1

Les bobos-gauchos Insoumis à la cravate

Pour ceux qui penseront, ou même écriront : « elle est ringarde » ou quelque chose du même genre, oui en effet, et j’assume totalement, j’ai même envie de dire que je  revendique cette ringardise, face aux soi-disant branchés, progressistes, tendances, etc., aux idées et comportements tout simplement gauchisants (rien n’a changé, sinon le nom des partis), qui  me fatiguent et me consternent.

Ceci évacué, parlons un peu de la rentrée des classes des petits nouveaux de l’Assemblée Nationale. On voulait un renouvellement, et pour un renouvellement, c’est un renouvellement  ! L’important, on serait tenté de croire que c’est logiquement la compétence, pour représenter les citoyens, eh bien non, l’important c’est la parité. Et qu’importe si l’on se retrouve avec certaines jeunes personnes incapables de s’exprimer de façon simplement compréhensible, sur les plateaux de télévision, et qui ne semblent pas avoir beaucoup de connaissances dans bien des domaines… Mais l’avenir nous le dira très vite, et cela nous promet sans doute de bons moments !

Mais un parti s’est déjà bien distingué, en ce mardi 27 juin 2017, la  France Insoumise dont le choix du nom est déjà tout un programme en soi. Insoumis, c’est bien l’annonce de ce qui nous attend. Cela sous-entend déjà la non-acceptation des contraintes, le non-respect de l’ordre établi et des bonnes manières.

Alors que je rédige, j’apprends que les 17 députés de la France Insoumise ne se rendront pas au Congrès convoqué par Emmanuel Macron à Versailles, ce lundi 3 juillet… Que vous disais-je ?

Mais avant cela, ce mardi 27 donc, avait lieu la rentrée à l’Assemblée Nationale, un des symboles de la République, avec son décorum et ses traditions qui requiert une certaine solennité. Pas pour la France Insoumise dont les députés  ont été les seuls à se présenter sans cravate, par provocation sans doute, pour montrer leur différence. Mais qu’espèrent-ils prouver ? Que ce sont des rustres sans éducation, sans respect ni savoir-vivre ? Pari réussi à 100% !

La palme revenant incontestablement à François Ruffin, de son état journaliste, essayiste, réalisateur, fondateur et réalisateur du journal Fakir, bref appartenant à la fois au milieu journalistique et du show-bizz qui s’est présenté en bras de chemise… Lorsque l’on connaît ses différentes casquettes, on est moins surpris, ou pas surpris du tout ! Très représentatif, même, d’un monde déconnecté de la réalité, un vrai cabot.

Il est vrai que dans le genre provocateur – mais pas forcément du meilleur goût – nous avions déjà eu Poutou, à la primaire de la gauche, se présentant en veste de pyjama !

Bizarre mais c’est toujours à gauche que l’on se distingue par le mauvais goût !!

Sans oublier, bien que députée Française, Danièle Obono, pas gênée du tout de soutenir un groupe qui « Nique la France ». »Et si je disais que je « nique le Gabon » est-ce que ça lui plairait ? Et que l’on ne vienne pas nous parler de liberté d’expression « artistique »

Oriana Garibaldi