Les dessous juteux de l’éthylotest obligatoire à partir du 1er juillet, hic !

Publié le 29 juin 2012 - par - 2 909 vues
Share

Le sujet de la sécurité routière est souvent sensible. Nombre de nos compatriotes, abusés par la propagande des Chantal Perrichon et le rouleau compresseur médiatique, sont toujours convaincus, malgré les articles de Jean-Luc Nobleaux, que les radars sont là pour leur sécurité, et pas du tout pour rapporter 200 millions d’euros par an aux entreprises privées qui les exploitent, et 630 millions d’euros liées aux amendes à l’Etat en 2011.

http://ripostelaique.com/jean-luc-nobleaux-rien-ne-justifie-lacharnement-du-gouvernement-contre-les-automobolistes.html

Cette fois, au nom de la sécurité routière, les lobbyistes ont réussi un exploit qu’on aurait cru réservé aux républiques bananières. Mode d’emploi : vous êtes le principal fabricant d’éthylotests en France, vous vous appelez Contralco. Vous souhaitez en vendre davantage, comment faire ? C’est très facile, avec un gouvernement UMP ou PS.  Vous créez une association, i-test, dont le président, Daniel Orgeval, est par ailleurs salarié de Contralco. Vous faites un travail efficace auprès des proches du ministre de l’Intérieur de l’époque, Claude Guéant, et vous réussissez à le convaincre du côté indispensable de l’installation obligatoire de 2 éthylotests dans les voitures, à partir du 1er juillet. Pourquoi deux ? Parce qu’on vous encourage à en avoir toujours un en réserve, des fois que les policiers vous fassent souffler ! Résultat des courses : 38 millions de voitures en France, donc 76 millions de chiffres d’affaires garantis ! Elle n’était pas belle la vie sous Sarkozy, surtout que sous le gouvernement Hollande, le changement, ce ne sera pas maintenant sur cette question. Nous n’osons naturellement pas envisager que, comme dans  les républiques bananières, ce travail de lobbying d’une efficacité extraordinaire ait pu se traduire par quelques avantages sonnants et trébuchants pour le parti au pouvoir, ou pour quelques-uns de ses membres, nous préférons croire en leur stupidité plutôt qu’à leur cupidité !

Christiane Bayard, secrétaire de la Ligue de défense des conducteurs, nous raconte les détails de cette belle histoire.

http://www.liguedesconducteurs.org/201204181609/je-minforme/le-nouveau-business-de-la-securite-routiere.html

Quitte à donner des idées à ce nouveau gouvernement Hollande, qui va avoir besoin d’argent :

– Pourquoi ne pas franchir effectivement une nouvelle étape, et équiper toutes les voitures d’un éthylotest relié au commissariat, qui verrouillera automatiquement le véhicule, si l’haleine du chauffeur est suspecte, avec déclenchement de sonneries d’alarme qui permettront de repérer plus facilement le délinquant ?

– Pourquoi ne pas imposer un détecteur sonore dans chaque voiture, qui signale au conducteur qu’il ne lui reste plus que 10 litres d’essence, et lui évite ainsi de tomber en panne par distraction, et de perturber la circulation ?

– Pourquoi ne pas imposer le casque à tous les conducteurs, et aux passagers de voitures, ainsi qu’une minerve de préservation autour du cou, pour limiter le risque de blessure en cas de collision, et notamment le célèbre coup du lapin ?

– Pourquoi ne pas imposer des alarmes obligatoires à tous les propriétaires de maison ?

– Pourquoi ne pas imposer des alertes incendie obligatoires, comme dans les hôtels, à tous les particuliers, propriétaires ou locataires, pour éviter les drames nocturnes ?

– Pourquoi ne pas imposer des digicodes obligatoires à tous les locataires d’immeubles, pour une meilleure sécurité des résidents ?

– Pourquoi ne pas imposer des gilets pare-balles obligatoires à tous les citoyens de ce pays, eu égard à  la progression de la délinquance ?

– Pourquoi, outre le casque et les coudières, ne pas imposer des genouillères obligatoires à tous les cyclistes ?

– Pourquoi ne pas imposer à tous les utilisateurs du métro un collier autour du cou, comme en portent les personnes âgées, permettant immédiatement d’alerter les forces de l’ordre, en cas d’agression d’un passager ?

– Pourquoi ne pas imposer à tous les mineurs de moins de 16 ans un bracelet électronique, pour les protéger de risque de kidnapping par de dangereux pédophiles ?

Et combien d’autres propositions possibles…

Voilà qui donnerait du grain à moudre à Arnaud Montebourg, et justifierait enfin son ministère du redressement productif. Nous faisons confiance à tous les crânes d’œufs qui sévissent dans certains ministères, et aux petits malins à l’affut de toutes les bonnes occasions, leur imagination, comme le montre l’affaire de l’éthylotest, est sans limite.

Que les smicards ne s’inquiètent pas, eux qui viennent d’être royalement augmentés par le gouvernement Hollande de 6,57 euros par mois, il leur restera, une fois les éthylotests achetés, 4,57 euros de plus pour le mois de juillet. Le changement, c’est maintenant !

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.