Les curieuses priorités de l’écolo Jadot

Jadotgaucho.jpg

Je supputais que la dramatique actualité allait mettre un « bémol » aux utopistes écolos, ce n’est pas le cas : ils insistent lourdement avec leur réchauffement climatique « qui risque de détruite la planète dans cent ans » alors que la question se pose de savoir « si nous serons encore là dans dix ou vingt ans » !

Des espèces animales disparaissent chaque année, c’est terrible n’est-ce pas ? Eh bien non ! Ce n’est pas terrible : heureusement que des espèces animales disparaissent avec le temps. Heureusement que les dinosaures, les tyrannosaures, etc. ont disparu au cours de ces millions d’années passées. Je nous vois mal en rencontrer quelques-uns en sortant nous promener un soir de printemps sur les Boulevards !

Je ne vois pas non plus la nécessité qu’il y ait des loups et des ours dans nos forêts et nos montagnes, je n’en vois pas l’utilité et j’aimerais que l’on me l’explique ? Ils « bouffent » les moutons et les brebis dont nous avons besoin pour nous nourrir.

Hier, à la TV, ils nous annonçaient le danger prochain (dans quelques décennies tout de même !) de la montée des mers : ainsi des villes comme Cabourg ou Villers-sur-Mer (citées en exemple mais certainement bien d’autres !) verraient leur littoral submergé par les eaux « et environ 50 000 habitations qui devront être détruites et cela coûterait tant de milliards ! ». Combien d’habitations seraient détruites dans notre monde par une « guerre nucléaire » ? Bien davantage que par la montée des eaux, non ?

Ont-ils si peu confiance dans les progrès de l’humanité pour supposer que l’on ne trouvera aucune solution afin de préserver nos littoraux et ses riverains ?

Puisqu’il est question d’eau, ne feraient-ils pas mieux, les écologistes, de se préoccuper du manque d’eau qui frappera la planète dans un siècle ou deux, alors que déjà des millions d’êtres humains périssent chaque année !

Ne feraient-ils pas mieux de se mobiliser pour nettoyer les océans, les mers, les fleuves et les rivières, de toute cette merde qui les pollue depuis des décennies et chaque jour un peu plus ?

Ne feraient-ils pas mieux de s’attacher à faire disparaître le « plastic » de notre monde plutôt que de l’enlaidir et le polluer avec des éoliennes et des batteries de voitures ? D’autres solutions sont disponibles, pourquoi ne s’y intéressent-ils pas ?

Ne feraient-ils pas mieux d’empêcher le départ de milliers de containers de déchets vers certaines îles et pays d’Asie et certaines côtes africaines ?

M. Jadot, qui espère accéder aux responsabilités nationales, s’engage-t-il à « obliger » les millions de « chômeurs » à consacrer une journée par semaine (il ne faut surtout pas leur en demander davantage !) à nettoyer les rues, les voies, les parcs, les jardins, les forêts, etc. de tout ce qui pollue (et à présent les masques jetés sur le sol un peu partout) comme cela se pratique dans quelques pays ?

N’avons-nous pas d’autres préoccupations bien plus actuelles que celles de sauver la planète dans un siècle ? Qui peut prétendre nous dire ce qu’elle sera en 2100 ? Un enfer, un paradis… ou un néant ?

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. 1) « Je nous vois mal en rencontrer (des dinosaures) quelques-uns en sortant nous promener un soir de printemps sur les Boulevards ! »
    En ce moment, sur les boulevard on a tendance à rencontrer d’autres espèces qui sont loin d’être en extinction du fait de leur taux de reproduction.

    2) Comme l’origine principale de toute la pollution, c’est la surpopulation humaine planétaire, (presque 8 milliards !) peut être que quelques thermonukes bien placées pourraient arranger les choses ! Qui a dit que les écolos ne voulaient plus de nucléaire ?

  2. Montée des océans ?

    Il y a 20.000 ans : le niveau des mers était 120 mètres plus bas !

    A l’époque la Manche n’existait pas, il y avait une vallée dans laquelle coulait le « fleuve Manche » ( = la prolongation du Rhin : la Tamise, la Seine se jetaient dans le Rhin ! (authentique : voir fiche Wiki : « fleuve Manche » )

    La raison de la montée des eaux : les flatulences des Mammouths ( je rigole !)

    En 20.000 ans le niveau des mers s’est élevé en moyenne de 80 cm par siècle !

    C’est exactement la « prédiction » des connards du GIEC !

    La capacité maximale de « montée des eaux » est de 80 mètres !

    Les oscillations du niveau des mers sont naturelles …. rien ne pourra les entraver !

    Citoyens, Ne soyEZ pas dupe !

    • fakeniouze, la grotte cosquer près de marseille, 70 mètres sous l’eau, ! à cause des néandertaliens et leurs usines et les feux de bois dans les grottes

  3. Son vrai nom est jadowski en vérité donc un nomade

  4. Personnellement je préférerais rencontrer des loups. des renards et des sangliers que des belphegors et des sacs à patate ambulants….

  5. même les sondé otent leur burqa des yeux sur jadot et les écolos

  6. bravo! tout cela est bien écrit ! mais les verts c est bien connu ne sont verts qu en paroles! interieurement ils sont plutôt couleur « moisi »

    • les « vert » sont des crytocommunistes et quand on mélange du vert et du rouge cela fait du brun comme les chemises de certains.

  7. j’habite a coté de cabourg dans une petite station balneaire depuis 26ans, ,au debut de mon arrivée j’ai vu des poteaux pl&antés a espace regulier sur la plage sur chaquin un repére a ete placé, je me suis renseigné, c’est pour voir la progression de la montée des eaux, il y a environ un an j’ai ragardé ces poteaux, par rapport aux repersil n’y avait pas de progression du niveau de la mer, alors???….

  8. il faudrait voir un peu plus loin que le bout de votre nez
    quand il n’y aura plus d’animaux il n’y aura plus d’homme
    VIVE LES LOUPS ET LES OURS

  9. faisons leur savoir que leur baratin sur « la planète » n’a aucun effet sur les gens intelligents et réfléchis dont ils ne font pas partie – ils se sont trouvés là un argument monté de toutes pièces pour exister, sans la « planète » à laquelle ils s’accrochent comme des morpions ils auraient disparu des radars faisons leur la chasse

  10. Plutot curieux votre article qui compare des espèces disparues depuis des millions d’années aux loups et aux ours qui sont des espèces  » actuelles « .
    Je vous suggère de détruire les lapins qui mangent une herbe que nous pourrions manger, idem pour les chevreuils, les biches, les cerfs etc etc…
    Je suis un admirateur de votre site mais lire de telles bêtises m’inquiète…

Les commentaires sont fermés.