Les aventures de Macron, le cornichon masqué

Notre Président (que le Monstre en spaghetti volant le bénisse et le salue) est un grand utilisateur de masques. Évidemment pas les masques médicaux, ceux qui nous font tant défaut aujourd’hui. Pour ceux-là, puisqu’on n’en a pas, on nous affirme péremptoirement qu’ils ne servent à rien et que c’est scientifiquement prouvé ; et quand on en aura enfin (vraisemblablement à la Saint-Glinglin), on nous déclarera qu’ils sont obligatoires et les récalcitrants se prendront une prune de 135 € (ce qui sera encore la preuve scientifique de leur nécessité).

Je veux parler des masques de théâtre, des masques de carnaval, ceux avec lesquels on se déguise pour faire des pitreries ; et notre Président immature adore les déguisements et les pitreries, sans doute en raison de l’influence précoce et déniaisante d’une professeur(e) de lettres, de théâtre et d’expressions corporelles variées. Résumé des épisodes précédents :

– Le 7 mai 2017, notre jeune et fringant gendre idéal devient président de la République par la grâce toute-puissante de sainte Abstention d’une part (qui a protégé le tiers de l’électorat qui est allé à la pêche), sainte Sottise d’autre part (qui a protégé celles-zé-ceux énamouré.e.s et à bas QI qui ont voté pour lui) et peut-être aussi un peu les banquiers aux manettes, les médias stipendiés et la justice mur-des-cons. Le voici donc qui endosse l’habit prestigieux de chef d’État pour conduire la « start-up nation » dans le « Nouveau monde » qui resplendit à l’horizon. Il ne faut malheureusement pas longtemps pour s’apercevoir que l’habit ne fait pas le moine et qu’il lui va aussi bien qu’une robe au cheval de Caligula. Un technocrate de l’Inspection des finances n’est pas particulièrement apte à se muer en chef d’État dont on attend une vision d’avenir à long terme, un sens politique et stratégique aigu et même, soyons fous, « une certaine idée de la France ».

Là où un vrai chef ne s’entoure que des meilleurs collaborateurs, le narcissique Président s’est entouré de courtisans, autant ministres que députés, qui ne rivalisent que dans la nullité crasse. Pis encore, il n’hésite jamais à conchier, insulter, humilier la France, ses habitants, sa culture, son histoire, chaque fois qu’il le peut, notamment à l’étranger. C’est la première fois qu’un chef de la France dégueule une telle haine sur son propre pays, allant jusqu’à l’accuser de crime contre l’humanité alors même qu’il était candidat à sa présidence. Ça relève de Freud ou de la Cour pénale internationale ?

– Le chef d’État est aussi le chef des armées et l’habit trop grand est remplacé par un seyant uniforme. Pour un morveux qui n’a jamais fait de service militaire, jamais porté d’uniforme, jamais eu le plaisir de faire son lit au carré, c’est un vrai rôle de composition mais notre héros réussit brillamment son entrée cinématographique : le 4 juillet 2017, il se déguise en viril sous-marinier et se fait hélitreuiller à bord du SNLE Le Terrible. Ce n’est plus le chef des armées, c’est carrément James Bond et Touitteur en devient fou d’amour !

Hélas, sa petite phrase du 13 juillet 2017 : « Je suis votre chef ! », gâche tout en dévoilant son côté sale gosse prétentieux obligé de « faire péter les galons » pour se faire obéir d’une Grande Muette ronchonnante. C’est qu’un chef des armées est supposé avoir l’autorité naturelle qui impose le respect aux hommes et les entraîne jusqu’au sacrifice suprême mais on la cherche en vain chez Choupinet. Il est vrai qu’avoir été banquier d’affaire chez Rothschild ne prédispose pas à commander des baroudeurs en treillis. Côté crises d’autoritarisme par contre, il nous en fera bien d’autres. Heureusement qu’on n’est pas en guerre !

– Ben si ! À cause de l’épidémie de Coronavirus, on est maintenant en guerre comme il nous l’a répété à six reprises le 16 mars, appelant à la « mobilisation générale », avec le ton martial de circonstance et le regard fixé sur le prompteur et la ligne bleue de l’éradication de la vilaine bestiole made in China. On l’aura ! Elle ne passera pas ! Alléluia, un vrai chef de guerre nous est né ! Mais la guerre contre un virus, est-ce bien sérieux ? À la guerre, la vraie, ce sont les jeunes qui meurent au front pour défendre leur patrie et l’économie qui tourne à plein tandis qu’aujourd’hui ce sont les vieux qui meurent, triés et abandonnés par leur patrie et l’économie qui est à l’arrêt. Mais on fait les guerres qu’on peut et de Gaulle et Clemenceau peuvent aller se rhabiller (et porter un masque).

Inutile de rappeler la faillite complète de ce gouvernement de tocards de compétition dans la gestion de cette « guerre », particulièrement la totale incapacité de notre pays à fabriquer les produits qui font toute la différence entre la vie pour ceux qui les possèdent et la mort pour les autres qui n’ont rien, ne sont rien et coûtent un pognon de dingue. La sécurité des Français, Macron déguisé en chef d’État ou en chef de guerre s’en fout comme de ses premiers bas résilles. Bien sûr, l’actuel gouvernement n’est pas responsable de tout, les gouvernements précédents ayant tous fait preuve depuis des décennies d’une immense impéritie. Et comme les petits ruisseaux des restrictions budgétaires font les grandes rivières des hécatombes sanitaires, la politique médicale strictement comptable n’aboutit aujourd’hui qu’à compter les morts (8 078 à l’heure où j’écris, enfoncés, les Chinetoques !).

– Mais coup de théâtre, voici que le 31 mars Choupinet endosse les fringues du patriote made in France avec béret, baguette de pain et kil de rouge (enfin, presque) : il faut « produire plus sur le sol national pour réduire notre dépendance », « rebâtir notre souveraineté nationale et européenne » en produisant « davantage en France ». C’est un demi-tour brutal par rapport à ses calamiteux exploits antérieurs de ministre et de Président (désindustrialisation sans discontinuer et vente de tout ce qui peut remplir le puits sans fond des caisses de l’État). À croire qu’il vient d’être frappé d’une illumination soudaine. Attali, Minc et Soros, revenez ! il est devenu fou, voilà qu’il se prend maintenant pour Roosevelt lançant le New Deal ! On se pince pour y croire, d’ailleurs on n’y croit pas une seconde. Ce n’est qu’un déguisement de plus, celui du bonimenteur qui débite sans vergogne le bla-bla destiné à faire accroire qu’il est l’homme de la situation pour sauver la France et, accessoirement, à cocufier une fois de plus les pauvres couillons de contribuables qui l’écoutent. Quand la crise sera finie, toutes ces belles promesses se seront évaporées et, comme les Shadoks autrefois, on recommencera à pomper nos économies pour colmater nos déficits de plus en plus gigantesques.

– Il reste l’Europe et là, bas les masques ! l’Europe c’est un vrai dogme constant et intouchable, l’Europe c’est sacré. Choupinet s’est rêvé en empereur d’Europe et malgré ses ardents pelotages des uns et des autres, ça ne s’est pas fait. Alors, faute de mieux, il s’est résigné à n’être que le gauleiter de ce que la France est devenue, une province barbare mineure arabisée-africanisée-islamisée-tiersmondisée-bidonvillisée et ruinée de l’Europe à l’heure allemande. Pourtant, l’Europe s’est révélée tout aussi nulle et égoïste que la France dans sa gestion de l’épidémie. Mais un vrai croyant ne se laisse pas troubler par une réalité déplaisante : il croit d’autant plus fort à l’Europe qui protège qu’il voit bien que c’est totalement faux. Deutschland über alles, et que les Italiens (après les Grecs et avant les Français) aillent se faire foutre !

Finalement, si la situation n’était pas si grave, il me ferait presque pitié, le Choupinet. Il a tout essayé, il a tout raté : il a eu les Gilets jaunes, il a eu des grèves interminables, il a eu des manifestations violentes à répétition, il s’est mis en scène dans un Grand Débat qui n’a fait que brasser du vent, comme Ceausescu il s’est même courageusement préparé à la fuite en hélico, il a eu aussi son lot d’affaires crapoteuses et il a maintenant un Coronavirus qui pourrait bien tout balayer sur son passage. Lors de son élection, c’était lui ou le chaos populiste et aujourd’hui on a en même temps lui et le pire chaos depuis les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire : les files d’attente devant les commerces alimentaires sont là, les tickets de rationnement ne devraient plus tarder. Son quinquennat n’est vraiment pas de tout repos. Mais puisque c’est lui et ses commanditaires qui ont voulu la place, qu’ils l’assument. Et si la marionnette est trop déglinguée pour être encore utile, qu’elle enfile son dernier costume, le sac poubelle, et qu’elle finisse non recyclable à la décharge, ce sera le plus beau cadeau à faire aux Français. Avant qu’il ne soit trop tard.

Claude Clément

image_pdfimage_print

28 Commentaires

  1. Claude, très très bon article, particulièrement la fin !!!

    Mais le macronnard, je le vois avec une très belle « cravate » : une corde en chanvre !!!

  2. pourvu que les français illettrés, fainéants , alcooliques, n’aient pas la mémoire courte

  3. Bonjour ces trois commentaires , me font un grand plaisir à lire , macron est un gamin qui passe son temps à se contredire , pourquoi lui porte t-il un masque alors que soi-disant cela ne sert à rien , pourquoi met-il autant de temps pour ordonner le port obligatoire du masque ? ça le derange que le Professeur Raoult sauve des vies , pauvre freluquet , ses parents ne sont-ils pas médecins eux aussi ?

  4. Macron, Macron, c’est pas le mec qui voulait supprimer le sénat et réduire le nombre de députés, aux dernières nouvelles il l’aurai prévu à la Saint Glinglin.

  5. Excellent « panégyrique » du président de la parlotte permanente.
    Abreuver le petit peuple de discours-provocations, de débats-monologues, de postures théâtrales négationnistes du réel, et faire l’exact contraire de ce qu’il dit, c’est sa méthode de gouvernement à macron. Ses ministres potiches et sa technostructure de députaillons ne sont là que pour l’approuver.
    La responsabilité de cette situation vient aussi « d’en face », de cette opposition umps qui se satisfait de la situation au point de lier des alliances pour « agir » avec la macronie.
    Le réveil sera difficile pour les Français, lorsqu’ils se seront libérés de la dictature du pouvoir personnel.
    Pour l’heure, ils sont occupés à se fabriquer des masques, pour avoir la protection minimale que la macronie leur refuse.

  6. Mais où est il ce lascar en ce moment ?
    On ne le voit quasiment plus à la télé : c’est inquiétant .
    J’ai lu 2 sources différentes sur FB , précisant que Choupinet , fatigué , s’était débiné pour 15 jours de repos à Brégançon .
    Est ce possible que ce « .chef de guerre  » ( en carton ) abandonne ses troupes et son état major en pleine Bérézina ?

  7. Un guignol n’a pas besoin de masque il le porte en permanence sûr lui . Ne dit on pas il a une tête de guignol.

  8. BRILLANT TEXTE apres la faillite de la grece l Italie l Espagne et LA FRANCE BRILLANT RESULTAT BIENTOT12 PUISSANCE ECONOMIQUE niveau de vie en route pour l algerie cherie France battue par plus de 20 PAYS EN EUROPE ALGERIE JUSTE 50/100 DU NIVEAU DE VIE FRANCAIS BIENTOT EXIT MIGRANTS

  9. Quand un mai m’a montré la vidéo du clip de débiles qui chantent en marche ca marche pour moi dans une bagnole j’ai cru que c’était un pastiche, un truc genre groland… Ben non. Et là je me suis dit oh merde, j’espère qu’il va pas être élu…. Et quand ce fut le cas, je me suis dit OH MERDE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et pourtant je ne savais pas à quel point ce sera la merde. Et on est pas au bout….

  10. Que voilà un procès jubilatoire ! Riposte Laïque s’enrichit !

  11. Ironie de haute volée, bravo Claude C@ , et qui a le mérite de tisser historiquement et magistralement les avatars techniques et multiples des masques du julot -comme d’ailleurs notre site R.L auquel on devrait ajouter un C, comme « constance »!
    Au moment où le « pic » reprend des forces, obligeant l’auto proclamé chef de cordée à se surpasser avant le » plateau » tant souhaité, je découvre une symbolique inattendue à « être du capricorne » ( ser de capri cornio (corniaud?) sous son dessin antique : un bouc à queue de poisson, qui bat de la queue dans la piscine de Brégançon pour mieux repartir..https://en.wikipedia.org/wiki/Capricorn_(astrology)

  12. A toi le gugnol qui se confine à Brégançon, toi le choupinet qui ne remplie pas l’autorisation de sortie de confinement pour aller te promener, toi le petit rigolo qui porte un masque P3 alors que les infirmières et soignants n’ont que le P2 ou P1, toi qui euthanasie nos anciens comme au temps de la Shoa, toi le criminel de la France qui devra bientôt payer pour crime contre l’humanité, ainsi que tes petits chiens de garde, tous ces traîtres qui n’osent démissionner voyant ce que tu vaux, et comme des veaux te soutiennent, toi le génocidaire tu dois comparaitre devant un tribunal tel celui de Nuremberg, et âtre reconnu coupable de tes crimes de GUERRE et condamné à vie avec toute ta racaille, celle qui a exécuté tes ordres, toi qui a volé des masques pour les tiens privant nos soignants…

  13. 2)Toi qui a délocalisé notre France avec tes prédécesseurs en Chine en Inde, ou au Maghreb, sans oublier nos laboratoires fabricant des médicaments, toi l’incompétent notoire qui a envahi notre terre de milliers de migrants islamistes, et qui sont mieux traités que nos SDF ou nos malheureux concitoyens qui n’arrivent pas à finir leur fin de mois (nos sans dents), toi qui n’a fait qu’ appauvrir notre France (4è mondiale), toi qui récoltes des amendes à millions auprès de nos concitoyens pour un oui ou un non, toi pourriture inhumaine qui ne fais que cracher sur le peuple, même lorsque celui-ci est en danger, toi la petite morve, tu dois payer pour tes actes infâmes, et si tu étais un homme et non pas une fiotte, tu ferais un référendum pour savoir si le peuple te veut comme CHEF de rien!

  14. « En même temps ? » C’est Janus ! Celui aux deux visages…
    Nous ? On l’a dans… l’anus !

  15. Macron est un sous fifre, installé là par des gens que personne ne connait.
    Nous avons été abusé tout simplement, et revenir à 1789 nous aide à mieux comprendre la situation d’aujourd’hui, car cette pseudo révolution de la fin des années 1700, début des années 1800 est bien le fait de la Franc-maçonnerie.
    La Franc-maçonnerie n’a pas pris ses racines en France comme nous aurions pu le croire, mais en Grande Bretagne, mais curieusement, ils n’ont jamais oser s’en prendre à la couronne d‘Angleterre, ces sectes diaboliques ont plusieurs ramifications, mais toutes ont le même point commun, la main mise sur les peuples et la domination du globe.
    Mais force est de constater qu’ils ont misè sur un mauvais cheval, Macron fait conneries sur conneries.

  16. Macron est un comédien, un clown, certes, mais que dire de ses conseillers?, ceux qui lui écrivent ses discours imbéciles, qui lui dictent ses déclarations débiles, qui le conseille en l’envoyant se fourvoyer dans des réunions internationales, afin que tous les chefs d’état de la planète, se moquent et se rient de lui, pas un jour que Dieu fasse où il se ridiculise.
    A sa place, j’aurais démissionné depuis longtemps!.
    Ce type est tellement imbu de sa personne, tellement pédant, arrogant, nombriliste, hautain dédaigneux qu’il ne se rend même plus compte qu’il est la risée du monde entier.

    • Bien vue je n’ai pas voté pour lui car lors de son discourt il a dit en mettent la main sur le coeur en disant je vous aiment ma décision a été prise a ce moment là il ne faut pas prendre tout les Français pour des imbéciles

  17. SI le coronavirus était un virus intestinal, je pense qu’on aurait vu Macron la tête dans les chiottes avec une ventouse.

  18. Il faut exiger la démission de Macron pour la manière dont il a géré la crise. La porte-parole du gouvernement nous a pris pour des cons, c’est donc Macron qui est derrière, en disant que les masques étaient inutiles. Moi, en tant qu’infirmière, je sais de manière indiscutable, qu’ils étaient indispensables. Le fait qu’il y ait une pénurie est une chose, mais aller jusqu’à dire qu’ils étaient inutiles, c’est criminel. De plus elle a le culot de dire qu’elle ne saurait pas s’en servir ce qui sous-entend que si elle, qui est en haut de l’échelle, ne le sait pas alors la masse de la population qui est moins intelligente qu’elle, ne le saura pas. Le gouvernement a voler les masques destinés aux EPAD sous prétexte qu’il n’avait pas reçu toute leur commande.

  19. je viens de lire que le président il dit du mal de la France plutôt des Français lorsqu’il va dans les autres pays Et cette phrase je l’ai dis a plusieurs reprise ce n’est pas une première fois qu’il dit du mal des Français , je me pose la question
    ce qu’en pense les autres pays quand t’ils l’entendent

    Ils doivent penser pourquoi il représente la FRANCE puisqu’il dénigre la France

Les commentaires sont fermés.