Les avocats de la veuve Cabu osent menacer Riposte Laïque

MIEGEjugeindependantQuand nous avons vu les avocats de la veuve du dessinateur Cabu nous solliciter, nous avons pensé, éternels candides, qu’enfin nous allions obtenir un soutien, venu de Charlie Hebdo, incarnation de la liberté d’expression, suite au harcèlement judiciaire que nous subissons. Nous rêvions même d’une solidarité avec notre dessinatrice Ri7, poursuivie par Anne Hidalgo devant les tribunaux, suite à ce dessin jugé injurieux par la grande prêtresse de « Je Suis Charlie ».

Nous aurions  été d’autant plus  sensibles à une telle démarche que Véronique Cabut, née Véronique Brachet, est actuellement directrice de la communication au service presse de Radio-France, après avoir exercé les mêmes fonctions à Air France et auprès de Dominique Strauss-Kahn, au ministère de l’Économie et des Finances.

Hélas, il nous a fallu déchanter rapidement. Nous allons vous tenir au courant du feuilleton de ces 24 dernières heures.

Cela a commencé Mercredi 6 avril, à 17 heures 18. Voici le courriel que nous avons reçu.

Madame, Monsieur,

Je suis la collaboratrice de Madame Véronique Cabut en lien avec Maître François Binet, l’avocat en charge, à la demande de Madame Véronique Cabut, de la gestion des droits d’exploitation de propriété intellectuelle de Monsieur Jean Cabut dit « CABU ».

Nous avons pris connaissance de la mise en ligne d’un dessin de Cabu « Mahomet débordé par des cons », la Une de Charlie Hebdo / 08 02 2006 sur votre site internet.
Sous réserve de toute action à cet égard, Madame Véronique CABUT, Ayant Droit unique de Jean CABUT dit “ CABU ”, par la voix de son avocat, vous met en demeure de faire disparaître dans l’instant le dessin de Cabu “ Mahomet débordé par des cons”
de :

1°) votre site internet sous références :

https://ripostelaique.com/message-dun-apostat-aux-francais-pas-de-paix-sans-linterdiction-de-lislam.html

2°) comme de tout support et/ou mode de publication qui serait à votre disposition.

Le nom ainsi que la signature de CABU sont des marques déposées.

Cordialement
Chantal Gourlaouën

Le lendemain, à 9 h 26, voici la réponse de Cyrano

Chère Madame,

Je suis désolé de n’avoir pu me soumettre à votre mise en demeure « dans l’instant » pour deux raisons.
Je découvre votre article à 9 h 20, alors que votre « ultimatum » expirait donc à 17 h 18, hier soir.
J’ai eu beau bien regarder l’article incriminé, je n’ai pas trouvé trace du dessin de Cabu.
Merci donc d’être plus précise dans vos demandes.
Bonne journée, Cyrano

Sans doute vexée, la dame répond assez sèchement, à 10 h 56.

Cher Monsieur,

je vous envoie une copie d’écran prise de votre site internet hier, le 6 avril 2016, à 16h29 précise où le dessin de CABU “ Mahomet débordé par les intégristes,
légende c’est dur d’être aime par des cons” est dans la colonne de droite de vos pages.
J’espère avoir été suffisamment précise.

Cordialement
Chantal Gourlaouën

Notre ami Cyrano, qui, au lendemain de la lourde condamnation d’Alain Jean-Mairet par la justice française, n’était pas à prendre avec ces pincettes, fait des premières mises au point à la dame…

Chère Madame,

La colonne de droite de nos pages n’a rien à voir avec le lien que vous nous avez fait parvenir.
Ce dessin figurait dans le Top 30 de nos articles les plus lus, et illustrait donc le titre d’un article de Madame Alamachère.
Nous avons modifié ce dessin, tant pis pour la mémoire de Cabu, à qui il rendait hommage.
Jamais Cabu n’aurait été capable d’une telle requête, il doit se retourner dans sa tombe.
Par ailleurs, je ne doute pas que vous aurez la même démarche avec la centaine de sites qui ont reproduit cette œuvre qui, dans le contexte de 2006, était un outil militant fort éloigné du mercantilisme qui se cache derrière votre « mise en demeure ».
Tout aussi cordialement.
Cyrano

A 13 heures et 02 minutes, un autre personnage rentre dans la danse, sans doute le chef des avocats, un nommé François Binet, décidé à remettre dans le droit chemin ce manant de Cyrano…

Monsieur
Je prends acte du contenu, pour le moins outrecuidant, du courriel que vous avez adressé à Madame Chantal GOULAOUEN, collaboratrice de l’Ayant Droit unique de Jean CABUT dit “CABU”
A cet égard le drame absolu est que justement là ou vous situez CABU et où d’une manière détestable vous lui prêtez mouvement et vous appropriez ses pensées, il le doit au courage quotidien d’avoir défendu une liberté que vos propos déservent tant.,
Notamment au regard du pseudo d’un homme fier qui, pour ce qui le concerne, doit jouer les derviches tourneurs là où il se trouve, s’il peut vous lire.
Et puisqu’à à la fin de l’envoi il faut bien que je touche a minima l’adresse de votre Avocat voulez vous me faire connaître par retour de courriel ses coordonnées afin que je m’entretienne avec lui conformément à nos usages professionnels et désormais aux dispositions de la Loi, qui prévoit une démarche amiable, des conditions de la contrefaçon de droits d’auteur dont vous vous êtes indiscutablement rendu coupable, même si vous avez, depuis, fait disparaître ce dessin du site.
Eu égard aux circonstances je ne trouve pas de formule de politesse appropriée.

François BINET

A 14 h 09, Cyrano ne paraît toujours pas d’humeur à se laisser intimider par quiconque…

Monsieur,
Ce qui est extraordinaire avec des personnages de votre espèce, c’est qu’ils se sentent investis du droit d’être particulièrement désagréables, voire menaçants, avec notre site, qui, manifestement, à vos yeux, représente le mal. Vous vous permettez de nous mettre « en demeure, dans l’instant », de retirer un dessin, et ensuite, sans vergogne, vous pleurnichez quand vous vous faites remettre à votre place, appelant cela de l’outrecuidance.
Sur Cabu, nous persistons à dire que tout au long de sa vie, ses dessins ont été utilisés, et qu’il n’a jamais cherché querelle à quiconque, ne vous en déplaise. Manifestement, depuis sa disparition, les règles ont changé, c’est un constat.
A présent, où est le problème ? Vous nous demandez, sans être capable par ailleurs de fournir les bonnes références, de retirer un dessin.
Après avoir compris ce que vous vouliez, nous avons retiré ce dessin, ce que vous admettez, dans les 24 heures.
Et vous vous permettez encore des menaces larvées ?
Vous voulez quoi ? De l’argent ? Des excuses ? Contacter nos avocats ?
Nous considérons l’incident clos, et espérons qu’il en est de même de votre côté.
Nous n’avons, nous non plus, aucune formule de politesse à votre disposition.
Cyrano

A 16 h 09, pas content du tout, François Binet passe aux menaces.

Monsieur
La démarche amiable est par conséquent terminée.
Je prépare l’assignation, en notant que vous refusez ( j’allais presque dire “ poil au nez!” ) de me donner l’adresse de votre Conseil.
Prenez néanmoins son attache.

On tremble… Chacun appréciera les méthodes des avocats de la veuve Cabu, qui paraissent fort éloignés de la bonhommie du Grand Duduche…

A part cela, après la plainte d’Hidalgo contre Ri7, après celles de Cazeneuve et Bergé, et dès le lendemain de la condamnation d’Alain Jean-Mairet, une plainte de Véronique Cabut contre Riposte Laïque, coupable d’avoir rendu hommage à son défunt mari par la publication de son plus célèbre dessin – retiré dans les 24 heures  à la demande de ses sympathiques avocats – nous obligerait à nous poser des questions sur les dessous de la démarche de François Binet et de Chantal Gourlaouën.

Paul Le Poulpe

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. J’ai jamais lu Cabu ou Charlie ebdo et ça ne risque pas d’arriver,car depuis la fusillade j’ai compris quel genre de papier c’était :en plus d’être subventionné par nos sous,ils se permettent de taper sur RL qui eux ne touchent rien de l’état et est vraiment indépendant….mais pas libre et censuré.C’est absolument DEGUEL…..

  2. Pauvre France qui doit financer des procès ridicules pour des dessins virtuels à 2 balles, pauvre justice française qui doit perdre son temps avec les délires virtuels d’un avocat qui ne se sent plus pisser au point de traquer des gribouillis sur internet…

    https://www.youtube.com/watch?v=dPGU-zLPaHo

  3. Charlie Hebdo, qu’on parcoure d’avantage d’un derrière distrait dans les cabinets qu’avec goût dans la bibliothèque, n’a jamais été que pour SA liberté d’expression, fustigeant toute opinion contraire aux siennes. Il ne faut attendre aucun miracle civilisationnel d’un torchon qui publie une telle UNE : http://media.medias-presse.info/wp-content/uploads/2015/01/cabu-charlie-hebdo-n-266_%C3%A9crasez-flics.jpg
    Toute la gauchaille sent venir la magistrale branlée électorale de 2017 et est en proie aux gesticulations et soubresauts de l’agonie. Ils tentent donc les dernières passes d’armes avant de retourner dans le néant d’où ils n’auraient jamais dû sortir.
    Amen

  4. C’est le retour de manivelle de la célébrité judiciaire j’en ai peur.

    Des gens découvrent le nom de Riposte Laïque, les gauchiasses s’intéressent à « qu’est-ce c’est que ce truc ? » pour voir s’il n’y aurait pas du mal à faire, à tout hasard, comme des chiens enragés cherchent à mordre. Parmi eux la pétasse découvre un dessin de son ex, et comme c’est une gauchiasse et que son bonheur est donc de faire du mal pour pouvoir s’en vanter partout alentour, elle fait bzzzzz bzzzzz autant qu’elle peut autour des gens qui suent leur vie à produire de l’œuvre d’intérêt général, parce qu’elle ne sait rien faire d’autre, elle, cette grande communicatrice, et c’est reparti pour un tour !

    J’ai pas fini d’être un grand misanthrope ! Comment peut-on descendre si bas ? Comment peut-on tenir des propos aussi indigents de toute intelligence, de toute dignité, de tout honneur ? Quelle bassesse sans fond ! Beurk !

  5. La gauche morale ne sera plus jamais ce qu’elle fut. Frustrée de devenir minoritaire moralement et politiquement puisque qu’elle a perdu le combat des idées après 50 ans de domination postsoixantehuitarde, elle se lâche en lâchant ses avocats. Quand on lance ces fruits à la tête du premier venu, il faut croire qu’on a plus grand chose dans la corbeille, à défaut d’en avoir amassé beaucoup dans le portefeuille. L’intelligence pour finir ne se juge pas toujours à l’épaisseur de ce dernier même si elle fait autorité dans les milieux que Cabu passa sa vie à fustiger, en bon anarchiste qu’il fut. Ses lecteurs et admirateurs paraissent donc plus ses héritiers que ses propres ayant-droits. C’est ainsi, la culture, cela ne s’achète pas. Ce que les épouses des malheureux exécutes de Charlie Hebdo n’ont pas tout a fait compris, c’est que ce meurtre abominable avait aussi malheureusement enterrées leurs idées et leur génération. C’était un genre qui ne pouvait pas mourir à l’hospice…

  6.  » JE SUIS RL  » qui dénonce les mahométans assassins des journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo.

  7. Ne ratons pas une occasion – elle est trop belle – de citer Talleyrand : « Ce qui est excessif est insignifiant ».
    Et comme je suis en veine de culture, Goethe : « Contre la bêtise, même les dieux luttent en vain ».
    Ceci dit, je n’ai rien compris à ce que demandait la veuve Cabut.

  8. Eclairez-moi, je suis trop bête ! Ces gens-là, veuve Cabu en tête, ils prennent la défense de qui ? De Cabu, qui était un homme délicieux (j’ai un ami qui l’a connu et qui a bien rigolé avec lui) ou du Mahomet ? J’comprends pas ! Ils veulent quoi ? Des sous ? Je vous aime moi aussi, Cyrano !

  9. Bonjour.
    Heureux de voir que depuis longtemps je ne pouvais plus commenter. Et aujourd’hui, comme par magie, ça marche. J’espère que cela va durer.

    Concernant CABU le provocateur avec ses dessins, les islamistes n’ont pas eu à porter plainte contre lui. Ils l’ont exécuté sans jugement. Alors, Madame CABU, croyez-vous que RL soit plus condamnable que votre mari ?

  10. Chers amis de RL, veillez bien à régler scrupuleusement vos stationnements payants, à ne jamais contrevenir aux règles de circulation, à ne pas avoir de dépassements bancaires, à remplir avec l’aide d’un conseiller vos feuilles d’impôts, à ce que vos enfants aient un comportement exemplaire à l’école, à nager dans le bon couloir à la piscine, à ne pas bousculer de vieilles dames sur le trottoir, à ne pas faire tomber par terre une boîte de biscuits dans le supermarché, à ne pas vous tromper de siège dans le TGV, à à à à à…, ÇA VA CHIER, SINON!!

  11. tous unis contre…vous ! putain que vous êtes leur mauvaise conscience!

  12. Binet, poil au nez ! YES !
    -ce mec s’écoute parler (je vois d’ici le genre de personnage).
    -faudrait voir avec son Bâtonnier si “ça va la tête ?“

    Cyrano, je t’aime !!!!

    • moi aussi j aime Cyrano il est formidable dans ces écrits et j aime à le lire qu il continu longtemps courage rl contre ces malfaisant islamiste socialos de m,,,,.il faut soutenir riposte par tout les moyens et pouvoir détruire ces crevures de la 17 e chambre se sont des crevures qui veulent faire taire des gens qui nous disent la vérité de se qu il se passe dans notre dos ,des vendu à l islam ils ont tous vendu leurs âmes aux DIABLE et ils deviennent des SATANIQUES .un jour viendra ou ils auront des comptes à rendre aux peuple FRANÇAIS.

      • @Victoire de Tourtour,
        c’est l’Avocat Binet qui a commencé avec ses conneries de « poil“ partout !

        Une lettre d’Avocat qui ponctue ses phrases avec des « poil au nez » est soit une grosse plaisanterie, soit son auteur doit être présenté à un psychiatre.

        Dans tous les cas, les courriels de « Binet-poil au nez » doivent être soumis à son Bâtonnier afin qu’il nous dise si leur fameuse « déontologie » reste d’actualité.

  13. Faut pas être devin pour deviner dans cette affaire! La censure gauchiste est la plus insidieuse car elle n’assume même pas ses saloperies, en les dissimulant à souhait.

  14. Cela m inspire aussi un dessin ou l on verrait un grand duduche dans la même pose que celle de Mahomet du dessin en question et qui dirait: c est dur d être défendus par des cons….

  15. Un article de RL publié le 5 avril au soir. La réaction outragée dès le lendemain ! Si on rajoute une référence à RL de la part d’un journaliste du Monde dans un article publié hier pour critiquer la campagne Tous unis contre la haine, nous sommes aussi bien lus par des amis qui ne nous veulent pas que du bien.
    Mais qu’ils continuent à nous lire, ils finiront comme la ministre Rossignol qui s’est riposte-laïcisée 🙂

  16. De rage après avoir lu votre article, j’ai une suggestion à RI7, ou a tout autre dessinateur de Riposte Laïque, pour un dessin destiné à rendre hommage à Cabu (ce qui était le but du dessin retiré) et destiné aussi à ridiculiser bien profond les minables qui désormais le représentent : faire un dessin pastichant le style de celui que vous avez retiré, titré « Hommage à CABU » sauf que CABU remplace Mahomet et qu’au lieu de dire « C’est dur d’être aimé par des cons » il dit « C’est dur d’avoir aimé des cons ! »
    C’est de l’humour à la Charlie Hebdo et ça fera les pieds aux victimes de cet humour qu’ils apprécient tant quand ce sont les autres qui en sont victimes !
    Vous mettez ce dessin en petit en colonne de droite, comme l’autre dessin retiré, et vous mettez un lien vers le présent article, en tête duquel vous mettez le dessin pastiche en version large.

  17. Tout cela est gênant et très inquiétant mais les justes vont finir par gagner contre ces censeurs bénits par la bisounourserie devenue terriblement vénéneuse. Et le mauvais exemple ce sont les plus hautes charges de l’État malheureusement qui l’ont donné. Moi patriote et ami de l’État je sens monter la colère contre cette dictature à la Orwell.

Les commentaires sont fermés.