1

Les charlots des villes retournent au bistrot pour oublier leur vie de chien !

Ré-ouverture des bistrots en France!
Ré-ouverture des bistrots en France !

Bonjour tout le monde, c’est Marcel ! Alors ce matin voilà qu’en cassant la croûte j’entends à la radio (Eh oui on écoute la radio pour la météo quand-même !) que les bistrots rouvrent aujourd’hui ! Parait que c’est l’hystérie dans les villes, tous les ploucs ont quasiment des orgasmes en se voyant déjà aller siroter leur roteuse au troquet du coin ! Et ce con de journaleux qui chante les louanges du gouvernement qui autorise l’ouverture des bistrots !

J’en ai pose mon opinel de stupéfaction ! C’est vrai que j’avais oublié que chez ceux des villes les bars sont fermés depuis des mois, vu qu’ici on est normaux, pas question de fermer le troquet du village, non mais ! J’arrive décidément pas à me faire a la différence entre nous les pèquenots, et les ploucs de la ville ! Et Germaine qui me rabroue « Allez Marcel mange, y’a du boulot qui attend ! ».

Oui mais quand même c’est important, j’aimerais comprendre ! En gros, tous ceux qui se sont laissés enfermer des mois sont maintenant HEU-REUX de retrouver la liberté ! Et si on écoute bien le journaleux les moutons qui auront le droit aujourd’hui de retourner s’abreuver doivent avoir de la gratitude pour le gouvernement !

Ca me rappelle un truc, le syndrome de Stockholm, une théorie qui dit qu’un otage se prend souvent d’amitié avec son geôlier, il va le remercier quand l’autre lui file avec une immense générosité un crouton de pain moisi après l’avoir laissé 3 jours sans bouffer ! Eh ben c’est ça, les poivrots qui vont aller se torcher au bistrot après avoir été enfermés des mois vont remercier le gouvernement qui dans son immense bonté leur donne quelques centimètres de laisse libre !

Oui oui je dis les poivrots, ceux des villes, quoi ! Nous au village on va au bistrot par culture, eux ils y vont par vice et pour oublier leur vie de chien dans le bruit et la pollution, enchainés par ceux pour qui ils votent ! D’ailleurs un bistrotier qui parlait au micro de ce journaleux m’a fait penser que décidément ceux de la ville n’ont pas grand chose dans la tête ! Il disait comprendre qu’il fallait être fermé, le virus c’est grave, il tue ! Mais aujourd’hui attention ! Oui il rouvre son bar mais il va être très strict avec les clients, en terrasse il faudra tourner le dos aux autres clients, et pour aller pisser à l’intérieur, masque obligatoire ! Moi franchement un con comme ça, je vais pas chez lui ! Voilà un trou du cul qui va jouer au petit chef pour humilier encore un peu ses clients ? Le pire est qu’il ne le fait pas par méchanceté, faut être intelligent pour être méchant ! Lui c’est juste un sale con et malheureusement le pays en est plein !

Mais voilà finalement une bonne nouvelle : Le journaleux enchaine avec « la variante indienne du covid », holala hyper dangereuse il parait ! Et Germaine qui la ramène « Oui il parait qu’au lieu de tuer 0.0001% des gens, ben cette variante indienne elle en tue 0.0002, vois mon Marcel comme c’est grave ». On se regarde et… on éclate de rire, sûr qu’après quelques jours de pseudo-liberté (dame ! Faut bien faire entrer un peu de fric, les caisses sont vides et les pouilleux débarquent du Maroc par milliers !) ils vont reconfiner le troupeau. Eh bien c’est excellent ça ! A la niche les cons ! Nous au village ça nous concerne pas, au contraire ça nous garantit de pas voir débarquer des bagnoles de ploucs de la ville qui viennent nous polluer !

Voila les amis, je m’attarde pas, y’a du boulot avant l’apéro ! Dans notre bistrot qui n’a jamais fermé !

Marcel Berrichon
Et n’oubliez pas mon blog
https://marcel.tvs24.ru