1

Les black-faces jugés racistes, mais un Jules César noir ne gêne personne !

Twitch ne rigole pas avec les blackfaces, cette technique qui consiste pour un Blanc à se peindre le visage en noir. La chaîne de Karina Martsinkevich  a été suspendue pendant 30 jours pour cause de « comportement haineux à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes. » (Source)

Il faudra bien, un jour, que l’on explique aux Français, aux Européens, pourquoi le cinéma met en avant des personnages historiques blancs en version noirs, dans l’histoire de l’Europe ?

Est-ce que l’histoire de l’Afrique est si pauvre en héros, en salauds, en dictateurs, en savants, ou est-ce la preuve de scénaristes et de producteurs masochistes, ou imbéciles ?

Que peut bien penser un Africain en constatant cette aberration telle qu’un Jules César noir en pleine Rome antique ? Que penserait-il d’un Vercingétorix noir ? Certes, il y avait des Noirs en ce temps-là à Rome, mais la majorité des esclaves étaient blancs, et pour cause. Est-ce que l’Africain lambda est considéré comme un imbécile par les producteurs d’Hollywood qui font ce genre de films ?

Pourtant, l’histoire des personnages historiques et des mythes en Afrique est riche.

En voici quelques-uns qui pourraient faire la joie des scénaristes aux USA, voire en Europe, afin de satisfaire la « soif d’identité » dit-on, des descendants d’Africains.

Huveane : après la création de la terre et des cieux, Huveane a voulu profiter d’un peu de paix et de tranquillité tout en admirant fièrement son œuvre.

Kaang : dieu suprême, il a créé le monde, mais a envoyé la mort et la destruction après avoir connu trop de désobéissances et d’antagonismes. Même s’il vit dans le ciel, son esprit invisible réside toujours dans tous les êtres vivants.

Adu Ogyina : selon la mythologie Akan, tous les humains vivaient au plus profond de la terre. Un jour, sept hommes, cinq femmes, un léopard et un chien sont sortis en rampant d’un trou creusé par un énorme ver. En regardant autour d’eux, les gens étonnés sont devenus terrifiés, mais Adu Ogyina, le premier homme à la surface, semblait comprendre le monde et ses merveilles. Il les a calmés et leur a donné de la force en posant ses mains sur eux.

Et bien d’autres (sources)

Sur le plan historique, il y a eu des rois, des héros, des salauds et des gens bien.

Parmi les salauds, il y a des rois d’une rare violence, comme ces rois esclavagistes, sacrificateurs d’humains, comme le roi Behanzin au Dahomey. 

Les célèbres rois de l’Ashanti par exemple, décrits par Kakou Ernest Tigori dans son livre « L’Afrique à désintoxiquer » ou ceux de Bernard Lugan.

Pourtant, en Afrique, il y a des personnages importants. Il y a de possibles héroïnes comme,

Aline Sitoé Diatta (1920-1944), combattante pour l’indépendance du Sénégal ;

Lalla Fatma N’Soumer, combattante contre l’armée française en 1840 dans ce qui allait devenir l’Algérie (1830-1863) ;

Sarraounia Mangou au Niger au XIXe siècle. « Sarraounia » signifie « reine » en langue haoussa. Elle a été chef politique et religieux, présidant depuis Lougou, la capitale, aux destinées du royaume Azna, dans le sud-ouest du Niger ;

Kimpa Vita (1684-1706) au début XVIIIe siècle, le royaume du Kongo était divisé par des guerres civiles. Elle appelle à la reconstruction du royaume et l’émancipation du peuple du Kongo face au colon portugais.

Et d’autres (sources)

Tout cela pour dire qu’il est inutile de noircir les personnages de l’histoire de France, de l’Europe. À quoi cela sert-il de faire des séries télévisées de César noirs, ou de Spartacus noirs et j’en passe.

À quand les rois de France, comme Louis XIV, Louis XV en rois noirs ? Mais pas Louis XVI parce qu’il a été guillotiné, ce n’est pas bon à l’image, coco ! Quand verra-t-on un jour sur cette lancée imbécile, un Robespierre, un Napoléon 1er, ou des reines d’Angleterre, ou des impératrices d’Autriche ou de Russie en version noire ?

Qui sont les Noirs qui ne verront pas l’absurdité de ces séries sans fondement sérieux ? Les scénaristes et producteurs sont soit des imbéciles, soit de furieux racistes sans imagination. Dans tous les cas, ils insultent l’intelligence des Africains.

L’Afrique regorge de héros, et de salauds esclavagistes. Elle est pleine d’histoires, de héros, de victoires comme de défaites. Tout comme en Europe. Certes, en Europe, il faut remonter à la nuit des temps pour retrouver le cannibalisme.

Toutefois, un Suédois, Magnus Soderlund, professeur et chercheur à l’École des sciences économiques de Stockholm, a préconisé lors d’un sommet à Stockholm de manger de la viande humaine pour lutter contre le réchauffement climatique. (source) Comme quoi, chez les Blancs, cela ne tourne plus très rond.

Mangez-vous les uns les autres au lieu de vous aimer, pour sauver la planète.

Verrons-nous, a contrario, des Blancs tenir des rôles de guérisseurs, de rois africains, de belles femmes blanches régnant sur des royaumes d’Afrique ? Bien sûr que non puisque déjà, les associations antiracistes en Europe condamnent les « black-faces », ces Blancs se grimant en Noirs dans certains rôles.

Quand je vois et constate le niveau de bêtise, d’incongruité, de stupidité, de méchanceté gratuite dans laquelle flottent nos sociétés actuellement, je titube, comme le disait Claude Nougaro, en comparant le génie et la monstruosité de l’homme. Je suis pétrifié. Notre monde occidental est le grand malade de la planète.

Il serait temps que l’Afrique, les Africains comprennent qu’il n’y a pas de salut dans ce monde-là.

Gérard Brazon