Les derniers méfaits du stipendié Macron

Après les scandales de la vente d’Alstom, la campagne de Macron 2017 sponsorisée par l’Algérie, l’argent de Macron planqué dans un paradis fiscal et les scandales McKinsey, voici celui de Macron  le stipendié qui joue encore contre les intérêts de la France et des Français. Tout laisse à penser que cet infâme individu ne travaille que pour les intérêts américains.

 
Le gaz russe arrive dans l’UE via trois gazoducs, Yamal, Nordstream et Brotherhood. Ce dernier transite par l’Ukraine, rapportant chaque année des milliards de dollars à cet État et à Zelensky, n’oubliant jamais de s’en mettre plein les poches, comme l’ont prouvé les Pandora papers.
 
En conflit,  avec la Russie, il eût été normal que l’Ukraine coupe Brotherhood. Bien au contraire, pendant la guerre, les affaires continuent… et augmentent,  l’UE ayant récemment commandé 10% de gaz supplémentaire. Évitant de le faire savoir…
 
Alors qu’Ursula et les Présidents Michel et Macron s’agitent, menacent, vitupèrent, obéissant à Biden et Zelensky, ils achètent davantage de gaz à Poutine, enrichissant Volodymyr.
 
Nul aura oublié l’ignominieuse standing ovation de l’Assemblée nationale  après le vidéo-discours du pitre Zelensky, intimant aux entreprises françaises de quitter la Russie. Au lieu d’être outrés, ces lamentables godillots ont applaudi et Macron a obéi.
 
Actionnaire à 15% de Renault, l’État français a fait pression pour que cette entreprisse quitte la Russie. Il faut savoir que ce marché est le second débouché mondial de ce constructeur automobile, lequel contrôle aussi 68% d’AvtroVAZ, le premier constructeur russe, fabricant les Lada.  Et Renault a obtempéré…
 
Après avoir suicidé Renault, Macron s’est attaqué à Total qui a beaucoup investi en Russie. Patrick Pouyanné, le PDG, a répondu niet, refusant que ses infrastructures soit nationalisées ou données à d’autres.
 
Foutriquet a aussi fait pression pour que le groupe Mulliez ferme ses innombrables implantations Decathlon, Leroy Merlin et Auchan en Russie. Résistant aux intimidations et manipulations diverses, ce groupe n’a pas quitté ce pays, refusant que ses avoirs soient nationalisés et ses infrastructures soient reprises par des oligarques russes ou des Chinois…

À noter que le Médef, asservi à Macron, n’ a pas soutenu le groupe Mulliez…

Il va se soit que Macron le belliciste fait livrer des armes à Zelensky, lui laissant gagner des milliards avec notre gaz, et continuant avec cynisme à torpiller nos intérêts, tant cette guerre qu’il a fomentée et alimente va coûter très cher aux Français, en énergie et produits alimentaires.
 
Reste à espérer que le stipendié soit rapidement jeté hors de l’Élysée, évitant de nous ruiner plus encore et que celle ou celui qui va le remplacer pourra sauver Renault et amoindrir notre paupérisation.
 
Daphné Rigobert
image_pdfimage_print
16

2 Commentaires

  1. Ce mec-là est vraiment pourri jusqu’à l’os. Avec son regard vide, il a tout du psychopathe.

1 Rétrolien / Ping

  1. Les derniers méfaits du stipendié Macron | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.