1

Les coupures d’électricité de 2 h commencent, et plus de réseau pour nos téléphones !

Il faut aller se renseigner à Londres chez Reuters pour savoir ce qui nous pend au nez. Parce que, chez nous, silence radio. La meute journalistique se tait prudemment. Peur de perdre avantages, subventions et soirées à l’Elysée ou Matignon ?

En fait, ce que j’évoque dans cet article ne nous pend pas au nez, pas du tout. C’est déjà décidé : des coupures d’électricité régulières de 2 heures, coupures qui n’épargneront ni la plaque à induction, ni le chauffe-eau, ni la lumière dans la cave ou les toilettes, ni… le téléphone. Impossible d’appeler pompiers, urgence, police. Qu’on se le dise !

Pour les plus vieux d’entre nous, ce sera un retour aux années 1950. En pire. Parce que, à l’époque, même si on n’avait pas partout l’eau courante et pas du tout le téléphone, on avait au moins l’électricité à tous les étages, suffisamment de médecins et d’hôpitaux proches, même à la campagne, pour vivre à peu près normalement. Et il y avait alors des cheminées ou des cuisinières à bois ou à charbon… Et comme Internet n’existait pas on avait près de chez soi les commerces et services indispensables… qui ont disparu depuis longtemps, délocalisés aux sorties des grandes villes ou accessibles via le net…

Or, Macron a décidé de nous punir, dresser, soumettre…  en faisant semblant de punir Poutine qui s’en bat l’oeil. Macron hilare  nous imagine le midi avec un steack cru dans l’assiette et des épinards glacés.

Bien fait pour nous, on n’a qu’à se nourrir de graines crues, c’est dans l’air du temps. Et il se marre encore plus de nous imaginer, fébriles, l’Iphone à la main, déconnectés… plus d’électricité. Plus d’antennes relais. C’est mathématique. Parce que, même s’ils jurent qu’ils vont essayer de trouver des solutions.

Enedis a déclaré à Reuters que tous les clients étaient traités sur un pied d’égalité en cas de coupures exceptionnelles, et qu’il appartient au gouvernement de lui demander de travailler à exempter les antennes mobiles.

Un fonctionnaire du ministère français des Finances ayant connaissance des discussions aurait par ailleurs déclaré à ce propos :

« Peut-être aurons-nous amélioré nos connaissances en la matière d’ici à cet hiver, mais il n’est pas facile d’isoler une antenne mobile (du reste du réseau) ».

https://fr.investing.com/news/economy/france–le-gouvernement-envisagerait-des-coupures-de-courant–rationnement-imminent-2120348

Peut-être aurons nous amélioré nos connaissances en la matière d’ici à cet hiver. Grandiose. Non seulement ce mec est un con mais en plus c’est un salaud qui nous prend, plus que jamais, pour des cons. I

Question de Béotienne : comment se fait-il que les Rousseau et autres tarés qui défilent sur les plateaux pour nous parler des malheurs de la femme ne dénoncent  pas ce qui se trame ?

Question 2 de Béotienne : comment se fait-il que nos journaleux qui dissertent à longueur d’antenne sur  le vilain Poutine et le génie Zelensky ne se penchent pas un peu, rien qu’un peu, sur les Français et la vie de merde que Macron et ses pareils sont en train de nous faire ?

L’article d’investing en entier ici :

Investing.com – La crise énergétique impacte déjà les Français au quotidien via la hausse des prix du gaz et de l’électricité, mais les choses pourraient bientôt prendre un tout autre tournant…

En effet, selon les informations de Reuters, le gouvernement envisagerait un plan prévoyant des coupures de courant dans certaines régions de l’Hexagone.

Ce plan, proposé par le distributeur d’électricité Enedis, une division de l’entreprise publique cotée en bourse Electricité de France SA (EPA:EDF), prévoirait des coupures pouvant aller jusqu’à deux heures dans le pire des cas.

Une rotation serait organisée entre les régions concernées, et les services essentiels tels que les hôpitaux, la police et le gouvernement ne seront pas touchés, ont précisé les sources de Reuters.

Ce plan interviendrait suite aux discussions menées au cours de l’été entre le gouvernement français, les opérateurs de télécommunications et Enedis.

La Fédération française des télécoms (FFT), qui regroupe Orange SA (EPA:ORAN), Bouygues (EPA:BOUY) Telecom et SFR (EPA:SFRGR) d’Altice (AS:ATCA), aurait critiqué Enedis pour son incapacité à exempter les antennes des coupures de courant.

A ce propos, Enedis a déclaré à Reuters que tous les clients étaient traités sur un pied d’égalité en cas de coupures exceptionnelles, et qu’il appartient au gouvernement de lui demander de travailler à exempter les antennes mobiles.

Un fonctionnaire du ministère français des Finances ayant connaissance des discussions aurait par ailleurs déclaré à ce propos :

« Peut-être aurons-nous amélioré nos connaissances en la matière d’ici à cet hiver, mais il n’est pas facile d’isoler une antenne mobile (du reste du réseau) ».

Les investisseurs suivront donc de près une éventuelle confirmation officielle, ou un démenti, du gouvernement français.

https://fr.investing.com/news/economy/france–le-gouvernement-envisagerait-des-coupures-de-courant–rationnement-imminent-2120348

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/10/01/cest-decide-les-coupures-delectricite-de-2-h-commencent-et-plus-de-reseau-pour-nos-telephones/