Les Crises : les attaques anti-Raoult au service de la propagande Big Pharma

Une bureaucratie totalitaire anti-Raoult ! La propagande telle que nous la connaissons sur Les Crises est apparue avec l’arrivée du nouveau monde de Macron, ajoutant à la démocratie usurpée l’autoritarisme et le totalitarisme. Les Crises se différencie d’une dictature bureaucratique ordinaire par le fait d’inculquer une idéologie à ses lecteurs naïfs. Comme dans toutes les bureaucraties socialistes totalitaires, l’encadrement de l’information anti-Raoult passe par une propagande omniprésente qui utilise tous les moyens pour embrigader le peuple de France. La propagande partisane anti-Raoult diffusée sur Les Crises est basée sur le culte de la personnalité de Macron que le site Les Crises réalise à la gloire du parti pris anti-Raoult pro-Macron.

La propagande partisane anti-Raoult diffusée sur Les Crises illustre les périls totalitaires en occident. C’est ce qui nécessite une identification et une analyse des causes sur Les Crises et des processus pouvant conduire les sociétés occidentales au totalitarisme. La Civilisation occidentale est en crise par le mondialisme et le progressisme de Macron et de l’UE germanique supranationale. Il n’échappe à aucun esprit lucide que nous vivons un temps de rupture. Déjà passablement tourmentée, l’histoire de l’Occident chrétien amorce une profonde rupture. Le monde de l’Occident chrétien est contesté et le nouveau monde progressiste veut détruire la France. Roger Garaudy a dénoncé L’avenir selon les dérives catastrophiques du temps présent !

En clair, l’Occident chrétien est en péril et court de nombreux dangers que le peuple de France ne peut percevoir parce qu’ils échappent au regard de la plupart des hommes. En étudiant la vie des civilisations, Oswald Spengler annonce le déclin inéluctable de l’Occident. Arnold Toynbee tire des conclusions semblables même s’il est moins catégorique. Il est clair qu’une civilisation « ne peut pas ne pas atteindre un degré de fatigue à partir duquel elle dépérit nécessairement« , ce dont témoigne la propagande du site Les Crises.

Les craintes et les présomptions de la propagande anti-Raoult sur le site Les Crises comportent des conséquences sur la dégradation de l’environnement intellectuel dans la compréhension du traitement du Pr Raoult à l’hydroxy-chloroquine et sur la course aux médicaments du Big Pharma qui sont les diverses formes de violence partisane et les virtualités d’asservissement par la propagande anti-Raoult sur le site Les Crises.

Les mutations culturelles de l’Occident chrétien justifient la crise des valeurs sur le site Les Crises. Et il est vrai que les couleurs du crépuscule de Macron annoncent un ciel orageux pour les socialistes LREM.

Plusieurs périls menacent l’Occident en crise par le mondialisme et le progressisme de Macron et de l’UE germanique supranationale. Raymond Aron a écrit en 1965 : « La menace suprême est, à notre époque, celle du totalitarisme (intellectuel) ». La propagande partisane anti-Raoult sur Les Crises illustre le totalitarisme intellectuel qui constitue bien un des plus graves périls de l’Occident. Dans cette conception, l’homme est fondamentalement orienté vers le mal. À partir de là, le caractère artificiel de la propagande anti-Raoult sur le site Les Crises témoigne du caractère naturel des objectifs totalitaires contre la démocratie des débats et contre la liberté de penser. Ces virtualités totalitaires témoignent des tendances lourdes de la propagande partisane anti-Raoult sur Les Crises. Parmi ces tendances figure la disparition de la recherche de la vérité.

Christian de Lablatinière, europe-israel.org : Choroquine : Une nouvelle étude confirme l’efficacité du traitement du professeur Raoult. Ces derniers jours, les médias ont beaucoup parlé d’une étude américaine qui conclut à l’inefficacité de l’hydroxy-chloroquine. Olivier Véran a cité cette étude. Mais le gouvernement et les médias sont de mauvaise foi, car il s’agit d’une étude « poubelle » qui ne veut rien dire du tout ! Le Pr Raoult a publié un article pour démontrer en détail que c’était de la mauvaise science, quasi frauduleuse !

On sait que le traitement du Pr Raoult n’est plus efficace quand il est administré trop tard, quand les malades sont en détresse respiratoire. Au contraire, le protocole du Pr Raoult est efficace quand il est donné dès les premiers symptômes de Covid-19. Hervé Morin et Sandrine Cabut, Le Monde de gauche pro-Macron :

« Covid-19 : nouvelle alerte sur les effets indésirables de l’hydroxy-chloroquine ! L’hydroxy-chloroquine (Plaquenil), permet-elle de lutter efficacement contre le Covid-19 ? Interrogé à ce sujet au Sénat, le ministre socialiste de la santé, Olivier Véran, a jugé que les dernières publications ne sont clairement pas en faveur de l’utilisation de ce traitement en pratique courante en mono ou en bithérapie associée à l’azithromycine ! »

Méthodologiquement, l’étude américaine comporte des faiblesses, constate Mathieu Molimard sur le site sur les médicaments et Covid-19 de la Société française de pharmacologie et de thérapeutique.

« Contactée par Le Monde, l’équipe américaine répond qu’elle ne peut commenter les critiques du Pr Raoult, le manuscrit étant soumis à une revue scientifique pour publication. Même réponse d’une équipe parisienne à propos d’un manuscrit portant sur 181 patients souffrant d’une pneumonie induite par le SARS-CoV-2 et hospitalisés dans quatre établissements de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris. »

« Les malades traités à l’hydroxy-chloroquine n’ont pas bénéficié de façon significative du traitement. Mathieu Molimard : il s’agissait d’une étude non randomisée, rendant difficile toute conclusion définitive. »

La propagande anti-Raoult sur Les Crises veut surtout faire peur aux malades ; « Chloroquine : les effets secondaires dangereux s’accumulent. L’hydroxy-chloroquine peine à prouver son efficacité et de plus en plus d’effets secondaires sont rapportés. » L’hydroxy-chloroquine est au cœur d’une polémique nationale entretenue par la propagande partisane anti-Raoult sur Les Crises : « Dans un précédent article, à l’aide d’une experte (???) et d’un biostatisticien (???), nous avions déconstruit (???) les premiers essais cliniques menés à l’IHU de Marseille dont de graves erreurs invalident malheureusement n’importe quel résultat obtenu. » (???)

« Ses résultats restent donc trop peu légitimes pour en arriver à la moindre conclusion« . Ben voyons !

« Deux principes dirigent la médecine : soigner et ne pas nuire aux malades. Un médicament doit être testé afin de vérifier qu’il peut sauver des vies et qu’il ne peut pas faire davantage de mal que de bien.

« Dans le contexte d’une pandémie, où les hôpitaux sont mal préparés, saturés, manquent de matériel et de personnel, cette règle s’applique plus que jamais ! Les dangers de la chloroquine sont bien connus.

« L’hydroxy-chloroquine, connue pour ses effets secondaires dangereux (mais quelle prévalence, sur quel état cardiaque, sur des malades en détresse respiratoire ?), fait l’objet d’une forte pharmacovigilance. On relève de l’hypoglycémie chez les personnes diabétiques et des problèmes sanguins comme de l’anémie.

Où sont les preuves du lien de causalité de cause à effet ? La propagande anti-Raoult sur Les Crises l’ignore ! « L’administration l’hydroxy-chloroquine peut aggraver les risques (c’est pas sûr) d’épilepsie et les risques de problèmes neurologiques, et provoquer une dégénérescence visuelle. Elle peut mener (c’est pas sûr) à des troubles du rythme cardiaque et causer un arrêt cardiaque entraînant la mort. L’American Heart Association a alerté en avril sur l’hydroxy-chloroquine contre (Trump et le) Covid-19. « L’hydroxychloroquine, médicament antipaludique, et l’azithromycine, antibiotique, font actuellement l’objet d’une attention croissante en tant que traitements potentiels pour le COVID-19, et chacun d’eux pourrait avoir (c’est pas sûr) de graves conséquences pour les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires. Les complications comprennent de graves irrégularités électriques du cœur telles que l’arythmie, la tachycardie ventriculaire polymorphe et un risque accru de mort subite« . En France, le centre de pharmacovigilance (CRPV) de Nice a alerté sur des troubles cardiaques directement reliés (Où sont les preuves ?) à l’hydroxy-chloroquine, seule ou associée à l’azithromycine dans la posologie prônée par le Pr Raoult. Ces effets secondaires sont cardiaques : troubles du rythme ventriculaire, troubles de la conduction cardiaque (risque de syncopes potentiellement mortelles).

Mieux vaut ne rien faire ! La propagande anti-Raoult sur Les Crises : Un risque : faire plus de mal que de bien ! Pour une maladie où plus de 80 % des personnes guérissent spontanément, prescrire un traitement aux effets secondaires si potentiellement graves est une prise de risque. Surtout que l’hydroxy-chloroquine, associée ou non aux antibiotiques, n’a pas prouvé son efficacité, la faute à des études qui ne permettent pas de dissocier la guérison spontanée d’une guérison due au médicament. Rappelons que d’autres traitements (du Big Pharma) aussi prometteurs, voire davantage, sont à l’étude ! (Les Crises : Source : Numerama)

La propagande anti-Raoult sur Les Crises : Damien Barraud : « C’est de la médecine spectacle, ce n’est pas de la science ! » Le docteur Barraud (militant politique ou partisan syndical caché ?) se plaint que les annonces du Pr Raoult ralentissent la lutte contre le coronavirus en ajoutant de la confusion et un battage médiatique autour d’une figure qu’il qualifie de « populiste » comme de nombreux scientifiques. Ben voyons !

Certains dénoncent un scandale éthique comme le Dr Barraud, médecin réanimateur en unité Covid au CHR de Metz-Thionville. Quelle est la situation dans votre service de réanimation ? L’effraction médiatique du Pr Raoult a-t-elle gêné le travail des médecins ? Elle a gêné le travail des médecins car des collègues des autres services voulaient prescrire de l’hydroxy-chloroquine, ce qui a créé beaucoup de discussions.

Il y a eu des conséquences dans nos rapports aux malades et aux familles qui ont demandé, parfois de manière véhémente, de prescrire de l’hydroxy-chloroquine, nous menaçant de procès. (???) Avec la pression, cette polémique a généré une ambiance pesante dans un climat déjà difficile. Et cela entrave la marche de la recherche (???), des malades refusant de subir d’autres traitements. La faiblesse des preuves scientifiques fournies par son équipe aurait dû clore le débat immédiatement. Si cela ne s’est pas passé ainsi, c’est dû à la défaillance chronique du système hospitalo-universitaire que la crise a révélé au grand jour.

La communauté scientifique (alliée au Big Pharma ?) aurait dû s’élever et mettre fin à tout cela !

La propagande anti-Raoult sur Les Crises condamne : « Dans un monde normal, tout est réuni pour que soit justifiée une mise au ban de la communauté scientifique du Pr Raoult. Mais rien ne se passe.

« Tout le monde se tait. Ou ne proteste que mollement, alors qu’il s’agit d’un véritable scandale.

Dr Barraud : « La manière de communiquer du Pr Raoult va à l’encontre du code de déontologie médicale qui prévoit que le médecin doit faire preuve de prudence et de ne faire état que de données confirmées, et pas de publicité. Lorsqu’il dit qu’on meurt moins à Marseille, c’est un tour de passe-passe.

Dr Barraud : « Le taux de mortalité bas à Marseille est lié à leur politique de dépistage systématique des formes asymptomatiques ou peu sévères, ainsi qu’à l’absence de service de réanimation abaissant le nombre de décès. Cela n’est pas mentir stricto sensu, on meurt moins à l’IHU, mais cela n’est en aucun cas grâce au traitement ! Il peut continuer avec 100 000 patients, (et même si le traitement est efficace !) l’étude du Pr Raoult sera toujours aussi mauvaise méthodologiquement ! (Dr Barraud, réanimateur)

De nombreuses accusations ont surgi à l’encontre des détracteurs du Pr Raoult taxés de conflits d’intérêt. « Il est vrai que certains praticiens sont exposés à des conflits d’intérêt. C’est un véritable problème.

Dr Barraud : « Les conflits d’intérêt font partie du système mais il ne faut pas faire passer le Pr Raoult pour une blanche colombe ! On ne peut pas refuser de liens avec l’industrie pharmaceutique (pourquoi ?), mais il faut exclure tout avantage ($$$) ou cadeau ! » Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. Et c’est justement en raison de l’inefficacité prétendue et de sa dangerosité alléguée que le protocole du Pr Raoult a été appliqué aux marins infectés du « Charles de Gaulle », et que 99% des cas traités (618/638) ont été guéris en moins d’une semaine. « Le Monde », « Libération », « Médiapart » et autres blogs genre « Les Crises » peuvent toujours déverser leur propagande : les faits sont là, têtus et incontournables. Néanmoins, le refus par le pouvoir d’autoriser ce protocole aura des conséquences engageant la responsabilité pénale de ses auteurs, et les gogos qui les soutiennent seraient bien inspirés de réfléchir à leur propre implication en tant que complices actifs.

  2. Thierry,

    le point est dans votre article : l’essai randomisé est inadapté pour prouver l’efficacité d’une molécule dans une maladie où 90% des malades guérissent spontanément.

    Et comme ils confondent « niveau de preuve » et « il n’est de preuve que statistique » (comment faisait-on avant ?), plutôt que de simplement faire un suivi de cohorte, ils préfèrent faire des essais sur des malades graves. Comme ils meurent beaucoup, les preuves statistiques nécessitent moins de patients.

    En gros, ils les aggravent délibérément parce que l’ « éthique » pour eux consiste à « valider » leur traitement.

  3. La duplicité de veran est prouvée avec la diffusion de cette étude bidonnée EN PLEINE ASSEMBLEE NATIONALE.
    Ils ne sont plus à un mensonge prés! Les morts et la ruine du pays, c’est pas grave, eux s’en sortiront toujours mieux que les gens de rien.

    Les voir tous ne plus savoir comment se sortir du pétrin avec cet autre scandale d’état que celui des masques………….un gouvernement de crapules accompagné par tous leurs petits camarades!

  4. Que « Les Crises » soit un site pro-Poutine semble assez évident. C’est la raison pour laquelle je le consulte peu.

    Mais de là à dire qu’il s’agit d’une « bureaucratie totalitaire » ! Les termes sont pour le moins mal choisis.

    « Les Crises » n’est qu’un blog d’analyses dont le lectorat reste modeste. Ce n’est pas un organe de pouvoir avec des bureaux qu’on pourrait taxer de « bureaucratie ».

    Quant à sa propagande qui serait « basée sur le culte de la personnalité de Macron », alors là vous ne prouvez qu’une seule chose, c’est que vous écrivez n’importe quoi. Vous n’avez lu aucun des articles que « Les Crises » a publié sur Macron.

    • « Les Crises » n’est qu’un blog d’analyses idéologiques partisanes et tendancieuses dont le lectorat abusé reste modeste. Si ce n’est pas un organe de pouvoir avec des bureaux qu’on pourrait taxer de « bureaucratie », c’est un pouvoir d’agitation idéologique et de propagande Big Pharma pro-Macron.

Les commentaires sont fermés.