans cesse les propos patriotiques en les assimilant à “la peste brune”, “aux pages les plus sombres de notre Histoire”, ne sont pas loin d’être des adeptes de la solution finale pour une certaine tranche de la société ! Soyons sur nos gardes. Nous sommes seuls face à la meute !

Olivia

En vérité, je n’ai pas entendu beaucoup de trentenaires – de jeunes en général – s’insurger contre l’augmentation de la CSG et toutes mesures visant à paupériser les retraités. Je suis certaine qu’ils sont ravis et trouvent normal que les vieux paient pour leurs loisirs, leurs smartophones et tout le reste. Macron est un enfant gâté, qui favorise des générations d’enfants gâtés – et il savait pertinemment qu’il aurait leur implicite approbation en dépouillant les vieux. En plus le “jeunisme” est

Paul Blobel

Une pute gauchiste bien à sa place dans le PSEM (parti sodomite en marche) !

Anton

On se fout complètement de cette réronnelle

Solair

c’est juste une petite conne prétentieuse, qui bouffe à tous les rateliers pour se faire “une place au soleil” avec tous les avantages non négligeables qui vont avec.
C’est tout. bergé = 0

Joël

“les retraités peuvent faire un effort pour aider à rétablir les comptes publics.”
Sauf qu’on sait très bien qu’ils ne seront jamais rétablis. On entend la même chanson depuis 50 ans et ce sont les gens comme elle qui bouffent le pognon plus vite qu’il n’est encaissé. La vignette auto devait servir aux retraites des vieux et n’a en fait qu’assuré le train de vie de l’état. Elle devrait réviser son histoire, elle qui n’avait pas le permis en 2000 lors de sa suppression.

Claude

Joël,
L’argent collecté par les services fiscaux du temps de la vignette auto était intégralement reversé par l’État au département (Conseil général).

Saintpol

Pas de chance , elle n’est pas le genre de son seigneur et maître . . . . .

ADLER

Nous attendons celle qui tient le plus la route. MARION MARECHAL LE PEN.

Remarque

Pas besoin de lire l’ensemble de l’article pour définir le personnage qu’elle incarne et ça c’est un parmi tant d’autre, alors ne nous étonnons plus d’être dans une telle situation, il y a plus rien de sérieux dans ce pays …..

Claude

Des gens sans scrupules, qui bouffent à tous les râteliers, sont pléthores en politique. Aurore Bergé n’a rien inventé, elle vendrait son âme au diable pour plaire à Jupiter.
Il est dit plus haut qu’elle a traîné ses baskets à droite, à gauche, puis pour Macron donné vainqueur par le médias.
Le pire, c’est que ça marche.

DESPAIGNE

Rien à ajouter, c’est EXCELLENTISSIME!

Jacksoul

Effectivement bien écrit. Une toute petite remarque: cela fait des années que le GLAM n’existe plus.

Marnie

C’est encore une nantie qui pense que ceux qui sont nés pendant ou après la dernière guerre ont vécu des jours heureux alors qu’ils ont pâti de la faim, du manque de confort et de bien d’autres choses. Qu’ils payent dit-elle ! Elle oublie que si la France s’est relevée et est devenue ce qu’elle est c’est grâce au travail des anciens qui ont travaillé tant et plus, cotisé et payé des impôts. Cette pauvre folle vient grossir le lot de la bande qui gravite autour de EM et de ceux qui l’ont précédé.

André Léo

Saisissant portrait d’une opportuniste sans dignité et sans scrupule! Une CEDC grand format!
Cette satire, hélas réaliste, aux politicards de métier peut être resservie à des tas d’autres macronistes conjoncturels, tant elle est significative de ces profiteurs, apatrides en politique et ignorants de la Citoyenneté Nationale.

Un anglais humoriste, pas tant que çà, mais qui détestait les chats, avait dit” Le monde se partage entre ceux qui adorent les chats et ceux qui les exècrent”. Bien vu!

aux jours devant elle

c’est une véritable salope voilà le chef macron est spécialiste de ce genre de recrutement ,dans les bas fonds !!! elle ,la marlène etc

bernard

Trop long comme d’hab’…pour cette péronnelle qui joue des nichons et des cuisses quand elle le peut. Le pire c’est de penser qu’il y a des français qui ont voté pour “ça”….comme pour toutes les autres gamelles LREM.

astrid

C’est tout ce qu’elle a à offrir. Parce que côté neurones, c’est pas encore ça. Encore un bel exemple de l’incompétence de certaines femmes qui deviennent vraiment l’égales des hommes dans la nullité politique !

reuri
HIRAM 2

MON DIEU SEIGNEUR PRIONS POUR QUE LA PETITE MARION GRANDISSE VITE ET C EST UN ATHEE QUI LE DIT …

De Profundis Macronibus

Et si c’était juste une conne… tout simplement ?

Yves ESSYLU

c’est le concours de qui est la plus salope dans ce gouvernement formaté par le marxisme

Lire Aussi