1

Les Français sont-ils plus roués qu’il n’y paraît ?

asterix2
Ressemblent-ils à ces paysans madrés qui concluent leurs contrats loin des yeux du fisc au cul des vaches et des camions ?
Viennent-ils de donner une bonne leçon de choses aux guignols politiques de ce pays ?
Ont-ils eu l’élégance de pré-révolutionnaires qui virent les crétins de la classe politique sans y mettre la main et la batte de base-ball pour ne pas se saloper les pognes, laissant les basses œuvres à d’autres ???
On peut se demander si un inconscient collectif n’est pas à l’œuvre à l’issue des dernières législatives.
La France des partis a été ramenée à la politique des « combinaziones » où les accords s’achètent en petits arrangements entre amis et en sous-main.

On ne peut plus faire le singe sourd et aveugle qui ne parle pas, la France est dans la même ornière que pendant les événements d’Algérie sous la IVe République qui s’est achevée par l’arrivée du Providentiel en 1958.
Nous avions à l’époque des partis de gauche qui militaient et portaient des valises du FLN et sabotaient l’effort militaire.

En 2022 on a les mêmes avec les Nupes islamo-africano-collabo- antiblancs français historiques de souche, partis de gauche partisans de la créolisation du pays afin qu’il ressemble partout aux abords du Stade de France façon cour des Miracles hugolienne.

La Nupes a pour plan d’islamiser le pays et d’imposer la submersion migratoire, entraînant sa ruine par l’endettement faramineux auquel le boulet migratoire va conduire.
De l’autre côté, des partis nationaux, mais ici tout parallèle avec les partis de l’Algérie française des années 50 est non seulement improbable mais tout simplement impossible : autant une fraction française désirait garder l’Algérie dans l’ancien temps, autant les petits que certains croient en filiation directe avec ces mouvements de l’époque ne veulent plus du tout entendre parler de l’Algérie en particulier, du Maghreb plus généralement, et encore plus généralement en a largement soupé de toute cette Afrique qui est un boulet financier qui plombe les comptes de la Nation qui, avec l’aide des partis de gauche, est en train de coloniser à l’envers l’Europe avec son déclin en tous domaines : sécurité, éducation, apprentissage, souveraineté écologique par surpopulation et tarissement des nappes phréatiques, souveraineté alimentaire avec des surfaces arables qui fondent comme peau de chagrin pour une population dont le taux de fécondité allogénique est totalement incompatible avec toute transition écologique, etc.

Bref, plus l’Europe et la France s’africanisent, plus les Blancs civilisés n’y trouvent plus leur compte et commencent à penser qu’il va être temps d’arrêter de payer des impôts, voire de migrer vers des pays sûrs comme la Pologne ou la Hongrie : reconnaissez le comble, se sentir un étranger dans son propre pays de naissance, de quoi se demander en se collant le bourdon s’il n’aurait pas mieux valu qu’Hitler gagnât ;  on parlerait germain, il n’y aurait pas de submersion migratoire 80 ans plus tard, pas d’invasion musulmane, pas de woke, pas de reconstruction de l’histoire, bref, le paradis perdu de Milton, quoi.

Pour en revenir aux législatives, entre les deux opposés « défense de la France éternelle » d’un côté et « destruction du monde blanc de l’autre » , vous ajoutez dans le même hémicycle une bande de nazes qui ne saisissent pas que les glaives sont déjà prêts à être tirés des fourreaux, et qui ne comprennent ni l’insécurité ni la submersion migratoire, clique de nazes qui va des « Renaissance » au MoDem en passant par « Horizons ».
On regrette seulement qu’il n’y ait pas un parti qui se serait appelé « Nativité », cela aurait eu un petit air de Messie, cela va manquer car nous ne sommes pas loin d’une situation à la libanaise, ou des jeux romains du Colisée.

Les Français avaient du pain, en votant aux législatives ils viennent de claironner haut et fort qu’après les confinements que leur ont imposés les crétins politiques il est temps de se détendre devant de bons jeux du cirque.
Bien entendu on se gardera de faire le parallèle entre Charles VII dénommé « le bien servi » remis sur le trône grâce à Jeanne d’Arc dans un pays épuré de ses ennemis et Emmanuel Macron qui serait conforté sur son trône grâce à Marine Le Pen, car cette dernière n’a jamais inscrit à son programme la remigration complète de nos ennemis, seule mesure pourtant qui va s’imposer un jour ou l’autre quand l’insécurité et les finances publiques conduiront ceux qui travaillent à ne plus vouloir payer d’impôts et à s’armer pour pallier les manquements de la police qui n’ose jamais défourailler.

La remigration va alors vite devenir un débat inévitable de première bourre dans notre Hémicycle avant submersion complète, comme on le voit avec l’enclave espagnole de Melilla qui sera une des premières à tomber sous le nombre :
https://www.fdesouche.com/2022/06/24/melilla-espagne-des-centaines-de-migrants-subsahariens-parfaitement-organises-et-tres-violents-brisent-la-porte-frontiere-separant-le-maroc-de-la-ville-autonome-espagnole-et-entrent-sur-le-ter/

Quand vous regardez les vidéos de ce fil sur F de Souche, vous avez un avant-goût des abords de tous les stades de France à venir, avouez que ça fait peur et réfléchir, non ???
Quand les hordes franchiront en groupes compacts les Pyrénées, je ne donne pas cher de la peau des Basques et des Occitans ; madame Delga va-t-elle laisser ses électeurs se faire égorger dans leurs champs, va-t-elle lever un impôt pour donner de l’argent aux masses allogéniques haineuses avant que, comme des nuées de criquets, elles ne dévastent les cultures ?

Ira-t-elle, comme dans l’affaire des bourgeois de Calais, jusqu’à offrir un groupe de femmes blanches en sacrifice aux envahisseurs pour tenter d’épargner les souffrances des viols et tournantes au plus grand nombre de filles de sa région ? Il est évident qu’elle va être devant des choix qui déchirent le cœur.
Ici un témoignage d’internaute qui résume avec le plus de plausibilité la crise à venir :
« De 100 millions d’habitants en 1900, l’Afrique est passée à environ 275 millions dans les années 1950-1960, puis à 640 millions en 1990 et on ne va pas tarder à flirter avec les 1,7 milliards de criquets… Le Nigeria à lui seul aura bientôt autant d’habitants que l’Europe…

Quel personne sensée peut être aveugle à l’effondrement inévitable de l’Europe avec des transferts de dizaines de millions de ces déchets ? Qui peut prétendre que provoquer une déferlante de sous-neuronés se reproduisant à hauteur de 7 pour un et incapables de planter ne serait-ce qu’une carotte est une solution viable ou une chance ? Mais pire, comment les veaux au prétendu QI élevé ne voient-ils pas le massacre qui se prépare ?

Le problème ce ne sont pas les étrons qui n’ont pour objectif que de venir parasiter l’Europe. Le problème ce sont toutes les crevures qui savent parfaitement que tout cela va finir dans un océan de cadavres et qui organisent sciemment cette immonde merdier ».

Voilà le prochain défi, le massacre des Européens qui se prépare dans l’insouciance des frontières ouvertes à tous vents avec Frontex qui devient une usine à importation de migrants style agence humanitaire au lieu d‘être une police de protection et de refoulement :
« La manière de voir d’Ylva Johansson et de toute la Commission européenne prolonge en quelque sorte la vision de l’ONU dans son fameux rapport « Migration de remplacement : une solution au déclin et au vieillissement de la population ? », qui date de l’an 2000. Ce rapport, qui a fait couler tant d’encre, était pétri du dogme de la « mondialisation heureuse » qui régnait à l’époque. Le problème est que, vingt après, le bilan est pour le moins sombre. Ce dogme, qui voyait la personne humaine comme un agent économique interchangeable et déplaçable au gré des besoins de la mondialisation, ne résiste pas au spectacle de la fracturation de nos sociétés, de la montée du communautarisme et du racialisme, des phénomènes spectaculaires de violence ethniques que nous observons en Europe. C’est que le problème migratoire n’est pas une variable de la politique économique et sociale. C’est une question existentielle, je l’ai dit, en ce qu’elle touche à l’identité et à l’avenir des peuples et des cultures. Voilà ce qu’Ylva Johansson et la Commission européenne ne veulent pas voir ».
https://www.fdesouche.com/2022/06/17/le-patron-de-frontex-fabrice-leggeri-demissionne-face-au-scandale-des-renvois-illegaux-de-migrants-en-mer-egee/

https://www.publicsenat.fr/article/politique/frontex-certains-auraient-voulu-en-faire-une-agence-humanitaire-regrette-son

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/la-commission-europeenne-veut-transformer-frontex-en-agence-de-surveillance-des-droits-des-migrants-20220503

La guerre d’Algérie a eu la peau de la IVe République, et la France n’a été sauvée que par le recours à l’homme providentiel qui a dû tailler dans le vif tout ce que les complaisances politiques étaient incapables de tailler pour avoir la paix en France : accords d’Évian et lâchage de l’Algérie, indépendance des pays africains ; bref, de Gaulle a dû jeter un sacré lest pour que le pays se redresse.
Les boulets de la Nation en termes financiers, budgétaires, forces et ressources humaines, seul de Gaulle avait la surface et l’aura historique qui permettait d’en délivrer la France pour relancer la machine avec une dévaluation du franc.

De cette défaite de la république des partis et du régime parlementaire, on peut déduire que les crises mortelles à venir vont conduire au même désastre qui ne pourra être réparé que par la personne providentielle qui saura tailler dans le vif et faire donner la troupe avec au besoin une remigration de masse et de force, le cas échéant la création de centres-goulags vers la Guyane ou autre coin lointain où les impétrants finiront leur vie sans espoir de retour en métropole : les Français blancs de souche ayant retrouvé la paix de leurs années 60 seront largement échaudés pour ne plus supporter les apports extérieurs d’Afrique, exotiques, extra-européens, musulmans ou pas.

Les Nupes ? Bien sûr qu’ils seront du voyage vers la Guyane avec toute la clique politique qui a rendu possible la submersion migratoire ; quand on nettoie dans un geste de survie, on ne laisse pas les racines du chiendent en place, on sulfate.
On attend donc la suite des jeux du cirque dans notre Hémicycle, et une fois la chienlit bien installée, guerre civile commencée, l’arrivée de l’Homme ou de la Femme providentielle sabre au clair.
La France risque d’avoir un sacré rendez-vous avec son histoire au cours des 5 ans à venir comme cela lui arrive de temps à autres : Jeanne d’Arc, Danton, Robespierre, Napoléon, de Gaulle.

Souriez, vous allez avoir une chance inouïe de faire partie de l’histoire de France que l’on relatera plus tard à vos petits lardons dans les livres d’une nouvelle éducation nationale enfin restaurée après bannissement du Coran et de l’arabe sous la rubrique qui suit celle du « Grand Remplacement » qui pourra s’intituler « le grand refoulement », tout marin malicieux qui n’est pas né de la dernière marée sait bien qu’après le sac, il y a fatalement le ressac.

L’histoire de France doit continuer ; on a refoulé les Anglais, on a refoulé les musulmans, on a refoulé les Allemands, il n’y aucune raison qu’on ne vienne pas à bout d’autres envahisseurs.

Jean d’Acre