1

Les grévistes s’en foutent que la France devienne musulmane !

La journaliste du Nouvel Obs Élisabeth Schemla raconte, dans son livre « L’islam, l’épreuve française« , écrit en 2013, son incroyable entretien avec Lionel Jospin, à l’époque ministre de l’Éducation nationale, lors de l’affaire de Creil, en 1989, qui marqua la première offensive islamiste dans nos écoles.

https://ripostelaique.com/islam-lepreuve-francaise-quand-elisabeth-schemla-femme-de-gauche-accuse-jospin.html

Interrogé par la journaliste sur la symbolique de ce vêtement – qui incarne l’oppression des femmes – dans une école laïque, Lionel Jospin, qui se rêvait président de la République, en 2002, et ne fera qu’une seule mi-temps (bien fait !) aura cette réponse ahurissante, qui, hélas, résume la pensée de l’ensemble de la classe politique française, mais aussi de nombre de « corps intermédiaires », capables de mobiliser nos compatriotes : « Et qu’est-ce que vous voulez que cela me fasse que la France s’islamise ? »

Jospin, comme Mitterrand, s’en foutait que la France s’islamise, comme Chirac, comme Sarkozy, comme Hollande, comme Macron, comme Mélenchon, comme Jadot, comme Bayrou, comme Jacob, comme Baroin, et comme tous les fossoyeurs du pays, à qui nous devons la présence, sur le sol français, de plus de 11 millions de musulmans, de plus de 20 % d’extra-Européens, de plus de 30 % des naissances en France, à présent.

Mais que dire de ces catholiques, capables de descendre par millions dans la rue contre « Le Mariage homo » ? Ils perdront cette bataille, mais ne se mobiliseront jamais, pour la plupart d’entre eux, contre l’islamisation de notre pays due à l’invasion migratoire. Nous n’aurons pas la cruauté de nous demander, entre Macron et Marine, pour qui la majorité de ces manifestants a voté… Conclusion : pour ces millions de manifestants, le mariage homosexuel (qu’ils avaient raison de dénoncer) était plus important, pour les catholiques, que le fait que la France devienne musulmane.

Comment ne pas penser, dans le nouveau conflit qui paralyse la France, un an après le mouvement des Gilets jaunes, à cette phrase tonitruante de Patrick Jardin, père de Nathalie, victime du Bataclan, au sujet de cette grève : « Bande d’abrutis, à quoi sert une bonne retraite dans un pays islamisé ?« .

https://ripostelaique.com/bande-dabrutis-a-quoi-sert-une-bonne-retraite-dans-un-pays-islamise.html

Patrick à tout dit. Remarquons d’abord que l’ensemble des syndicalistes, aux chefs souvent corrompus, qui appellent à lutter contre Macron, sont les mêmes qui appelaient, et avec quelle virulence, à voter pour Macron en 2017 ! De même que les politiques qui les soutiennent. Encore plus grave, les Martinez-Mélenchon-Jadot-Besancenot manifestaient dans les rues de Paris avec les islamistes, contre ce qu’ils osent appeler l’islamophobie, et pour le droit de porter le voile islamique partout. Qu’ils paraissent se foutre totalement de la vie de millions de Français, privés de transport, et de millions d’entrepreneurs, privés de la possibilité de travailler, en période de fêtes, n’est pas l’essentiel de cet article.

99 % de ces manifestants n’ont jamais bougé leurs fesses contre l’islamisation de notre pays et l’invasion migratoire. Et pire, nombre d’entre eux nous ont traités de fachos, quand nous alertions l’opinion. Conclusion : pour eux, le montant de leurs retraites est plus important que le fait que notre pays soit en train de crever, avec leur passivité complice, et de devenir musulman.

Imaginons que les militants de La Manif pour Tous et ceux des centrales syndicales s’allient pour défendre leur identité, leur mode de vie à la française, leur culture, leur civilisation, l’avenir de nos enfants et petits-enfants, dans l’esprit de la Résistance de 1940 ? Cela serait le début de la Reconquista, qu’appelait de ses vœux notre ami René Marchand, dans son livre-phare, publié aux éditions Riposte Laïque.

Or, il ne se passe rien de tout cela. Macron, après Hollande, nous impose près de 500 000 nouveaux venus par an, que les Français, toutes catégories confondues, paient, et qui pèsent, forcément, sur notre niveau de vie quotidien, sur nos retraites, et sur notre sécurité quotidienne. Et ces crétins défilent derrière ceux qui ont appelé à voter Macron, et qui manifestent avec les islamistes !

Finalement, le sort de la France, le destin des Français, de nos enfants et petits-enfants, ils s’en foutent !

Sauf si, parmi ces 3 000 manifestants qui défilaient, en 2012, à l’appel de Résistance républicaine, dans les rues de Paris, se trouvent des militants de La Manif pour Tous, ou des salariés en grève, sept ans plus tard… Mais il ne doit pas y en avoir beaucoup !

Enfin, juste un petit détail qui devrait interpeller Martinez, Mélenchon, et les crétins qui les suivent encore : dans les pays musulmans, la retraite n’existe pas, pas davantage que la laïcité. Il n’y aura donc plus de retraite, ni de laïcité, dans la France islamisée qu’ils mettent en oeuvre.