Les crimes commis par nombre de musulmans en Europe ont un nom : jihad

Publié le 15 mars 2013 - par - 3 758 vues
Share

La vraie question que devraient se poser les Occidentaux. Et surtout, chercher les vraies réponses.

Mais le politiquement correct reste de mise, malgré la multiplication des provocations et des actes qualifiés pudiquement d’incivilités, malgré la multiplication des vols, délits et assassinats commis par des musulmans. La plupart de ces crimes abominables portant le sceau de l’islam. C’est le cas des égorgements, un signe très fort, une signature sur le sens qu’ont voulu donner à ces horreurs les criminels qui les ont commises. Des égorgements en France, chose impensable il y a seulement quelques années. Une avocate égorgée à Marseille, un policier égorgé à Saint-Arnoult-en-Yvelines et dernièrement, un homme retrouvé égorgé chez lui à Lyon, une femme égorgée à Angers par un Soudanais, mais également d’autres égorgements en Italie: http://www.bivouac-id.com/billets/italie-padoue-un-marocain-egorge-sa-femme-limam-approuve-la-lapidation/  et peut-être aussi ailleurs en Europe. Ces égorgements ne peuvent être que le fait de djihadistes de l’islam, ils en portent la signature.

Les États-Unis sont un peu moins dupes sur ce sujet, et pourtant, des personnes tout-à-fait respectables comme Daniel Pipes se posent des questions et trouvent que l‘Administration américaine n‘en fait pas assez, ne va pas assez loin, qu’elle n’a qu’un devoir et un seul: celui de la recherche de vérité, celui de la recherche des liens où qu’ils se trouvent, celui de la recherche de toutes les relations qu‘il pourrait y avoir entre la criminalité et la religion. http://webmail.laposte.net/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=48962&ORIGIN=SYSTEM_FOLDER
 

Que diraient les européens, moralistes et donneurs de leçons?  Rien. Politiciens comme journalistes ils se sont enfermés dans un carcan idéologique et restent résolument sourds et aveugles devant les évidences.

Le constat en Europe est ainsi bien pire qu‘aux États-Unis. La complaisance des dirigeants et des médias envers l’islam est criminelle, les peuples sont en droit de leur faire payer très cher cette traitrise. Car dirigeants comme médias ne peuvent ignorer certaines réalités, comme la multiplication des agressions à caractère antisémite, comme le constat qui établit que la population carcérale des prisons est majoritairement musulmane, tout comme est musulmane la majorité des personnes qui font l’objet d’un « avis de recherche pour crime présumé ». Un document tout ce qu’il y a d’officiel du Ministère de l’Intérieur français est là pour le prouver: presque 70 % des personnes recherchées ont des noms musulmans. http://www.avisderecherches.interieur.gouv.fr/personnes1.asp?T=R Encore un épiphénomène sans importance, lié au chômage et au mal de vivre des banlieues, diront les bien-pensants.

Et la loi interdit les statistiques ethniques ou religieuses, ce qui arrangent bien les mêmes bien-pensants qui nous traitent de «racistes», feignant d’ignorer l‘étymologie de ce mot! Le loi est là pour former un paravent contre la vérité, elle forme un beau nuage de fumée derrière lequel il est facile de s’abriter.

Les bien-pensants et beaux-parleurs ont le Devoir de vérité et la Déontologie et à géométrie variable: dès qu‘il s‘agit des musulmans et de l‘islam, c‘est motus et bouche cousue! Pourtant les faits sont là, bien réels.

– A Oslo, il a été établi que 100% des viols ont été le fait des musulmans. Résultats? Les femmes, pour être tranquilles, se teignent les cheveux en noir, pour ressembler le plus possible aux croque-morts, vous savez? Ces femelles de musulmans qui ressemblent à des corbeaux! http://www.youtube.com/watch?v=I35gB2Y61HM

– Autre crime, d’un genre encore inusité en Occident: en Angleterre, la législation britannique va peut-être permettre la tenue de Tribunaux régis par la Charia, ils pourront prononcer les peines de mort par crucifixion ou égorgement contre les apostats ou ordonner qu’on coupe la main des voleurs.. En place publique? Chiche ! À Picaddilly Circus ou Trafalgar Square !
http://pointdebasculecanada.ca/archives/218.html

– Un peu partout en Europe, des jeunes filles sont séquestrées pour ensuite être emmenées par la contrainte (« bessif », disent les musulmans, autrement dit « par le sabre » !) au pays de leurs parents pour y être mariées de force, ça aussi, ce sont des crimes, non? http://www.leparisien.fr/faits-divers/mariage-force-deux-soeurs-sequestrees-06-05-2010-911254.php

Un peu partout en Europe, la liste des crimes commis par ou pour l’islam s‘allonge, mais les pouvoirs publics comme les médias ne veulent y voir, ou plutôt veulent nous faire croire, que ce ne sont que de simples faits divers.

Juste quelques petits rappels:

1° Le meurtre en 2004, à Anvers, d’un Juif alors qui passait dans un quartier à forte présence musulmane.

Pour la police, aucun lien avec la religion: et « aucun signe ne permet de conclure à un acte de racisme ». Qu’est-ce qu’il faut donc comme signes, pour qu’ils se rendent enfin à l’évidence,? Une évidence qui pourtant crève les yeux.

2° L’attentat-suicide dans le restaurant L’Argana à Marrakech visait d’abord des touristes français. Pour les Autorités marocaines comme françaises, il s’agit de l’acte isolé d’un kamikaze (je croyais que les kamikazes étaient japonais, mais il parait que non) et n’est pas lié à l’islam. Donc: fait divers.

3° D’autres cas similaires, beaucoup plus mortels dont on nous dit qu’il ne sont pas liés à l’islam, se sont déroulés en Égypte. Plusieurs attaques visant les touristes, au pieds des pyramides ou dans leurs hôtels, mais le plus symbolique de ces attentats commis par des Égyptiens est bien le crash du vol 990 d’Égypt-Air dans l’Océan Atlantique. L’enregistreur de vol révèle que le copilote a prononcé plusieurs fois la phrase « Je me confie à Dieu ». Le premier officier a ensuite répété à 7 reprises: « Je m’en remets à Dieu » et une minute plus tard, le pilote automatique a été enlevé et la manette des gaz ramenée à zéro, tandis que les gouvernes sont orientées vers le bas.
Pour les « enquêteurs » égyptiens, il ne s’agit que d’une défaillance mécanique. Donc, rien à voir avec l’islam.

4) Un autre cas symbolique: Youssouf Fofana. Il faut comprendre qui est cet abruti complètement décervelé par l’islam: son père dit de lui qu’il « fait 5 fois par jour sa prière, à la mosquée de Bagneux » (banlieue parisienne). Un bon musulman, tout ce qu’il y a de normal, qui, à 16 ans, cumule13 délits sur sa fiche de police et qui a été condamné 5 fois entre 2000 et 2003. Ce débile profond et son « gang de barbares » ont enlevé, séquestré et torturé à mort le jeune Ilan Halimi, pendant 3 semaines. Parce que Ilan Halimi était juif, ont dit ces innommables crapules lors de leur procès, durant lequel ce suppôt de Satan se livre à des provocations, déclarant « je suis africain, arabe, islamiste, salafiste » ou criant « Allahou Akbar », le doigt pointé vers le ciel.

Ce crime particulièrement odieux n’est évidemment pas un crime par l’islam et pour l’islam, selon les bien-pensants.

Alors? Il faut que l’Occident ouvre les yeux et mette de côté les bons sentiments, car on ne combat pas les ennemis de la liberté en leur accordant privilèges et liberté.

Et pour paraphraser René Marchand, je dirais que pour la France, pour l’Europe et pour tout l’Occident, c’est plus que jamais la Reconquista ou la Mort.

Naït Madjid Aghilès

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.