Les aventures du CO2

Utiliser le beau temps pour nous terroriser, quelle merveille, quel moyen génial de nos « maîtres » pour obtenir ce qui les intéresse… notre argent ! Planifier avec la Banque mondiale pour cent mille milliards d’euros destinés à la lutte contre le CO2 alors que les Occidentaux ne sont suivis par personne dans leur suicide, quel enthousiasme…

Et toute cette terreur pour en arriver à diminuer la température du globe – actuellement en progrès – d’un degré centigrade sur 2 siècles ou pour conserver la température moyenne actuelle…

Mieux encore : arriver à faire croire, contre toutes les observations, qu’avant la période actuelle, le climat était stable et que, maintenant, il est déréglé. Bravo aux Spin Doctors !  Bravo à l’IPCC qui finance 100 modèles annonçant de 0,3 à 10 degrés de plus : c’est de l’honnêteté scientifique de TOUT prévoir, c’est dire honnêtement : « Je ne sais rien mais tremblez, braves gens, on ne sait jamais et votre ruine sauvera la planète ».

A vrai dire, la climatologie prédictive prise au sérieux depuis 1988 est une science au berceau et toutes ses prédictions arrivées à échéance étaient fausses. Avons-nous tous oublié ces prédictions ? L’être humain a besoin de se croire important, important jusqu’à pouvoir changer la température de sa planète (1) L’homme croit pouvoir gérer le climat, servir Gaïa… Inutile de s’instruire, Greta nous guide !

Soyons sérieux : il a fallu 33 ans pour qu’en 2021 l’effet du CO2 sur la température de l’atmosphère soit mesuré par H. Harde et M.Schnell (2). Cet effet est quasi nul. Et l’IPCC n’a pas mis cela en évidence : il faut croire ! Il faut trembler de peur et accepter d’être ruiné pour ne pas mourir de chaleur !

Claude Brasseur 

(1) Il est vrai, et j’ai pu l’observer, qu’à petite échelle l’homme influence son environnement. Ainsi, au Burkina Faso en pleine désertification à cause de la destruction de la nature, j’ai visité une communauté qui n’avait pas rasé ses arbres : il y faisait nettement plus frais qu’ailleurs !

(2) https://climatetverite.net/2022/06/30/verification-experimentale-de-l-effet-de-serre-atmospherique/

image_pdfimage_print
12

11 Commentaires

  1. cette imposture climatique est largement organisée, amplifiée, structurée par de puissants lobbys qui ont pour relais les hystériques climatiques qui n’ont connu que le confort et perpétuent leurs méfaits en toute impunité : ces vaillants « décérébrés, ne connaissent même pas les bienfaits du CO2 pour la nature – ils sont à combattre plus que jamais

  2. « il leur reste à interdire aux volcan de cracher leurs fumées nocives pour la planète » (Cf. le commentaire de Patfil). C’est aussi ce que je me dis : s’il y a « réchauffement climatique », ce qui reste à prouver, l’action de l’homme à ce sujet ne peut être que minable face à celle de la Nature.
    Toujours, s’il y a « réchauffement climatique » c’est juste la vie du Soleil et de ses planètes. L’homme dans tout cela n’est que poussière négligeable. Alors qu’il arrête de se croire capable de chambouler la vie du Système solaire.
    NB : il y a des majuscules et minuscules qui semblent inappropriées. C’est juste pour indiquer l’échelle.

  3. Y a pas de co 2 dans l’atmosphère avec tous ces obus, missiles et autres qu’ils se balancent sur la geule à l’est ?on n’en parle pas.

  4. Tous ces cons pédants escrologistes vous cachent qu’à l’époque des dinosaures, selon les strates terrestres, la température moyenne du globe était beaucoup plus élevée qu’aujourd’hui — certains l’évaluant à environ 30° — que les pôles n’existaient pas, car il n’y avait aucune glace sur la Terre. Quant au Co², son taux était dix fois supérieur au taux actuel alors même que l’Homme n’existait pas…

    • Diminuez encore le CO2 de notre atmosphère et nous connaîtrons les pires famines.
      Pour ceux qui l’ignorent encore, plus il y a de CO2 et plus il y a de végétation et de nourriture végétale. Le CO2 est une chance pour le monde. cf « MERCI AU CO2 » de François Gervais. A lire absolument

  5. Ça me rappelle le début des années 2000 où l’on devait subir une ère glaciaire sans précédent. Quelle bande de charlots.

  6. il leur reste à interdire aux volcan de cracher leurs fumées nocives pour la planète

  7. Le rackett organisé par le GIEC et les déconogistes, est normal : c’est ce que les Chrétiens appelaient payer une « indulgence » pour expier ses péchés.

    Sainte Gréta conne-berge (autiste aspergée, hémorroïdes, incontinences nocturnes, premières règles), le petit gobelin suédois, est la grande sorcière de la nouvelle religion réchauffiste, il faut donc payer, car nous avons beaucoup péché en mettant qq ppb (parties par milliard) de CO² en plus dans l’atmosphère.

    Mais seuls les pays de l’UErss (plutôt leurs dirigeants) font partie de la religion.

    • Ce qui m’effare de plus en plus, c’est que le citoyen de maintenant, instruit (??) ne fait preuve d’aucun esprit critique, d’aucune curiosité, se laisse manipuler…. comme nos ancêtres qui payaient des indulgences……

Les commentaires sont fermés.