Les dérives totalitaires de ce gouvernement

Publié le 9 mars 2014 - par - 1 855 vues
Traduire la page en :

Plusieurs signaux d’alerte attirent notre attention sur les méthodes, pour le moins contestables, de ce gouvernement depuis qu’il est aux affaires.

Pour le Français que je suis, le « passage en force », sans consultation de la population, d’une réforme sociétale qui permet le mariage pour tous, qui déstructure le concept de famille, qui sournoisement introduit les notions de GPA et de PMA, qui tend à vouloir conditionner nos enfants par une hérétique théorie du genre, qui veut couper les nouvelles générations de notre Histoire, n’est pas une erreur mais une véritable faute idéologique qui ne restera pas sans conséquences pour ceux qui l’ont initiée.

Devant le désaveu populaire, la technique répressive s’est faite jour.

Interpellations illégales de manifestants pacifiques auxquels il était reproché de porter un tee-shirt prônant les liens familiaux, gardes à vue toutes aussi illégales, répressions violentes, alors que dans le même temps une relative passivité était constatée lors d’une manifestation de musulmans devant l’ambassade des Etats-Unis sur les Champs Elysées dont les acteurs voulaient égorger les juifs, lors des exactions du Champ-de-Mars par la racaille des banlieues, lors du vandalisme des émeutes de Nantes par des groupuscules d’extrême-gauche.

Le ton est donné, les choix sont faits. Madame TAUBIRA s’y emploie dans sa gestion de la Justice et des peines.

Notre économie est en péril, le citoyen honnête est accablé d’impôts, les ministres pérorent et ressemblent à une classe de trente-sept incompétents post soixante-huitards dont la parité met l’accent sur cette intelligente notion : la loi du sexe avant celle du talent !

Alors on joue la diversion. Affaire Dieudonné, scandales politiques à trois semaines des élections.

Il n’est pas dans mon propos l’intention de cautionner ou de critiquer les déclarations faites par « Dieudonné » dans ses spectacles, ni sur le fond, ni sur la forme, n’ayant jamais assisté à ses représentations.

Si des faits caractérisés sont établis en regard du code pénal c’est à la Justice de se prononcer lorsqu’elle sera saisie par des plaignants.

Ce qui m’inquiète est l’intervention d’un membre du gouvernement, et du gouvernement tout entier, qui bafoue ainsi la séparation des pouvoirs.

Nous entrons dans l’ère du délit d’opinion et cet épisode lui ouvre toute grande la porte alors que dans le même temps on essaie d’imposer un délit de blasphème à ceux qui s’inquiètent des revendications religieuses de certains musulmans.

La presse subventionnée se montre docile. Elle réagit au doigt et à l’œil aux manœuvres de diversion du gouvernement en assénant à longueur de journées des informations non vérifiées et en propageant des rumeurs. Il est vrai que la niche fiscale réservée aux journalistes mérite une petite entorse à la déontologie.

Affaire BETTENCOURT, affaire COPE, affaire BUISSON, affaire SARKOZY (une de plus devrais-je dire) qui nous apprend que l’ancien président a été mis sur écoutes judiciaires ainsi que son Conseil. Les avocats, de droite comme de gauche apprécieront. Un droit fondamental, celui de la défense, est ainsi piétiné sans états d’âme. Et nous nous permettons de donner des leçons de démocratie à l’étranger.

Monsieur FABIUS peut-être pressenti comme premier ministre ? Qu’il nous parle de son fils, de son appartement à sept millions d’euros, des impôts qu’il ne paie pas.

Qu’il nous parle aussi des amateurs d’art qui sont exonérés de taxe sur les tableaux ou autres objets acquis, au nom de la préservation du patrimoine.

Notre illusoire démocratie souffre déjà d’une représentation d’élus qui ne correspond pas au vote de sa population. Petits arrangements entre amis, inflation de représentants grassement rémunérés qui s’arrogent des retraites confortables, mépris du contribuable, sont les pratiques de ces gens uniquement motivés par le pouvoir et le gain qui y est lié.

Une Maçonnerie, qui à la différence d’autres obédiences, n’est absolument pas dans une démarche métaphysique ni dans une quête spirituelle, mène le bal des mal voyants de la politique, j’ai nommé le Grand Orient. Alors que la Maçonnerie se veut libérée de tout dogme, cette obédience, veut construire une « religion laïque » comme le proclame monsieur PEILLON. Un formatage des esprits dès le plus jeune âge à la gloire du grand timonier capitaine de pédalo comme le surnomme monsieur MELENCHON.

Il y a danger. Danger pour les libertés, danger pour la famille, danger pour la société française.

Il ne nous reste qu’un pouvoir, celui du vote, avant que lui aussi soit remis un jour en question. Alors, Peuple de France, réveille-toi et vote !

Denis Estienne

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi