Les enjeux du coup d’État contre Trump sont planétaires

La presse française continue de mentir sur les élections américaines. C’est logique. Elle ment sur Donald Trump depuis qu’il s’est présenté à l’élection présidentielle américaine en juin 2015. Elle a colporté les ignominies les plus viles à son sujet. Elle est allée bien au-delà de la diffamation, et parfois bien au-delà de l’incitation à la haine. Elle n’a porté au crédit de Donald Trump strictement aucun de ses innombrables accomplissements et ne parvient toujours pas à comprendre comment il peut susciter un soutien inébranlable chez des dizaines de millions d’Américains.

Elle pratique l’adulation vis-à-vis de Joe Biden jusqu’au grotesque, et tente de faire croire à ses lecteurs qu’un vieillard sénile, criminel et corrompu a pu susciter un enthousiasme tel qu’il serait devenu l’homme politique américain qui a obtenu le plus grand nombre de voix dans l’histoire du pays (sans doute en raison du magnétisme puissant qui se dégageait du sous-sol dont il est très peu sorti tout au long d’une campagne présidentielle qu’il n’a menée que de manière absolument minimaliste). Ils ont décrété dès le 7 novembre que l’élection du 3 novembre avait été triomphalement gagnée par Joe Biden, qu’il n’y avait eu aucune fraude, et que Donald Trump avait perdu. Ils ont traité par le mépris ceux qui ont dit que l’élection avait été volée. Ils se sont réjouis que des juges, foulant aux pieds la justice, aient refusé de prendre en compte preuves et témoignages. Quand Facebook, Twitter et YouTube ont commencé à se conduire en censeurs et à “rectifier” par la désinformation toute publication d’informations pertinentes sur le sujet en rappelant, dans un mépris absolu de la démocratie, que l’agence de presse Associated Press avait déclaré Biden vainqueur, ils ont approuvé. Et quand YouTube a décidé de supprimer toute information contredisant la désinformation, ils ont approuvé davantage encore.

Il importe dans ces conditions de rappeler les faits.

Une moitié au moins de la population américaine pense que l’élection a effectivement été volée à Donald Trump, et que Joe Biden n’a pas été élu Président, parce que c’est une réalité : oui, l’élection a été volée à Donald Trump, et Joe Biden n’a pas été élu Président. Cette moitié de la population est sans doute appelée à grandir, car les preuves de fraude massive et organisée sont de plus en plus flagrantes et seront de plus en plus difficiles à dissimuler, malgré la censure et la désinformation. Ce ne sera pas sans conséquences.

Une majorité de la population voit aussi que les grands médias américains (que les grands médias français recopient avec une ignoble servilité), mentent et n’informent plus. Ce ne sera pas non plus sans conséquences.

Une majorité de la population voit aussi que des juges fédéraux foulent aux pieds la justice et ne rendent dès lors plus la justice, soit parce que ces juges sont des militants démocrates pour qui la fin justifie les moyens, soit parce qu’ils ont peur et sont mus par la lâcheté. Ce ne sera pas sans conséquences, là encore.

Constatant l’extrême gravité de la situation, le procureur général du Texas avait décidé de porter plainte contre les quatre États où la fraude a été la plus massive et la plus flagrante (Pennsylvanie, Michigan, Wisconsin, Géorgie) et a porté la plainte devant la Cour suprême. Les procureurs de dix-neuf autres États (républicains) s’étaient associés à la plainte, ainsi que 120 représentants républicains. Cette plainte était fondée. Elle consistait à dire que la fraude dans les États incriminés avait annihilé la décision prise par les électeurs des États plaignants et avait dès lors confisqué leur vote. Elle soulignait que la fraude dans les États incriminés avait été rendue possible par des changements de lois électorales d’État qui ont violé la Constitution des États-Unis, et que la désignation des grands électeurs dans les mêmes États a été illégale et anticonstitutionnelle.

Les Démocrates auteurs du coup d’État, les grands médias américains, quelques Républicains du style RINO (Republicans in Name Only), et des Républicains corrompus avaient dit, bien sûr, que la plainte était sans fondement : il n’aurait pu en être autrement.

La Cour suprême, quand bien même elle comprend une majorité de juges originalistes, censés respecter scrupuleusement la Constitution et le droit, n’a pas fait preuve du moindre courage et de la moindre intégrité. Seuls deux juges ont sauvé l’honneur, Samuel Alito et Clarence Thomas. Les autres originalistes se sont révélés avoir la consistance de paillassons et se sont rangés du côté des juges de gauche. Les arguments utilisés par eux sont spécieux et minables (dire que le Texas et les autres plaignants ne sont pas concernés par les lois électorales illégales et violant la Constitution dans ces États est inepte : les plaignants sont très concernés dès lors que cela confisque leur vote pour le Président du pays, et violer la Constitution des États-Unis est un crime fédéral qui devrait intéresser la Cour suprême ! La désignation illégale et anticonstitutionnelle des grands électeurs dans ces États en ce qu’elle est anticonstitutionnelle devrait aussi intéresser la Cour suprême !).

La Cour suprême avait deux possibilités : ou bien donner raison aux plaignants, et respecter son rôle, et en ce cas, elle risquait de déclencher la tempête chez les Démocrates, les journalistes, les Républicains RINO ou corrompus, et sans doute des émeutes Antifas et Black Lives Matter.

Ou bien adopter l’attitude inverse, trahir son rôle, et montrer qu’elle ne sert plus à rien. C’est ce qu’elle a fait. Cela réjouit Démocrates, journalistes, Républicains RINO ou corrompus. Cela donnera de l’ardeur à Antifas et Black Lives Matter. Cela suscite le dégoût de tous ceux qui sont encore attachés aux institutions américaines et qui sont déjà dégoûtés par la fraude massive et organisée, par les médias qui désinforment et par les juges qui foulent aux pieds la justice.

Si elle avait donné raison aux plaignants, cela aurait entraîné l’annulation des élections dans les quatre États concernés, et signifié que Donald Trump aurait gagné, le suffrage universel et la démocratie aussi. En entérinant la fraude massive et organisée, elle a permis la vraisemblable désignation de Joe Biden comme vainqueur lundi 14 décembre.

Sa décision implique, cela dit, infiniment davantage.

Non seulement elle signifie l’auto-abolition de la Cour suprême, clé de voûte des institutions américaines, mais en entérinant ce qu’elle entérine, elle fait des États-Unis une république bananière.

Nombre d’Américains étaient en train de perdre toute confiance dans les institutions de leur pays. Ils ont maintenant effectivement perdu toute confiance dans les institutions de leur pays. Ils ne feront pas d’émeutes : ce ne sont pas des gauchistes.  Certains d’être eux se résigneront : la résignation est ce qu’espèrent les Démocrates.

D’autres ne se résigneront pas.

Des commentateurs disent qu’une vague de colère de moins en moins contenue pourrait bientôt déferler. Ils parlent de désobéissance civile. Ils rappellent que la révolution américaine est née d’un refus de la tyrannie et soulignent ce qui est au cœur de la Déclaration d’indépendance et de l’esprit de 1776. Ils ne se soumettront pas. Les Républicains du Texas parlent de sécession.

Jour après jour, Donald Trump montre qu’il n’entend pas se soumettre lui non plus, et ne cesse de rappeler qu’il a prêté serment sur la Constitution, et que le coup d’État en cours est inacceptable. Il ne semblait pas s’attendre à ce que la Cour suprême fasse ce qu’elle vient de faire, et il ne peut qu’être déçu de la pusillanimité des trois juges qu’il a nommés.

J’ignore ce qui se passera dans les jours qui viennent, mais l’élection du 3 novembre n’est pas achevée, et quand bien même la Cour suprême vient de dire que les États-Unis étaient une république bananière, il existe encore un peuple américain attaché à l’esprit des pères fondateurs et de la révolution américaine de 1776.

Trump serait en droit de déclarer l’état d’urgence et d’invoquer tout à la fois l’Insurrection Act de 1807. Mais nul ne sait à quel degré l’armée est infiltrée et quels chefs militaires restent encore fidèles à leur mandat de défenseurs du pays et des institutions. On peut craindre que l’armée soit très infiltrée et soit du côté du coup d’État.

Les choses risquent de s’aggraver. Elles le risquent d’autant plus qu’on découvre chaque jour un peu plus que, bien au-delà de ce qui fait du Parti démocrate un parti crapuleux et totalitaire qui se place au service de milliardaires désireux de constituer une nomenklatura et de régir une plèbe soumise à un parti unique dictant une pensée unique, il y a une interférence étrangère dans le coup d’État.

La Chine a acheté pour 400 millions de dollars l’entreprise fabriquant les machines à frauder Dominion et en est désormais propriétaire, ce qui signifie que les machines à frauder en usage aux États-Unis appartiennent désormais à la principale puissance ennemie des États-Unis. La Chine a financé Antifas et Black Lives Matter, au côté de milliardaires désireux de constituer une nomenklatura. Elle a, au côté des mêmes milliardaires, selon toute apparence, financé le Parti démocrate, et même quelques Républicains tels l’infâme gouverneur de Géorgie. Elle a infiltré les milieux politiques, financiers, économiques, éducatifs et culturels américains, jusqu’au plus haut niveau, et elle tient Joe Biden, et sans doute Kamala Harris. Joe Biden n’est pas seulement criminel et corrompu, il est tenu par la Chine.

Des dignitaires chinois parlent ouvertement de tout cela en Chine, et des vidéos ont été transmises à l’étranger, diffusées aux États-Unis, mais, bien sûr, immédiatement effacées par la Chine, et censurées par les grands médias américains et par les médias français.

La Chine entend soumettre le monde occidental, et cela implique pour elle de soumettre la première puissance du monde occidental.

La dissémination du coronavirus de Wuhan était un acte de guerre biologique, qui s’est doublé d’une guerre psychologique (l’effet de panique créé par des annonces fausses sur la létalité de la maladie) et d’un recours à l’émeute.

La guerre de la Chine contre les États-Unis se prolonge dans le coup d’État en cours.

Les enjeux de ce qui se passe aux États-Unis en ce moment sont planétaires. Ce qui est en jeu est la survie du monde libre. J’y reviendrai.

Guy Millière

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

image_pdfimage_print

60 Commentaires

  1. Il n’y a pas que les islamistes qui brisent les burnes du Monde Occidental, la Chine fait de même. Il faudra que l’on m’explique les tenants et les aboutissants de cette collusion à priori contre-nature.

    • L’ennemi de mon ennemi est mon ami. C’est aussi simple que ça. Ils reportent de débat entre eux pour plus tard, chacun pensant que son renforcement propre entre temps lui permettra de gagner le match final.

    • Enfin vous commencez à comprendre que l’islam et les musulmans ne sont pas le seul problème du monde d’aujourd’hui ! J’avais fini par croire qu’aucun lecteur de RL s’apercevrait un jour qu’il y a aussi deux autres problèmes bien plus redoutables encore : le mondialisme qu’on doit au « deep state » US mais que plusieurs états sont devenus les acteurs, et la super-puissance chinoise qui est aussi mondialiste à elle seule.

    • @ Clamp et Stentor.
      Merci pour ces précisions, mais c’est vrai que j’avais oublié la Chine parmi les fléaux qui menacent notre civilisation éternelle !!!!!!

  2. La presse française est clairement aux ordres des mondialistes qui ont juré l’élimination du grand nationaliste-souverainiste Donald ! Et c’est pas avec ces sbires qu’on aura une information de qualité patriotique chez NOUS en France désormais ravagée par toujours plus de migrants selon le calendrier des donneurs de leçons vivrensemblistes et autres fadaises lucifériennes venues d’ailleurs.

  3. Ça m’étonnerait beaucoup que tu aies lu tout l’article en ayant tout compris. Je ne suis d’ailleurs même pas certain que tu sois capable de lire correctement la langue française.

  4. C’est pourtant flagrant, mais personne ne peut déjà plus rien y faire.
    Ces gens là sont bien trop puissants pour les bulots, sans dents, GJ et autres QI de CM2, ou qu’ils soient.
    Il faudra vous soumettre ou disparaitre… C’était écrit d’ailleurs !
    Même si c’est tragique et qu’on ne peut que le déplorer, il est déjà minuit moins une à l’horloge de l’apocalypse planétaire.

    • Ce n’était écrit nulle part. Il ne faudra pas se soumettre pour ne pas disparaître, mais RESISTER !
      La seule vraie question, c’est : les quelques-uns qui en sont encore capables parviendront-ils à le faire ?

  5. Je peux me tromper, mais je pense que la Chine n’a JAMAIS PARDONNE l’humiliation terrible que l’Angleterre, la Russie, la France, le Japon et même l’Allemagne lui ont fait subir au XIXe siècle.
    https://fr.calameo.com/read/0044697408fafbad4c94e
    Voir page 11, le dessin résumant le partage de la Chine par ces différentes puissances.
    Dans son livre « Impératrice de Chine » racontant la vie de Tseu-Hi, Pearl BUCK explique très bien le traumatisme du peuple et de la classe dirigeante.
    L’horreur absolue fût la destruction et le ravage, le vol d’objets précieux dans le Palais d’Eté. On peut voir des reconstitutions de ce paradis enchanteur sur Internet. Tseu-Hi essaya de le faire reconstruire mais les objets précieux n’étaient plus là…
    Même Victor HUGOT a écrit son dégoût à ce sujet.

    • Je ne sais pas pourquoi, je mets toujours un  » T  » à HUGO, alors qu’il n’y en a pas.
      Veuillez m’excuser !

    • La Chine est conquérante dans ses gènes ; elle n’a pas besoin des souvenirs de la colonisation britannique pour chercher à se répandre. Vous lui prêtez bien trop d’état d’âme. Tôt ou tard, elle re-sombrera dans le marasme, comme bien des fois dans son Histoire. Son système de pensée l’enferme sur elle-même, et c’est tant mieux ! Quand on voit le peu de cas qu’elle fait de la vie d’autrui.

      • Vous avez l’impression que les Etats Unis faisaient grand cas de la vie humaine quand ils se sont engagés dans des conflits ? Rappelez moi ce qu’a été la guerre du Vietnam ? Agent orange et napalm déversés par millions de tonnes sur des civils. Brûlures au 5ème degré c’est a dire jusqu’à l’os. Malformations congénitales, cancers, maladies du système nerveux. Des impacts durables sur la chaine alimentaire.
        Mais bon déjà que vous écartez d’un revers de la main l’agression de la Chine par les Britanniques. C’est vrai que l’Occident a tous les droits au nom de sa mission civilisatrice car les peuples étrangers sont nécessairement pourris, ce qui suffit à justifier toutes les exactions commises à leur encontre. Ecoeurant ! D’autant plus quand on tente de se draper dans une vertu usurpée.

        • Heraklite : vous avez raison !
          Les B-52 lors de la guerre du Vietnam bombardaient à 4.000 m d’altitude pour être sûrs de ne pas être touchés par des répliques éventuelles de l’armée vietnamienne, et ils bombardaient des « paillottes « , des paysans qui cultivaient le riz avec leurs buffles et qui se recevaient des bombes larguées par les B-52 américains….
          http://www.cieldegloire.com/batailles_vietnam_b52.php
          Dans ces pauvres paillottes de bambou il y avait des femmes, des enfants, des bébés, aussi…
          Ces gens n’avaient rien fait à l’Amérique.
          Howard ZINN, qui a été pilote de guerre avant d’être politologue, l’explique très bien dans son livre « Une Histoire Populaire des Etats-Unis ».
          La guerre est TOUJOURS un cauchemar dans un sens comme dans l’autre.

          • Merci Fabiola. Vous vendez bien Pearl Buck. Ca a d’autant plus d’écho en moi qu’il y avait un livre d’elle dans la modeste bibliothèque de mes parents. Si je la lis, ça sera comme refermer une boucle. La Chine m’intéresse quoiqu’il en soit, même si je n’y suis jamais allé et que vivre sous l’emprise du PCC me paraît être une perspective effrayante.

            • Merci Héraclite !
              J’adore Pearl BUCK qui a passé une grande partie de sa vie en Asie : Chine, Japon, Corée…
              Mais aussi parce que ses livres sont des reportages à plusieurs niveaux de lecture.
              Pour que les livres se vendent il faut une histoire d’amour, mais derrière la romance il y a des faits historiques. Je la trouve assez objective : elle sait taper sur les dignitaires « indignes » asiatiques, raconte la pauvreté crasse et la souffrance du peuple, mais elle tape aussi sur l’Occident qui broie tout sur son passage. Ses livres se lisent et se relisent, toujours quelque chose à redécouvrir !
              Je suis ravie que vous fassiez partie de la rare espèce des Hellénistes. J’apprends le Grec Ancien et suis loin d’avoir votre niveau : Bravo !

              • Non je suis comme vous Fabiola un admirateur des hellénistes comme BoJo par exemple. Mais j’ai dans ma bibliothèque l’ouvrage de M Conche sur les fragments d’Héraclite. Et j’ai recherché le fragment que je cite, sa translittération, sa traduction sur internet. C’est à ces fragments que fait référence Veritas.
                J’étais un très bon latiniste au lycée même si j’ai tout perdu. Et j’étais aussi féru de mythologie grecque.

    • Tous les Asiatiques sont très orgueilleux. Pour eux, il ne faut jamais perdre la face. Et les Chinois en particulier ont une vertu cardinale : la patience.

      • C’est vrai que les américains ne sont pas orgueilleux. Ils considèrent qu’ils ont un destin à part qui leur permet même de décider du sort du monde. Quand les USA disent « interdiction de commercer avec l’Iran », on est censé obtempérer. Autre exemple récent : le Sahara occidental reconnu comme relevant du Maroc en échange de la normalisation des relations avec Israël. Bref les américains n’ont aucun scrupule à violer la souveraineté des autres peuples. Le colonialisme français c’est du pipi de chat à côté de l’hégémonie américaine.

  6. (Suite )
    Donc les Démocrates, les Biden et les mondialiste, ne sont que les idiots utiles à la vengeance de la Chine.
    Le livre de Pearl BUCK explique combien la Chine s’est sentie désemparée lorsque les Anglais venaient canonner les rivages, brûler les villages, violer les femmes et les enfants chinois. Tseu-Hi a enregistré le retard technique de la Chine et a commencé à s’ouvrir, non pas par amour des étrangers, mais pour faire progresser la Chine vers les progrès techniques et surtout sur l’armement.
    La Chine ne s’est jamais détournée de cette voie : elle a avancé doucement, maintenant elle nous dépasse et est prête à nous dévorer tout crus, avec le soutien de nos abrutis politiques.
    « Ne craignez pas d’avancer lentement, craignez seulement de rester sur place. »
    Proverbe chinois.

    • Je ne dirais pas que les mondialistes sont des idiots utiles de la vengeance de la Chine.
      Mondialistes occidentaux et Chinois sont deux camps antagonistes. Ils poursuivent un même but, la domination mondiale, avec des moyens différents et qu’ils se représentent de manière différente, mais ils sont en train de se télescoper.

      Les mondialistes occidentaux sont à l’origine des Américains de ce fameux « deep state » qui ont vu dans l’effondrement de l’URSS l’occasion d’étendre à la planète entière le modèle économique et social US. Malheureusement, des idiots utiles européens relayent leur action.
      Les Chinois sont ultra-nationalistes et impérialistes.

      Les musulmans et islamistes, en regard, ne sont que de petits joueurs.

      • Merci STENTOR, j’apprécie beaucoup vos analyses.
        Avez-vous vu les 3 documentaires qui sont passés avant-hier sur Paris Première ? Accessibles pendant 8 jours sur REPLAY.
        https://www.nouvelobs.com/tv/20201213.OBS37488/poutine-l-espion-devenu-president-l-homme-de-fer.html
        On y raconte son enfance, son ascension et ce qu’il veut faire : il voudrait reconstituer l’Empire Russe du temps des Tsars… et même l’étendre. Vérité ou élucubrations de journalistes (?)…
        Donc nous (pauvre Europe décadente) allons être pris en tenaille entre trois grandes forces : la Chine, les USA et la RUSSIE !
        Avez-vous lu Pearl BUCK ?? Déjà en 1938, ses livres détenaient certaines vérités sur la Chine, qui éclatent aujourd’hui au grand jour !…

  7. Manquer de respect à un monsieur plus que respectable est humainement sordide même si ça relève de votre liberté d’expression, et du coup je me sers de la mienne pour vous dire que vous êtes ridicule parce que vous vous croyez drôle.

  8. Faut arrêter de te chouter a BFMerde et autres médias de désinformation tu y verras plus clair, et sort aussi un peu de ton idéologie de merde d’islamo gaucho. C’est à cause de gauchos de ta trempe que le monde et la France partent en couille. D’ailleurs que viens tu branler sur un site patriote, c’est pas les sites gauchiasses qui manquent ?

  9. Biden est confirmé par le collège électoral. Prochaine étape : le 6 avec la session conjointe du congrès. S’il y a des objections, la chambre des représentants les rejettera (le vote est individuel), probablement même le sénat (dont la composition n’est pas finalisée) car il y a suffisamment de sénateurs républicains qui devraient aussi les rejeter. Au pire, les gouverneurs des états trancheront en cas de désaccord des 2 chambres. Donc Biden aura encore la majorité des grands électeurs. Pas d’élection contingente où la chambre des représentants choisirait le président (en votant par délégation) et le sénat, le vice président. Sauf rebondissement, game over.

  10. Du lourd ce 14 décembre , enfin !
    7 Etats envoient une liste de grands électeurs concurrente de la liste « certifiée » , le plan de Trump se met en place : bataille au Congrès , en visant l’impossibilité de se mettre d’accord , ce qui entraine un nouveau vote mais à 1 voix par Etat , et Trump a la majorité !
    (Le nouveau Mexique s’ajoute aux 6 Etats contestés depuis le début , ça ne m’étonne pas , certains spécialistes le prévoyaient , et pas des charlots médiatiques ! )
    Si en plus le rapport du Directeur National du Renseignement sur l’interférence étrangère , qui sera remis vendredi 18 , confirme les accusations actuelles , les complices américains vont gigoter au bout d’une corde pour fait de trahison !
    Les Chinois et l’UE vont faire la g…. 🙂

    • Il y a qqs heures William Barr(ministre fe la justice) a demissione, peut etre un peu aide par Trump qui n’a pas apprecie qu’il etouffe les turpitudes des familles Obama, Clinton et Biden.
      Comme vous le dites, nous attendons avec impatience le rapport sur les ingerences etrangeres qui, si elles sont averees va faire tomber des tetes pourries

    • Trop tard. 1) Ces nouvelles listes sont certifiées au-delà de la « safe harbor deadline ». Par ailleurs, elles sont bidon sur le plan juridique car elles ne s’appuient sur aucun décompte des votes des électeurs. On ne peut certifier n’importe quoi à n’importe quel moment. 2) La bataille au congrès : les objections lors du décompte final des GE font l’objet d’un vote individuel et pas par état à la chambre des représentants. Il ne s’agit pas d’une élection contingente, qui arrive quand le décompte final ne donne la majorité des GE à un candidat, donc après. Il n’y en aura pas. Biden aura la majorité des GE le 6. Vous ne prenez vos informations à la bonne source.

  11. C’est passionnant et inquiétant à la fois. Nous vivons une page d’histoire que nos petits enfants étudieront dans 20 ans. Soutien et prières pour Trump, sa famille, son équipe et ce peuple. Merci Mr Millière et RL de nous informer.

  12. Ce virus venu de Chine est arrivé comme par hasard au bon moment. Ce pays mène une guerre économique à tout l’occident et il est prêt à tout pour arriver à ses fins.

    • Guerre économique pour l’heure avant de passer à l’étape suivante n’y aurait li pas la main des chinois dans les troubles qui resurgissent en nouvelle Caledonie ?

  13. cela confirme mes pensées, ce virus a été balancé dans le monde, c’est une guerre bactériologique, Alain Pierrefite n’avait pas tort avec son ouvrage intitulé: Quand la Chine s’éveillera »

  14. Allez fermez le banc, le college electoral a confirmé Biden, Poutine a salué la victoire du president élu, il est temps d’arreter…

    • toujours en dehors de l’actualité ! tu « bati » rien tu détruit…
      Eddie Farnsworth, président de la magistrature du sénat de l’Arizona, vient d’assigner à comparaître les bulletins de vote du comté de Maricopa, les logiciels et les machines de Dominion.

      • oui je suis en dehors de « l’actualité » diffusé sur Dreuz je le reconnais. Question: ils ont eu raison quand depuis le début de cette « affaire »?

        • Dreuz est un média de propagande sioniste. Chrétiens et juifs sionistes s’y retrouvent imaginant que leur alliance est solide alors qu’ils sont en concurrence.

    • 09h08 : même Poutine est victime de la désinformation des médias ! Il vient de féliciter Joe Biden pour sa victoire électorale (alors que la décision appartient au Congrès américain, le 6 janvier prochain)

  15. Merci GUY pour cet édito très clair
    Je l’écris depuis des mois : Le COVID 19 n’a rien d’accidentel !
    Il fait partie intégrante du plan CHINOIS de déstabilisation mondiale visant principalement le plan économique pour faciliter et obtenir l’hégémonie…
    Les élections US « ne sont qu’un outil » devant permettre le succès de l’entreprise de destruction massive pour parvenir au résultat final ciblé
    Et bien sûr, le ciblage des US dans ce plan machiavélique est tout simplement (!) d’affaiblir la 1ère puissance économique mondiale, seule à pouvoir contrer les vues des CHINOIS
    Tous les pays dits « développés » de notre monde sont corrompus, dirigés par des mafieux qui n’en ont rien à foutre des populations
    A court terme,
    CELLE-CI N’AURONT D’AUTRE SOLUTION QUE DESCENDRE DANS LA RUE….

  16. En attendant, le vieux décrépi est en train de faire son lit à la Maison Blanche et Trump, berné et trahi par ceux-là même qu’il a nommé à la cour suprême, va bien être obligé de débarrasser le plancher.

    • @Dorylée : « trahi » , celà veut-il dire que Donald les ACHETÉ ? Ou du c ‘ est ce qu ‘ il a cru en les nommant ? Qui est pourri alors ??

  17. Non bidon n’est pas élu, La cour suprême n’a pas répondu favorablement à la première requête mais répondra à la réponse sur la preuve de fraude massive remise à D.Trump et déposée à la cour suprême , les machines dominion étant créés pour favoriser un candidat en l’occurrence  » bidon », Haute trahison gérée par l’armée il n y a même plus à compter les voix, le président restera en place , préparez le champagne !
    https://youtu.be/7bJpNkP8-UQ

    • Pas de votre avis. Normalement, exit la Cour Supreme pour Donald.
      Il n’en a plus besoin, depuis le 14 les votes sont faits.
      Maintenant, c’est le 18 qui inclinera peut-être vers la solution militaire.
      Le tout est que Trump pèse correctement le risque de la solution juridique: aura-t-il les républicains nécessaires ? Normallement ils sont dans les enveloppes scellées.
      Faisons-lui confiance et souhaitons-lui bon courage.

  18. « La Chine entend soumettre le monde occidental » quelle moquette fumez-vous Mr.Millière ?? La Chine s ‘ enrichit sur le dos du pouvoir d ‘ achat de l ‘ Occident ! Que l ‘ Occident ferme ses frontières aux produits Made in China , et ce pays s ‘ écroule !! C ‘ est ce que Trump a commencé à faire , mais timidement !! Biden a déjà prévenu : le contentieux avec la Chine est loin d’ être terminé !!

    • Non la Chine ne s’écroulera pas. Elle joue sur deux marchés : son marché intérieur et ses marchés extérieurs dont l’Asie. Elle s’attaque aussi à l’Afrique. La politique agressive de Trump à son égard l’a amenée à accélérer le développement de son indépendance technologique. La Chine est inarrêtable.

      • Ah domage, il y a une interruption chez Héraclite (pourtant panta rei). La Chine est inarrêtable car elle a des ressouces et des esclaves; car elle inonde à perte le monde de ses produits, cassant les économies de ses clients. Pour y arriver elle corromp des dirigeants, des juges, des élus. Elle fait comme Epstein avec de jolies filles (ou garçons…) et les victimes chantent. Elle a mis au point les méthodes de surveillance les plus élaborées. Elle finance le Vatican. Totalitarisme anti-humain !

        Désolé, mais Biden est pro-Chine. Toute sa vice-présidence le prouve…

        • Même si ni Bywater, ni Diels, ni Kirk, ni Marcovich ne retiennent ce texte parmi les fragments authentiques, j’aurais plutôt cité Platon, Cratyle :
          Πάντα ῥεῖ καὶ οὐδὲν μένει (Tà pánta rheî kaì oudèn ménei).
          C’est à dire « Tout coule et rien ne demeure » à l’appui de votre pensée.
          Sinon Biden n’a pas d’autre choix que de tenter de circonvenir la Chine comme Trump. La Chine est en train de devenir la nouvelle URSS pour les américains et leurs alliés. Et Trump renoue avec le maccarthysme.

  19. Depuis la pression de la journée du 14, il se profile quelques défections chez les Républicains… C’est plutôt inquiétant. La stratégie ‘légale’ se joue aussi par la fidélité des élus républicains… Sinon tout s’écroule !

    La stratégie de Donald ne serait-elle pas meilleure en militaire dès le 18 ???

Les commentaires sont fermés.