1

Les Français endormis vont découvrir les réalités de la guerre

Les Français sont en train de faire connaissance avec ce que des générations de Mourousi, de PPDA, d’Ockrent, de Ferrari, de Truchot, de Bourdin, leur ont présenté comme étant l’affaire ordinaire des autres, leurs drames lointains, à des années-lumière des certitudes pacifiées, ordonnées, raisonnées, bien ancrées depuis des lustres dans les cervelles gauloises.

Ces Français-là ont encore un peu de mal à imaginer qu’un simple virus leur en veuille à ce point. Ce fut pourtant le cas il y a trois quarts de siècle, quand tout allait bien pour Madame la Marquise alors que le loup hitlérien, virus fort dangereux, se préparait à la bouffer toute crue.

Rien à voir, bien sûr, avec une épidémie, encore que la dernière authentique en date ait tué, il y a un siècle, quelques centaines de milliers de ces mêmes Gaulois. Mais la frivolité de mes compatriotes suffit par avance à dissiper les angoisses et la peur du lendemain. Encore que…

… cette fois, l’alerte est lancée. Les émois humains si longtemps observés depuis son canapé par le téléspectateur gavé d’exotiques souffrances sont audibles ici et là sur le « territoire » dit national. Et même, ils montent en puissance de jour en jour. On meurt sous les respirateurs et ce n’est pas d’un accident de voiture ou d’un infarctus massif, mais d’une offensive morbide et mortelle née quelque part en Orient, là justement où il était jusqu’ici de bon ton de mourir dans les fulgurances des roquettes, des mortiers, du napalm et des bombes à fragmentation. 

Alors, quoi, me direz vous ? Eh bien ceci : les Français vont découvrir la face cachée d’une inconséquence transmise par des gouvernants incapables et dépassés. Le chacun-pour-soi et le choix des survivants par les soignants contraints de le faire, la combine et le coup bas, l’opacité des actes nécessaires pour s’en sortir. Une forme de guerre comparable à toutes les autres.

Se souviendront-ils, ces moutons sans mémoire, du massacre obstiné, pérenne, inexorable, de leur médecine par des assassins en cols blancs, de la gabegie sociale couverte par des administrations sans états d’âme, de la manière, enfin, dont on les a, depuis près d’un demi-siècle, privés de leur capacité à voir les choses telles qu’elles étaient, et sont ? 

Sauront-ils faire cette analyse, dès lors qu’ils vont disposer désormais d’assez de temps pour simplement penser ? Cela ne sera pas simple. Les petits héritiers des Mourousi, des Ockrent, des Zitrone, les Bourdin, les Marschall, les Dély, les Barbier, vont s’empresser de voiler la statue de la  décrépitude, des fois que le péquin éternuant et crachant quelque peu ses poumons ait envie de visiter le musée.

J.S.


UNION NATIONALE AU FRANKISTAN ORIENTAL

On aurait pu, en effet, nommer ainsi dans un Azerbaïdjan ou un Kazakstan communiste des années 70, ce type de liste. Le Parti et la mosquée main dans la main, pour une élection aux résultats connus d’avance. Sauf que là, c’est en France, à  Saint-Étienne du Rouvray, où l’on égorge le curé dans son église, et où l’on vote communiste à 79 % et islamiste (modéré !) pour le reste ou presque.  Cohérence parfaite et résurgence d’un spectre que l’on a, à tort, considéré comme pulvérisé par l’Histoire. Plaignons les citoyens épris de liberté qui se retrouvent pris dans cet étau. Asphyxie !

https://www.marianne.net/politique/municipales-la-gauche-communiste-triomphe-face-l-imam-centriste-saint-etienne-du-rouvray?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1584312198


CORONAVIRUS ET GUERRE MONDIALE

Ils veulent se tirer comme des voleurs au Maghreb, voire plus au sud, mais en pleine période de Corano, alors qu’on annonce des dizaines de milliers de morts possibles, Choupinet tient absolument à les contaminer. Généreux et altruiste, il prolonge leur séjour de 3 mois, y compris celui des demandeurs d’asile.

Ce matin, les rumeurs les plus variées circulent. On parle d’un confinement généralisé pour 45 jours, d’autres évoquent un couvre-feu à partir de 18 heures. On parle de certaines régions, d’autres disent que ce serait partout. Le fanatisme anti-frontières de Macron risque de nous coûter, quoi qu’il en soit, très cher. Nous serons fixés à l’heure où paraîtront ces lignes. L’idée que des clandestins malades, les flots réguliers déversés par l’Afrique, prendront la place de mes compatriotes dans les lits de réanimation, me révulse.

https://www.lejdd.fr/Politique/coronavirus-nouveau-conseil-de-defense-lundi-un-confinement-total-envisage-pour-lile-de-france-et-lest-3955512

Sibeth dément. Donc, alerte rouge !

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5935091/coronavirus-sibeth-ndiaye-qualifie-lundi-de-fake-news-les-rumeurs-dun-confinement-total-immediat.html

Les assureurs continuent à assurer. Nous sommes protégés. Quant aux cavistes, c’est pour la lutte directe  contre le virus.

Les pays ferment leurs frontières, en Europe et dans le monde, ce qui  n’honore pas Choupinet. Soit il s’acharne, et sa position va être intenable, soit il finit par lâcher, et il va devoir s’expliquer sur le retard pris. « En même temps » est pris par la patrouille.

http://www.fdesouche.com/1348401-coronavirus-les-etats-unis-declarent-letat-durgence-les-frontieres-ferment-les-unes-apres-les-autres-en-europe-et-dans-le-monde

Les élections. Les grandes lignes : tandis que le vote musulman se montre au grand jour, et que l’islam, à défaut de prendre cette fois des mairies en nombre, infiltre le tissu politique local, les grandes villes sont perdues pour la cause patriote, à de rares exceptions, comme Perpignan. Les gens y votent peu, contrairement à la France des campagnes. Donc, les bobos, qu’ils soient parisiens, lyonnais, bordelais, grenoblois, rennais, nantais, lillois ou autres, aiment leurs maires à migrants, aiment la crasse, leurs villes dévastées, se faire agresser, et ils en redemandent. Ils supportent dans faiblir que les femmes se fassent violer, que les hommes se fassent casser la figure. Dommage pour ceux qui ne votent pas comme eux, espérons simplement qu’ils savent mieux se protéger que les autres.

https://francais.rt.com/france/72457-municipales-bureaux-vote-ouvrent-dans-france-arret-coronavirus

Mais les maires patriotes sortants ont cartonné dur, et ont été réélus, pour nombre d’entre eux, dès le premier tour, avec des scores extraordinaires.

http://www.fdesouche.com/1348717-les-municipales-en-direct

À Garges, le fondateur du CCIF, Samy Debbah, fait 35 % et arrive 2e, avec une abstention de 65 %. Tout est possible, surtout que tous les candidats classés divers gauche ont des noms du terroir. Donc, le CCIF est clairement en position d’administrer une ville française, que les élections soient maintenues ou repoussées.  Les Frères musulmans !

https://actu.fr/ile-de-france/garges-les-gonesse_95268/val-doise-municipales-garges-gonesse-vers-duel-benoit-jimenez-samy-debah_32281447.html

Bordeaux, ville perdue ? Les écolos en tête, et le taré islamo-collabo Poutou dépasse les 10 %. Tarek Oubrou va prendre du galon. Merci Juppé !

https://www.20minutes.fr/municipales/2740543-20200315-elections-municipales-bordeaux-nicolas-florian-tete-seulement-96-voix-avance

À Calais, ils ont réélu Bouchard au premier tour, qui disait que les migrants enrichissaient sa ville. Et ils ont offert 25 % de voix aux communistes en état de dégénérescence islamophile.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/pas-calais/calais/calais-rixe-impliquant-centaine-migrants-fait-quinzaine-blesses-1800500.html

Mustapha ira au tribunal en juin. Une bonne nouvelle, dans le chaos.

AILLEURS SUR LE FRONT

Pendant l’épidémie, la guerre continue en France.

https://actu.fr/ile-de-france/paris_75056/un-policier-blesse-couteau-plein-paris-lauteur-lagression-interpelle_32248657.html

Une bonne nouvelle, dans le chaos ambiant. Mustapha ira au tribunal.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes-mustapha-laabib-sera-juge-pour-abus-de-confiance-le-3-juin-6248207?fbclid=IwAR2FDXHZK-4_jfrk1w_K4_o-zMx3i5GszVwlZWflwvTacVXdXyjNUURbGFg

« Le Vrai Croyant sera épargné par ma créature virale. Il n’a qu’à croire. Hugh ! » (Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski