Les colonisateurs colonisés : une fable que la Fontaine aurait dû écrire

 

Le système éducatif Africain : un héritage colonial ? - L'Afrique des Idées

Il fut un temps où les pays d’Europe avaient envahi les pays d’Afrique considérés comme peuplés de sauvages et d’analphabètes qu’il fallait au moins tenter de repêcher, de sauver et d’instruire, d’abord en leur révélant l’existence d’une culture complètement nouvelle et insolite en ce qui les concerne – la culture européenne – et une religion qui enseigne l’amour et la tolérance. Sortis des miasmes de leur ignorance, ces peuples devaient en principe s’intégrer aux colonisateurs qui parfois revêtaient la cape de rédempteurs.

Et ainsi, l’Afrique fut presque entièrement occupée par les Français, les Anglais, les Espagnols, les Italiens, les Hollandais etc., une véritable ruée vers ce continent, dont l’objectif principal n’était nullement noble, ni ne visait le bien-être de la population originelle soumise, mais bien l’exploitation des ressources tant naturelles qu’humaines.

Mais comme toute chose sur cette terre, leur présence ne pouvait être qu’éphémère et devait au bout de quelques années se dissoudre. Les colonisés se révoltèrent et même si, dans un sens paradoxal, la colonisation servit au moins à inoculer auxdits sauvages quelque peu de civilité et d’éducation, elle leur avait aussi ouvert les yeux sur le potentiel enfoui dans leur sol et en eux-mêmes. Les autochtones se rebellèrent et dans d’atroces luttes ont fait fuir de force les envahisseurs. L’Afrique gagna sa liberté dans une mare de sang qu’elle n’a plus quittée.

La colonisation était très mal vue et l’opinion publique aidant, l’Europe s’était retirée, meurtrie, coupable, mais riche. Les pays d’Afrique n’avaient pas pensé que cette retraite hâtive sous des rafales de balles aurait des conséquences tragiques sur leurs peuples.

La première était d’abord l’insécurité. L’Afrique étant répartie en clans et tribus, les luttes pour la prise de pouvoir leur firent oublier combien ils n’étaient pas encore prêts pour assumer les responsabilités de la création d’États. Ainsi l’Afrique, en gagnant sa liberté du joug colonial, a sombré dans les luttes intestines, la pauvreté et la vulnérabilité. La loi du plus fort reste la maîtresse absolue dans ces terres incultes.

Ces  colonisés d’antan sont ceux qui se ruent maintenant vers une Europe amoureuse soudain du multiculturalisme et l’envahissent, créant un danger certain pour les peuples originaires d’Europe.

Il existe cependant une petite différence entre les colonisateurs d’antan et ces colonisés qui se languissaient de leurs colonisateurs… c’est que les colonisateurs d’antan avaient instauré une sorte de politique d’apartheid alors que les nouveaux envahisseurs, eux, jouissent d’une intégration complète… qu’ils refusent. Ils veulent en principe inverser les règles du jeu en faisant des nouveaux hébergeurs des colonisés.

C’est leur culture archaïque qu’ils veulent imposer partout, c’est aussi leur religion qu’ils mettent en relief, leurs costumes et coutumes, leur langue… en fin de compte c’est l’inversement des positions et un retour aux sources du problème.

La roue tourne dans le sens inverse et la bêtise et les erreurs de l’homme ne cessent de culminer en tragédies et en sang…

Les pays d’Europe et leurs dirigeants sentent leur agonie les prendre à la gorge, et pour minimiser l’effet psychologique, ils distribuent à loisirs des mensonges ou se drapent dans l’indifférence… pour combien de temps ? Très peu. Demain ne se fera guère attendre, et il ne présage rien de rassurant.

Thérèse Zrihen-Dvir

image_pdfimage_print

24 Commentaires

  1.  » Les autochtones se rebellèrent et dans d’atroces luttes ont fait fuir de force les envahisseurs », Vous rigolez ? Si les Européens s’en sont retirés, c’est qu’elles leur coûtaient la peau des fesses. Aucun peuple africain ne s’est libéré militairement tout seul. Asiatique non plus, d’ailleurs : Les Russes (européens) étaient derrière. Assez de ces légendes culpabilisatrices d’une autre époque .https://www.asafrance.fr/item/bernard-lugan-l-escroquerie-historique-de-la-legende-noire-de-la-colonisation.html

    • J’en connais au moins une – celle du Maroc. J’étais une gamine quand mes grands-parents décrivaient les actrocités de la place Jaam el Fna quand les collaborateurs des français étaient coupés en morceaux et jetés dans les flammes… J’étais trop jeune pour connaître les raisons, mais j’ai bien dû mieux m’en informer à ma maturité.

  2. Toutes les civilisations sont des agrégats de multiples cultures. Les Grecs vaincus militairement qui civilisent les Romains, plus tard influencés eux mêmes par les Ptolémée d’Egypte. Ou les Aztèques qui reprennent la culture maya. Ou de nos jours les Asiatiques « américanisés ».
    L’islam est la seule « culture » (si on peut l’appeler ainsi) qui ne peut s’accommoder des différences, ni s’adapter, encore moins fusionner, parce que sa volonté hégémonique et sa détestation des autres sont trop forts.

    • L’Islam est resté ancré dans sa version originelle et c’est là où est tout son mal. Il doit subir des transformations pour s’humaniser, se moderniser, pour pouvoir lui accorder une place au sein des autres religions… Mais c’est encore trop loin… et la terre entière subira son joug à moins de lui couper ses ligaments afin qu’il cesse de se répandre et répandre ses crimes même contre ses adeptes.

  3. « Et ainsi, l’Afrique fut presque entièrement occupée par les Français, les Anglais, les Espagnols, les Italiens, les Hollandais etc., une véritable ruée vers ce continent, dont l’objectif principal n’était nullement noble, ni ne visait le bien-être de la population originelle soumise, mais bien l’exploitation des ressources tant naturelles qu’humaines. »

    A mon avis vous avez raté l’excellent article de Jacques Guillemain .. :

    https://ripostelaique.com/ces-mensonges-qui-salissent-loeuvre-civilisatrice-de-la-colonisation-francaise.html

  4. En lisant ce ramassis d âneries, je comprends pourquoi vous ne trouvez pas d éditeur…

    • Qu’en savez-vous Osborne, complètement borgne – Mes oeuvres éditées par des maisons d’édition, viennent de se faire réeditées par d’autre maisons d’édition vu leur succès. j’ai au moins 3 best-sellers.

    • OSBORNE, TZD est venue, une fois de plus, jeter son venin sur RL, comme chaque semaine parfois plus souvent. Cette méchante femme prend sa jouissance à semer la zizanie et la guerre chez nous : il faut croire qu’elle paye bien pour étaler ici ses idées subversives qui ne sont reçues nulle part ailleurs, même pas dans son propre pays…Elle est un exemple vivant que la bonté et l’intelligence ne sont pas aussi répandues que cela dans sa communauté qui s’en vante tellement !

      • Malo, quelle méchanceté… Je ne sème pas la zizanie c’est vous qui débordez de fiel… Je ne paie rien et n’ai jamais rien payé… et si mes articles vous dérangent tant c’est qu’ils sont capables de vous toucher aux tripes assez profondément pour vous faire réagir de façon si lamentable… Vous savez la parole est d’argent mais le silence est d’or… Si vous ne vous sentiez pas concernés, vous auriez poursuivi votre route sans vous arrêter. Bon vent avec vos conneries Malo.

      • Mon pauvre Malo. Ce n’est pas le fait du hasard si vous avez choisi ce mot pour vous identifier et qui veut dire mal en espagnol bien sûr. Et donc, en bonne logique, c’est vous qui le crachez le venin comme ces reptiles qui détestent tout ce qui bouge autour d’eux ! Thérèse Zrihen-Dvir est une dame respectable et qui est horrifiée par la bêtise. Pas facila à comprendre ça, hein dis Malo !

        • Arnon vous êtes trop inculte pour avoir entendu parler de la perle bretonne,la ville de SAINT-MALO,compliqué au point d’aller chercher une origine douteuse en Espagne,et complètement « out » puisque vous ne vivez pas ds notre cher pays la France,et que vous avez besoin d’écrire n’importe quoi de peur qu’on vous oublie!Les 7 saints fondateurs des évêchés armoricains ou ‘pères de la patrie’ sont

          ST Samson : évêque de Dol
          ST Maclou ou MacLaw ou Malo: évêque de Saint-Malo
          Brieuc : évêque de St-Brieuc
          Tugdual: évêque de Tréguier
          Pol Aurélien: évêque d’Occismor,devenue St-Pol-de-Léon.
          Corentin: évêque de Quimper
          Paterne ou Patern: évêque de Vannes.Venez donc avec nous faire le Troz-Breiz quand vous marcherez pendant 8 jours vous direz moins de sottises

  5. Lorsque Charles X décida d’envoyer les troupes françaises à Alger en 1830 (alors sous domination ottomane), ce n’était pas « pour « exploiter le Maghreb ou l’Afrique), mais plutôt pour mettre fin aux actes de piraterie et razzias muzz en Méditerranée contre les européens depuis le Haut Moyen-Age. La France s’est ruinée dans ces colonies pour au final se retirer et perdre tout ce qu’elle y avait investit. La France et les européens ont permis l’accès aux soins médicaux, aux vaccins, à l’école aux Indigène du Maghreb et d’Afrique. La reconnaissance du ventre des arabes (lol), fut des massacres impitoyables et d’une barbarie inimaginable dont seuls les muzz sont capables envers les européens comme le massacre d’Oran du 5 juillet 1962. J’y ai perdu personnellement 2 oncles dans cette tragédie qui n’interesse pas les médias gauchistes. Ni pardon, ni oubli…

    • C’est tout à fait juste. C’est un pur et simple manque de reconnaissance et d’appréciation. Si le Maroc est ce qu’il est aujourd’hui c’est grâce aux français en particulier. L’Afrique du nord était célèbre par son marché d’esclaves et sa piraterie…. Je regrette que les français aient abandonné cette région surtout après ce qu’elle devenue – des états islamiques et radicaux.

  6. il y a les bons et les méchants, les méchants blancs et les gentils néocolonisateurs s’ils sont musulmans bien sur

    • J’aime la France, je l’ai toujours aimée et admirée. C’est une seconde patrie et je déplore ce qu’elle est devenue ces récentes années… Ma langue maternelle est le français… mes auteurs préférés sont tous les classiques, tous les poètes… le génie français m’a toujours insufflé de l’orgueil… Alors aux haineux qui me connaissent mal… cela vous bouche un trou.

      • Bien dit Madame et merci d’aimer tant la France et son ex-civilisation, je dis ex-civilisation parce qu’elle n’est plus aujourd’hui qu’un dépotoir et je vois bien que vous en souffrez.

  7. « … l’Europe avait envahi les PAYS d’Afrique »? Excepté le Maroc, la Tunisie, l’Égypte et l’Éthiopie, il n’existait aucun pays constitué lorsque les européens ont entamé la colonisation de ces contrées ouvertes aux quatre vents. Il y avait des « royaumes » tribaux organisé autour de 4 ou 5 villages. Béhanzin et Samory ont certes existé mais ont été mythifiés par les révisionnistes de la colonisation. En réalité, les ce sont la France et l’Angleterre qui ont créé ces pays en délimitant leurs frontières et en faisant des états.

    • Le Maroc, l’Afrique du Nord, l’Algérie, la Tunisie étaient convoités par la France… Le déportage du roi du Maroc à Madagascar, c’était quoi? L’Algérie est une partie intégrale de la France… écoutez, je n’ai nul besoin de vous faire des croquis, je vous conseille plutôt de lire l’histoire… En ce qui me concerne, cela ne me dérange pas puisqu’à mon avis cela a profité à tous ces pays devenus en principe des filiales françaises. Les marocains parlent français et font leurs études universitaires en France… l’image n’est forcément pas noire… elle est parfois digne d’être mentionnée.

  8. « Et ainsi, l’Afrique fut presque entièrement occupée par les Français, les Anglais, les Espagnols, les Italiens, les Hollandais etc., une véritable ruée vers ce continent, dont l’objectif principal n’était nullement noble, ni ne visait le bien-être de la population originelle soumise, mais bien l’exploitation des ressources tant naturelles qu’humaines. »
    Une vision marxiste réductrice, bien éloignée de la réalité !Vous oubliez les transferts de richesse et de technologie, les investissements dans l’éducation, les infrastructures et la santé !

    • Bien sûr qu’avec les mauvaises intentions, s’infiltraient aussi des bonnes… Le film Hawaï en démontre des cas exceptionnel d’humanité tout au long de l’exploitation.

  9. Quelqu’un m’a dit un jour qu’il aurait fallu rendre les colonies dan l’état ou on les avait trouvées (un peu comme les WC)
    J’ai retenu et j’approuve .

    • Vous approuvez Nouille… si au lieu d’approuver vous réfléchissez un peu plus… Les USA n’auraient jamais connu Black lives matter… n’auraient pas connu de guerre de sécession… vous voyez, le mal est que ces colonisateurs n’étaient pas venus pour aider, instruire et aimer cet autre différent d’eux, mais bien pour leurs profits personnels. L’Afrique du Sud avec son aparthied… ces sauvages et illétrés ont quand même joui des bienfaits de ces colonisateurs qui ont contribué à révéler les potentiels existant dans leurs terres… Rien n’est absolument mauvais, comme absolument bon… ces deux aspects font chemin ensemble partout. Je pense à mon avis que la colonisation a profité les colonisés, mais pas tous malheureusement.

  10. Deux fables de La Fontaine (au moins) se rapportent à ce va-et-vient historique : Les grenouilles qui demandent un roi et Les loups et les brebis.

Les commentaires sont fermés.