Les Grands patrons imposent le Grand remplacement

MacronMedef.jpg

Philippe de Villiers cite le rapport Draghici qui fut adopté par le Parlement européen et qui prévoit lui-même une rééducation européenne aux « avancées sociétales » et à « l’acceptation des sociétés multiculturelles et multi-ethniques« . Il appelle les États membres « à prendre de nouvelles mesures pour promouvoir, dans les programmes scolaires, une éducation multiculturelle, non discriminatoire et ouverte à tous« .

L’Europe du partage doit être ouverte et généreuse, accueillante. Pas l’Europe rabougrie, peureuse et cloisonnée des populistes mais une Europe progressiste. La France obéit à l’Europe, qui obéit à l’ONU.

L’immigration des Grands patrons n’est pas seulement tolérée et acceptée. Le Grand remplacement est voulu, programmé. Vous avez dit : Complotisme ? L’ONU a donné instruction à l’Europe d’appliquer la Replacement migration, la migration de remplacement. Le concept de migration de remplacement correspond à la migration internationale dont un pays a besoin pour éviter le vieillissement de la population qui résulte des taux bas de fécondité et de mortalité. Le déclin de la population est inévitable, en l’absence de migration de remplacement. Ainsi s’exprime le secrétariat des Nations unies dans son Agenda du développement durable 2030. Le Programme des Nations unies pour le développement souligne la contribution positive des migrants  à une croissance inclusive. Les migrations de remplacement doivent maintenir la croissance européenne.

La formule onusienne a été reprise en France par une note officielle de l’Institut national des études démographiques (Ined) qui préconise le recours à l’immigration massive ! La France seule devrait en accueillir 93 millions. Il s’agit d’un chamboulement complet de population. Les élites européennes considèrent l’immigration comme la solution au vieillissement et à la rétractation de la population en âge de travailler.

Cette importation de population massive équivaut à un véritable repeuplement.

La démographe Michèle Tribalat en conclut que l’immigration est devenue, dans l’esprit des dirigeants de l’Union européenne, la solution pour éviter un déclin démographique et limiter la régression économique en l’absence de toute politique familiale. Le projet de la surclasse européenne est de changer le peuplement de l’Europe. Depuis 2014, le ministre des Finances de l’Allemagne Wolfgang Schäuble a indiqué :

« Nous avons aujourd’hui besoin de l’immigration. Nous devons vivre avec les immigrés. Cela va changer notre vie de tous les jours, non pas pour le pire, mais pour le meilleur ».

Le combat pour la migration de remplacement est largement soutenu par les groupes de presse. Ils postulent l’interchangeabilité générale des hommes et des peuples. Derrière la migration de remplacement se cache un projet néo-colonialiste des Grands patrons milliardaires qui asservissent les peuples et les nations.

La promotion du multiculturalisme est encouragée et financée par l’Union européenne grâce à un « Fonds européen d’intégration des ressortissants des pays tiers« . À travers ces initiatives aux apparences trompeuses, nous assistons à l’enterrement de l’Europe-civilisation.

Philippe de Villiers cite une confidence arrachée par Malraux à de Gaulle : « Vous savez comme moi, cher Malraux, que l’Europe sera un accord entre les États, ou rien.

« Donc, rien. Nous sommes les derniers Européens de l’Europe, qui fut la Chrétienté« .

Philippe de Villiers cite Christopher Caldwell, un journaliste canadien qui a mené une longue enquête et qui a dénoncé ce marché de dupes : « Cette immigration de masse ne valorise pas la culture européenne. Elle la supplante. L’Europe ne fait pas bon accueil à ses tout nouveaux habitants, elle leur cède la place« .

Le Grand remplacement, c’est la civilisation européenne qui cède la place à la civilisation islamique.

À l’intention des peuples de nos vieilles nations, nos dirigeants européens ont prévu que nous disparaissions en douceur, en laissant gentiment la place à la migration de remplacement.

L’histoire, c’est la démographie. C’est elle qui l’enfante. Car c’est elle aussi qui commande toutes les dynamiques de puissance et parfois tire un trait sur les peuples qui ne veulent plus vivre, parce qu’ils n’ont plus la force de se perpétuer. Par-delà les civilisations, de siècle en siècle, l’enfant est l’espoir d’une société.

La sénescence est la marque des peuples déchus, balayés par les jeunesses de la diversité.

Quand il y a trop de bouches à nourrir, on va chez le voisin chercher son pain. S’il est riche et stérile, on prendra aussi la farine, la boulangerie et la boulangère. Ainsi va la marche du monde. Elle est tragique.

En un siècle, l’histoire a tout renversé : la colonisation a changé de sens. L’expansion coloniale est allée du nord au sud et elle s’est retournée du sud au nord. À la conquête d’hier répond la submersion démographique d’aujourd’hui. L’esprit de domination a changé d’hémisphère. Il tourne à la revanche. Nous assistons à une invasion lente, d’apparence pacifique, et sans résistance, avec cette curiosité propre à notre époque qui entretient la soumission par une fascination de l’envahi par l’envahisseur.

Ainsi les élites européennes développent avec l’envahisseur une empathie et même une contagion émotionnelle. Elles s’identifient à lui, se ressentent comme xénophiles, islamophiles. Elles cultivent l’exotisme de leur propre disparition. Elles ont le repentir admirable de tous les instants pour la soumission.

En avril 1974, devant la conférence des États islamiques à Lahore, le président Houari Boumediene annonce à l’Europe le projet de transplantation de peuple qui se prépare : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord.

« Et ils n’iront pas en tant qu’amis. Ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire« .

Thierry Michaud-Nérard

(Source : Philippe de Villiers, Les cloches sonneront-elles encore demain)

 

image_pdfimage_print
10

19 Commentaires

  1. « Nous avons aujourd’hui besoin de l’immigration. Nous devons vivre avec les immigrés. Cela va changer notre vie de tous les jours, non pas pour le pire, mais pour le meilleur » peut-on lire dans l’article.
    Mais bien sûr, on y croit. On remarquera que la plupart de ces patrons qui prêchent l’altruisme ont des villas et résidences dans les îles Caïman, Seychelles, le Panama et autres « paradis » pour le moins louches. De plus ils ont tous des jets privés valant une petite fortune, au cas où (…). On peut se demander pourquoi certains pays asiatiques n’éprouvent pas le besoin impérieux de faire venir des populations exogènes sur leur sol pour y travailler, alors que leur population vieillit aussi. A étudier.

  2. Les « petits » patrons ne sont pas en reste.
    Dans les bars/brasseries/restos par exemple.
    Et pas que… et depuis bien avant la pandémie de grippe19.

    Par contre j’ai la chance de connaître une patronne de brasserie, F…., qui n’embauche que des gaulois(es). J’ai aussi un ami, S…., petit négociant automobile qui « sélectionne » ses collaborateurs ET ses fournisseurs.

  3. Que de bla-bla-bla pour dire ce que Jean-Marie Le Pen avait dit, beaucoup plus clairement et brièvement, il y a 40 ans.
    Il ne s’agit pas seulement des communistes, ni seulement des grands patrons.
    Il s’agit d’un complot judéo-maçonnique, que JMLP a été le seul homme politique français à éventer 40 ans avant qu’il ne produise ses effets. JMLP en a récolté une nazification de la part de la nomenklatura juive.

  4. Excellent article, hélas trop vrai…mais ce qui est étonnant c’est de constater que, malgré tout ce qu’on voit depuis 40 ans, le bon peuple ne croit pas à ce remplacement, comme il ne croit pas au danger mortel qu’est l’islam et ce malgré les 14 siècles de son histoire qui n’ont été que dévastations et morts. Par contre lorsqu’on lui dit, au bon peuple, que pour ne pas choper le covid, son café il doit le boire assis mais pas debout, ou inversément, ça il le croit, de même qu’il croit que l’islam est une religion, alors que ce n’est qu’une arme de guerre dont le coran est le manuel. Bref, avec un bon peuple aussi con, inculte et aussi malléable, ce n’est pas de la pâte à modeler, mais du slim, le Nouvel Ordre Mondial se porte on ne peut mieux, merci pour lui…

  5. ben c’est pratique pour faire du chiffre et se gaver en employant une main d’oeuvre sous payée, cf la grève des employés de colissimo il y a un an, des sans papiers n’étaient parfois même pas payés

  6. Rieux de Bézioux, président du MEDEF, est un exploiteur de première ! Et le lèche-cul de la Macronie !

  7. « La France seule devrait en accueillir 93 millions. Il s’agit d’un chamboulement complet de population ».
    extrait du texte ci dessus. NON monsieur Michaud , je le répète , il s’agit d’un génocide par substitution de populations, d’un crime contre l’Humanité.Et les lois scélérates pro IVG,naturalisation et droit du sol,obligation de l’homosexualité etc etc …..sont des moyens pour accélérer l’extermination des populations de visages pâles.L’ONU ,son bras armé l’OTAN ,et ses satellites dont l’OMS sont des organisations terrorites et criminelles.

  8. Pour les patrons, c’est gagnant-gagnant à tous les coups.
    Délocaliser tout ou partie de ses entreprises à l’étranger = bénéf.
    Délocaliser une main d’œuvre bas de gamme vers la France = bénéf.
    Le mode de vie, ils s’en tamponnent, ils peuvent se payer celui qui leur convient n’importe où sur la planète.

  9. Nous vivons, avec la Macronie, une épuration ethnique ou le pouvoir veut éliminer les gaulois pour les remplacer par des tribus barbares, adeptes le plus souvent d’une religion mortifère et pratiquant la pedophilie !
    Les médias français approuvent ce plan.

  10. tout commence en 1975 quand on vote l’avortement qui succède à la loi sur la contraception, occasionnant d’emblée une chute démographique, mais « heureusement » on vote, quelques mois après le « regroupement familial » et l »on remplace la natalité française par la natalité magrébine… voilà. Nous payons aujourd’hui les fruits amers du meurtre des enfants dans le sein de leur mère mais les français n’ont pas de mémoire ni d’esprit d’analyse. Quand on tue les enfants, on tue le futur d’une nation. pourrons-nous nous redresser ? Je crois que l’on pourrait avec « Reconquête » car il s’agit bien de cela, d’une reconquête à tous les niveaux, impossible n’est pas français, Vive la France.

  11. pas une de ces bonnes âmes parle de la mise en place d’une « politique de la natalité en france et ailleurs en europe – mais de l’entrée massive bienvenue de l’immigration ! et pour cause DAVOS, le GRAND RESET, font table rase de la population occidentale pour appliquer leur politique à venir, ce scénario macabre

  12. Voir le bulletin de la région Auvergne Rhône Alpes, mr wwauquiez fait son marché chez les ukrainiens, lui qui ne voulaient pas soi disant pas d immigres mais qui finance des formations des nuls

  13. Et que fera-t-on de cette marée de migrants maintenant que nous avons perdu nos usines et mis en danger nos ressources? Continuer à aggraver le naufrage de la dette, qui seule permet actuellement de rester dans cette voie incohérente? La malfaisance biblique du « croissez et multipliez vous » va se payer très cher.
    J’espère que la Russie va gagner rapidement sa guerre contre cette infamie et qu’un jour les états unis récoltent le salaire de leurs actes.

  14. on a commencé dans les années 70 à décourager les familles des classes moyennesd’avoir des enfants: mise sous conditions de ressources de toutes les allocs et aides créees, cantines, garderies, tout en fonction du revenu, quotient familial pour les impots remis en cause , ce qui était gagné en travail était perdu par l’absence d’aides SAUF à ne pas avoir d’enfant ou alors 1 ou 2 mais pas plus, et encore! le franchouillard jaloux des autres trouvait ça très bien , tant que ça ne le touchait pas. et tout ça pour dire ensuite que la population vieillit et qu’il faut des immigrés pour la remplacer…………. finalement, c’est bien fait pour la g…des franCONS.

  15. pq y a-t-il des arabes en France/Europe ? parce que les patrons les ont fait venir…

    ça n’a rien à voir avec le communisme, ce n’est ni Thorez ni Marchais qui les ont fait venir.

    ça commence à rentrer, que la mondialisation, c’est le capitalisme post-national ?

    Geof’Rey, neo-communiste gaulois belge

    • J’ai eu en ma possession un document SNCF qui expliquait comment noter les cheminots marocains embauchés sous contrat par l’Etat français dans les années 60. Les gus devaient réintégrer l’ONCF (leur SNCF locale) dès que la France pouvait se passer de leurs services. C’était dans leurs CONTRATS ÉCRIT NOIR SUR BLANC ET SIGNÉS !!!
      Un article stipulait toutefois qu’ils pouvaient être utilisés temporairement dans les usines automobiles (Renault) avant de rentrer au bled.
      Ils étaient CONTRACTUELS, donc n’avaient pas le statut des cheminots français.

      J’ai prêté ce document et on ne me l’a pas rendu. Il a dû rester dans les soutes du « Paquebot » à Saint-Cloud…

      SUD a foutu son bordel il y a quelques années pour que ces chaouis retraités soient considérés comme travailleurs français, c.à d. sans respecter le contrat. Et SUD a gagné en justice.

  16. Ils nous parlent de déclin démographique, alors qu’ils financent l’avortement à l’échelle industrielle depuis des décennies. Les USA et leur caniche, l’Europe, arment l’Ukraine à coups de milliards, mais bientôt ils vont jouer les étonnés, vous verrez, parce que le monde entier va se retrouver plongé dans un apocalypse nucléaire. Mettez-vous donc le bras sur le rail lorsque le train passe: après, vous constaterez qu’il vous manque des morceaux. Je peux vous prédire ça avec une certitude absolue de 100.0 %.

Les commentaires sont fermés.