Les Bleues laminent les Néo-Zélandaises championnes du monde par 38 à 13

Il serait temps qu’on accorde à nos équipes féminines de foot et de rugby toute l’admiration, la reconnaissance et l’estime qu’elles méritent. 

À longueur de pages et d’images, dans la presse écrite et télévisuelle, c’est une profusion d’éloges pour les équipes masculines quand elles s’illustrent sur le terrain et honorent nos couleurs.

Mais quand nos intrépides Gauloises raflent la mise et nous livrent un match éblouissant, nos machos de la presse évoquent à peine l’exploit. C’est profondément inique, voire indécent.

Les deux derniers matches de rugby, qui opposaient nos équipes masculine et féminine à celles de Nouvelle-Zélande, en sont encore la triste illustration.

Le XV de France masculin met une déculottée aux All Blacks par 40 à 25, et c’est un déluge de superlatifs pour applaudir nos joueurs. Une victoire historique, un exploit hors normes, un succès mémorable.

Le XV de France féminin écrase littéralement les Néo-Zélandaises par 38 à 13, on en parle à peine.

Je reviens donc sur la magnifique victoire des Bleues le 13 novembre.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/rugby-les-francaises-battent-la-nouvelle-zelande-devant-12-000-personnes-a-pau-1636835401

Face aux championnes du monde néo-zélandaises, nos filles se sont battues comme des lionnes, marquant 6 essais contre 1 seul concédé à leurs adversaires.

Devant 12 000 personnes, au stade de Pau, nos joueuses se sont surpassées pour le plus grand bonheur d’un public surchauffé.

Battre les championnes du monde de façon aussi magistrale, ce n’est pas rien et cela méritait la Une de la presse. 

Je n’entends pas les organisations féministes, si promptes à taper sur le mâle blanc, déplorer cette pitoyable différence de traitement et dénoncer ce machisme médiatique injuste.

À un an de la coupe du monde, cette victoire est pleine de promesses.

Surtout après avoir étrillé les Sud-Africaines par 46 à 3 début novembre.

Mais pour la demi de mêlée Caroline Drouin, “le gros morceau reste les Anglaises”, qu’elles affronteront en février lors du tournoi des 6 Nations. “On sait qu’elles sont premières mais on est en bonne voie pour aller les chercher et devenir nous-mêmes la première nation”.

Bravo les Bleues, on vous soutient à fond dans cette conquête de la première place.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. Très bien vu Jacques Guillemain, cette victoire de nos Gauloises m’a totalement échappée mais heureusement que nous sommes fidèles aux colonnes de RL !!!!!!! :o))

      • Et quel bonheur de voir cette belle jeunesse dans les tribunes,toutes ces jeunes filles maquillées de bleu, blanc, rouge fières de soutenir les bleuettes.

  2. Roger Couderc aurait dit: « allez les petites ». Elles ont été 2 fois formidables contre la Nouvelle Zélande, à Pau puis à Castres.

  3. Jacques Guillemain, je suis comme vous enthousiasmé par le jeu et le résultat de nos filles du XV français. Une victoire est toujours un moment de joie, mais ces deux matches car deux fois elles ont étrillé les Néo Z. Au point qu’on peut compter les minutes où les blacks ferns ont joué dans le camp français. Ne marquant que dans un temps de récupération de nos nationales. Plus encore que la victoire, c’est leur jeu élaboré qui m’a plu, elle ont fait d’immenses progrès et je pense qu’avec cette équipe, les anglaises peuvent boire la tasse, et là je boirai le champagne.

  4. Très bonne initiative de rappeler et souligner leur exploit à elles. Une bonne et vraie leçon de féminisme pour nos médias dégoulinant de moraline progressiste multiculturelle du matin au soir.

  5. Par hasard (en fréquentant une fille qui fait du rugby) je me suis récemment intéressé à ce sport, j’ai assisté à des matches, et à mon énorme surprise je me suis aperçu que le rugby féminin était encore plus excitant et beau à voir que son pendant masculin !

    C’est un sport extrêmement vif, rapide, et intelligent. Rien de plus enthousiasmant et de plus sexy que Pauline Bourdon quand elle supervise une sortie de mêlée, et quand elle fait une passe qui s’achève sur un essai c’est l’euphorie absolue !

    Les femmes sont l’honneur d’un peuple. Nos mères, nos sœurs, nos filles sont notre espoir. C’est un fait nouveau dans l’histoire de l’Europe. C’est peut-être aussi ce que Zemmour a insuffisamment compris.

Les commentaires sont fermés.