Les évêques de France réclament l’application de la loi Avia

Il ne faut pas s’attendre à ce que le corpus des représentants des catholiques en France regarde avec lucidité les événements qui ébranlent notre société. Leur cécité est en tout point identique à celle des politiques. Les évêques français n’ont jamais fait preuve de courage devant les événements qui ont meurtri notre pays au cours de son histoire. Retenons l’année 1941 pour illustrer le propos. Quand les lois de Vichy se sont abattues sur les Juifs et les Tziganes, sur les 90 évêques qui étaient en activité, il n’y en eut que trois qui se mobilisèrent, et engagèrent des actions de sauvetage. Ce sont les curés de village et les religieuses des couvents qui, sur le terrain, ont fait le boulot. N’écoutant que leur conscience, ils ont ouvert leur porte, accomplissant ainsi le geste chrétien salvateur.

La Conférence des évêques de nos jours ne représente que les membres qui la composent. Les prélats vivent claquemurés dans la béatitude. Tandis qu’à l’extérieur les églises brûlent et des chrétiens sont décapités. Comment ces hommes, repus, à la mine couperosée, en surcharge de cholestérol, peuvent-ils comprendre les souffrances de l’homme de la rue, puisqu’ils ne partagent pas son quotidien ? Ils se vêtent d’habits d’un autre âge. Ce qui crée encore plus de distance avec les désespérés. Et se font appeler « monseigneur ».

La chrétienté catholique française est au sol, vaincue après avoir été lumineuse. Elle n’a plus d’espérance à offrir. Le message est altéré. Michel Onfray a raison quand il dit que les chrétiens catholiques ne croient plus ni à l’Enfer ni au Diable, etc. Le discours des évêques est devenu matérialiste et politique. Oui, politique. Explication. Depuis la révolution de 1789, l’Église dans son acception la plus noble a été malmenée. Les jacobins voulaient sa disparition. Après les aménagements dont nous avons connaissance, les deux camps ont décidé de ne plus batailler ouvertement. La loi de 1905 fut comme leur traité de paix. Mais le calme relatif n’a pas empêché les deux morphologies de poursuivre leur guerre souterraine. L’un gagnant parfois, et l’autre attendant le moment venu de prendre sa revanche. L’énumération des combats perdus ou gagnés depuis deux siècles et demi est longue à établir et sortirait du cadre de l’article.

Le père Hamel est décapité pendant l’office dans son église. Avons-nous entendu les évêques exhorter les chrétiens à manifester leur colère ou leur souffrance ? Non ! Les rues sont restées vides. Dernièrement, trois personnes sont assassinées à Nice dans une église. Pour le moins, nous étions en droit de nous attendre à une mobilisation massive de chrétiens et à leur tête tous les évêques de France qui auraient invité les athées à les rejoindre. L’atroce crime nous a tous interpellés. Les évêques et les chrétiens regardent à la télévision les églises qui brûlent. En revanche, après Nice nous avons entendu une cohorte d’évêques déblatérer dans les radios, et nous en avons vu d’autres investir les plateaux de télévision. Pour parler de quoi ? Du blasphème. La phrase qui revenait en boucle était « Il y a des limites à la liberté d’expression » ou encore : « on ne se moque pas impunément des religions ». Retenez l’expression impunément car elle est le feu rouge clignotant qui déclenche la sirène puisqu’elle veut dire « sans être puni. » Encore une pour la route : « On ne doit pas se permettre de se moquer des religions ». C’est que, avec le terrible événement qui a eu lieu à Nice, les évêques tiennent une arme de destruction massive. Puisque la société jacobine prônant la laïcité à chaque instant du jour et de la nuit a failli, elle doit des excuses à la société spirituelle. Il y a donc urgence à remettre la loi Avia sur la table. L’avis défavorable du Conseil constitutionnel à son endroit n’étant qu’un avertissement qui n’entraîne aucune contrainte de quelque sorte que ce soit. Le travail s’annonce facile.

Les évêques savent que leur exigence sera reçue avec soulagement par l’exécutif et en premier par le chef de l’État. Macron y verra le moyen d’éteindre l’incendie allumé dans le monde arabo-musulman faisant suite à ses déclarations sur la liberté d’expression qui furent mal reçues, comme nous avons eu loisir de le constater. De retrouver sa figure d’homme politique tournée avec bienveillance vers le monde musulman. La société civile lui viendra en aide. Luc Ferry n’a-t-il pas déclaré lui aussi qu’il y avait des limites aux caricatures, les trouvant même pornographiques ? Il a eu la grande envolée de Christian Barbier sur BFM TV disant : « Il faut rétablir la loi Avia afin de mieux protéger la liberté d’expression ». Lapalissade est vert de rage de ne pas avoir eu l’initiative de cette stupéfiante saillie. À la matinale de France-Inter il y a fort à parier que les animateurs vont se fendre de quelles sorties signifiantes avec une chanson à l’appui. Il ne faut surtout pas que la politique arabe de la France, menée avec célérité par le personnel de la diplomatie depuis Napoléon Bonaparte, s’effondre pour une vulgaire affaire de caricatures.

L’action des évêques dans le rétablissement de la loi Avia sera rejointe par la Licra. Le Crif aussi. Les Juifs bourgeois français de gauche ne vont pas laisser passer une telle occasion de ne pas bêler à leur tour. Toutes les associations antiracistes gavées de subventions vont se joindre à la troupe. Les évêques savent que l’affaire est dans le sac. Leur triomphe est immense. Leur victoire l’est encore plus. Voilà deux siècles qu’ils attendaient une telle opportunité. Pour service rendu Macron leur accordera tout ce qu’ils voudront. Peu importe si ce joli monde va réussir le tour de force de soutenir ceux qui tuent au cœur même des églises, selon l’expression de Céline Pina.

Désormais, les Français vont vivre ce qu’ont vécu les Russes sous Staline. Les livres seront lus et examinés par une commission qui donnera ou pas son aval à la publication. Ils vivront ce qu’ont vécu leurs parents ou grands-parents en France sous le régime de Vichy. Les journaux ne pourront pas paraître sans avoir été autorisés. Ne nous trompons pas. L’extrême gauche va se joindre aux thuriféraires, mais avec habilité, et de loin. Sans avoir l’air d’y toucher avec juste les signes de connivence qu’il faut adresser aux musulmans.

Savez-vous que depuis trois ans la Commission des droits de l’homme, de l’Union européenne, a inscrit le blasphème dans sa charte ? Qui en a parlé ? Que dire de plus ? Que pouvons-nous faire ? J’ai comme un sentiment de défaite qui m’assaille.

Raphaël Delpard

image_pdfimage_print

19 Commentaires

  1. ANTICLERICAL primaire ; secondaire et tertiaire , je n ai jamais varie ni accorde ma compassion ou mon respect a ces radis noirs ! mon aversion est encore plus grande envers l islam … ces eveques glaireux sont toujours au service des divisions les plus nombreuses et ils ne meritent qu au mieux notre mepris, au pire 12 balles d un peloton d execution ….

  2. Que tous se rassurent: vous évoquez une situation ecclésiastique que vous ne connaissez guère: moins de 10 %…. Cela fait 58 ans que la Rome éternelle n’ est plus dans Rome… cela fait 40 ans que la Rome éternelle est à Ecône!!! L’ Eglise conciliaire duo-vaticaniste n’ est pas la véritable. Seule l’ Eglise tridentine est apostolique, catholique et romaine!!!

  3. Combien d’évêques de France sont Catho le jour (Dieu) et FM la nuit (Satan) ?

    Telle est la question que devrait se poser tous paroissiens digne de ce nom. Le Malin ne vit pas dans un pays lointain, il est parmi nous.

  4. En fait, ces rats réclament l’application de la charia. J’aivais mal compris le titre…

  5. Les juifs persécute lez chrétiens en Israël à qui lancer la pierre le pape d3 l époque avait 2 choix se faire éliminer part les communistes anti catholiques ou alors faire un deal avec hitler qui lui vouais re prendre les anciens dieux nordique se deal à été que le pape ne se mêle pas de ces histoires et Hitler laisse les catholiques tranquille le choix es vite fait l église depuis vatican 2 à perdu son honneur et sa vocation je prie pour que un vrai pape prenne le trône de saint Pierre et la une nouvelle croisade serra d actualité

    • Vous en savez autant sur Pie XII qui a tant fait pour les juifs (qui l’ont déclaré « Juste » après la guerre) que sur l’orthographe et la grammaire de notre belle langue.

    • Pauvre illettré de Say Israël est le pays qui a accueilli le plus de Chrétiens persécutés dans les pays ou l’islam règne. Et la suite de votre charabia n’en parlons pas !

  6. l’êvêque de La Réunion n’a à la bouche que le vivre ensemble et le pardon;
    quand il se réunissent tous oecuméniquement je me demande s’ils tente de savoir comment égorger un chrétien sans « sauvagitude, » ou comment battre sa femme sans trace à la figure

    • l’êvêque de La Réunion touche des pepettes et a helico qui chauffe sa turbine en permanence si jamais sa collabo tourne mal pour lui ! si les eveques les curés etc etaient élus directement par les pratiquants peut etre cela constituerait il un progres ? !

  7. Vatican II est passé par là… En fait, les évêques se font les complices du pouvoir républicain actuel, puisqu’ils participent plus ou moins consciemment, plus ou moins activement, à la mise en place d’une religion synchrétiste mondiale. Il n’y a pas de contradiction entre le pouvoir laïc et le pouvoir pseudo-religieux ; n’oublions pas que le mondialisme a une dimension religieuse. La Véritable Église de Jésus-Christ est occultée ; elle demeure vaillante dans l’âme de clercs et de laïcs qui continuent à la transmettre par la Messe et les sacrements. Le faste de Rome n’est plus qu’une coquille vide, que l’on maintient pour tromper les fidèles. Les fidèles ne sont plus encouragés à connaître leur Credo, mais à ressentir leur Foi avec la grande famille humaine. Ils ne font plus que compatir

  8. Il n’y a qu’à constater l’aplatissement des évêques de France devant l’interdiction de célébrer la messe le dimanche depuis le 2 novembre dans toutes les églises. C’est un véritable scandale d’Etat et si quelques recours (dont on n’entend aucune nouvelle) ont été faits devant le Conseil d’Etat, ce ne sont nullement le fait des évêques mais d’associations et de paroissiens tout aussi scandalisés, alors qu’aucun cas de contamination survenu dans les églises n’a été avéré durant le premier confinement et par la suite.

    • La question qui arrive ensuite est : comment des évêques prélats , cardinaux , curés etc peuvent ils prétendre a prêcher la vérité du CHRIST et de DIEU et meme prétendre sans faire de sacrilège , dire la messe , s’ils démontrent par leurs comportement abjects qu’ils ne sont par leurs mensonges et leur collaboration que des affidés de satan!voici longtemps que les religions , mosquées , églises , synagogues , sont infestés d’arrivistes qui considèrent les ordres comme un ascenseur social ou un simple gagne pain comme éboueur !
      les religions sont phagocytées par la franmac et les societes secretes pour mettre leurs preceptes qu service des puissants et de l’argent en les dévoyant de toute spiritualité (je n’ai pas assez de place pour faire distingo islam / juifs/ chretiens)

  9. Les évêques de France devraient aller prêcher sur LCI le média des pédophiles !

    • vous devriez brocarder les rabbins et les imam eux aussi sont pédophiles cela nous ferait une recréation de temps en temps et surtout un peu de vérité

  10. il y a quelque chose qui tout a la foi me fascine me dégoute et me fout dans une rage noire (car si ça continue ainsi on n’en sortira jamais) : c’est que vous puissiez dire comme pas mal d’aiutres ici  » Leur cécité est en tout point identique à celle des politiques » donc selon vous ces criminels mafieux génocidairessataniques ne sont pas responsables , ils sont soit « cons » soit « aveugles » donc dans tous les cas leurs actes contre nature iniques , criminels peuvent continuer ad vitam æternam au pretexte qu’ils sont soit disant aveugles et si une bonne foi pour toutes c’était vous même qui cessiez d’être aveugles devant le fait que la conjuration des pouvoirs est MONDIALE et VOLONTAIRE ???

  11. LE problème de l’Eglise : ce sont LES EVEQUES. POurquoi ? Ce sont des carriéristes, qui pensent qu’ils sont « plus saints » que les simples curés. En gros c’est ça.

  12. Comment des évêques peuvent dire que l’islam est une religion ?
    Ils sont censés avoir fait des études religieuses poussées, avoir appris que la religion s’occupe de la spiritualité et non pas de :
    – comment on pisse,
    – vers quelle orientation astronomique il faut déféquer,
    – combien de fois il faut « labourer » sa femme,
    – les méthodes pour décapiter sans rater son coup et sans remord,
    – avilir et soumettre par la taxe ceux qui ne croient pas au même dieu…

    Qu’apprennent-ils donc ces « princes de l’Eglise » pour en sortir aussi ignorants ?
    Sont-ils ordonnés automatiquement au bout d’un certain nombre d’années à user leur pantalon sur les bancs d’écoles religieuses ?

    Je ne comprends pas !!!
    Ou plutôt SI : je comprends pourquoi l’Eglise s’effondre… lamentablement !

  13. BOF, DES êveques ? Des chiffes molles qui ont déjá renoncé au peu de dignité qui leur restait.
    Il faut faire disparaître tout cet obscurantisme et leurs dirigeants avec.

Les commentaires sont fermés.