Les Français n’ont pas à avoir honte de leur action en Afrique du Nord

Publié le 30 juillet 2012 - par - 2 395 vues
Share

Un grand Merci, Cyrano, pour le magnifique édito que t’as inspiré la découverte du film « La valise ou le cercueil »… Les larmes m’en sont venues aux yeux…

Oui, car si je ne suis pas vraiment « pied-noir » et si je n’ai pas vécu en Algérie, je m’en sens vraiment très proche, pour avoir passé 18 ans de mon existence (enfance, adolescence, débuts dans la vie active) au Maroc, avant, pendant et après l’indépendance. Certes, par chance, nous n’avons pas connu la guerre, mais avons connu des émeutes (cf. 41’33 du film – les coupures de journaux de l’époque en font état) dans plusieurs villes, du Maroc : Casablanca, Khenifra, Rabat, Safi, Mogador (devenue Essaouira) Oued – Zem où 50 européens furent assassinés…

Enfin à Meknès, le 23 octobre 1956, suite à l’arraisonnement de l’avion qui transportait de Rabat à Tunis, les responsables du FLN : Ben Bella, Aït Ahmed, Boudiaf, Khider, Lacheraf.

Il est important de souligner que ces dernières émeutes au cours desquelles plusieurs dizaines d’européens furent massacrés, dans des conditions de barbarie similaires à celles relatées à propos de l’Algérie, ont eu lieu… après l’indépendance obtenue en Mars de la même année !!

J’ai envie d’ajouter ce petit chapitre sur le Maroc parce que  je crois enfin venu le moment de faire voler en éclats toute cette « chape » de mensonges, d’indignités, de contre-vérités, qui recouvre la présence Française, non seulement en Algérie mais dans l’ensemble de l’Afrique du Nord, présence dont les Français n’ont pas à avoir honte.

Si le Maroc est devenu la destination touristique si courue de nos jours, (notamment par tous les bobos-gauchos faiseurs de morale) c’est bien grâce à la France qui construisit toutes les infrastructures qui n’existaient pas : chemin de fer, routes, ports, aéroports, certains tunnels creusés dans la montagne par La Légion,  hôpitaux, sans oublier écoles et lycées.

Ainsi, Il est totalement inacceptable, insupportable, indigne, de continuer à parler de repentances !!

Tous les rapatriés d’Algérie, de Tunisie, du Maroc, seront sans doute très heureux d’apprendre (s’ils ne le savaient déjà) que Ben Bella (les mains couvertes de sang de la guerre d’Algérie), est venu en France, en janvier dernier – comme bien d’autres avant lui – (notamment M. Bouteflika,  Président de la république algérienne, qui a ensuite osé accuser la France de génocide…rien que çà…) pour se faire soigner, et qu’à cette occasion, il a eu une rencontre « très amicale » avec celui qui allait devenir « Le Président Normal »…

Une question : qui a payé à votre avis ?

Oriana Garibaldi

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.