1

Les Français en ont ras-le-bol des soldats d’Allah et de leurs complices

Ayouah ! Francaoui ! Noudou ! Noudou !

Puisqu’ils veulent tellement nous arabiser, allons-y gaiement ! «Ohé ! Français ! Levez-vous ! Levez-vous !»

Ben oui, on est en plein dedans. Voilà-t-y pas que l’islamiste Erdogan menace l’Europe d’une future guerre de religion parce que, selon lui, nous ne sommes pas des gens civilisés ?

« Chers frères, ils ont lancé une croisade contre le croissant ! »

En plus il dit des mensonges parce que, chez nous, le croissant au beurre, on adore ! C’est vrai qu’on trouve le sien, plutôt indigeste. Mais bon ! Faudrait quand même pas vouloir nous le faire avaler par force, non ?
Et plus ça va, plus ces gens de là-haut, à Bruxelles, nous gavent.

Surtout en pleine campagne électorale, quand tous les candidats n’ont qu’un projet, c’est favoriser l’islamisme au détriment de nos us et coutumes. Parce que ce sont de bons candidats, bien obéissants, bien formatés, pour le prochain emploi, par les technocrates bruxellois.

De Mélenchon à Fillon en passant par Hamon et Macron, on absorbe une dose de pro islamisme à vomir.

Et qu’on ne vienne pas nous dire que nous racontons des balivernes. Quand, dans le secret de la conversation, vous parlez avec les Français, ils vous disent qu’ils en ont ras la casquette des musulmans. On se demande même comment, une fois les résultats des votes publiés, on se retrouve toujours avec les mêmes guignols qui baissent culotte devant Bruxelles et l’islam. Mais c’est comme ça.

A Paris, en ce moment, ce sont une centaine de « migrants » marocains qui sèment la pagaille. « Mais ce ne sont que des mineurs ! Que voulez-vous que nous fassions ? On ne peut tout de même pas envoyer des enfants de neuf ans en prison ? » répond-on chez l’Hidalgo.

Vous en avez beaucoup entendu parler dans les media ? Non. Ils préfèrent les costumes de Fillon, le patrimoine de Marine et les meetings de Macron.

Nous, on aurait aimé qu’ils nous disent quel sort ils réserveraient à ces mini truands s’ils étaient élus.

En attendant, ces jeunes drogués, shootés à mort, commettent librement, agressions, vols, cambriolages et squattent les laveries automatiques desquelles les usagers ne peuvent plus s’approcher sans crainte. Les témoins sont unanimes :

« Ils fument, ils crachent, ils boivent, ils se droguent, ils insultent et vandalisent…On les a vus se battre au cutter, agresser une jeune fille de 14 ans pour lui voler son sac, cambrioler le studio du boucher, défoncer la porte d’une école…»(Le Monde)

Oui mais, vous comprenez, ce sont des mineurs !

Jusqu’à quand allons-nous supporter d’entendre ces mêmes litanies de la part de ceux qui sont sensés nous diriger et nous protéger ? Parce que, si ces bandits n’étaient pas musulmans, mineurs ou pas mineurs, il y a longtemps qu’ils seraient dans des centres de redressement.

Seulement voilà, faut pas toucher à leurs potes. Sinon, c’est tout le 9-3 et le reste qui descend en ville pour tout fracasser, tout brûler. Et en période électorale, il vaut mieux mettre un frein à ceux qui en ont ras le bol qu’à ceux qui pourraient voter pour eux.

La Khomri du Hollande en donne un bel exemple. Elle se permet, en pleine campagne, de dénoncer publiquement les pratiques discriminatrices des employeurs (Accor, entre autres) qui n’embauchent pas ou pas assez de musulmans. Macron, Hamon, El Khomri c’est kif-kif bourricot.

Mais quand ces musulmans-musulmanes portent plainte jusqu’à la Cour européenne de justice parce qu’on ne veut pas de leurs pratiques que nous jugeons, avec raison, discriminatrices, ils leur donnent raison et, de préférence, ils leur fournissent de bons avocats, gratos.

Et, là, on fait quoi ? On a un pauvre mec-employeur dont les clients refusent les voilées, qui se voit obligé – PAR LA JUSTICE – de reprendre sa mouquère ou de mettre la clé sous la porte comme on le supputait dans un article précédent sur RL.

Idem pour le restaurateur du Cénacle qui vient d’être condamné parce qu’il a refusé des voilées dans son établissement. Donc, si ses clients ne veulent pas manger en présence de ces spectres, il met la clé sous la porte, lui aussi ?

Et la Slimani de l’équipe d’Hamon qui traite le maire de Montpellier de « vieux mâle blanc », elle a le droit, elle ! Et les Sos machin et la Ldh de mes bottes ne sont pas révoltées par les propos racistes, discriminatoires, envers la race blanche. Non, non. Ça, c’est un mot réservé uniquement pour les musulmans.

Alors, jusqu’où irons-nous, comme ça ?

Ils n’arrêtent pas de nous parler de libertés mais nous, nous n’avons plus la liberté de rejeter ce qui nous déplait.

Ils nous parlent de fraternité mais nous sommes considérés comme des frères ennemis. Frères, étant un terme superflu.

Ils nous parlent d’égalité mais il y a longtemps que nous ne sommes plus les égaux des musulmans qui bénéficient de tous les avantages en France quand nous ne récoltons que les inconvénients avec les procès en prime.

Et pendant ce temps, on a cette espèce de vieux queutard libidineux qui n’ouvre sa bouche que pour balancer des conneries, ne se déplace que pour parader à nos frais et soutient le poulain que les gros richards lui ont imposé il y a cinq ans pour assurer la continuation de l’extinction de la race blanche judéo-chrétienne au profit de la race arabo-islamique.

Bien sûr, il ne nous manquait plus que l’islamiste turc pour assaisonner leur salade et les faire trembler dans leur froc en les menaçant de payer le prix fort. Parce que ses menaces, à celui-là, elles ont été dites et redites, écrites et réécrites mille fois dans nos media. Attention ! Mesdames et Messieurs, c’est important, ça va commencer ! La guerre de religion contre le coran, est annoncée !

Il y a longtemps que les musulmans nous l’ont déclarée, cette guerre de religion. Notre seul tort est de riposter, encore et encore, avec nos lois démocratiques contre leurs armes.

Eux, ils obéissent à Allah. Nous, on obéit à des cons. Ça fait toute la différence.

Danièle Lopez