Les enfants de djihadistes pour les couples LGBTIQ+ ?

Publié le 13 juin 2019 - par - 15 commentaires - 1 441 vues
Share

Et pourquoi pas ? Plutôt qu’une PMA, dangereuse pour l’enfant lorsqu’il s’agit de lui enlever non seulement le droit mais le besoin psychologique d’avoir un père (même détestable) pourquoi ne pas permettre ce type d’adoption concernant en particulier les orphelins ?…

Au lieu de se complaire dans la combine politique visant à donner en « sociétal » ce que l’on retire en « social », puisque le gouvernement macronien tente de rassurer ainsi sa base électorale qu’il a décidé de compresser fiscalement pour amadouer les Gilets jaunes (en réduisant les impôts de ces derniers) pourquoi ne pas pousser la compassion jusqu’au bout en répartissant ainsi ces enfants (de) djihadistes ? On le fait bien concernant lesdits « réfugiés » en les imposant à diverses mairies (au lieu de l’établir sur la base du volontariat).

Loin d’être une boutade ou une provocation, cette solution permettrait de mettre au pied du mur tous ces généreux de salon qui n’ont de cesse de s’attendrir… sur eux-mêmes en réalité, persuadés qu’avoir un enfant serait un droit, en faisant fi des avancées en psychologie de l’enfant montrant l’importance fondamentale d’avoir un père et une mère, dont les rôles non seulement sociaux mais psychologiques, du fait d’une différence qui ne serait pas qu’anatomique, sont de mieux en mieux établis (voir John Archer sur ce point qui confirme les travaux de Joseph Nuttin).

Cette proposition irait en plus parfaitement dans le sens de la philosophie dominante actuelle, basée sur la culpabilité et la repentance, ces deux mamelles du souci de soi. Et puis comme l’islam est toujours considéré comme une religion de « paix » uniquement malmenée par les « islamophobes » et les méchants « islamistes » payés par la CIA et le Mossad, adopter de tels enfants, par centaines, remplirait amplement ce besoin fou de posséder un enfant-miroir ; pensez qu’un petit (de) djihadiste condense à lui seul toutes les « valeurs » de la bobocratie dominante : cette nouvelle synthèse entre la charité, le tiers-mondisme, l’orientalisme, le culturalisme et la sensualité efficace (pensez à toutes ces belles photos torse nu entourant le Président français) ne se reflète-t-elle pas en ces enfants-là ?

D’une pierre deux coups : des hauts responsables LGBTIQ+(+?) prennent la décision d’adopter ces petits (de) djihadistes. Quel geste LGBTIQ+! Pourquoi en effet vouloir à tout prix fabriquer un enfant d’origine « fruit des entrailles » (ringard !)  ? N’est-ce pas « réactionnaire » comme l’indiquent certaines lorsqu’elles exigent que l’on retarde en France le délai pour avorter (de 12 à 14 semaines, soit trois mois et demi alors qu’il est extensible jusqu’à 24 semaines en UK, idem au Canada voire bien plus chez certains praticiens aux USA).

Allons de l’avant (surtout au bord du précipice démographique en Europe) ! Ne serait-ce pas là un incontestable « progrès » que de faire ainsi preuve de compassion nataliste ?…

Sauf que cela ne se fera pas parce que les enjeux sont de plus en plus électoralistes, échangeant du social contre du sociétal, exigeant que le résilient (sous peine d’être taxé d’extrême droite islamophobe) soit de plus en plus plastique (tout en le sommant de moins en moins en utiliser) ; il faut (sollen) qu’il avoue enfin que sa réussite (supposée) provienne uniquement du fait qu’il aurait eu de la chance, ce qu’il doit expier ; il doit en effet en avoir honte (name and shame) il peut se rattraper (un peu) en payant plus que tout le monde, en ne prenant plus l’avion, en vendant à terme sa voiture, en ne mangeant plus de viande (mais en détournant pudiquement les yeux sur l’abattage religieux), en ne faisant plus d’enfants d’origine (ou s’il en a, en leur permettant de ne plus aller à l’école durant un an pour sauver la planète), en se repentant des crimes passés, même ceux d’il y a cinq cents ans ; et, surtout, (surtout) il doit absolument (absolument) voiler son hétérosexualité par le « neutre », jusqu’à l’imposer sur l’acte de naissance dans certains pays (bientôt en France ?) puisque tout ne serait « que » construction sociale confondant les rôles sociaux, nécessairement évolutifs, et les rôles affectifs qui s’appuient, eux, en constance sur une singularité et une altérité permanentes, d’autant que l’on sait de plus en plus que l’homosexualité est d’origine biologique. Mais rien que le fait d’adopter le sigle « LGBTIQ+ » ajoute à cette confusion alors qu’il s’agit d’une propagande de plus mettant en danger y compris l’homosexuel stricto sensu, puisqu’elle prétend forcer ce dernier à changer lui aussi.

Et si celui-ci désire avoir un enfant ?… Toute envie n’est pas aisément réalisable à l’évidence. Sauf que pour les plus militants allant jusqu’à concevoir cette impossibilité comme une discrimination, le fait de s’ouvrir à une adoption d’enfants (de) djihadistes serait un geste non quelconque qui d’ailleurs mettrait en évidence, en cas de protestations véhémentes, ceux qui sont les véritables adversaires d’une réelle diversité « inclusive »…

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Michel

Les enfants de djihadiste retour dans leurs pays d’origine ou un autre pays musulmans pour les convertis français de souche !!!!!!!!!!!!!!!!!!

POLYEUCTE

Je le disais, ici, il y a peu…
Enfants sans Pères ni Mères nés en Irak et ailleurs… Les pôvres ! Pas Français…
Sur étagère ! (attention, conservation limitée !). A prendre ou à laisser.
Taxes d’importation sur produits étrangers à prévoir…
En attendant PMA et GPA, pourquoi pas ? Occasions à saisir ! Vite !
MDR !

François BLANC

Comme les LGBT sont également immigrationnistes forcenés, voilâ une excellente idée

Lucien

Votre mission, si vous l’acceptez, consiste à égorger, violer piller vos semblables.Si par malheur, vous même deviez rejoindre votre prophète, votre pays s’engage à rapatrier, loger, nourrir vos enfants.Si par malheur vous même étiez fait prisonnier, votre pays s’engage à appliquer les décisions de la cour européenne des droits de l’homme que ne manqueront pas de saisir une bande d’avocats.Si par malheur vous étiez condamné à mort, votre pays s’engage à faire pression pour que votre peine soit assouplie.Comme vous le constatez vous avez la chance de détenir un passeport français qui vous permet de sodomiser, égorger, violer vos concitoyens….qui pleureront ensuite sur votre sort: PCTM ( plus con tu meurs )…..Cette bande ………..pffff……..

zéphyrin

merci lucien, malgré la gravité du sujet vous m’avez fait rire

Fleur de Lys

Dans son dernier journal de bord Jean-Marie Le Pen sur le retour en France d’enfants de djihadistes (à partir de 6.22 sur la VIDEO)

http://www.jeanmarielepen.com/2019/06/journal-de-bord-n550.html

André LÉO

LGBTIQ+ ??? Toi vouloir dire quoi, Lucien?

D’abord, c’est LSBT’iq qui est correct. Pourquoi dire les choses clairement pour les femmes: lesbiennes, et cacher jésuitiquement le sodomite sous ce « gay » qui pourrait faire prendre les « à voile et à vapeur » comme disait ma grand-mère Juliette, pour des débiles, ce qui est l’acception du mot. Les américains, eux, ont même un verbe pour désigner ce « genre »!
Bref! Pas sûr que les bobos revendiquent l’adoption des enfants de tueurs islamistes. Pas assez « classe » ! Il leur faut du faux intello, du bio, de l’organique, du vegan, du shit et de la coke, de l’anti nucléaire, le l’ours et du loup partout, sauf devant leur appart haussmannien, enfin du concon, rien que du concon déculturé, pour qu’ils restent entre soi.
Communautarisme!

zéphyrin

le « on sait de plus en plus » de l’origine de l’homosexualité me parait bien peu scientifique (sourire) la thérapie comportementale et le très jeune âge des premiers gestes sexués pour beaucoup ne plaident pas pour cette demi affirmation.
on pourrait étendre à l’alcoolisme, à l’obésité, la faiblesse psychologique, et j’en passe…
pour le cœur du sujet, pourquoi pas en effet confier les enfants de djihadistes aux LGBT ?
un de leur argument principal est le suivant ; mieux vaut un enfant dans un couple homo qui s’aime que dans un couple hétéro alcoolique et violent
De telles qualités éducatives garanties (sourire) mériteraient d’être facilitées. De plus, un tel geste de générosité serait une façon remarquable de faire taire les accusations d’égoisme à leur encontre.

jan le Connaissant

seulement voilà, la kafala musulmane et ses exigences sont introduites dans le droit français, et les  » adoptants  » ( entre guillements !… ) doivent s’y soumettre !
Le gosse, par exemple, doit rester musul !!

peplum

Probable qu’ils insistent sur ces aspects de la charia : notamment l’interdiction (coranique) que le gamin ne porte un autre nom que celui de son père génétique.

JACOU

Et peine de mort pour celui ou celle qui tenterait de convertir un musulman.

patphil

voilà une idée lumineuse!
donc elle ne sera pas appliquée!

CoucouduQuébec

Ce serait génial! Mdr

Peg

J’aime beaucoup votre idée d’adoption d’enfants (de) djihadistes par nos amis LGBTQ+xyz, eux aussi débordants d’un amour si souvent stérile (garce de Nature)! La quadrature du cercle…

kabout

« Les enfants de djihadistes pour les couples LGBTIQ+ ? » ah oui c’est vrai ca ! j’avais proposer de fourguer ces gosses embrigadés dans les chaumieres de nos politicards et journaleux,mais la oui les foutre avec tout ces gens lgbt,et pourquoi ils nous gonfle avec leur MPA ,GPA ? si vraiment cette société veut des gosses je voudrais leur rappeler qu’il y a en France de nombreux foyers ou des milliers d’enfants attendent d’etres adoptés.