1

Les covidistes néo-nazis tuent, puis ils nient l’avoir fait !

   Nous avons eu droit à ceux qui, dans les années 1950-2000, niaient l’existence des chambres à gaz (lorsque ce n’était pas celle des camps de la mort) dans lesquelles les fonctionnaires nazis tuaient les Juifs qui leur avaient été envoyés en wagons à bestiaux plombés par les politiciens et fonctionnaires français.

   L’époque a changé. Aujourd’hui, nous avons affaire à des nazis d’une autre engeance et qui se disent anti-nazis, anti-racistes, anti-islamophobes, etc.

   Leurs chefs, les milliardaires mondialistes adeptes de la dépopulation de la planète, ont amélioré les process (ils savent que tuer des gens par millions dans des camps, cela peut se retourner contre vous et valoir la corde au cou, comme ce fut le cas à Nuremberg en 1947 pour 7 médecins nazis).

   Les nazis d’aujourd’hui préfèrent la seringue tueuse à l’ARNm, dont les victimes sont consentantes, puisque la « va xi nation » contre la fausse pandémie de « C-19 » qu’ils ont savamment orchestrée, n’est pas obligatoire…

   Enfin, excepté pour ceux dont le métier et de sauver des vies, c’est-à-dire les personnels soignants des établissements de santé et les pompiers… Mais c’est pour protéger la vie des autres, disent-ils, d’autant que ces « va x ins » sont inoffensifs, qu’ils sont efficaces et qu’ils protègent des « formes graves » dues au « C-19 ».

« Leur musique a été trop souvent jouée ».

   Seulement, voilà, leur musique a été trop souvent jouée pour qu’elle soit oubliée avec le temps et qu’ils ne soient pas tenus responsables de leurs mensonges meurtriers.

   Leur musique a été trop souvent jouée, et aux États-Unis, après deux années d’assassinats à la seringue tueuse méticuleusement orchestrés par les milliardaires mondialistes, Bill Gates en tête (et leurs sbires qui dirigent les pays occidentaux), des pans entiers de la vérité nous sont dévoilés.

   En parlant de musique, le guitariste Jeff Diamond va avoir du mal à se remettre à la guitare ou à tout autre instrument de musique.

Jeff Diamond, guitariste.

   Il a cru les assassins et il s’est fait injecter le « va x in » tueur de Johnson et Johnson. Une semaine après l’injection, il s’est réveillé d’un coma à l’hôpital pour découvrir qu’il avait été amputé de huit doigts. Maintenant il pleure et il a ouvert une cagnotte sur GoFundMe et il déclare : « Les gens doivent être tenus responsables de ce qui s’est passé. »

   De plus en plus de fausses notes se font entendre dans la musique que nous jouent les milliardaires mondialistes et leurs loufiats qui se nomment entre eux « journalistes ».

   Et les fausses notes nous viennent des États-Unis où, après deux années d’assassinats à la seringue tueuse méticuleusement orchestrés par les milliardaires mondialistes, Bill Gates en tête (et leurs sbires qui dirigent les pays occidentaux), des pans entiers de la vérité nous sont dévoilés.

   Ils nous sont dévoilés, aux États-Unis, pas en France, cette lointaine province de la Corée du Nord, grâce à quelques juges courageux et à quelques chercheurs et médecins, encore plus courageux, on vient donc d’apprendre que les documents officiels transmis à la FDA par Pfizer et Moderna démontraient que le fameux rapport « bénéfices/risques » de leur « va x ins » à l’ARNm était très nettement défavorable aux risques.

   Autrement dit, les « va x ins » de Pfizer et Moderna sont plus susceptibles de vous rendre gravement malade ou de vous tuer que le « C-19 » lui-même.

   Mais cela, nous n’aurions jamais dû le savoir. Or, nous le savons maintenant, et ils savent que nous le savons. Alors, pendant combien de temps vont-ils encore pouvoir nier l’existence des centaines de milliers de décès et des dizaines de millions de maladies graves provoqués par leurs « va x ins » tueurs dont ils nous ont chanté en chœur qu’ils étaient « inoffensifs » (et efficaces) ?

   Pendant combien de temps vont-ils pouvoir encore se comporter comme ceux qui nièrent l’existence des chambres à gaz ?

   Pierre Lefevre

Libre Consentement Éclairé