1

Les gourdasses ne pourront pas essayer le voile islamique dans la rue

Victoire ! Annulation de la journée du niqab destinée aux gourdasses voulant essayer le voile

Comme l’année dernière, un « World Hijab Day » (encore une saloperie venue des Etats-Unis), se prépare/préparait : 

voilées

Rappel de la mascarade 2015

http://edition.cnn.com/2015/02/02/living/feat-world-hijab-day/

Mais il semble que les préfets, les uns après les autres, annulent l’autorisation donnée… Cela sent les ordres venus d’en haut. Les raisons annoncées ne sont pas claires, on sent l’embarras et la conscience que la coupe est pleine…  « Risques de mouvements de foule, prosélytisme, contexte, associations remontées.. ». Peut-être aussi le sentiment que ça va mal tourner, à Calais ou ailleurs et qu’une étincelle pourrait embraser le pays, sans parler d’un éventuel attentat musulman auquel tout le monde s’attend… Valls-Cazeneuve, retro-pédalage ? N’exagérons rien ! Cela  s’appelle « prudence, politique politicienne, élections en 2017... »

La démarche n’a apparemment pas été reçue de la sorte par les autorités. Une déclaration a été faite en préfecture et la mairie a été informée. « Le maire m’a laissé un message mardi soir. Il avait une appréhension. Le lendemain, son directeur de cabinet m’a dit que le maire ne souhaitait pas que la manifestation ait lieu. » La mairie estime que « la nature de l’événement […] est assimilable à du prosélytisme » et le juge « malvenu ».

Une deuxième salve de réticences est venue de la préfecture : « Les conditions n’étaient pas réunies pour une perception positive de l’événement. Nous avons émis des réserves par rapport au climat général, au contexte actuel », détaille Flavio Bonetti, le directeur de cabinet du préfet.

La préfecture a dialogué avec le maire et l’association mais n’a pas émis d’interdiction formelle. « Il n’y avait pas d’autorisation à donner. C’est elle qui a souhaité ne pas donner suite », ajoute-t-il.

Il faut dire que des critiques se faisaient pressantes : « Beaucoup d’associations étaient très remontées, reconnaît Émeline. On ne voulait pas aller à l’encontre ». Elle a donc préféré jouer l’apaisement. « Je comprends les réticences. »

http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/orleans-metropole/2016/01/29/association-coexister-la-manifestation-de-samedi-sur-la-journee-du-voile-annulee_11760294.html

L’association Coexister (on aime terriblement ce nom…) l’a d’autant plus mauvaise que, pour faciliter les amalgames, elle avait invité des religieuses chrétiennes… qui avaient décliné l’invitation. La même association a même soutenu l’association dite humanitaire Barakacity qui opère dans l’Etat islamique, Barakacity dont le Président a reconnu publiquement, en présence de Belkacem qu’il ne serrait pas la main des femmes et qu’il avait du mal à condamner l’EI…

Et à Lyon, ils sont pas contents à Oumma com, bisque bisque rage…

Alors que l’opération « World Hijab Day » ou « Journée internationale du Hijab » rencontre un vif succès aux Etats-Unis, sa terre de création, et a essaimé au-delà de ses frontières en faisant des émules, la ville de Lyon se distingue cette année par son refus de se mettre à l’heure du voile expliqué et démystifié auprès du plus grand nombre, et coiffant toutes les têtes, ou presque, dans une volte-face préfectorale soudaine, source d’un profond dépit.

Privées de cette belle action de proximité du jour au lendemain, les musulmanes de la capitale du Rhône accusent d’autant plus le coup qu’elles avaient reçu, le 25 janvier, le feu vert de la préfecture pour rééditer l’événement de l’année dernière, fortes de l’accueil très favorable, et parfois même enthousiaste, que leur avaient réservé les citoyens ordinaires abordés dans la rue.

Le motif invoqué pour ne pas voir ce hijab, d’ordinaire honni, chapeauter des passantes non musulmanes, à l’approche d’un 1er février qui s’annonçait des plus prometteurs, tient en quelques mots qui ne souffrent aucune discussion : cette opération « risquant d’engendrer des mouvements de foule dangereux« , stipule l’arrêté d’interdiction qui a fait l’effet d’une douche froide à ses organisatrices et glacé l’ardeur et l’entrain des bénévoles qui avaient mis du cœur à l’ouvrage pour que cette seconde édition surclasse la première.

http://oumma.com/222449/journee-internationale-hijab-interdite-a-lyon-une-vol

Bref, ne boudons pas notre plaisir de ne pas voir à nouveau ces horreurs de nanas essayant avec complaisance l’insigne de la soumission et de l’impureté, mais ne nous faisons pas d’illusions : ceux qui sont au pouvoir sont des islamophiles, des vrais, qui n’aiment pas la France et se fichent comme d’une guigne que nos filles soient obligées de se voiler dans quelques années, musulmanes ou pas.

Christine Tasin