Les Espagnols ne veulent plus du socialiste Sanchez : démission !

Le refus total des Espagnols de subir le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez a commencé par un concert de casseroles sur les balcons « madrilènes » tous les soirs à 21 heures après avoir applaudi chaleureusement à 20 heures le personnel de santé et la police pour leur dévouement au son de l’hymne national.

Ces concerts se sont rapidement propagés dans toute l’Espagne et malgré les ordres de Sanchez demandant aux forces de l’ordre d’intervenir, il n’y a pas d’apaisement.

Depuis le déconfinement, une mobilisation nationale voit le jour et une « bronca » nationale est venu s’ajouter à ces concerts :

Ce sont des défilés monstres de voitures, où sont déployés des drapeaux de l’Espagne, qui envahissent les « ramblas », les avenues, les boulevards et les rues, de toutes les capitales des provinces, avec pour tête de file « L’Andalousie », gagnée récemment, lors des dernières élections par la droite grâce à son alliance avec le parti de VOX.

Rappelons qu’en l’espace de deux ans, ce parti VOX, avec son leader Santiago Abascal, est parvenu à s’installer en troisième position sur le podium politique, derrière les socialistes et le parti Popular, alors qu’il était pratiquement invisible.

Et cette position, VOX n’est pas prêt à l’abandonner, bien au contraire, il continue de progresser jusqu’à menacer le parti Popular et à l’obliger à une alliance nationale. Chose à laquelle il semble se refuser pour le moment… ! mais qui lui serait plus que nécessaire, s’il souhaite retrouver le pouvoir exécutif.

Derrière VOX, l’extrême gauche de PODEMOS dirigé par Pablo Yglesias, qui réclame à cor et à cri le poste de ministre de la Santé pour sa compagne, Irène Montero, actuelle ministre de l’Égalité. Mais qui réclame surtout la destitution du Roi Felipe VI, ce qui a provoqué une chute dans les sondages, et PY à rapidement compris qu’il s’agissait d’une voie glissante, car les Espagnols sont particulièrement fiers et de leur pays et de leur roi.

Que réclament ces millions de manifestants, tous les jours vers midi, dans ce concert de klaxons et aux cris de « Sanchez démission » et de « Liberté » et dans une cinquantaine de villes, notamment Séville, Barcelone, Malaga, Valence, Bilbao, Cordoue, etc. ? D’une part signaler l’imprévoyance du gouvernement « incapable de protéger son peuple, ses anciens et ses soignants », mais, surtout, comme l’a annoncé le président de VOX, juché sur un bus à impériale, à Madrid : « D’attenter à la liberté de l’Espagne, en profitant de la crise provoquée par cette pandémie pour promulguer des lois liberticides ».

Les prochaines élections permettent d’espérer un changement radical d’idéologie gouvernementale.

Si ce n’était pas le cas, cela prouverait tout simplement que les Espagnols sont « aussi couillons » que leurs voisins français, ce qui n’est pas peu dire !

Nous venons de vivre la « plus grande fumisterie » de ce XXIe siècle. Toutes les économies de la moitié du monde sont à terre et cela uniquement à cause de l’imprévoyance des dirigeants qui, faute de moyens (masques et tests) n’ont eu comme unique ressource, dans le seul objectif de dissimuler leurs responsabilités, d’imposer un confinement total qui a détruit des dizaines de pays, et même des continents.

Ils ont soumis des populations à l’obéissance en imposant la peur des mots, la peur de la mort.

Quotidiennement, en nous martelant de chiffres impressionnants indiquant le nombre de décès aux États-Unis, remplacés depuis par le Brésil, et d’autres pays qui, contrairement aux nôtres, n’ont pas su gérer cette crise sanitaire, alors que les chiffres exacts, que l’on préfère dissimuler : ceux du nombre de décès par million d’habitants prouvent que les États-Unis sont loin derrière nous, tout comme le Brésil, pour le moment, qui avec 105 morts par million d’habitants, se situe avec le Canada, que l’on donne comme exemple. (Et quand on connaît le Brésil et l’état des « favellas », on sait que ce confinement était absolument impossible à réaliser).

Enfin, la Suède, qui n’a pas déconfiné (ou, plutôt, réussi un confinement sélectionné), se place au sixième rang, derrière la France, avec ses 324 décès par million d’habitants.

Sans ce confinement, nous a-t-on annoncé maintes fois, il y aurait eu 60 000 morts en France ! C’est fort possible, mais, puisque nous sommes dans le domaine des probabilités, sans confinement mais avec des masques à la disposition gratuitement de toute la population française et avec des mesures de confinement appropriées à une population à risque, il y aurait, peut-être, eu 10 000 morts de moins. Qui peut affirmer le contraire ? Pas nos malheureux disparus des « Ehpad ».

Un simple rappel : 1916/1918, la grippe « dite » espagnole : 50 millions de morts dans le monde, ni confinement ni de crise économique.

1957/1958, la grippe asiatique : 2 millions de morts dans le monde, ni confinement ni de crise économique.

1968/1969, la grippe de Hong-Kong : 1 million de morts dans le monde, ni confinement ni de crise économique.

Covid-19, pour le moment 300 000 morts, confinement quasi généralisé et une crise économique et financière mortelle, dont on chiffrera les victimes dans quelques années.

« Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie », André Malraux s’est trompé, une vie vaut très cher, très très cher !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

28 Commentaires

  1. Bravo les Espagnols et honte à nous Français trop passifs et trop mous. Avec le masque et la distanciation sociale on en se parle plus. L’opinion est fragmentée sur la gravité de la pandémie et quant aux hypothèses sur son origine. Ce que les Français ne voient pas assez c’est que Macron joue sur ces divisions et cette hésitation. Ils ne comprennent pas combien Macron est un manipulateur et un saboteur qui avance masqué en jouant des uns contre les autres pour imposer sa dictature. Il faudrait que nos états majors politiques (RN DLF etc.) réalisent qu’il n’est peut être pas possible de laisser Macron à l’Elysée jusqu’en 2022. En 2022 là la dictature sera installée totalement et il y a belle lurette que nous serons en prison, en exil ou mort.

  2. Et nous , quand réclameront nous la démission de nos branquignols par des rassemblements comme les Espagnols le font et qui me semblent quand même plus courageux que nous .

  3. pas de problème pour les hidalgos: il reste manu el blanco en hombre providentiel…
    ça nous ferait tellement plaisir en plus.

  4. Les espagnols vivent depuis plusieurs années le syndrome de Stockholm (ville qui est en Suède comme par hasard) où les victimes vont développer des sentiments de sympathie, d’affection, voire d’amour, vis-à-vis de leurs agresseurs ou de leurs maîtres à penser. Prions pour que les espagnols cessent de dormir debout et ouvrent enfin les yeux sur ce qu’est le socialisme. Tous les pays de l’Est l’ont expérimenté à leurs dépens.

  5. Pourtant, Tristan Gaudiaut écrit le 21 avril 2020 : « La popularité de Pedro Sanchez a ainsi progressé de 10 points en deux mois pour atteindre 45 % en avril ». J’ai difficile à croire que la tendance se soit inversée en un mois à peine, au point de valider « Les Espagnols ne veulent plus du socialiste Sanchez ». Qui dit vrai ? Tristan ou Gomez ? Rien n’indique que nos adversaires politiques perdront leur culotte pour cause de pandémie, du moins pas à court terme. Par contre, la rentrée sera violente et à Madrid et à Paris, quand on s’apercevra une fois de plus que l’Allemagne s’en sort moins mal que les autres…

    https://fr.statista.com/infographie/21440/evolution-popularite-dirigeants-presidents-chefs-gouvernement-crise-coronavirus/

  6. Reste à évaluer le prix d’une Vie…
    Elle varie dans le temps… Mais l’inflation la guette !
    26.000 morts en UN jour, en oct 1916 ? Chacun a oublié ! Prés de 2 M au total…. Bof !
    28.000 morts du Virus en 2020 ? La France s’arrête !
    12.000 morts sur les routes en 1970, 3.300 maintenant ? On arrête tout !
    « La Vie est un risque, l’assurance n’existe pas ! »

    • « La Vie est un risque, l’assurance n’existe pas » ? Si, grâce à l’assurance tous risques

      • Cher ami, l’assurance tous risques est la négation de la Vie !
        « Chaque Bébé est un apprenti Cadavre » ! Vous comme moi !

        • Dans le contexte identitaire, on dirait « chaque mahométan est un apprenti macchabée » ou « chaque charia est une apprentie charogne ». Mais vu le diktat Avia, on le pense et on la ferme.

  7. A nous d’en faire autant
    tous les midi défiler avec des drapeaux français aux cris de Macron démission
    quelle joie
    allez les patriotes!!!!

  8. Le socialisme pue de la gueule depuis trop longtemps pour que cela ne se sache pas. En Espagne comme ailleurs.

  9. si j’étais à la place de ce connard de socialaud, je me méfierai quand les Navarrais mettent leurs bérets ;

  10. Je crois que Sanchez est arrivé au pouvoir par une tare de la Constitution espagnole, pas par une élection. Il est légal tout en étant usurpateur.

    • Même chose en Italie. Et le comble c’est que cette majorité usurpatrice a réussi, en pleine crise nationale covid, à voter une loi de régularisation des clandestins. Les Italiens s’appauvrissent et eux – gauche et m5 – régularisent les clandestins .Un suicide ! Il faut les virer au plus vite.

  11. manuel, es tu si sur que les espagnols aurait subitement ouvert les yeux ? comme les ouest européens ils ont mis une burqa sur la tête et ils voteront encore en masse pour leurs bourreaux

  12. Les espagnols ne veulent plus du socialisme ? Pourtant les socialistes arrivent en tête à chaque élection…
    Il faut être réaliste, l’Espagne est un pays perdu. Comme la France.

  13. Qu’ils attendent les élections au lieu de vociférer comme des abrutis.

    • Comme en France avec les gilets jaunes ?? Le peuple a le droit de manifester en plus que les élections c’est une mascarade que ne sert à rien le système électoral bloque tout changement

    • ils sont sans doute moins cons que d’autres…….voyez ceux dont je veux parler ? nous on attend les élections…….et pendant ce temps-là LA FRANCE PLONGE DANS LES ABYSSES LES PLUS PROFONDS……les chiens aboient la caravane passe…

  14. Vive le Roi d Espagne..un homme de Bien.. Gauthier 13009

    • VIVE LE ROI D ESPAGNE ET TRES BIENTOT CELUI DE LA FRANCE…NOUS SOMMES NOMBREUX A LE SOUHAITER…..

    • Sur le plan républicain peut être, par contre sur le plan religieux, il est nul.

      • Il mesure 1.96 comme moi..et sa femme est splendide.. GAUTHIER

Les commentaires sont fermés.