Les deux gourdasses du jour, Woessner-Ducros et le crétin Hermel !

Bebel est décédé. Même s’il ne jouait plus depuis un moment, c’est un des derniers représentants du cinéma français encore populaire, pas « engauchi » subventionné, qui est parti.

Politiquement, de mémoire, il n’a jamais fait état de ses opinions, n’a jamais participé aux grandes messes contre la bête immonde incarnée par le FN.

Il s’était pris la tête avec Jack Lang de Marrakech qui avait dédaigneusement refusé de financer un musée dédié aux œuvres de son père. Il est vrai que ce dernier était un sculpteur académique pas un destructurateur d’intemporalité enlaidisseur de villes.

Après avoir bien dénigré ses films quand il était en activité, sur le tard alors qu’il était déjà bien diminué, les professionnels de la profession ont daigné lui filer un César d’honneur.

Là on va avoir droit au cirque habituel des pleurniches…

On peut penser que nombre de ses films seraient impossibles aujourd’hui à tourner en raison des dialogues, des scénarios incorrects politiquement et à la distribution insuffisamment diversifiée.

Il faut bien dire que la France des films de Bébel, de Verneuil, Audiard, Lautner, n’existe plus, c’est un temps révolu dont il ne reste plus que des images.

L’époque a changé, nous avions l’As des as maintenant le Zéro des zéros avec Narcissius 1er Président-Maréchal-Docteur et sa secte de bracass de zoulettes covidistes.

Et en la matière, chaque jour est un enchantement.

Aujourd’hui c’est un trio qui est à l’honneur, dans lequel nous retrouvons nos deux vedettes Irma et Gécassine avec Fredo l’exilé, le neveu d’Adolfo Ramirez, le consanguin Herr-Mel… celui qui veut priver de soins les anti-ausweis

Sur Radio de la Méduse c’est la guerre des bouffeurs de chorizo, Manolo avec sa proposition de raser Marseille a, comme il fallait s’y attendre, frappé les esprits. Freddo Adolfo se devait de réagir, sinon les GG vont le lourder.

Aujourd’hui il a lancé la contre-offensive en nous faisant une Irma. La grande prêtresse de la bêtise perverse est une muse pour les mongolitos.

https://twitter.com/fredhermel/status/1434795718456365059

La gauleiter et Gécassine ont apprécié et ont relayé, en ajoutant leurs commentaires. Normal elles sont spécialistes de la spécialité, Irma meilleure que l’autre.

https://twitter.com/GeWoessner/status/1434794166274469888

https://twitter.com/emma_ducros/status/1434802143970668546

Vous avez vu, Herlin informe que malade, il a été guéri par un traitement à base d’Ivermectine et d’antibios. Il fait juste un constat, c’est factuel. J’ai été malade, j’ai pris tel traitement et je vais mieux.

La réponse des trois débiles est à la hauteur de leur intelligence, c’est du sophisme médical, de l’élucubration.

C’est le propre des covidistes d’être incapables de contre-argumenter scientifiquement, réellement scientifiquement ; là nous sommes dans la crétinerie totale, le degré zéro de la réflexion. C’est de la débilité crasse.

C’est niveau cours de récré, je sais c’est la rentrée, c’est pas une raison. Le pire est que ce trio pense avoir fait preuve de finesse d’esprit.

À mon avis, nous sommes plutôt en présence des descendants de Bouvard et Pécuchet.

L’autre consanguin avec sa tête de calamar n’a pu s’empêcher d’étaler sa cuistrerie et suffisance en faisant état de sa consommation quotidienne de grands vins de Bordeaux.

Freddo-Adolfo, avec toi je vais en rester au vin, tu confirmes que t’es vraiment un con. St-Émilion ou Pomerol, soit c’est le top, à mon avis même avec la paie de Radio de la Méduse et BranquesFM c’est pas pour toi, soit ce qui est probable, tu achètes ce qui est accessible à presque tous, c’est-à-dire que tu casques pour une appellation, donc un vin standardisé et d’un mauvais rapport qualité/prix, car trop cher pour sa qualité, très surfait comme toi…

Tu sais Freddo, en France il existe des vins meilleurs ou équivalents en qualité mais nettement moins chers.

Là, t’es le blaireau parvenu qui veut impressionner le cousin de province qui intérieurement se fout de ta gueule en observant ton comportement.

Ceci dit, le vin rouge est un bon bactéricide, au moins t’auras appris une chose. Tu vois, mais sans le vouloir, t’as dit un truc qui peut être intéressant.

Revenons à nos deux idiotes, surtout Gécassine, Irma sur le coup est un peu en retrait.

Passons sur sa blague sur les effets du navet. En plus réponse idiote, car il est très bon pour la santé, avec beaucoup de vitamines, C en particulier. Je parle bien entendu du légume, pas du cinéma français.

Non, la plus intéressante est la seconde, elle est grandiose, c’est énorme, elle nous fait une Pat Cohen. C’est un cadeau qu’elle nous offre sur un plateau argenté !

Le Covid est une maladie bénigne dans 80-85 % des cas, qui guérit en quelques jours avec du repos.

Vous avez bien lu, maladie bénigne dans l’écrasante majorité des cas.

Et sans traitement sérieux en plus, avec un taux de létalité de 0,05 % je crois, c’est moi qui précise.

Gécassine, as-tu conscience de ton propos ? Tu viens de faire un auto-torpillage.

Si c’est le cas, on ne met pas en place une tyrannie sanitaire mondiale, on n’interdit pas aux médecins de traiter, on ne vaccine pas en masse de façon quasi obligatoire avec un produit en phase expérimentale et qui a de graves effets secondaires. On ne détruit pas les économies occidentales.

Rien ne justifie un tel totalitarisme, un tel délire, sauf de très gros intérêts, dans ce cas il faut nous dire lesquels… je pense que ni toi, ni Irma nous le diront. Hé oui, ce sont vos employeurs.

Ah c’est complotisssse…

Toutes les deux sont les reines du boomerang, elles y prennent vraiment goût.

Vous avez compris qu’en ce moment la propagande covidiste vise à dénigrer l’Ivermectine, c’est la nouvelle cible après la chloro.

Leur trouvaille est de nous dire que c’est un produit vétérinaire anti-parasitaire pour les chevaux, les vaches, etc.

Irma et Gécassine, vous êtes vraiment d’une nullité stratosphérique, parfois c’est effrayant…

Je suis sympa, je vais vous expliquer, vous allez voir, grâce à moi vous allez être un peu moins connes, vu qu’on part de tellement haut c’est pas trop dur.

Les molécules en phase de recherche sont d’abord testées sur des animaux ; je sais les zoophiles du parti animaliste n’aiment pas, mais c’est ainsi. Ensuite quand c’est validé, elles sont mises sur le marché sous formes de médocs pour traiter telle ou telle maladie.

Irma, ça s’appelle la médecine…

Les deux gourdasses, vous arrivez à suivre ?

Souvent – et ceux qui ont des animaux domestiques le savent – les traitements pour les humains sont donnés à ceux-ci. L’Ivermectine fait partie du lot. À la base elle a été utilisée pour lutter contre la gale, petite maladie sympathique et le découvreur, un Japonais, a eu le prix Nobel pour ça. Des milliers de vie ont été sauvées en Afrique grâce à ses travaux.

C’est vrai que vous vous considérez au-dessus des sommités médicales, vos références médicales sont Karine Belle en cuisses et Herr Doktor Marty et le gourou des gourous, le maréchal Varian.

Vous vous gaussez de Herlin, OK, il ne représente que lui.

Selon vous son expérience n’a aucune valeur, mais quand vous prenez comme exemple pour la vaccination un « Si j’avais su », c’est pas mieux.

Je dirai c’est pire ; dans un cas il y a quelqu’un qui a eu le Covid et qui constate l’amélioration de son état après un traitement et de l’autre un gars malade, certes non vax, mais vous ne pouvez prouver que même avec deux doses du vaccin à tête chercheuse il n’aurait pas choper le virus, surtout que ça arrive, suffit de regarder Israël.

Je n’entre même pas dans le débat des effets secondaires des vaccins. Je vous donne les devoirs pour demain, faites-moi une comparaison entre les résultats de certains États indiens ou africains qui ont utilisé l’Ivermectine et Israël qui est le pays modèle en matière de vaccination, ils en sont à la 4e dose bientôt.

Ma dédicace est cinématographique, c’est un petit hommage à Bébel et ça reflète l’ambiance actuelle.

https://youtu.be/7mt5w8Cj0Ds

Paul Le Poulpe

image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. Voici une liste de synonymes Pour nos 3 DÉBILES du jour
    Cessez de les qualifier de mongolito se faisant vous associez les trisomiques 21 à tout ces débiles dont vous nous rapportez les frasques quotidiennement .
    Les trisomiques 21 ont des cerveaux contrairement à ces dégénérés du bulbe rachidien

    : abruti égrotant anémié anémique arriéré asthénique bête cacochyme caduc cassé chancelant chétif chétive crétin décharné déficient dégénéré délicat faible faible d’esprit fin fine frêle fragile gaillarde idiot imbécile impuissant infirme labile lymphatique maigre malade maladif mauvais minus obtus rachitique retardé sot souffreteux stupide taré.

  2.  » Ma consoeur @woessner s’est soignée à la soupe de navets, moi avec des la fourme de Montbrison. Extrêmement efficace. » J’ ai un meilleur médoc (si j’ose dire aprés le pomerol)!🍷 Tu devrais manger du Reblechon!!! Ca rend moins con!!!🥟Bizzzzz!!

  3. Les trois sont vaccinés : cela démontre clairement que le vaccin fait fondre le cerveau et rend idiot.

    C’est comme la méningite : quand on en meurt pas, on reste idiot. Ils le savent, ils ont eu le vaccin, et ils ne sont pas morts.

    • Je pense que ces tares confondent les grands crus et des piquettes comme « La villageoise » » le « koudiat », muris dans les wagons Algeco
      des gares de triage.
      Vive le Jaja pour les ecolos

  4. Quant à Hermel, lui nous démontre sa bêtise avec son « hashtag » #vacciné.

    Il faut être neuneu pour brailler ainsi son conformisme panurgique.

    Merci, c’est une excellente pub contre le vaccin.

  5. Ne sous-estimez pas la sortie d’Irma Ducros, qui s’est décarcassée la cervelle pour trouver un bon mot et surenchérir dans l’humour.

    C’est justement la nullité et l’insignifiance de son tweet qui sont significatifs, et révélateurs de son QI. Là on a la preuve définitive qu’elle a un pois chiche dans sa tête plate. Stratophériquement conne.

    C’est justement à cause de sa cruchitude qu’elle a été intronisée et qu’elle a table ouverte à la télé, dans les chaines de propagande.Une imbécile pareille, on lui fait
    gober n’importe quoi en lui faisant croire qu’elle est très intelligente de penser là où on lui dit de faire.

  6. l’article n’est il pas trop long pour des insignifiants que je ne connaissais pas (et je comprends pourquoi)

  7. Le seul St Emilion que j’arrive à boire, c’est château Angélus, En effet j’en ai goûté pas mal d’autres, mais en général, ils manquent de corps.. Evitez les appellations au rabais ou ils peuvent vous vendre un St Emilion à 15 € qui ne les vaut que par l’appellation et non pas par la qualité ni le goût.
    Pour les Pomerol, je passe mon tour, n’en ayant jamais goûté un correct rapport qualité-goût /prix et j’ai pas eu envie de tester le Pétrus compte tenu du prix.

    A 15€ la boutanche vous pouvez déjà avoir des vins de table très corrects.. mais sans appellation St Emilion., donc sur se point, je suis ok avec PLP

  8. Ben les 3 ont raison. C’est vous qui ne pigez rien. Une hirondelle ne fait pas le printemps. Donc quand Emma Krusi pose cette question complètement conne (comment pouvez vous savoir si le vaccin vous évite une forme grave), vous trouvez ça génial alors que c’est exactement le même type de raisonnement. Qu’est-ce qui prouve que la situation d’Herlin s’est améliorée grâce à l’ivermectine ? Car c’est vrai que l’on se remet du Covid 19. On ne peut valider l’efficacité d’un médoc que par des études et pas sur la base de témoignages. Ça ne torpille en rien le discours sur la nuisance que représente cette maladie puisqu’elle provoque des afflux de malades (ca s’appelle une épidémie pour info) qui saturent les services de santé. Mais bon vous êtes bouché à l’émeri et tournez en boucle.

    • Pour info vous avez mille et une manière de mourir, si ce n’est pas du Corona, ça sera d’autre chose, ensuite demandez vous pourquoi les vaccins anti coronavirus n’ont jamais vu le jour avant aujourd’hui, et pourquoi on en voit soudain des dizaine d’un coup (?), tertio, on ne vaccine jamais en pleine épidémie, (première année de médecine), et pour finir, parce que je n’ai pas que ça à faire, faut apprendre l’humilité face à la nature, vous pérorez comme si vous saviez, or vous ne savez rien du tout et rien ne vous garantit qu’à force de piquouzes (parce que c’est ça qui est en train de se profiler, tellement ces vaccins sont efficaces :-)), vous n’inversiez pas le cours des choses. Jusqu’à présent, aucun virus n’a décimé l’humanité, toutes épidémies dans l’histoire…

      • se sont toujours arrêté de façon naturelle, et aucunement par un vaccin quelconque. Certaines maladies ont été éradiqués par un vaccin, oui, fort heureusement, mais ça a pris des décennies.Il n’y a pas de miracle, seulement de la patience et de la tenacité

        • Axel x 2. En fait vous avez du temps et visiblement, vous vous êtes fait plaisir pour me répondre, même si c’est à côté de la plaque malheureusement. Démontrez donc que j’ai tort plutôt que de … pérorer.

    • La vraie question n’est pas celle-là. C’est : pourquoi l’ivermectine, l’hydroxychloroquine et d’autres sont-elles interdites, ou quasi, pour se soigner du Covid ?
      La question est d’abord une question de liberté de se soigner comme on l’entend.
      Car au plan scientifique, il existe des études montrant que ça marche, et d’autres montrant l’inverse. Qu’on laisse donc la liberté aux gens. Le fait qu’on (le gvt) ne laisse pas cette liberté est très louche, au minimum.
      Avec ce raisonnement, bientôt on interdira aux gens toute activité ou aliment sans autorisation du gvt, puisque sinon les gens risqueront d’encombrer les urgences s’ils prennent ce que l gvt considérera comme des risques pour leur santé. Belle mentalité. Une mentalité de pays communiste, de dictature. Nous ne sommes pas du bétail.

      • Je ne pense pas que les médecins aient jamais eu la liberté de prescrire n’importe quoi. Ils suivent des reco, ils ont le Vidal. Ils ont ainsi un panel de médocs approuvés avec la posologie associée. Sinon bonjour le charlatanisme. Bref cette liberté (sous entendu encore absolue) de prescription relève du fantasme.
        On est dans une zone grise parce qu’on est face à une nouvelle affection. De toute façon, la médecine est largement symptomatique. Tu soignes donc les symptômes. Et ça personne ne t’en empêche. C’est sûr en revanche que de modifier l’indication d’un médoc ou d’en utiliser un nouveau ça relève de l’expérimentation et donc de la recherche. Et heureusement c’est règlementé.

        • Justement, la médecine est trop peu libre dans ce pays – je parle là avant tout de la liberté de se soigner comme on l’entend, qui est à mettre au même niveau que s’alimenter comme on l’entend, l’alimentation étant d’une certaine manière la première façon de se soigner, ou avoir les activités que l’on souhaite, y compris « à risques », sachant que le premier à en subir les conséquences, ce’st soi-même. Une question de liberté en général, et de responsabilité personnelle, vs l’autorité(arisme) de l’État tout-puissant.
          Et nous assistons à une accélération de ce – mauvais – principe, avec le Covid et les interdictions, ou quasi, faites à l’HCQ et l’ivermectine en particulier. Comme par hasard, avec d’énormes intérêts financiers en arrière-plan. Mais ce ne’st qu’un hasard, évidemment.

          • De se soigner comme on l’entend ? Ça veut dire quoi ? Qu’entendez-vous déjà à la médecine ? On vit en société. Chacun sa spécialité. Je ne vais pas dire à un médecin ce qu’il doit me prescrire. Si je n’ai pas confiance, j’en change. Voilà ma liberté. Quant à la sienne, elle est aussi encadrée. Ce n’est pas pour rien que l’exercice de la médecine est réglementé, notamment via un ordre. Maintenant on peut s’adresser à un marabout. A ses risques et périls en effet. En revanche, on peut se retourner contre un médecin qui est un charlatan. Ce n’est pas négligeable. Mais on ne peut pas exiger d’avoir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière.

      • Complément à Jacques B. Savez vous que HCQ est contre-productive au début de l’infection et que c’est un macrolide comme AZT qui est utile ? HCQ servirait pour enrayer le mécanisme inflammatoire. Ça aussi des médecins l’affirmaient comme Franco Paliard et ses collègues mosellans qui prétendaient soigner avec des macrolides sans HCQ. Alors pourquoi nous saouler encore aujourd’hui avec HCQ ?

Les commentaires sont fermés.