Les châtiments corporels en terre d’islam…

Publié le 8 juillet 2011 - par - 7 813 vues
Share

Qui peut croire que l’islam est une religion de paix et d’amour ?  Cette idéologie totalitaire  régente la vie quotidienne des musulmans.  Elle repose sur cinq piliers : l’attestation qu’il n’y a pas d’autres divinités qu’Allah et que Mohammed est Son Serviteur et Son Messager, l’accomplissement de la Salat (prières quotidiennes), le paiement de la Zakat (impôt), le Jeûne du mois de Ramadhan et le Hadj (pèlerinage à la Mecque) pour celui qui en a les moyens (tant physiques que matériels).

L’islam est une religion barbare  qui nous donne malheureusement  de nombreux exemples  de ce qu’elle fait supporter aux musulmans qui ne se plieraient pas aux interdits édictés dans le Coran ses sourates ou ses hadiths.

Pour  comprendre  les bases de cet endoctrinement, le Coran est constitué de 114 sourates de longueurs inégales : la plus courte contient 3 versets (ayat) et la plus longue 286. Elles sont présentées dans un ordre de longueur assez sensiblement décroissant, et non dans l’ordre chronologique dans lequel Allah les aurait révélées à Mahomet. La toute première, la Fatiha est cependant très courte et a un statut particulier. Appelée « Le prologue » par traduction du terme fatiha, elle se présente comme une invocation et est récitée lors de chaque prière.

Les spécialistes ont distingué deux grandes catégories de sourates: celles qui correspondent à la période mecquoise, et celles de la période médinoise. La partie relative à la période mecquoise traite généralement du rapport à Dieu, la foi, spiritualité, croyances islamiques] (tawhid). Cette partie dite mecquoise a été révélée avant l’hégire du prophète de l’Islam. Tandis que la partie médinoise traite quant à elle de l’aspect social de l’homme et elle a été révélée après l’hégire. Ce qui veut dire qu’il se pourrait qu’un verset soit révélée dans un autre lieu que la Mecque ou Médine, mais sa classification dépendra de sa période de révélation, avant ou après l’hégire.

Ce qui sous entend que cette doctrine peut être interprétée et conduire à une lecture très rigoriste du Coran, comme nous avons pu le constater avec  les talibans en Afghanistan.

Voici les interdits en terre d’islam qui sont susceptibles de punition ou de châtiment en cas de non respect des règles édictées par les préceptes du Coran :

1.      Le vol

Le vol est défini comme le fait de s’emparer secrètement du bien d’autrui avec l’intention d’en jouir, alors que ce bien se trouvait à l’abri, dans un endroit sécurisé.

2.      Banditisme de grands chemins

Le banditisme de grands chemins est défini comme l’activité d’un individu ou d’un groupe d’individus qui se rendent sur les voies publiques avec l’intention d’interdire le passage aux gens ou de voler les passants, ou encore de leur infliger des blessures.

3.      Fornication et adultère

Cela est défini comme tout acte où un homme a une relation avec pénétration avec une femme qui ne lui est pas licite.  Toute relation qui n’implique pas une pénétration ne fait pas partie de cette catégorie et les personnes impliquées n’encourent pas le châtiment prescrit.

4.      Fausses accusations

Cela est défini comme le fait d’accuser de fornication ou d’adultère une personne chaste et innocente.  Cela inclut également le fait de prétendre qu’une personne n’est pas la fille ou le fils d’un tel ou d’une telle.  Les fausses accusations incluent toute accusation de fornication ou d’adultère qui n’est pas soutenue par une preuve jugée acceptable par la loi islamique.

5.      Consommation d’alcool

L’un des plus grands objectifs de l’islam est le bien-être des êtres humains et d’éviter le plus possible tout ce qui peut leur nuire.  C’est pourquoi l’islam permet les bonnes choses et interdit les mauvaises.  Il protège ainsi la vie des gens, de même que leurs facultés rationnelles, leurs biens et leur réputation.  L’interdiction de l’alcool et le châtiment pour ceux qui en consomment font partie des lois qui démontrent à quel point l’islam se soucie de ces choses, car l’alcool est de nature destructrice et peut gravement affecter la vie d’une personne, ses biens, son intellect, sa réputation et sa religion.

Dieu dit, dans le Coran :

« Ô vous qui croyez!  Les boissons alcoolisées, les jeux de hasard, les autels dressés pour les idoles et les flèches de divination ne sont que des abominations, des œuvres de Satan.  Éloignez-vous-en, si vous tenez à la réussite.  Satan ne cherche qu’à susciter l’inimitié et la haine entre vous à travers les boissons alcoolisées et les jeux de hasard, et à vous détourner de l’invocation de Dieu et de la prière.  Y renoncerez-vous donc ? » (Coran 5:90-91)

6.     L’apostasie

L’apostasie est définie comme le fait, pour un musulman, de faire une déclaration ou d’accomplir un acte qui le fait sortir de l’islam.  Le châtiment prescrit pour l’apostasie, dans la sounnah, est l’exécution et il sert de remède à un problème qui était déjà connu à l’époque du Prophète .  À l’époque, il arrivait qu’un groupe de personnes se convertisse à l’islam, puis quitte l’islam ensemble afin de semer le doute et l’incertitude dans le cœur des croyants.  Le Coran nous parle d’ailleurs de cette réalité :

« Et une partie des gens du Livre dit : « Le matin, croyez en  ce qui a été révélé aux (musulmans), mais le soir, reniez-le; peut-être les ferez-vous revenir [à leur ancienne religion]. » (Coran 3:72)

Le châtiment contre l’apostasie fut donc institué afin que cet acte ne puisse plus être utilisé comme moyen pour semer le doute chez les croyants.

Il faut cependant préciser que l’on accorde à l’apostat trois jours pour se repentir, de sorte que s’il est lui-même en proie au doute ou s’il a mal compris certains principes de l’islam, que ces choses lui soient expliquées et clarifiées.

Ces interdits sont en réalité des atteintes à la liberté de conscience, à la liberté d’opinion et à la liberté de pensée ,tout simplement  à  la liberté  de vivre comme on l’entend.

En terre d’islam, ou vous vous soumettez ou vous êtes considéré comme un impie, un mécréant.

La barbarie n’a pas limite en terre d’islam. La terreur y règne en permanence et  les mauvais musulmans y sont châtiés quand ils n’ont pas respectés de façon stricte les préceptes du Coran.

La lapidation, la décapitation, la pendaison et les coups de fouets sont des châtiments qui sont encore pratiqués en terre d’islam pour punir celle ou celui qui ne s’est pas comporté (e) «  en bon(ne) musulman(e) ».

L’islam punit sévèrement l’adultère, l’homosexualité, et tous ceux qui contreviennent aux textes dits sacrés du prophète Mahomet.

De nos jours, on continue à infliger aux réfractaires  à cette idéologie des châtiments corporels ignobles, sans que la communauté internationale ne s’en émeuve.

http://www.bivouac-id.com/billets/video-decapitation-dune-femme-en-arabie-saoudite/

http://www.bivouac-id.com/billets/video-lapidation-dune-femme-par-des-talibans-pakistanais/

Non l’islam n’est pas une religion d’amour et de paix. C’est une religion de haine qui n’accepte pas qu’il puisse exister des êtres qui auraient choisi une autre croyance ou qui se  revendiquerait comme étant athée, agoniste ou libre penseur.

L’islam se veut conquérant et ne saurait admettre que l’on puisse critiquer le prophète Mahomet. Les extraits ci-dessous  de quelques sourates sont révélatrices de ce que cette religion véhicule dans l’esprit de ses fidèles :

«  Voici  quelle sera la récompense de ceux qui combattent Allah et son apôtre, et qui emploient toutes leurs forces à commettre des désordres sur la terre: vous les mettrez à mort ou vous leur ferez subir le supplice de la croix; vous leur couperez les mains et les pieds alternés; ils seront chassés de leur pays. L’ignominie les couvrira dans ce monde, et un châtiment cruel dans l’autre. »

« Vous couperez les mains des voleurs, hommes ou femmes, en punition de leur crime. C’est la peine que Dieu a établie contre eux. Il est puissant et sage » Sourate V, 37 à 38

« Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants…


Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. » 2.191-193

«  Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage! » 2.191

« Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur » 4.89.

Nous devons ouvrir les yeux en Occident et comprendre qu’il existe un réel danger avec cette idéologie totalitaire qui est en fait un système politico-religieux qui cherche à islamiser tous les pays ou ses fidèles se trouvent.

Tariq Ramadan  lors d’une conférence sur l’islam en France, avait dit à peu près cette phrase « souvenez vous qu’avant d’être Français vous êtes musulman ».

L’islam ne veut pas s’assimiler dans le pays d’accueil, il veut imposer la charia (la loi islamique) ou qu’il se trouve.

L’islam ne reconnait pas les lois humaines il demande à ses fidèles de ne reconnaitre que la loi divine.

L’islam est une religion conquérante qui ne reconnaît que la force et la terreur ou il devient majoritaire.

L’islam est une religion sexiste, rétrograde, ségrégationniste qui est incompatible avec nos valeurs universalistes, et la conception que nous avons de la défense des droits de l’homme et de la place des femmes dans nos sociétés civilisées.

L’islam opprime et asservi la femme à la seule volonté d’Allah. Comment peut-on accepter que des femmes portent le voile islamique dans nos sociétés démocratiques alors que des femmes vivant en terre d’islam voudraient s’en émanciper au risque de leur vie.

L’islam est une religion ou le mensonge est permis et en cela il est dangereux pour nos libertés fondamentales, si l’on n’y prend pas garde.

Nous devons tout faire pour  que cette religion ne soit plus considérée comme une religion, mais comme un système totalitaire qu’il faut absolument dénoncer et combattre sans compromission et sans faiblesse afin de préserver la démocratie la liberté d’expression et la liberté d’opinion dans les pays occidentaux.

Ces principes démocratiques n’existeraient plus si nous nous retrouvions dans un régime islamique, comme celui de l’Iran de Mahmoud Ahmadinejad.

Nous devons réagir avant qu’il ne soit trop tard. La résistance à l’islamisation de nos sociétés  occidentales est devenue une priorité absolue pour tous les démocrates qui veulent faire reculer l’obscurantisme et la barbarie  qui caractérisent ce fascisme vert que l’on nomme ISLAM.

Fabrice LETAILLEUR

Voir son blog

http://lebloglaicdechamps.over-blog.com/#

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.