Les débats truqués de France Inter sur l’islam : Dounia Bouzar contre Tarek Oubrou !

Publié le 19 octobre 2012 - par - 3 220 vues
Share

D’abord je voudrai dire bravo (entre autres ) pour les derniers articles de Gérard Couvert et Chantal Cabrère … qui résument parfaitement la situation que nous vivons

J’ai écouté hier sur France Inter, l’émission  » le téléphone Sonne » du 17 octobre , l’émission avait pour sujet : L’islamisme Radical, Comment faire face ?

Nous avions 3 interlocuteurs ;  Dounia Bouziane, L’imam de Bordeaux, Tarek Oubrou et une supposée spécialiste des religions (donc de l’islam) , après vérification c’est une « spécialiste de la famille », une certaine Laetitia Saavedra, qui n’a quasiment rien dit.

Ce qui est déjà symptomatique est déjà le choix des interlocuteurs, deux Musulmans actifs et connus, et une inconnue supposée non musulmane. C’est un peu comme vouloir parler du nazisme « violent » en inventant des « nazis » modérés, mais aucun démocrate capable d’apporter d’autres points de vue ou critique du nazisme en tant que tel … (l’islam ressemble beaucoup au nazisme, avec l’obscurantisme et la misogynie en plus).

Ensuite l’islam est déjà un fanatisme (le voile est déjà un radicalisme extrême, et une menace pour toutes les femmes), l’islamisme, a été inventé en tant que terme, pour décrire les plus fanatiques, il faut encore rajouter maintenant radical, pour ceux qui n’arrivent pas à fanatiser/ mettre en coupe réglée/ imposer leur idéologie et asservir les femmes et filles de tout un quartier (ce qui est déjà du terrorisme extrêmement nocif et criminel, même s’il ne tue pas) et donc décident de tuer en plus (une femme, un voisin, un écolier, les voyageurs d’un bus, d’un avion, d’un métro, etc.).

Le thème réel de l’émission était donc assez évident : comment lutter contre l’islamophobie avec tous ces « jeunes », convertis ou musulmans de famille, qui montrent une « mauvaise image » de leur adorable religion (sic).

J’aurai aimé poser la question inverse : Comment vous permettez vous de protéger l’islam, idéologie d’une violence et intolérance inouïe (les convertis en sont le bel exemple aussi)  et visible partout – vous exécutez d’un trait de plume n’importe quel religieux catholique, ou critique envers la religion  dite ATP (amour, tolérance et paix) mais vous tolérez et défendez l’intolérable dès qu’il s’agit d’islam.

Et donc ma question (pour un prochain téléphone sonne ?) serait  : comment éradiquer l’islam et ses valeurs barbares, comme on a éradiqué le nazisme, mais ça n’est pas politiquement correct…

Alors cette image de l’islam ? 

Un auditeur s’est  risqué (comment a-t-il réussi à passer le barrage préalable ?) à dire que cette image était quand même la même partout, à Gaza, au Pakistan, en Lybie, Tunisie, Yémen, Egypte, Soudan, Nigeria, Arabie saoudite… Indonésie et j’en passe sans compter toutes les Zones musulmanes d’Europe, zones de non droit,  sans exception, et donc que quelque part, il n’y avait pas de fumée sans feu (il faut être humble et timide si l’on veut passer les fourches caudines de la censure), cela n’a absolument pas déstabilisé nos chers interlocuteurs qui ont continué leur argumentaire lénifiant.

Un autre s’est aussi risqué à poser une question sur la stagnation de l’islam depuis quelques siècles, et je fut étonné de la réponse, finalement censée, objective et sans détours de Tarek Oubrou, expliquant que le monde musulman s’est tourné vers la religion comme un refuge et se sent extrêmement frustré que des « mécréants » aient en fait tout inventé et découverts. Mais cela ne semble rien changer à son adhésion/conviction sur l’islam et à la diffusion – vu qu’il se dit imam – de ce système de pensée des plus arriéré, stupide, barbare et violent ainsi de l’adoration qu’il a pour son horrible faux prophète criminel.

Alors quoi, messieurs les journaleux de France Inter… Pas un seul raisonnement sensé, pas la moindre parole iconoclaste ?

Pourtant, nous avons une idéologie mortifère, fausse, arriérée, stagnante, violente, misogyne, homophobe, barbare, criminelle, génocidaire, destructrice permanente de toute civilisation et qui  s’installe en Europe, met en coupe réglée des quartiers entiers, ruine les pays où elle se développe, n’a jamais rien produit nulle part.  Cela est visible tous les jours et partout, à moins que vous ne lisiez pas les journaux que vous écrivez, n’écoutez pas la radio et ne regardez pas la Télévision dont vous préparez les contenus. Dans ce cas cela s’appelle de la schizophrénie ou de la trahison.

Mais bizarrement et sans aucune logique,  toute remise en cause, rejet, précaution minimale est tout simplement interdite. Les chiens abrutis de la bien pensance veillent  (Copé et son pain au chocolat, anecdote des plus réelle… et multiple, en est l’un des derniers exemples).

Il est symptomatique de constater que toute  la presse, et bien pensance s’oppose et oeuvre contre « l’islamophobie  » (le terme est devenu générique, mais je le traduirai par, rejet de l’islam et de ses valeurs barbares, obscurantistes et bien sur de son horrible prophète criminel) , comme si à leur yeux (de journalistes aveuglés idéologiquement), c’était d’une telle évidence (d’être islamophile), que toute position différente est digne des tribunaux, de la prison, de la mise aux fers ou du pilori.

Y-a-t-il par exemple des Bouddhistophobes en Europe? A part les musulmans (phobes de tout sauf d’eux mêmes, et encore, vu qu’ils s’étripent pour un rien religieux entre eux) je ne crois pas, car bêtement et simplement, les tenants de cette philosophie –  pauvres aussi – méritent le respect par leur attitude,de paix réelle, et ne défraient pas la chronique criminelle, fanatique ou idéologique (Encéphalogramme toujours aussi plat chez les journaleux, dans ce genre de réflexion) ni tous les jours, ni même une fois par an ou par dix ans…

Dans cet esprit (d’illuminé bien pensant) il leur est impossible de penser :

– Que le rejet de l’islam par une grande majorité de la population est d’abord une conséquence logique du comportement des musulmans, de leur folie, partout sur cette planète et au pas de leur propre porte : attentats, violence, intolérance, menace, crimes religieux, appels à la haine, massacre des femmes, massacre des chrétiens, meutes de fous furieux, exigence de séparation, nourriture…  liste d’abrutissements et de crimes sans fin tous lié à cette religion horrible.

– Que le rejet de l’islam est aussi sain et normal que celui du cancer, du choléra ou de la gangrène, qu’aucune société ne peut vivre et évoluer sainement avec l’islam, nulle part !

Faut il rappeler cette liste tous les jours pour qu’elle entre dans les esprits de nos aveugles journaleux et politiques et qu’enfin leur cerveau se dégèle !

En ce sens il est sain et normal pour toute société et  individu sain et ayant des valeurs de liberté, rejette cet ennemi absolu ..

Imaginez, si nous avions eu une seule exaction d’un membre d’extrême droite (qualificatif journalistique valant exécution directe)  en Europe, quel aurait été le déchaînement médiatique ?

Jack Lucent

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.