Les cotisations sociales, un salaire différé : ah bon ?

Publié le 29 avril 2019 - par - 16 commentaires - 1 427 vues
Share

Lorsque des Pygmées au Congo se révoltent parce qu’ils se sentent exclus de leur « milieu naturel » au profit des animaux (et aussi tués par des gardiens) personne parmi la gentry collet monté du politiquement correct n’osera les mettre à l’index en les traitant « d’extrême droite »… Ce qui est « raciste » d’ailleurs. Au nom de quoi en effet ne pourraient-ils pas être, eux aussi, catalogués tels puisqu’ils défendent des traditions comme le fait de défendre des acquis culturels ?…

Or, ce fait seul permet par contre de caractériser ainsi tous ceux qui en Europe et dans le monde refusent ce mauvais universalisme prétendant imposer certaines normes liberticides, comme l’effacement de la différence sexuelle (c’est l’un des combats de la jeune suédoise Izabella Nilsson Jarvandi) l’exclusion des pères ou des mères, l’assimilation non dite de l’avortement à un moyen de contraception tardif, l’exigence d’effacer la différence entre réfugiés politiques et économiques (en les coiffant de plus en plus par l’idée de « réfugiés climatiques ») mêlant alors ces libertés factices, ces faux progrès, à d’autres plus communément admises désormais dans leur nécessité telles le refus de l’esclavage, du mariage forcé, de l’excision, le droit d’expression, le droit de vote, tout ce qui est exigé désormais même au Soudan mais toujours refusé en Arabie où l’on décapite à tout-va sans que, parallèlement, les adeptes du Paris-Dakar ne s’en émeuvent (puisque désormais ce rallye se déroulera là-bas).

Bref la nouvelle oligarchie techno-mondialiste au visage flouté mélange tout et traitera « d’extrême droite » tous ceux mis à l’index par ses soins.

En quoi la tauromachie, le refus de l’ultra-féminisme (dominé par les LGBTQI) de l’éclatement de l’Espagne, du tout avortement, de l’islam conquérant exigeant le retour de l’Andalousie dans son giron (comme s’il y était venu en « paix ») seraient d’extrême droite, ou le retour du franquisme, sinon par le fait d’un Prince de moins en moins charmant mais plutôt d’essence totalitaire ?…

Sur un autre plan plus économique, il est aisé de constater que là aussi le même discours idéologique donne encore le la, celui de ladite gauche progressiste etc. alors que tous ses modèles en la matière ont non seulement échoué mais, sous la forme d’un tiers-mondisme encore dominant, sont l’une des causes principales des implosions étatiques actuelles de par le monde ; elles entraînent alors de plus en plus ces migrations économiques en direction des USA et de l’Europe, détenteurs de modèles pourtant si décriés mais qui semblent bien marcher pour nourrir, élever, amuser, protéger de plus en plus de gens, cherchez l’erreur…

En France par exemple, et alors que le poids des cotisations sociales est bien trop important en particulier pour les PME et pour les classes moyennes, et au lieu de réfléchir aux moyens de les pallier (d’autant que ce qui est promis en échange, un « bon » service public, se réduit à la portion congrue) les économistes de gauche comme les « atterrés » qui ont désormais gîte et couvert dans le groupe BFM (dont RMC, BFM business…) tentent à tout prix de faire passer des vessies pour des lanternes en parlant de « salaire différé », alors que le toucher en monnaie sonnante et trébuchante est subordonné au fait d’être malade et/ou d’être en retraite, ce qui ne concerne pas tout le monde concernant la maladie, et il faudra attendre plusieurs années concernant la retraite ; or il y aurait moyen de faire mieux et moins cher en basculant dans un système assurantiel, au même titre que l’assurance voiture et maison, mais ce à partir de son salaire brut : en gros l’on toucherait celui-ci (moins un dernier quart, la moitié de celui-ci étant supprimé pour les PME et l’autre moitié allant à un fonds spécial de solidarité placé pour les plus démunis et les soins lourds) quitte ensuite à choisir la compagnie adéquate, le tout bien sûr contrôlé par une autorité indépendante.

Les « atterrés » prennent comme exemple le fait que la santé soit très chère aux USA, sauf que leurs habitants y payent beaucoup moins d’impôts, ce qui leur permet d’être plus libres dans leur arbitrage en choisissant la compagnie adéquate s’ils n’ont pas une sécurité sociale d’entreprise, ou en n’en choisissant pas du tout, à leurs risques et périls dans ce cas, une liberté que ledit « Obamacare » a voulu casser (alors qu’il existe Medicare pour les plus démunis) afin de créer une sorte de sécurité sociale à la française, ce qui coûte très cher, et surtout très bureaucratique, et au fond en récupère tous les défauts : gaspillage et concurrence inégalitaire du fait des économies d’échelle possibles pour les grands groupes financiers capables de proposer des assurances moins chères, mais ne couvrant pas assez. Quoique en matière de lunettes et de prothèses dentaires, la sécurité sociale française tant vantée rembourse elle aussi de manière très chiche.

Mais tous ces débats, qu’ils soient culturels (sans oublier l’état lamentable du cinéma français hors comédies) civilisationnels, politiques, économiques, sont en réalité empêchés, tant ceux qui courageusement vont à l’encontre de la pensée dominante sont vilipendés, écartés s’ils forcent leur argumentaire alors que les problèmes s’aggravent, les intégrations se font mal, les ségrégations volontaires s’accentuent également : ainsi actuellement, ce gouvernement qui se gargarise d’avoir dissous le Bastion Social (mais ne touche pas aux Antifas) prétend fermer des écoles musulmanes dites salafistes sauf qu’elles ne le sont pas toutes en ce sens où, telles les écoles catholiques et juives, veulent en fait se protéger précisément des théories séditieuses prônant plus ou moins explicitement la théorie du genre (qui n’existe pas) l’expérience homosexuelle obligatoire parce qu’il faut combattre la « domination hétéro-sexuée » alors que l’homosexualité est une donnée, pas un choix ; on ne voit guère par exemple des homosexuels patentés déclarer un jour qu’ils sont hétéros, pour la bonne raison qu’ils se sentent bien dans leur homosexualité ressentie dès le départ, alors que ceux qui n’ont pas pu le vivre ainsi ont joué à l’hétérosexualité avant de se décider de vivre ce qu’ils sont ; tout un cheminement qui va évidemment à l’encontre de l’idéologie queer LGBTQI qui voudrait imposer, y compris aux homosexuels, le fait de se déclarer « indifférents », ce qu’ils ne sont pas.

C’est au fond ce que refusent également tous ces gens qui peu à peu se retirent en silence, mettent leurs enfants ailleurs, leur donnent à lire, à voir des œuvres qui ne sont pas formatées par cette idéologie productrice en fait d’encore plus de divisions, de radicalité, d’errance, de nihilisme, de refus de l’autre en réalité…

Mais cette idéologie, mortifère, pense avoir le remède en traitant d’extrême droite tous ceux qui s’y refusent ; quitte à reparler des années 30 etc. (oubliant bien sûr les crimes innombrables de ses pairs et ancêtres). Il suffisait de voir la mine réjouie du directeur de Libération face à un Zemmour lui demandant pourquoi le Pouvoir est plus indulgent envers les groupes d’extrême gauche et répondant par un sourire en gros que c’est « comme ça », du genre on a le pouvoir mon gars, on se pare encore des toges de la victoire soviétique et PCF sur les nazis ; et comme ces derniers sont pires que tout, donc on a tous les droits en usant de cette étiquette « extrême droite » qui fait peur, diabolise, gèle la situation, interdit toute union des droites en France (en Espagne, en Allemagne, mais cela bouge depuis l’Italie jusqu’aux Pays- Bas, en Suède…).

BHL se fait fort de maintenir ce carcan alors qu’il a soutenu, lui, le retour à Lénine dans les années 70 (via Althusser) c’est-à-dire précisément la montée en puissance de l’esprit de secte, sans pour autant ralentir trente ans après l’avancée desdits « populismes » qui, vaille que vaille, font une trouée ; et l’on voit d’ailleurs des musulmans présents depuis longtemps voter pour ces mouvements, du moins en cachette. Il n’est donc pas vrai que le clientélisme, la construction à tour de bras de mosquées ralentissent le fait que ces adeptes (vivant en fait l’islam plus comme une morale) bien que courtisés ne veuillent pas, en même temps, envoyer quand même leurs enfants dans une école qui leur enseigne de plus en plus l’idéologie de la confusion ; même si on les flatte en tronquant l’Histoire de l’islam censé avoir civilisé l’Europe, le monde, alors qu’ils savent bien que s’ils sont venus en France, c’est bien pour bénéficier d’acquis qui leur sont refusés dans leur pays d’origine, au nom même de l’islam défendu par ceux en France qui prétendent pourtant les défendre, mais qui en réalité protègent l’idéologie djihadiste en leur sein et qu’ils prétendent combattre alors qu’ils l’alimentent… Il serait bon d’écarter cette confusion, de l’envoyer dans les poubelles de l’Histoire…

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Lorong

« En quoi …seraient d’extrême droite, ou le retour du franquisme, sinon par le fait d’un Prince de moins en moins charmant mais plutôt d’essence totalitaire ?… »

Vox souhaite le centralisme à l’état pur et interdire les partis politiques qui ne lui conviennent pas (indépendantistes et trop à gauche). Il souhaite faire de la femme une poule pondeuse, et s’oppose au mariage homosexuel par rejet d’origine religieuse de l’homosexualité. Franco n’en jetterait pas une ligne. Mais je croyais que franquiste était un compliment sur RL, je suis surpris.

Lorong

les économistes de gauche … tentent à tout prix de faire passer des vessies pour des lanternes en parlant de « salaire différé » C’est le principe même de la cotisation. On paye pour profiter plus tard. « Les « atterrés » prennent comme exemple le fait que la santé soit très chère aux USA… » Il existe donc en France des personnes qui disent du bien du système de santé américain…même aux USA ils se font de plus en plus rare. Savez-vous que 57% des personnes en faillite perso le sont à cause d’une facture médicale trop salée? Et que l’écrasante… lire la suite

Lorong

« écartés s’ils forcent leur argumentaire »
Le problème vient de l’argumentaire peut-être comme de vouloir copier le système américain vous mets soit dans la catégorie des idéologues libertariens soit dans celles des crétins.

Un exemple: « ce gouvernement qui se gargarise d’avoir dissous le Bastion Social (mais ne touche pas aux Antifas) »
Dissoudre signifie retirer la personnalité juridique à une personne moral et liquider ses actifs. On ne peut pas dissoudre les Antifas parce qu’il n’existe aucune personne morale « Antifas »…

Lorong

Autre exemple: l’expérience homosexuelle obligatoire parce qu’il faut combattre la « domination hétéro-sexuée »

Donnez-nous une source! Mais ce sera difficile puisque personne ne prône l’expérience homosexuelle obligatoire. Considérer les homos comme des êtres humains comme les autres, oui, c’est peut-être cela qui vous emmerde au fond.

« l’idéologie queer LGBTQI qui voudrait imposer, y compris aux homosexuels, le fait de se déclarer « indifférents », ce qu’ils ne sont pas. » De quoi parlez-vous? Une source serait trop demander?

Lorong

« interdit toute union des droites en France »
Si vous aviez un tant soit peut de culture politique, vous seriez que l’union des droites est une douce utopie. Comment concilier la droite des petits patrons pro-travailleurs pauvres (les restaurateurs ont demandé à pouvoir embaucher des migrants), celle de la bourgeoisie catholique qui haït les pauvres, et celle des travailleurs anti-immigration?

Lsa Oulahbib

Vous dites n’importe quoi : « la bourgeoisie catholique qui hait les pauvres » : vous avez une source je suppose 😂

Lorong

Écoutez parler les foulards rouges. Et surtout, écoutez les réactions lorsqu’on souhaite créer des logements sociaux dans des endroits comme Versailles ou le XVIIIe, voir pire, des centres pour SDF!

Lsa Oulahbib

Lisez Foucault, Judith Butler « trouble dans le genre »… Quant aux Antifa il y a des dizaines d’associations dont l’institut Clément Méric, enfin il ne s’agit pas d’imiter un modèle mais d’en changer vu que celui-ci ne marche pas et nous enfonce plutôt profitant à la bureaucratie syndicale dont vous êtes le chien de garde visiblement…

Lorong

Il n’y a pas UNE idéologie queer. Butler et Foucauld ne sont que deux penseurs parmi d’autres. Les mouvements LGBT dans leur ensemble considèrent leur sexualité comme une identité dont ils considèrent qu’elle est la cause de lois et de pratiques discriminatoires. Vous avez des preuves de la connexion Institut Méric – violences anti-fa? Donnez vos preuves à la police. Le système de santé US est le pire des pays de l’OCDE et vous en parlez dans votre article en en vantant les bénéfices. Je vous prouve par les chiffres et vous vous plaignez, Soyez cohérent! Je ne défend pas… lire la suite

Jean-Paul Bourdin

Là, Monsieur Oulahbib, j’apprécie généralement beaucoup vos écrits, mais pour le coup, ceci est un véritable tissu de bêtises, largement basé sur le principe d’une bonne foi de ceux qui voudraient modifier les choses dans le sens de ce que vous dites. Et on sait très bien la valeur de cette bonne foi qu’ont, ont eu et auront ceux qui ont ce pouvoir. Vous voilà donc en somme en train de hurler avec les loups de l’ultralibéralisme débridé qui conduit le monde à sa perte.
Ce qui ne m’empêchera pas de vous lire et d’apprécier vos articles sur d’autres sujets.

Lsa Oulahbib

Je ne savais pas que refuser de continuer à enfoncer les PME et la classe moyenne dans le rouge c’était de l’ultra libéralisme 😭

HARGOTT

Pas d’accord! Bien sûr que les cotisations sont un « salaire différé » et non des « cotisations salariales et patronales ». Vous avez 1600€ net; votre salaire brut est de 2000€; l’employeur en paie 1000 (à peu près, c’est un exemple); votre emploi coûte donc 3000€ vous avez donc déjà payé 1400 € d’assurance obligatoire: maladie, prestations familiales, retraite, etc. Si la Sécu n’existait pas, vous pourriez avoir 3000€ et vous débrouiller pour vous assurer. Le problème est donc que la Sécu coûte un « pognon de dingue », pour rembourser tous les faux malades, les vrais, et ceux qui ne cotisent pas un cent!… lire la suite

HARGOTT

suite: qui le risque est réalisé (accident ou maladie) Les bien portants, les jeunes paient pour les malades, les vieux, les fainéants. J’avais pensé sous Sarko, demander le bouclier social pour les salariés, qui paient déjà plus de 40% de cotisation= les taxes en tout genre= impôts, etc…ON arrive vite à 60 ou 70%. Mais tout le monde s’en fout!

Alain Carrasco

C’ est toujours le sempiternel refrain des défenseurs du capitalisme le plus débridé. Ces pauvres patrons seraient écrasés sous les charges sociales ? Et qui paie qu’ on les supprime? Les classes populaires ! Parce qu’il faut bien que quelqu’un un paie. Eh oui, les cotisations sociales, c’ est la part des richesse produites qui ne va pas au salarié (et qui lui revient de droit), sur son salaire, mais est censée lui revenir sous une autre forme. Notons que ce sont toujours les gros capitalistes qui se cachent derrière les petits patrons, concernant la revendication des charges sociales élevées.… lire la suite

James Watt

Parfaitement en accord avec vous. Bravo pour votre article.

patphil

on a le pouvoir qu’on élit!
je ricane de voir les insoumis, cgt et autres syndicats qui ont voté macron se plaindre aujourd’hui
et tous ces bourgeois qui ont eu peur de marine le pen s’humilier et courber la tête devant les djihadistes