Les faux-semblants de Macron pour en finir avec l’instruction à domicile

Publié le 4 octobre 2020 - par - 14 commentaires - 706 vues


Avec Macron et Blanquer, ce sont toujours les belles paroles, les meilleures intentions et, sous le masque des mensonges et des faux-semblants, les trahisons permanentes contre la France et les Français.
Blanquer nous avait dit sans rire : « l’esprit qui nous anime, c’est l’esprit de liberté : d’abord, chacun a le droit d’avoir sa foi ou de ne pas avoir de croyance, que personne ne doit imposer à autrui quoi que ce soit en la matière, que ce soit d’individu à individu, que ce soit de la part de l’État vis-à-vis des individus ».
Dont acte ! mais…

Le tandem Macron-Blanquer veut mettre fin à l’instruction à domicile, prétendant lutter ainsi contre le séparatisme – sous-entendu islamiste – et pour ce faire, il « monte au créneau » pour annoncer cette mesure en se rendant « aux Mureaux » dans les Yvelines, enclave connue d’islamistes, afin de faire croire à l’ensemble de la population que c’est ce qu’il combat.
En réalité, chaque fois que Macron et Blanquer veulent s’attaquer à ceux des Français qui ont choisi de s’affranchir de l’Éducation nationale et de ses satellites (écoles privées sous contrat, autrement dit para-publiques) en faisant appel aux écoles hors contrat ou à l’instruction à domicile, ils mélangent en même temps la lutte contre le radicalisme islamiste et la lutte contre l’instruction à domicile et les écoles hors contrat.
Autrement dit, ils se moquent clairement du monde.

Qui décide faire l’instruction à domicile ?
Les familles françaises soucieuses de l’avenir de leurs enfants, qui ont une base d’études et de culture générale qui leur permet de pouvoir transmettre les connaissances et les méthodes de travail à leurs enfants afin qu’ils puissent se construire le plus harmonieusement possible : ces enfants ne sont absolument pas en danger, mais au contraire, préservés.
Pourquoi les familles décident de faire l’instruction à domicile ?

Tout simplement, parce que non seulement l’Éducation nationale n’assume plus sa mission d’éducation et d’instruction, ne les préparant en aucune façon à assumer leur avenir, mais elle représente un danger moral pour nos enfants.
En effet, cette institution arrive au terme de sa destruction progressive et volontaire par le fait de la suppression des cours remplacés par des activités du primaire à l’université, substituant ainsi à l’institution scolaire qui transmet le savoir et assure une formation intellectuelle qui leur servira dans leur vie personnelle et professionnelle, un lieu de vie patronage laïc se donnant pour mission principale la transmission des valeurs de la République, au premier chef desquelles l’ « égalité » sous toutes ses formes : égalité des sexes, égalité des races autrement dit pas plus de différenciation sexuelle que de différenciation raciale, prétexte au déversement des toutes les inepties relatives à l’idéologie du genre, à l’éducation sexuelle dès la maternelle sans finalité normative (sic), à l’immigrationnisme forcené…

En un mot comme en cent, les familles choisissent l’instruction à domicile pour protéger leurs enfants, les faire échapper à toutes ces inepties destructrices de leur identité et de leur équilibre et leur permettre de construire leur avenir.

Pourquoi la fin de l’instruction à domicile  ne concerne nullement la lutte contre le séparatisme islamiste
Macron ne combat absolument pas le séparatisme islamiste en voulant mettre fin à l’instruction à domicile.
Rappelons que dans les écoles, des réseaux d’éducation prioritaire réservées essentiellement aux élèves issus de l’immigration, il est clair que l’arabe est enseigné ; l’arabe s’appréhendant à travers la lecture du Coran, les élèves reçoivent un enseignement culturel et religieux qui leur est propre et Macron n’a nullement l’intention de combattre ce séparatisme islamiste.

Également, si Macron voulait combattre le séparatisme islamiste, il fermerait les mosquées où est dispensé le Coran qui encourage au djihad ;
S’il voulait combattre le séparatisme islamiste, il ne laisserait pas s’ouvrir les écoles hors contrat des fondamentalistes islamistes Milli Gorus, proches des Frères musulmans ;
S’il voulait combattre le séparatisme islamiste, il fermerait les écoles sous contrat musulmanes tenues par les Frères musulmans (il a tout pouvoir pour le faire) ;
S’il voulait combattre le séparatisme islamiste, il ne permettrait pas qu’au sein même de l’école dite de la République soient prévues des autorisations d’absence ou des dispenses d’activités en raison de pratiques cultuelles, il ne permettrait pas des absences pour motifs religieux, il ne permettrait pas des repas différenciés ni des mises à disposition de lieux de prière… (cf.vade-mecum de la laïcité auquel doit se référer tout établissement et tout enseignant).

CONCLUSION
Mais ce n’est pas ce séparatisme-là que le tandem Macron-Blanquer entend juguler ; celui-là, ces deux traîtres font tout pour le favoriser.
Le vrai séparatisme contre lequel luttent Macron et Blanquer, c’est le séparatisme culturel français.
Rappelons à cet égard que dans les réseaux d’éducation prioritaire, les établissements réservés essentiellement aux élèves issus de l’immigration dispensent un enseignement qui se démarque fondamentalement de celui destiné à nos enfants : placée sous l’égide du ministère de la Ville et de l’Éducation nationale, c’est une école d’excellence du primaire à l’université avec une préparation à l’enseignement supérieur de prestige destinée à plus d’1,5 millions d’élèves et où l’arabe et donc la culture arabe, est enseignée.

Alors même que s’exerce ainsi pour eux un séparatisme forcené tant pédagogique, culturel que religieux, Macron ne cesse de l’aggraver.
Dans le même temps, seulement 55 000 de nos enfants sont instruits à domicile et 80 000 dans les écoles hors contrat pour recevoir un enseignement de qualité et une culture bien française.
Et pour le tandem Macron-Blanquer, c’est là le dangereux séparatisme, l’épine dans leur pied, pour eux qui n’ont de cesse de vouloir mettre à mort la culture française au service du mondialisme, se servant pour cela de l’islamisme, leur précieux allié.
Pour Macron et Blanquer, c’est là leur seul vrai combat : le combat contre l’instruction à domicile, le combat contre les écoles hors-contrat, c’est le combat contre la pérennisation de la culture française, le combat contre l’identité française, et rien d’autre !

Claude Meunier-Berthelot

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Dugenou

Il s’agit d’une punition collective comme le pseudo service national. Pour atteindre certaines catégories cible, mais par manque de courage, on n’hésite pas à pénaliser l’ensemble de la société. Au final, les seuls à être réellement impactés seront ceux qui se comportent normalement.

D. Lajoie

En dehors de la secte musulmane , la plupart des parents qui font l’école à la maison sont des membres de la secte catho-intégro-traditionaliste .
Ils veulent maintenir leurs mouflets dans l’arriération mentale en les bourrant de cathéchisme selon Pie 10 , de bondieuseries moyenâgeuses , de cultes tartignoles et de morale ultra-réac, afin que ces pauvres enfants restent aussi cons et abrutis qu’ils le sont eux-mêmes.
Leur seul but est la perpétuation de leur espèce sans aucune considération pour le bonheur de leurs rejetons .

Claude (Mme) MEUNIER-BERTHELOT

Si je comprends bien, vous êtes donc allé à l’école de la secte catho-intégro-traditionnaliste !

D. Lajoie

Oui

Gillic

Toute cette déséducation est le résultat de Mai 68 !!!!!!!!

Raffermi Marie-Claude

René Chiche, professeur de philosophie au Lycée a écrit un livre : La désinstruction nationale. Avant d’être bannie par Twitter, je suivais Mr Chiche qui faisait état de la médiocrité des lycéens mais surtout des programmes mis en place par Blanquer et ceux qui l’ont précédé. Cela confirmait ce que je lisais dans les articles que vous avez publié, à savoir que l’école était devenue une fabrique à crétins.

FCC Cercle Légitimiste de France

D’ pù la nécessité d’ en finir avec la république parti de l’ étranger, des escrocs, des menteurs et des voleurs depuis 1792 à ce jour! La république détruite, la croisade de reconquête deviendra alors possible et elle sera victorieuse!!!

phil hurzi

L’école publique est une catastrophe. L’obtention du bac une formalité…la fille d’un ami a eu son bac avec mention bien, or elle est incapable de rédiger un texte de 3 phrases sans fautes d’orthographes et sans préjudices, bien sur, de celles de grammaires ou de syntaxes. Elle confond les “et” et “est” ainsi que les “en” et “on”. Lorsqu’elle vous parle d’un sujet, ou vous explique quelque chose, tout est emmêlé, son discours est ponctué de “alors, voilà” et de “voilà quoi” sans oublier les innombrables “ouèche”
Elle ne savait pas ce qu’était un viticulteur. Un ostréiculteur était, pour elle, un “truc pour travailler dans les champs”
Et ce qui est vrai pour le français l’est également pour tout le reste…le Bélize est en Afrique, Monaco est “français mais pas complètement”

Michel Georgel

Tout cela est vrai et combien désolant.

BERNARD

Une fois de plus, notre Z comme Zemmour a encore frappé dans face à l’info !

Il a dit que les élèves de 5ième avait à peu près le niveau de CE2 d’il y a 25 ans, que les résultats des test pisa décroissaient tous les ans, et en particulier en math..(mais bon, les élèves savent mieux que leurs parents comment trier les déchets, c’est vraiment le plus imoportant non ?)

Il est évident que les parents qui le souhaitent et qui le peuvent doivent se substituer aux instituteurs et surtout aux méthodes “pédagogistes” à tablette rompue.

Je dirais même mieux, les parents devraient être rémunéré s’ils choisissent de le faire car le coût d’un élève de primaire est d’environ 7000€/ an dans l’éducation nationale.

.. Encore un pognon de dingue dont on se demande bien à quoi il sert !!!

Le Blob

Macron et sa clique veulent obliger les enfants blancs d’éducation judeo chrétienne à aller se faire massacrer par les crouilles à la récrée ou à la sortie des établissements scolaires. C’est là la solution finale que préconise auberstraüm pédale.

Gaston

Le blond, ton cerveau est aussi creux que ton pseudo, qui rappelle l éclatement d une bulle..

Le Blob

C’est une bonne vérité de ce genre qui fait sortir les gauchiasses de ton acabit de leur trou puant. C’est pour cette raison que ton idole Méchantcon s’est servi d’un hologramme pendant la campagne présidentielle de 2017. Tu viens de faire une grosse gaffe Gaston. T’as même oublié ton cerveau dans le cendrier ; normal après tout, tu finances le terrorisme islamique en achetant tes 10 grammes de shit, et voi’a où ça te mène.

Lire Aussi