Les djihadistes sont de retour en Europe : préparez les combinaisons orange

Publié le 3 septembre 2014 - par - 4 656 vues
Share

FoleyQu’est ce qui a bien pu pousser le calife Ibrahim à se séparer de ces bons musulmans européens partis combattre sous sa bannière alors qu’il doit faire face à une offensive des armées irakiennes et kurdes avec le soutien aérien des Etats-Unis et qu’il a besoin de toutes ses forces ?

Nos chers compatriotes djihadistes sont en effet de retour. Ils affluent partout. Comme pour la rentrée des classes. Après des vacances au soleil. Sur les rives de l’Euphrate. A l’ombre du drapeau noir du califat islamique. Certains sont bien arrivés à port. D’autres ont été arrêtés aux frontières. Ils sont plusieurs même à avoir été arrêtés (une recherche sur « arrestations de djihadistes » sur Google donne 822.000 résultats). C’est bien réjouissant de savoir qu’ils ont été arrêtés. Le problème est que les djihadistes, c’est comme le haschisch. Quand un kilo est saisi, c’est que 10 tonnes sont passées.

Le retour de ces combattants musulmans au moment où le califat de Mossoul est menacé, parait donc bien suspect.

Qu’ont-ils l’intention de faire, ces combattants musulmans qu’on appelle pudiquement djihadistes pour ne pas porter préjudice à la grande Oumma islamique qui, elle, est pacifique et tolérante ?

Au Royaume-Uni, il semble que sur les 500 à 600 musulmans britanniques partis combattre « fi sabilillah  (dans la voie d’Allah) en Syrie et en Irak, 250, soit l’équivalent de deux compagnies militaires, seraient rentrés à Londres. Quelques 69 autres djihadistes ont d’ailleurs été arrêtés à la frontière cette année. C’est peu rassurant pour la sécurité du pays. On craint que ces personnes aguerries au combat ne planifient des attentats sur le sol britannique. Heureusement que le Premier ministre britannique David Cameron veille au grain. Il vient de proposer de confisquer les passeports des « voyageurs suspects » aux frontières. Ces combattants seront ainsi consignés à faire leur devoir à domicile. Avec quelques séances de travaux pratiques dans les rues et éventuellement dans les aéroports, les gares, et les stations de métro.

C’est la même tactique que Cazeneuve veut adopter en France. Il prévoit la mise en place d’une « interdiction administrative de sortie du territoire » pour les candidats à la guerre sainte islamique. Les djihadistes ne peuvent plus quitter le pays. Ils doivent rester chez eux et attendre… le moment propice.

En Italie, les autorités sont complètement désorientées. « Au cœur de l’Europe, il y a des milliers de personnes prêtes à entrer en action, relevait récemment le sous-secrétaire à la présidence du Conseil italien, Marco Minniti. Nous connaissons [les 50 djihadistes italiens engagés au Moyen-Orient] mais ce sont les autres, avec des passeports européens, qui nous préoccupent ».

En Italie comme ailleurs, où les autorités cherchent à se prémunir contre d’éventuels attentats, les mesures envisagées sont souvent contestées par une partie de l’opinion qui dénonce le sempiternel amalgame entre les bons et les méchants musulmans.

Ainsi, réagissant aux actions préconisées au Royaume-Uni, l’ancien patron des libéraux (Lib-Dem), Paddy Ashdown, estime que toute mesure doit reposer sur des preuves et qu’elle soit respectueuse des libertés consacrées par le pays. Toute mesure doit être « attentive à l’impératif de garder l’islam modéré dans notre camp », souligne-t-il. Pour lui, cette bataille « ne se gagnera pas au nom de nos “ valeurs occidentales ”, mais au nom des valeurs universelles qui sous-tendent et unifient toutes les grandes religions, y compris l’islam ».

Comment faire comprendre à Paddy que le djihad est un principe fondamental et sacré dans la religion islamique ? C’est un devoir et une obligation prescrits dans le Coran et la Sunna du Prophète. Le djihad est obligatoire pour tous les croyants (ça vaut aussi pour ceux de nationalité britannique) jusqu’à ce que la parole d’Allah soit établie sur toute la terre (Royaume-Uni compris).

La partie principale de l’islam est la soumission à la volonté divine, sa colonne est la prière rituelle et son sommet ultime est la Guerre Sainte, soulignait le Messager d’Allah. « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah, ni au jour dernier, qui ne déclarent pas illicite ce qu’Allah et son envoyé ont déclaré illicite, qui ne pratiquent point la religion de Vérité », clame le saint Coran.

Je ne sais pas ce que Paddy pense de ce qu’Allah et son envoyé ont déclaré illicite, mais il pourrait bien être également visé par cette injonction coranique. Ce n’est pas parce qu’il habite à Londres qu’il va y échapper. Allah a prévu le cas. C’est pour cela qu’il a dit : « Et tuez-les où que vous les rencontriez ». Même à Londres…

Mais que Paddy se rassure. Ils sont des milliers comme lui en France. Des milliers qui mettent en danger la vie des autres. Qui mettent toute la France en danger.

J’ai bien peur qu’on ne se réveille un jour tous en combinaison orange. C’est bien joli, la couleur orange. C’est une couleur de fête. Une couleur tonifiante qui sent la confiance, la chaleur, l’optimisme et la bonne humeur.

Sauf qu’avec l’islam, avec le califat islamique et avec les djihadistes, c’est la couleur des combinaisons de ceux qui vont être égorgés…

Messin’Issa

Liens utiles (images) :

  • Exécution d’un Peshmerga en combinaison orange) :

http://d3dyqb2m69ozbp.cloudfront.net/wp-content/uploads/2014/08/ISIL-beheads-one-of-the-elements-of-the-Peshmerga.jpg

  • Exécution James Foley :

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQtJbUHbcZeH8MnZvaOxoafcsoPm1AsEuf431pYxD-bIqx1HGcd

https://pbs.twimg.com/media/BwJCcVxIAAAiYZY.png:large

https://pbs.twimg.com/media/BwJDJ8sCYAAWUDc.png:large

https://assets-news.vice.com/images/articles/meta/2014/08/29/islamic-state-militants-behead-kurdish-fighter-1409329674.png?crop=1xw:0.7142857142857143xh;0xw,0xh&resize=1200:*&output-format=image/jpeg&output-quality=90

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.