Les Français sont-ils devenus masochistes?

Il ne faudra également pas oublier que devant les demandes insatiables qui seront déclenchées et la montée en puissance de l’assistanat tournant à plein régime la désorganisation logistique s’accentuera comme il a été vu ailleurs : à quoi bon se lever si le chèque solidarité est rondelet, sans oublier qu’avec un SMIC à 1500 euros net (soit dans les 3000 pour le patron y compris petit) la proposition de travail va se faire rare y compris dans les restaurants à moins de les nationaliser mais le problème restera le même : qui va se lever à six heures du matin sinon sans doute le migrant fraichement arrivé ou la reconstitution sans fin d’inégalités non plus de salaires seulement mais de statut : ceux qui se lèvent, ceux qui restent chez eux en “télétravail” du moins officiellement …

Et puis le grand Reset court toujours, piquouze et compagnie lourdement “conseillée” sans doute si l’on voudra garder son “alloc”; accélérant également  l’arrivée décuplée de “chances pour la France” ayant entendu parler de cette manne à venir (le directeur de Frontex a dû démissionner il y a quelques mois tant il ne s’agit plus de refouler mais d’accompagner) le tout sans qu’il y ait même besoin de “travailler” en réalité puisque dans l’ensemble et à terme de plus en plus de moutons blancs et puis ensuite moins blancs etc. passeront eux-aussi à la casserole et ainsi de suite (comme il a été vu en 17 en Russie, et divers pays d’Amérique du Sud et d’Afrique depuis) du moment qu’ils sont jugés un peu trop gras selon les critères du futur “passe citoyen”.

Ce qui fait que dans une situation se détériorant à vitesse grand V (l’amour dure deux ans : 1981-1983) même les gentils moutons y passeront, surtout ceux (effet Kiss cool) habitant là où il ne faut plus, continuant, eux, à être de plus en plus égorgés, volés, violées, l’important dans ce cas consistera à le nier (“ce n’est qu’un sentiment lié à votre éducation raciste blanche”) tout en continuant d’accuser les béliers et aux autres moutons “réactionnaires” encore là, même si les “victimes” sont en sang et frissonnent dans leurs beaux draps bleus et blancs froissés ; mais cette soumission ne servira à rien, bien au contraire, car le sacrifice des bouc-émissaires a toujours été une solution pérenne ; surtout lorsque l’on s’apercevra qu’en fait la tonte annuelle du troupeau à “14 tranches” s’avèrera impossible lorsqu’il n’y a plus (du tout) moyen de refaire de la laine.

A “droite” (extrême centre compris) surnage toujours cette idée obtus qu’en tondant un peu tout le monde (mais plus les moyens que les gros) en fermant les yeux ici et là sur des “aides” égalitaristes sournoises (autant le gros que le petit) tout en faisant la manche à Bruxelles (la gauche aussi veut faire la manche mais en beuglant, pas sûr que cela ne marche on l’a vu en Grèce) tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, surtout lorsque les grands axes du Grand Reset restent respectés (piquouze pour toutes et tous, le tout électrique etc.,).

Mais sans doute que la mort “sociale” pour tous promise par la gauche sera un plus lente plus anesthésiée quoique inéluctable tant le tissu industriel français dans ses tréfonds est de plus en plus touché, à voir d’ailleurs le nombre d’entreprises qui ferment une par une dans les localités petites et même moyennes de plus en plus à l’abandon sans parler de l’explosion de la violence contre les personnes qui, il est vrai, n’est qu’un “sentiment” de “blanc hétéronormé”.

En sus des déserts sanitaires sécuritaires et éducatifs s’ajoute donc des déserts économiques, commerciaux, sociétaux ; le tout avec une hausse monumentale des carburants (et bientôt de l’énergie, la guerre contre la Russie s’accentuant) alors que le trajet domicile/travail s’est considérablement éloigné, depuis des lustres ; une situation à produire du gilet jaune en veux tu en voilà et pourtant rien ne bouge tant le dégoût et le désespoir sont désormais les deux mamelles défraichies et pendantes d’une France de plus en plus catin bien plus que courtisane.

Et puis au niveau électoral autant toute la “gauche” a réussi à retrouver vaille que vaille le score du parti socialiste d’il y a trente ans (ce qui est maigre et encore plus rapporté aux inscrits) la “droite”, elle, toujours subjuguée par la sentence d’un Chirac (radical socialiste en réalité) refusant l’alliance de toutes les droites, républicaines, s’enfonce dans l’autodestruction, agrémentée de noms d’oiseaux et en permanence comme s’il s’agissait seulement de trouver l’homme ou la femme providentielle…

Bref, avec plus de 52% d’abstention pourtant, la France fait pire que les USA en plus petit, alors que de tout temps elle était connue pour abriter un peuple “politique”; à croire qu’hormis une poignée s’arrachant les maigres suffrages exprimés, la majorité des inscrits sans compter ceux qui ne le sont pas ou plus, n’est en fait pas du tout satisfaite du simplisme ahurissant mais violemment agitée et revendiquée (“si tu n’es pas avec moi tu es complotiste, vendu à Poutine, Biden ou à Bruxelles”). Ce qui veut dire peut-être qu’existe encore l’espoir que se lève de nouvelles Jeanne d’Arc, Jeanne Hachette, de nouveaux Bayard, Du Guesclin, Roland, Charles, pour sortir enfin la France de l’ornière dans laquelle elle s’est (in)volontairement mise.

On peut toujours rêver.

Lucien Samir Oulahbib

image_pdfimage_print
12

13 Commentaires

  1. La gauche depuis longtemps est animée d’une passion antifrancaise, comme disait si bien le Général de Gaulle… cette passion s’est transformé depuis quelques décennies en haine de tout ce qui compose notre civilisation et l’histoire de notre patrie, ainsi que notre langue…

    Et en face, qu’avons nous ? Une droite complètement éteinte, sans âme, bien plus attentive à la bourse qu’aux souffrances du pays !

    Je déteste franchement la gauche et son progressisme destructeur, mais je hais de toutes mes forces la droite soumise à la gauche…

    • « la droite soumise à la gauche » …. Très bien vu Lee and Colbert !
      La fausse droite est fausse car soumise à la gauche !!

  2. Non , les français collabos et lâche comme la plupart en 1940, il faut remercier l’Armée Américaine, Anglaise et Sovietique pour nous avoir liberé du nazisme

    • ben voyons liberes a coup de bombes sur la gueule aussi
      demande aux polonais s ils etaient « heureux d etre liberes par les rouges?

    • en 40 vous auriez fait quoi vous avec une armee defaite? vous aurie voulu faire durer la guerre jusqu au dernier francais? au fait que faites vs aujourd hui pour liberer Grenoble .?

    • Ouiiii, sans eux nous ne serions pas dans la si exaltante situation actuelle, et puis 100 000 morts dûs aux bombardement alliés …par rapport au nombre de fusillés par les nazis…ça compte quand même hein, remercions les tous les jours, la défense de la Finance Internationale et de la dette perpétuelle n’a pas de prix….mdr

    • à force de se mettre en boule les français vont finir comme les hérissons avec des épines. Ils sont devenus des pleutres et lâches.

  3. Les Français cherchent l’épreuve à cause de la paresse de leur mode de pensée et leurs réactions au moment de choisir les représentants auxquels ils abandonnent leurs responsabilités t leur libre arbitre. Je crois que cette fois-ci encore, les résultats de cette consultation vont être épouvantables pour tous. Mais il faut en passer par là pour que le peuple finisse par se donner un gros coup de pied au cul.

  4. « On ne naît pas bélier, on le devient ».

    J’ai gagné plus de 3000 euros par mois depuis 20 ans. TOUT l’argent que j’ai de côté me vient de donations et d’héritages. Il en est de même pour tous les gens un peu friqués que je connais.
    Comme disait Bernard Maris, on ne devient pas riche en travaillant. Et la France est un pays où la mobilité sociale est quasi nulle.

    Donc quand on lit un énième article de RL – le site trotskyste – nous expliquant que « les pauvres c’est rien que des jaloux du talent des autres », on hausse les épaules. Quoi dire ?

Les commentaires sont fermés.