Les barbares sont déjà dans nos cités, nous risquons de disparaître

Publié le 30 octobre 2019 - par - 26 commentaires - 1 288 vues
Share

Pour Aristote, deux typologies d’humanité existaient : le citoyen qui vivait à l’intérieur des remparts d’une cité, régie par les Lois et le Progrès et les autres, qu’ils nommaient les « Barbares » régis par les Rites et Coutumes. Un de ses élèves s’en inspira et créa pas moins de 20 cités, de la Macédoine à l’Indus.

Alexandre Le Grand, de son empreinte conquérante, inscrivit les bases aristotéliciennes comme socle fondateur de notre civilisation. La civilisation occidentale était née.

Jusqu’à la fin de l’Empire romain, ce modèle, basé sur la cité et le progrès : des arts, de la médecine, des sciences humaines et scientifiques… fit l’essor de notre civilisation occidentale jusqu’à qu’il disparaisse complètement des mémoires et de l’Histoire jusqu’à la Renaissance, avec près de 8 siècles entre les deux périodes.

Comment une civilisation entière peut-elle disparaître après près de 10 siècles d’existence, d’Alexandre Le Grand à Constantin ? Si on fait le parallèle avec notre civilisation européenne actuelle et l’Empire romain du Ve siècle après J.-C., on trouvera des similitudes :
– Corruption de la classe politique,
– Arrivée massive de population que l’Empire romain n’arrivait plus à assimiler,
– Émergence d’un courant religieux autocratique au sein de l’Empire : le catholicisme.

Ces trois composantes firent s’effondrer l’Empire romain d’Occident, pour ensuite plonger l’Europe dans l’obscurantisme religieux, culturel et intellectuel. Il a fallu attendre la Renaissance et le siècle des Lumières pour enfin retrouver notre essence civilisationnelle.

Aujourd’hui nous en sommes là. Hier le catholicisme revendicatif n’hésitait pas à commettre des pillages, des meurtres au nom du Christ pour troubler l’ordre dans l’Empire romain. Aujourd’hui qu’en est-il ? Les pages de votre site sont remplies jusqu’à la nausée d’exactions commises au nom d’Allah.

Qui sera, en Occident, le Constantin d’aujourd’hui, qui se convertira à l’islam pour apaiser les ardeurs de nos salafistes ?
Macron ou la prochaine Merkel ? Les Barbares sont déjà dans nos cités, n’en déplaise à certains. Barbares, car ne reconnaissent que leurs rites et coutumes et non la Lex.

Il est temps que l’Occident ait un sursaut car au-delà de l’écroulement de notre civilisation, comme dans l’Antiquité, ce qui nous guette, c’est la disparition pure et simple du Caucasien. Il est temps de faire fi des joutes verbales (raciste, islamophobe…) dans lesquelles politiques et journalistes veulent nous enfermer.

Il est temps de citer Euripide : « Au Barbare l’Hellène a droit de commander. »

Siegfried de Dubhe

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Siegfried

Bonjour à tous , après avoir lu certains commentaires, je voudrais tout de même préciser une chose : on ne peut comparer le christianisme à l’islam, néanmoins il apparaît qu’à ces débuts , sous la Rome antique, par rapport à la Lex et Pax Romana , ce courant était vu comme « révolutionnaire » et troublait l’ordre public. Certes sans commune mesure avec l’islam d’aujourd’hui, ou les différences culturelles, par rapport à nos sociétés occidentales sont antinomiques.
Je tiens tout de même à préciser que malgré mon anticléricalisme, je serais toujours, contre l’ennemi commun qu’ est l’islam, un soldat , un compagnon d’arme des catholiques, pour bouter hors de notre Europe les islamistes.
La cohabitation n’est plus possible. Leurs velléités de conquêtes, doit être stoppées.

Lotus bleu

À l’auteur: 1) Les absents ont toujours torts. 2) Les Français avec leur esprit corrompu ont automatiquement tout faux. 3) Les faibles perdent toujours, tandis que les plus forts gagnent toujours.
Les faibles se font humilier, harceler, menacer, écarter, ignorer, pousser, bousculer, mépriser, voler, arnaquer, extorquer, esclavager ou réduire en esclavage, se font asservir. Et ceux qui se pendent, se suicident, sont des faibles en esprit, tellement faibles en esprit qu’ils sont incapables de voir une solution à leur problème.

Daniel

Article particulièrement odieux, faux et tendancieux : comparer l’islam à la civilisation chrétienne ; parler d’obscurantisme du Moyen Âge ; de renaissance et de lumières comme essence civilisationnelle (alors que c’est justement le début de la fin) ; tout cela est lamentable. Les catholiques ne sont pas des barbares mais une nouvelle civilisation fleurie sur la tourbe du paganisme et de l’idolâtrie.

gélase

 » mais une nouvelle civilisation fleurie sur la tourbe du paganisme et de l’idolâtrie. »…parce que ça c’est vrai peut être ?

POLYEUCTE

Très beau texte, références anciennes parlantes. Cela a pris des siècles…
Nous fonctionnons maintenant à la nanoseconde !
L’espace d’un instant !

patphil

seuls les peuples qui veulent mourir meurent!
comme le dit zemmour, si les jeunes acceptent d’être colonisés alors ils le seront

Julien Martel

Le mécanisme est donc bien rôdé, pour organiser et accélérer la colonisation ethnique de l’Europe :
1) On déclare impossible d’arrêter le flux migratoire. D’où mollesse des contrôles aux frontières et regroupement familial renforcé.
2) On déclare moralement inhumain d’expulser les clandestins, malgré la loi, ou bien techniquement impossible.
3) On déclare socialement insupportable la masse croissance de résidents illégaux « sans papiers » en France, donc on les légalise par vagues tous les cinq et six ans.
4) Encouragé, le débit du robinet des entrées s’accroît.

Julien Martel

[…] C’est un cercle vicieux que rien ne peut arrêter. La logique infernale de ce mécanisme qui se nourrit de lui-même c’est que, puisque le déséquilibre Nord-Sud accentue chaque année le nombre de candidats au départ en Europe, rien n’arrête l’accélération de notre colonisation ethnique dont le terme risque d’être la submersion des Européens sur leur propre sol par des masses afro-asiatiques appelées à y devenir démographiquement majoritaires.

Ainsi périt Rome, sous le poids des affranchis orientaux et africains, comme l’a montré André Lama dans « Des Dieux et des Empereurs » (G. Faye).

finance

Tout ça , c’est de la foutaise sociopathe . Il n’y a pas de chemin du milieu . On est pour ou contre l’islamisation .. C’est tout .

Lotus bleu

Ainsi périt Rome sous le poids…fort possible, mais qui gouvernaient Rome? Des Romains-Athées-Païens soi-disant instruits donc éclairés, des Hommes soi-disant très évolués intellectuellement, rationnellement.
Conclusion: l’athéisme c’est de la merde, c’est à coup sûr échouer. L’athéisme c’est le plus grand piège à cons, l’islam est aussi un piège à cons, mais dans leur piège à cons, les musulmans réussissent à se multiplier et à conquérir les autres peuples et même des pays.

gélase

« Des Romains-Athées-Païens soi-disant instruits », justement, non, lorsque l’ empire Romain s’est effondré , ça faisait déjà longtemps que le Christianisme était religion d’ Etat,…

Lotus bleu

Ah d’accord, je vois, gélase est un athée et il défend son camp! Et sur quoi gélase appuie ses dires? Sur ce que racontent les historiens et parmi eux, certains sont des athées et d’autres des cathos. Donc, aucun ne sont des chrétiens, en conséquence, ils écrivent n’importe quoi, disent à qui veut l’entendre que la religion d’État à l’époque de Constantin était le christianisme et tout le monde gobe. Voici la vérité et elle est facilement vérifiable, à cette époque l’église était catholique. Et les seuls à être véritablement des catholiques étaient les prêtres. Oser dire que tous les Romains étaient devenus des catholiques ou des chrétiens, c’est un énorme mensonge.

Lotus bleu

Et il paraîtrait que Constantin s’est cru béni des dieux, car il aurait vu dans le ciel, imaginez-vous donc, les 2 premières lettres d’un mot et ce mot était ‘christ’. Bah tiens! et il faut avaler ça! Il aurait même vu le Christ en personne. On nous prend pour des idiots. Les catholiques illuminés sont très forts pour inventer des histoires et plus c’est gros, plus ça passe.

Lotus bleu

Je résume, d’où viendrait l’intérêt pour la religion catholique chez Constantin? De ses prétendues apparitions.
Il faut dire aussi qu’en ce temps-là, la religion catholique (que les historiens nomment chrétienne) commençait à fleurir un peu partout en Europe et autour de Constantinople sous l’impulsion d’un grand nombre d’illuminés cathos. Ça marchait, car le peuple était crédule.
Rome se serait convertie au christianisme, quelle rigolade! Au catholicisme, je veux bien et encore un tout petit nombre, mais certainement pas au christianisme comme le disent les historiens.

vieux patriote

comme je suis d’accord avec vous

Philippe DRU

Le Moyen-âge inculte ? Ben et les cathédrales alors ?

Lotus bleu

Comme si la construction de cathédrales étaient un signe d’intelligence, de bon sens, de clairvoyance, de lucidité.

Sophie Durand

Non.
«  » Il a fallu attendre la Renaissance et le siècle des Lumières pour enfin retrouver notre essence civilisationnelle. » »
Mais pas du tout !!!
Le moyen age est considéré à tort comme une période de transition et obscure.C’est faux. Lire « Lumières du Moyen Age » de Régine Pernoud, spécialiste du moyen âge.
Nous n’avons jamais cessé d’être une civilisation depuis les Grecs même s’il y a eu des hauts et des bas.

Lotus bleu

«Lumières du Moyen Age» Bah tiens! Au Moyen Âge, les Français, 99% des paysans, des culs-terreux, vivaient dans l’abondance avec un esprit éclairé. Ils n’étaient surtout pas catholiques, dévots, pieux, superstitieux, craintifs, crédules, un peu obscurantistes, naïfs, un peu incultes, asservis, dominés par des dominants, des seigneurs, des nobles, des rois.

gélase

« des rois » oints du Seigneur quand même (mdr)

Lotus bleu

suite Notre Histoire de France, notre civilisation a très mal démarré à cause de la religion catholique. Je dis bien catholique et non chrétienne. La France n’a jamais été chrétienne. La France a toujours été catholique. Le christianisme n’a rien à voir avec le catholicisme. Bref, nous les Français de souche, avons bâti sur des mauvaises bases, nous avons bâti sur une religion débile, le catholicisme, et encore aujourd’hui, nous en payons le prix. La preuve, l’islam est en train de nous aplatir, de nous éjecter de notre pays.

gélase

Bonnet blanc et blanc bonnet (ça marche avec toutes les couleurs d’ailleurs)
Père Gabriel Théry (Hanna Zacharias : De Moïse à Mohammed 1955

Daniel

Mais quelle est votre religion enfin ? Chrétien n’est pas une religion, mais un groupement commode de celle qui croit au Christ. La religion catholique est chrétienne. Dire le contraire est délire inculte et bébête !

ISA

Si le Moyen-Age avait été inculte, comme vous l’affirmez, il n’y aurait pas eu la Renaissance. Les Humanistes sont pour la plupart puants d’orgueil, ne se référant qu’à la connaissance purement abstraite. Le Moyen-Age catholique a profondément travaillé les mentalités pour civiliser les populations, leur donnant le goût de la liberté, du travail et de l’esprit d’entreprise, principalement au contact des monastères et des moines copistes et défricheurs. Les humanistes de la Renaissance ont tronqué l’héritage gréco-romain et c’est le clacissisme qui l’a remis à l’honneur.

Julien Martel

Oui, le Moyen-Âge n’est pas un âge sombre. Et de plus, c’est l’islam qui a défintivement détruit le monde romain + la débilité des croisés qui ont affaibli Constantinople qui était le rempart de l’Europe face aux envahisseurs musulmans.

gélase

Ce que j’aime sur ce site c’est l’humour : « Les humanistes de la Renaissance ont tronqué l’héritage gréco-romain », et les premiers « croyants » qui ont brûlé les ouvrages antiques ils n’ont rien tronqué ?