Les défis du Rassemblement national

Publié le 6 juillet 2021 - par - 21 commentaires - 496 vues
Traduire la page en :

Les élections régionales du 27 juin dernier ayant été un échec pour le Rassemblement national, il peut être riche d’enseignements d’examiner en profondeur le discours qu’a tenu Marine Le Pen en clôture du congrès du parti, le week-end dernier : comment envisageait-elle de rebondir, dans la perspective des présidentielles de 2022 ?

Du discours-fleuve de la présidente du parti, il s’est dégagé une énergie manifeste : Marine Le Pen n’a nullement l’intention de mettre un genou à terre. Elle a rappelé que ce scrutin des régionales avait été un scrutin hors-norme, et qu’il serait donc hâtif de tirer des conclusions définitives à partir des résultats d’une élection atypique.

Quelles sont les principales orientations se dégageant de ce discours ? Voulant tourner la page du « simplisme » et de « l’immaturité politique » – une référence à l’époque hussarde du Front national –, elle assume stratégiquement sa normalisation. L’islam, l’immigration, l’ensauvagement sont identifiés comme les ennemis de la première ligne. Sur la question européenne, Marine Le Pen entend jouer un rôle aux côtés des autres pays qui résistent et font entendre une autre voix à Bruxelles, et elle appuie en conséquence une alliance des souverainetés libres. L’identité reste aussi un axe structurant de son discours, une identité qu’elle veut assumée à l’intérieur, et rayonnante à l’extérieur, à l’inverse de ce que propose Emmanuel Macron. L’actuel Président a été épinglé pour avoir bafoué avec constance la fonction présidentielle, transformant l’Élysée en une « boîte de nuit interlope », ou se ridiculisant sur le gazon du palais avec les « turlupins du web ».

Des angles morts apparaissent dans son panorama d’analyse : la bioéthique n’est pas évoquée, les dangers du lobby LGBT et de la culture mortifère qu’ils véhiculent ne sont présents qu’en filigrane. Si Marine Le Pen rend un hommage appuyé à la famille, perçue comme seul remède efficace à l’obsession de l’immigration des élites en place, la famille est pensée exclusivement sous l’angle uniquement nataliste, et non comme un modèle central devant irriguer toute la culture de la société. Finalement, dans la vision politique qui émerge de ce discours, est placé en haut de la hiérarchie des valeurs un État-nation tout puissant, qui ne laisse aucune place aux corps intermédiaires.

Cela étant posé, de nombreuses interrogations demeurent. Ces déclarations sont à mettre en perspective avec les multiples retournements opérés par la présidente dans les derniers mois et les dernières semaines, sur l’islam ou sur l’Europe en particulier. Dans ces conditions, que croire, qui croire ? Où est la vérité de Marine Le Pen, et où est la vérité du Rassemblement national ? Les revirements stratégiques induisent des atermoiements dans les convictions, et réciproquement. La lisibilité devient ardue… d’autant que ne sont pas mis en valeur les profils de qualité qui pourraient donner un sens à sa stratégie. La confiance accordée à l’extrême jeunesse de Jordan Bardella, la quasi-éviction de Louis Aliot, le choix de Julien Odoul comme porte-parole posent évidemment question.

Ce congrès a donc de quoi laisser perplexe, et les déclarations fermes faites à la tribune à Perpignan n’effacent pas d’un trait de plume les contradictions accumulées. Une seule chose est certaine : à l’heure où les Républicains multiplient les passes d’armes autour du mode de désignation de leur candidat, à l’heure où la question de la candidature possible d’Éric Zemmour stimule avec efficacité les rangs de la droite, le jeu reste très largement ouvert.

François Billot de Lochner

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
topinembourg

Comme d’habitude Marine Le Pen tape du poing , élève la voix et fait preuve de fermeté martiale quand elle est au pupitre et devant un auditoire qui lui est acquis ,bref , les troupes sont de nouveau galvanisées . Tout ca pour quoi finalement ? Pour ENFIN l’emporter et pouvoir sauver ce qui peut encore l’être ? Non , tout ce cirque , déjà vu, pour finalement le jour venu … s’effondrer totalement devant son adversaire au cours du débat d’entre deux tours . Après avoir fait l’avion en 2017 en agitant les bras , qu’inventera t-elle cette fois ? La locomotive, en faisant ” tchou tchou ” ?
Désolé mais je n’y crois plus . Marine n’aura plus ma voix Bien qu’ancien adhérent du RN , j’èspère avoir l’occasion de voter pour une équipe composée par E. Zemmour , Ph de Villiers et Marion Maréchal .

jeannot

Sauver la France ? Qui… Qui….? Comme dit l’autre… Marine ?
Si c’était son seul but, elle devrait se raccrocher à tout ce qui est possible, à toutes les alliances, les planches de salut, au lieu de ça, elle vire tous les patriotes, tous ceux qui font de l’ombre à sa carrière. Elle raconte partout que l’islam est un membre éternel de la France et non pas une tumeur maligne qui risque de nous tuer et qu’il faudrait amputer d’urgence. Pourquoi s’auto-investir péremptoirement 2 ans à l’avance ? La France ne t’appartient pas, si une majorité de patriotes est d’accord, alors OK mais au moins, demande leur avis !

François BLANC

MLP tient un discours calqué sur celui de macron, celui qui dit tout et son inverse, dés lors quel est l’intérêt du RN, la satisfaction de faire accéder les marinistes au ratelier ?

haddock

C’est pathétique qu’elle s’accroche ainsi à vouloir être candidate,…

LEMAITRE PIERRE

Elle ne sera pas qualifiée pour le second tour mais il faudra récupérer ces électeurs. Le deuxième tour sera orienté autour du thème de l’immigration. Tous les journalistes le disent sur CNEWS.
Parlez nous de l’immigration il n’y a que cela qui nous intéresse.
Même thème sur la radio gauchiste ICI ET MAINTENANT.
Si Bertrand Macron Pecresse veulent gagner qu’ils ne parlent que d’immigration.

Stentor

Si Zemmour est candidat, ni lui ni elle ne seront au deuxième tour puisque nos voix s’éparpilleront sur l’un et l’autre. Pour MLP ce sera la fin de la carrière politique et peut-être du RN, qu’il faudra re-créer en partant de zéro. Cinq ans de perdus au moins.

Si Zemmour n’est pas candidat, MLP sera peut-être au second tour mais ce n’est même plus sûr. Il faut espérer que les abstentionnistes – c’est-à-dire ses électeurs qu’elle a découragés – voudront bien la soutenir parce que c’est la présidentielle. Et si elle va au deuxième tour, il faudra aussi qu’elle soit plus brillante qu’elle ne l’a été face à macron et darmanin. On devine le dénouement. Et là encore, il faudra tout refaire de zéro. Combien d’années de perdues ?

Voilà ce qui arrive quand on croit dans les urnes.

LEMAITRE PIERRE

Mais au contraire si elle n’est pas au second tour c’est une chance car les candidats qualifiés devront récupérer les électeurs patriotes pour gagner.
C’est trop facile de gagner contre MLP
La question de l’immigration est centrale. Celui qui voudra gagner devra proposer des solutions. SUR CNEWS les journalistes disent tous le thème 1 ,2,3 c’est l’ immigration . Donc même BERTRAND devra se prostituer s’il veut avoir sa chance. Plus personne ne peut ignorer ce thème centrale.

alex111

Le défis numéro un du Rassemblement National c’est sa Présidente…Personne ne veux d’elle…ni dans le bloc national, ni dans le reste de la population.
Elle n’est pas capable de rassembler dans ses rangs qu’attendre de plus de cette femme?

Rems

Devant ces fans elle fait sa grande gueule mais face au petit Darmanin il n’y avait déjà plus personne alors du flan, encore du flan, toujours du flan…….Hasbeen et loser la qualifient déjà pour le premier tour !!!

alex111

Hasbeen au premier tour…et looser au deuxième tour… l’idiote utile pour envoyer dans une voie de garage les contestaires qui croient encore au suffrage universel.

kiel

Avec celle là Macron est sur un boulevard … comme en 2017!!!!

alex111

Vu les scores avec prime au sortant lors des régionales je pencherais pour le retour de la pseudo droite les Ripoublicains.

Michel de Belcourt

Un boulevard qui va droit dans le mur.

lamoussa

Combative au micro elle a très bien défini son action future, attendre l’alternance qui va lui venir en héritage un jour ou l’autre. Programme de lutte sévère approuvé par les congressistes a 98%.

Robert Jordan

Les congressiste du RN avaient ils bu de la sangria ?

laurent k.

lundi, puis mardi : toujours pas de rubrique par ERIC ZEMMOUR dans son émission face à l’info sur cnews sur le congrès du RN
peut être que du simple fait que MARINE LE PEN annonce que dès qu’elle sera élue
elle imposera un REFERUNDUM sur l’immigration
là il n’y a rien à critiquer : juste la remercier et la féliciter, et l’encourager dans cette voie
bien définie pour 2022

patphil

pour cela faudrait il qu’elle soit élue, demandez donc aux abstentionnistes pourquoi ils ne se sont pas dérangés

Stentor

Sauf erreur de ma part – mais je ne crois pas me tromper – MLP annonçait en 2017, lors de la campagne présidentielle, qu’elle mettrait fin par décret à l’immigration. Aujourd’hui, on est passé au référendum sur l’immigration ?

Robert Jordan

Référendum de Marine pour connaitre la couleur de sa teinture ?

LEMAITRE PIERRE

pourquoi ne pas imposer à tous les candidats sans exception un référendum sur l’immigration.
BERTRAND qui pense être élu doit proposer dès son éventuelle élection un référendum sur l’immigration.
C’est à nous de l’imposer à tous. Les candidats cherchent du boulot et bien il va falloir qu’ils nous écoutent

kabout

MLP s’est “adoucie” pour plaire a tout le monde……ca n’a manifestement pas marché ! donc revenir dans le “saque dedans a fond”,attaques sur l’immigration qui détruira notre culture puis la France,recommencer a dézinguer la gérance covid de ce minable gouvernement,finir de flinguer mélanchon tombé dans la sénilité,réattaquer l’UE et Bruxelles,mettre le paquet dans les derniers mois sinon ce sera échec encore en avril 2022 et la je suis sur que beaucoups partiront du RN ou se mettrons en stand by en attendant un/une autre chef qui aura de la gniac .

Lire Aussi